Geronimo - 1993 - Walter Hill

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5297
Localisation : Paris/Touraine

Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar Vin » 28 nov. 2008 21:12

Bon,bon, je me trompe peut être, mais il me semble qu'il n'y a pas de topic sur ce film.

Geronimo (Geronimo, An American Legend), film américain réalisé par Walter Hill, sorti le 10 décembre 1993.


Synopsis
Tout frais sorti de l'école de West Point, le lieutenant Britton Davis rejoint le premier lieutenant Charles B. Gatewood, chargé de recevoir la reddition du célèbre chef apache, Geronimo. Le guerrier rebelle se prépare à conclure la paix avec le Général George Crook.


Fiche technique
Titre : Geronimo
Titre original : Geronimo: An American Legend
Réalisation : Walter Hill
Scénario : John Milius et Larry Gross
Production : Neil Canton et Walter Hill
Photographie : Lloyd Ahern
Musique : Ry Cooder
Montage : Donn Aron et Carmel Davies
Décors : Joe Alves
Pays d'origine : États-Unis
Genre : Western
Durée : 110 minutes
Date de sortie : 10 décembre 1993 (USA) ; 30 mars 1994 (France)

Distribution
Jason Patric : Premier lieutenant Charles B. Gatewood
Gene Hackman : Général George Crook
Robert Duvall : Al Sieber
Wes Studi : Geronimo
Matt Damon : Second lieutenant Britton Davis
Rodney A. Grant : Mangas Coloradas
Kevin Tighe : Général Nelson Miles
Steve Reevis : Chato
Carlos Palomino : Sergent Turkey
Victor Aaron : Ulzana
Stuart Proud Eagle Grant : Sergent Dutchy
Stephen McHattie : Schoonover
John Finn : Capitaine Hentig
Lee de Broux : Shérif Joe Hawkins

Production/Distribution :
Distributeur(s) Columbia TriStar Films (France)
Columbia Pictures (USA)

Éditeur DVD G.C.T.H.V.


Lieux de tournage
Moab, Utah, USA.
Old Tucson, Tucson, Arizona, USA.
Professor Valley, Moab, Utah, USA


ImageImageImageImage[IMG]

Pour ma part, j'aime bien.Superbes paysages, acteurs assez sobres, un bal à la John Ford (mais plus court!)bref, un des rares films modernes qui reprend les structures classiques du western orienté vers les aventures de l'US cavalry, même si le héros est ici Geronimo.
Image

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7415
Localisation : nord-est

Re: Geronimo - Walter Hill - 1993

Messagepar Jicarilla » 29 nov. 2008 8:33

:lol: :lol: :lol: Vista bien VIN :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1361
Localisation : Sur un hamac

Re: Geronimo - Walter Hill - 1993

Messagepar Trinita » 29 nov. 2008 11:19

Je l'ai vu il y a longtemps ce film là et j'avais vraiment beaucoup aimé mais pu trop de souvenir quand même. :?
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 848
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Re: Geronimo - Walter Hill - 1993

Messagepar Link » 03 déc. 2008 14:02

Vu récemment, cette version de Géronimo, qui nous montre comment les relations de confiance entre quelques officiers et Geronimo, vont être anéanties par la venue d'un nouvel officier dont le but est d'anéantir militairement les derniers apaches. Le film intéressant par ces divers points de vue. La réalisation "moderne" reste assez sobre avec une belle photographie. Bref ce fut une bonne surprise :wink:


Ce jour 3 decembre sur France-Inter et 2000 ans d'histoire : Geronimo

L'émission reprend des extraits de ce film pour illustrer quelques faits réels.

Un fait parmi d'autres qui m'avait frappé dans le film : La trahison de l'armée américaine vis à vis des guides apaches qui avaient servi dans la cavalerie pour rechercher Geronimo. Une fois Geronimo capturé, les guides apaches devront rendre les armes et ils seront déportés comme leur frères rebelles. Incompréhensible ? comme toute cette affaire d'ailleurs, où le gouvernement et certains militaires ne feront que trahir les promesses et les accords passés.

A vos podcast ! :wink:

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1554
Localisation : Valenciennes
Contact :

Re: Geronimo - Walter Hill - 1993

Messagepar Vixare » 19 déc. 2008 0:07

J'ai vraiment bien aimé aussi pour ma part, version sobre et efficace, qui dénonce ouvertement l'attitude de l'armée Américaine.

Ca nous change d'autres réalisations de Walter Hill et d'ailleurs c'est peut-être son western que j'apprécie le plus :lol:
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23845
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Geronimo - Walter Hill - 1993

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 20 janv. 2010 22:10

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4572
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar Abilène » 15 juil. 2010 17:04

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage
Modifié en dernier par Abilène le 30 oct. 2011 9:07, modifié 1 fois.

Avatar du membre
The Cemetery Kid
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1543
Localisation : Derrière toi...

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar The Cemetery Kid » 02 janv. 2011 14:38

Superbe affiche française !

Image
- Dis-donc, toi, tu sais que t'as la tête de quelqu'un qui vaut 2000 dollars ?
- Oui, mais toi tu n'as pas la tête de celui qui les encaissera...

Avatar du membre
lasso
Capitaine
Capitaine
Messages : 9062
Localisation : oregon

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar lasso » 15 avr. 2011 8:40

Je me suis bien ennuyé pendant la vision de ce film de Walter Hill, j'ai attendu la fin avec impatience,
mon épouse s'est endormi....L' acteur Jason Patric ne fait pas le poids, Matt Damon, le narrateur, à ses
débuts, avec sa coiffure stylée et chapeau mode..... Le film est techniquement bien fait, mais pour
un film historique, il aurait fallu le tourner à la frontière USA/Mexique et non dans l Utah, Monument Valley.
Bien que la fin est veridique, il aurait fallu insister sur la guerre de guerilla, que Geronimo avait engage
avec une trentaine d Apaches contre l armee americaine de 5000 hommes. Parfois la musique du film est
un peu trop pathetique et ne correspond pas aux scenes. 4/10

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4572
Localisation : Moulins (Allier)

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar Abilène » 18 sept. 2011 22:52

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage

ImageImage
Modifié en dernier par Abilène le 10 oct. 2011 13:20, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Trane
Caporal
Messages : 853
Localisation : Région Parisienne

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar Trane » 15 oct. 2012 23:14

lasso a écrit :Je me suis bien ennuyé pendant la vision de ce film de Walter Hill, j'ai attendu la fin avec impatience,
mon épouse s'est endormi....L' acteur Jason Patric ne fait pas le poids, Matt Damon, le narrateur, à ses
débuts, avec sa coiffure stylée et chapeau mode..... Le film est techniquement bien fait, mais pour
un film historique, il aurait fallu le tourner à la frontière USA/Mexique et non dans l Utah, Monument Valley.
Bien que la fin est veridique, il aurait fallu insister sur la guerre de guerilla, que Geronimo avait engage
avec une trentaine d Apaches contre l armee americaine de 5000 hommes. Parfois la musique du film est
un peu trop pathetique et ne correspond pas aux scenes. 4/10


Pareil ! :(
Il s'agit en fait d'un documentaire historique car il n'y a aucun scénario original et on a par ailleurs suffisamment d'infos sur le comportement des "yeux clairs" à cette époque (on les avait déjà en 93 quand le film est sorti).
J'ajouterais en plus que de nombreux passages sont en langue Apache et sans intérêt car longs et incompréhensibles pour moi. Heureusement je viens de le voir sur Arte et que je ne l'achèterais pas en DVD (si il existe) car je ne pense pas souhaiter le revoir.
Un homme qui a réussi est un homme qui gagne plus d'argent que sa femme n'en dépense. Et une femme qui a réussi est une femme qui a trouvé un tel homme. (Lana Turner)

Avatar du membre
jaceddy
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1201
Localisation : Tucson
Contact :

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar jaceddy » 16 oct. 2012 7:45

C'est dommage ! Trane ! On trouve le dvd à 5,89 € Personnellement je ne vais pas hésiter. Vu hier soir, j' ai bien aimé l'histoire de Géronimo, et les paysages superbes, pour moi très important dans le western. Et puis j'ai consulté l'avis des anciens du forum dont je me fie, en tout début de topic, et là ils sont tous unanimes.
Image

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7637

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar chip » 16 oct. 2012 9:18

Revu hier soir et mon allergie à Wes Studi est toujours aussi forte, Jason Patric ne fait pas le poids, face à un acteur comme Robert Duvall, c'est lui et lui seul, qui rend à mon avis ce film regardable, Matt Damon , je le préfère ailleurs. Le film m'a donné envie de revoir la version de Laven, plus proche de la légende, même si Chuck Connors est " miscast ".

mato waihakta
Epicier
Messages : 59
Contact :

Re: Geronimo - 1993 - Walter Hill

Messagepar mato waihakta » 16 oct. 2012 13:15

Le révolver utilisé par les soldats est historiquement correct (Colt SAA 1873 en 45LC). Les carabines utilisées par l'armée(Winchester 1866 et 1873) sont historiquement incorrectes. La Sharps 1874 utilisée par Géronimo est peu probable (arme chère et pas courante). On aurait du voir des 2 côtés des Trapdoor en 45-70 (l'arme des soldats) et je n'en ai vu aucune. Alors que des repros de Trapdoor inondent le marché depuis des années (???)

Le film suit l'histoire et c'est un très bon point.
De mémoire, il y a eu 3 généraux au "contact" physique de Géronimo : Howard, Crook et Miles.
Howard était un général (de très haut rang dans l'armée) avec de bonnes relations avec Cochise et Géronimo : il leur a dit qu'il ne fallait pas croire l'armée et il leur disait que leur avenir était bien sombre. Exactement ce que pensaient les leaders Apaches. Il a été principalement un diplomate.

Ensuite, il y a eu Crook, piètre stratège. Il a mis bien du temps à récupérer les Apaches dissidents. Comme on le montre plus ou moins dans le film, son peu d'entrain était peut-être dû au fait qu'il comprenait les gens qu'il pourchassait. Crook sera ensuite nommé dans la région Wyoming-Montana, où il se serait fait massacrer par les Lakotas de tasunka witko si un millier de shoshones ne l'avait pas sauvé, lui et sa troupe (bataille "du bouton de rose" (rosebud), juin 1876)

Ensuite, Miles a été nommé par le président (comme dit dans le film) et on est passé à la chasse à outrance. Bien entendu, tous les traités signés ont été bafoués, très rapidement. On n'aborde pas dans le film les pressions faites par le lobby "colons" à Washington, contre les Apaches.
(A noter que Miles, qui ne portait pas les indiens dans son coeur, a quand même émis une déclaration sur le massacre de Wounded Knee (si tanka (grand pied), chef mniconju, et tout son groupe massacré, noël 1890) très peu flatteuse pour l'armée américaine)

Les "guerres" apaches ont duré très longtemps. Ils ont été aussi coriaces que les Sioux. Ils ont commis des "meurtres" des 2 côtés de la frontière

L'armée (comme dit dans le film) protégeait souvent les Apaches des exactions des colons et chasseurs. Bien que, occasionnellement, la cavalry et les rurales aient aussi massacré des villages d'indiens inoffensifs ...

Quand on fait le compte final des morts des 2 côtés, on voit que bien plus d'Apaches ont été tués par les blancs que l'inverse.
SANS compter les morts par la faim dans les réserves (Apaches et Navajos). Kit Carson massacre plusieurs dizaines de milliers de brebis Navajos pour affamer dans leur réserve les Navajos, agriculteurs avant l'arrivée des blancs !

Gatewood, Mangus (fils de Mangas), Nana, vus dans le film ont bien existé. Les termes cités (Coyoteros, San Carlos, Cibecue ...), c'est pareil.
Naiche (fils cadet de Cochise), bizarrement, n'apparaît pas dans le film, du moins d'une façon claire.

On parle bien l'Apache dans le film (un conseiller linguistique Apache apparaît au générique de fin). Quelques Athapascans jouent dans le film, leur débit oral est bien supérieur, leur prononciation des sifflantes athapascan est meilleure. J'ai reconnu seulement quelques mots (goyahthley, nantan lupan ...). Je ne comprends pas du tout pourquoi les longs monologues Apaches (plus de 10 minutes du film !!!) ne sont jamais sous titrés, j'ai essayé plusieurs fois, jamais vu aucun sous titre. Ce langage est aussi proche du Lakota que le français l'est du chinois. Il y a déjà des youtube faites par des experts Navajo et Apache.
Modifié en dernier par mato waihakta le 10 sept. 2014 9:39, modifié 2 fois.
Anpetuisakpe itiyohila kutepi ota : ohinni hocoka !

à mon avis, mérite de s'inscrire temporairement :
http://tir.loisir.xooit.fr/t235-le-post ... .htm#p3174


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité