Le lac Ontario- The Pathfinder- Donald Shebib, 1996

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5328
Localisation : Paris/Touraine

Le lac Ontario- The Pathfinder- Donald Shebib, 1996

Messagepar Vin » 14 mai 2009 0:01

Il s'agit à l'origine d'un téléfilm, ressorti en dvd.

Près du lac Ontario, les batailles entre Français et Anglais font rage. Un conflit auquel les tribus indiennes se sont mêlées afin de reconquérir des territoires perdus. Originaire de Boston, Mabel Dunham est venue rejoindre son père, sous-officier en poste dans un fort britannique. Mais sur le chemin qui mène au lac Ontario, Mabel fait la connaissance du guide Oeil de Faucon, surnommé Pathfinder par les Anglais, et du chef indien Chingachgook qui eux aussi se rendent au fort : ils veulent soutenir les soldats britanniques en mauvaise posture. En chemin, Pathfinder finit par tomber amoureux de Mabel et espère obtenir de son père l'autorisation de l'épouser...

Réalisation : Donald Shebib
Adaptation : Roman The Pathfinder dans la Saga Bas de Cuir (Leatherstocking) de l'auteur James Fenimore Cooper
Pays d'origine : États-Unis
Genre : aventure
Durée : 1 heure 50 minutes
Année de sortie : 1996

Distribution
Laurie Holden
Kevin Dillon
Graham Greene
Russel Means
Stacy Keach

Si l'on retrouve avec plaisir Graham Greene dans le rôle de Chingachgook, Kevin Dillon n'arrive pas à faire oublier Day-Lewis dans celui d'Oeil de Faucon.
L'histoire se déroule après le Dernier des Mohicans, ce qui explique l'absence d'Uncas.
Une fois de plus une jeune anglaise se promène en forêt, à croire que la colonisation des Amériques a été sponsorisée par le Country-Club de Londres.

Dans cet épisode, les anglais perdent leurs alliés traditionnels, les Iroquois, et se retrouvent seuls face aux français.
Le fond historique est bon, bien sûr, les Mingos du film sont des Senecas, alliés aux Tuscaroras.
Les Senecas, souvenez-vous, s'en prenaient déjà aux anglais dans "les conquérants d'un Nouveau-Monde", sous la conduite de Guyasuta, leur chef historique.

Image

Amusant de voir Graham Greene, un authentique iroquois (c'est un Oneida) leur tailler des croupières dans ce film.

Soyons francs, c'est un film pour fans de l'époque, on sent en permanence que l'on est dans un téléfilm.

Image

A voir :sm32:
Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités