Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Analyses en profondeur de westerns avec débats, documents, ...
> A l'affiche : La Rivière sans retour
Voir tous les films de la rubrique
(anciennement 'Westerns Disséqués')
Règles du forum
Règles
> Respectez les opinions des autres...
> L'objectif est de débattre, discuter, et non de dire un en une ligne "j'aime", "je déteste".

Voir tous les films de la rubrique
Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar Vin » 28 sept. 2009 8:35

Voilà voilà, je lance ce nouveau feu de camp, destiné à analyser ce...comment dire...film?

Amusez-vous bien.
:mrgreen:
Image

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar scorpio99 » 28 sept. 2009 11:22

vu le débat que suscite le charisme de Franco Nero dans le topic Django en ce moment j'ai peur pour le départ de ce topic :lol:

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5350
Localisation : Paris/Touraine

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar Vin » 28 sept. 2009 11:47

Je viens d'aller voir, c'est fun en effet.
Je croyais que tous les fans de spaghs étaient d'accord ensemble..
Suis naïf moi !
:lol:
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2678
Localisation : Aquaverde

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar Pike BISHOP » 28 sept. 2009 14:16

Je ne participerai pas (en principe) car je ne connais pas le film et ce n'est pas la peine que je le vois dans de mauvaises
conditions sur You tube et c'est exclu que j'achète le DVD...
Puis, vous savez mes opinions quant au Western Européen, pas la peine que j'en rajoute une couche...
Appréciez et disséquez, je ne vais pas jouer les perturbateurs...
Par contre, je suis tombé par hasard sur JONATHAN DEGLI ORSI avec les mêmes, je crois...Bien qu'ayant beaucoup de points
assez outrés et ridicules (la crucifixion de NERO), j'ai été agréablement surpris..Bonne utilisation des paysages Russes
et des Mongols ou Khigizes en indiens...
NERO est un comédien au registre limité, mais pas sans intérêt non plus, Perso, je le préfère de loin à GIROTTI..
Il a fait dans ces dernieres prestations une assez belle reconversion dans les rôles de méchant..Un peu comme MILIAN..
Faut pas oublier non plus que ce type a séduit VANESSA REDGRAVE qui l'a épousé...C'était à l'époque la pire virago
féministe du cinéma..Le FRANCO devait avoir des arguments ...
Voilà, je vous laisse à vos amours..
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2170
Contact :

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar tepepa » 28 sept. 2009 14:47

Le film qui se veut le chant du cygne du western italien, mais qui en fait est déjà plus une sorte d'hommage nostalgique tant il brasse et rebrasse les mêmes poncifs vus et revus dans les années 60. La tragédie familiale, la région sous la domination des méchants, le héros meurtri, les ralentis extatiques, les marginaux exclus (ici, le choléra), jusqu'à ces scènes reprises mot pour mot de Django. Nero et Castellari cherchent à reproduire l'histoire plutôt que de redonner un nouveau souffle au genre en explorant de nouvelles directions.
Le but, déjà, 30 ans avant Tarantino, est de mettre les amoureux du genre de leur coté en leur offrant tout ce qu'ils attendent, dans une ambiance étudiée au millimètre, avec une certaine propension à l'exagération.

En effet, contrairement à bon nombre de westerns spaghetti très connus de l'âge d'or du genre, Keoma partage avec les dernières tentatives (Mannaja, Adios California) une réalisation extrêmement soignée et un sens du détail beaucoup plus poussé.
Ces trois films (Keoma, Mannaja, Adios California) mettent en scène intelligemment la conscience de leur propre agonie par une atmosphère de désenchantement très appuyée (désolation extrême, présence de la mort personnifiée, décors en ruine, fins pessimistes) et en symbiose totale avec la musique (que l'on peut de façon compréhensible tout à fait détester pour les trois films) qui fait réellement corps avec l'action.
C'est un peu comme si, soudain, devant la déchéance du genre, certains avaient cherché - enfin - à aller un petit peu plus loin au niveau formelle qu'une simple répétition bâclée des poncifs - en mettant le maximum de soin dans la réalisation.

Trop tard, ou sans doute insuffisant, il aurait sans doute aussi fallu insuffler de nouvelles dimensions à la mythologie.

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar scorpio99 » 28 sept. 2009 15:20

pour ma part j'ai toujours été mitigé sur ce film : il y a de belles trouvailles visuelles et certaines séquences émotionnelles sont très réussies. J'ai un faible pour la tendresse d'un William Berger :roll: et l'énergie contenue d'un Woody Strode cool.

Maintenant quelques détails finissent par gâcher le film à mon goût :? ... d'abord les effets de ralenti finissent par donner la nausée :mrgreen:, et sinon le thème musical revient sans cesse presque toujours sous la même forme (trop de musique tue la musique dans un film je pense). Dommage que la bande son soit signée des frères De Angelis (qui ont fait quelques B.O bien meilleures dans le polar à mon avis). Qu'aurait donné le film avec la musique d'un Nicolai ou Bacalov, nul ne le saura jamais :D !

old timer
Tunique bleue
Messages : 347

Re: Keoma-Enzo G. Castellari- 1976.

Messagepar old timer » 28 sept. 2009 20:35

Aaah, on va se pencher sur "Keoma", chouette, je vais me faire une joie de le revoir..

Concernant Nero le débat pour savoir qui de lui ou de Terence Hill est le moins pire , ça me fait rigoler dans la mesure où ça me parait une question totalement subsidiaire. Je fais partie de ceux qui n'aiment pas "Django", et si ce film relève pour moi du pur foutage de gueule, Nero n'y est pour rien, c'est la faute de Corbucci seulement. Fin du HS.

Concernant "Keoma" c'est effectivement bien différent des premiers spaghs que j'aime tant (s'il n'en fallait qu'un: "Colorado"!), mais ça fait plaisir, après 10 ans de production de voir enfin les italiens essayer autre chose que de copier le style Leone-Morricone. Je n'ai pas encore vu "Adios California" mais j'ai hâte, la commande du DVD est faite.

Moi "Keoma" m'a paru très années 70, flower power, Jésus revient, fait tourner le pétard, man ! C'est un trip halluciné, souvent excessif (les ralentis, trop appuyés sur des cascades "surjouées", la musique aussi(mais on s'y fait), le chemin de croix du personnage... on peut partir en courant, je le conçoit. Les américanistes purs et durs n'y mettront pas la pointe des pieds. Moi je reste et j'en redemande. (au fait j'étais un "américaniste pur et dur" il y a encore 3 mois à peine...)

Car Castellari est un cinéaste très inventif qui ne filme pas de manière classique. On ne va pas s'en plaindre ! Le cinéma ce n'est pas que John Ford, il y a aussi Orson Welles. Il y a la façon de filmer discrète, et celle qui se remarque. C'était déjà le cas de "Django porte sa croix" , western superbe que j'ai adoré , moins baroque bien sûr mais avec des plans extraordinaires qui restent en mémoire (le plan "tournant" autour du visage de Johnny Hamlet devant la tombe de son père. Du jamais vu!). Avec déjà aussi: les flash-backs intégrés dans le présent, comme dans "Keoma", que décidément je vais m'efforcer de revoir sous huitaine afin de rentrer plus dans le détail. A plus !

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar scorpio99 » 01 oct. 2009 13:41

bon on est le 1er du mois je lance les hostilités :
:sm47:

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar rex lee » 01 oct. 2009 17:42

Je ne défendrai pas ce film-là....Je ne l'attaquerai pas non plus . J'ai , comme l'ami Trinita , apprécié les prestations de Woody Strode et de William Berger. Le reste ne m'a guère emballé . Ni le look baba cool de Nero , ni la musique , ni les symboles...Je préfère , et de loin , les productions de la première vague du western européen. Là , c'est un film " fin de siècle" , la chute de l' empire romain.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3068
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar Sartana » 01 oct. 2009 17:52

Vous charriez... J'avais oublié que c'était ce mois-ci. Résultat : je n'ai pas le DVD à Aix. : énervé
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2170
Contact :

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar tepepa » 01 oct. 2009 18:24

rex lee a écrit : Là , c'est un film " fin de siècle" , la chute de l' empire romain.

ça me plait ça! :lol: Justement, j'aime bien ce fait que la fin d'un genre déteigne sur la vision que l'on peut avoir du film lui-même!

Avatar du membre
scorpio99
Hors-la-loi
Messages : 658
Localisation : A l'Ouest !

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar scorpio99 » 01 oct. 2009 18:45

Sartana a écrit :Vous charriez... J'avais oublié que c'était ce mois-ci. Résultat : je n'ai pas le DVD à Aix. : énervé

il est toujours temps de changer de titre amigos :roll: ... je trouve ça un peu bête de s'obliger à débattre sur un film parce qu'on a prévu des mois à l'avance :lol: alors qu'avec tous les titres sortis récemment on a plus de chances de convaincre d'autres amigos de débattre avec nous.
:beer1:

"La nuit du serpent" par exemple qui ferait écho aux derniers étripages sur "la mort était au rendez-vous" :mrgreen: ou bien on prends un des titres spaghettis prévus pour dans 6 mois :lol:

rex lee
Caporal
Messages : 881

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar rex lee » 01 oct. 2009 18:45

tepepa a écrit :Justement, j'aime bien ce fait que la fin d'un genre déteigne sur la vision que l'on peut avoir du film lui-même!


Finement analysé ! C'est tout à fait ça ! :D :D :D

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar edocle » 01 oct. 2009 19:04

Fin de siècle, je ne sais pas, fin d'une époque, ça oui !
Même pour nous, nos cheveux avaient poussés, comme notre barbe, nos bas de pantalons
s'étaient élargis "pat def", on était plus électrique, mais aussi plus cool et tous les soirs aux infos
on avait la guerre en noir et blanc (il y a toujours une guerre quelque part ), mais au ciné on continait
d'aller voir les vrais de vrais, ceux d'avant, les bien durs, bien crades, sans ralenti et toutes ces effets chiants ...
Et alors pouquoi pas des plans "Sabag" dans nos westerns !
Ben tiens, je vais vous l' avouer, ce soir je ne pense pas que je vais le regarder de nouveau !
Je vais regarder "Ringo le vengeur"... p'êt après, quoi que ... icongc1
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 640
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re: Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar edocle » 03 oct. 2009 23:06

Bien, donc, j'ai tenu parole, je viens de le regarder ... avec plaisir !
Mais je suis toujours aussi gêné par les tics cinématographiques de cette époque :
- les flahsback en temps réel,
- les ralentis qui durent, qui durent,
- les symboles un peu trop appuyés
Bon mais voilà, je traîne ça depuis longtemps et ça ne va pas changer ce soir.
Par contre Castellari et Nero vont reprendre tout cela dans "Jonathan degli Orsi"
et on va retrouver
- le gamin abandonné
- ici la vieille, là-bas le vieil indien
- la crucifixtion dans les deux cas
- les ralentis,
et on pourrait continuer longtemps comme ça.
Aujourd'hui c'est deux films sont devenus des classiques du genre, et il faut convenir
qu'ils sont parfaitement réalisés, parfaitement maitrisés. Keoma a donné naissance
à Jonathan.... et à un genre de western que l'on voit aujourd'hui.
Je ne sais pas pourquoi ce soir la vision de Keoma m'a fait penser à Appoolosa ou
même le remake de 3H10 pour Yuma dans la manière de filmer, de construire un film...
pourtant je le jure, je n'ai rien bu !
... et je m'aperçois que j'ai oublier de parler de la musique des frangins De Angelis,
pourtant elle est omnis présente, à en faire péter les membranes des HP.
Le look de Nero ? il l'accompagne dans ses trois derniers westerns, on aime ou pas,
moi j'apprécie!
Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)


Retourner vers « Les Westerns autour du feu : débat »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité