Harry Morgan (1915-2011)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3480

Harry Morgan (1915-2011)

Messagepar james » 05 sept. 2004 17:24

Cet acteur tournera aussi sous le pseudo de henry morgan qui lui aussi est un acteur mais pas dans les memes registre,harry morgan et un acteur très prolifique au vu et nombres de sa filmographie impréssionante et surtout très agile dans sa facon de se comporté devant une caméra.

Harry morgan sera de toute les productions variant tous les genre et sera meme present sur le petit ecran il faut bien avoueé que en plus de cinquante ans de carrière il touche a tout(harry morgan est toujours en vie).Chacun des historiens du cinéma s'accorde a dire y compris moi-meme que ses composition furent plus apprecieé au petit ecran notement lors de serie TV que sur grand ecran il aime a se répétez qu'il est plus a l'aise quand il travaille pour celle-ci que pour le cinéma,pourtant au cinéma et surtout dans les westerns il fut très a l'aise voire surprenant.

Ses belles prestation dans le western seront a retenir:apache war smoke,la corde est prete,les affameurs,coup de fouet en retour,belle le grand...et le dernier des geant.

Plus de trente westerns a son actif y compris pour la TV sont a mettre a son credit laissant parfois pantois ce qui pourrez le jugez sans fondement,
dans les autres genres a retenir ses interprétations dans des films noire comme big clock 1948 ou bien thunder bay 1953 et aussi strategic air command,the glenn miller story,commando destruction,m.a.s.h. a notez que harry morgan travailla beaucoup avec anthony mann et son copain james stewart.

Toujours actif dans le cinéma,voici la filmographie western de harry morgan:

:arrow: More Wild Wild West ..1980pour la TV
:arrow: Apple Dumpling Gang Rides Again..1979
:arrow: Wild Wild West Revisited(le retour des mystère de l'ouest)1979 TV
:arrow: Kate Bliss and the Ticker Tape Kid ..1978 pour la TV
:arrow: Shootist(le dernier des geants)1976
:arrow: Apple Dumpling Gang..1975
:arrow: Last Day(la dernière chevaucheé des dalton)1975 pour la TV
:arrow: Sidekicks ..1974pour la TV
:arrow: Hec Ramsey ..1972 pour la TV
:arrow: Support Your Local Gunfighter (latigo)1971
:arrow: Support Your Local Sheriff! (ne tirez pas sur le sheriff)1969
:arrow: How the West Was Won (la conquete de l'ouest)1962
:arrow: Cimarron (la rueé vers l'ouest)1961
:arrow: Star in the Dust (la corde est prete)1956
:arrow: Backlash (coup de fouet en retour)1956
:arrow: Far Country (je suis un aventurier)1954
:arrow: Forty-Niners..1954
:arrow: Arena ..1953
:arrow: Toughest Man in Arizona..1952
:arrow: Apache War Smoke..1952
:arrow: High Noon (le train sifflera trois fois)1952
:arrow: Bend of the River (les affameurs)1952
:arrow: Belle Le Grand..1951
:arrow: Showdown(les cavaliers du crépuscule)1950
:arrow: Yellow Sky (nevada,ville abandonneé)1949
:arrow: Silver River (la rivière d'argent)1948
:arrow: Gentle Annie ..1944
:arrow: Ox-Bow Incident(l'trange incident)1943
:arrow: Omaha Trail..1942

[/b] vala,james :wink:
Image
Image
Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6949
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: Harry morgan.

Messagepar Cole Armin » 05 sept. 2004 17:34

Mémorable acteur pour ses seconds rôles notamment dans Ne tirez pas sur le shérif, Tueur malgré lui et surtout dans le dernier film du Duke, Le Dernier des géants.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6386

Messagepar Longway » 08 sept. 2004 20:21

Pour ceux qui ne l'ont pas reconnu dans "LA CONQUÊTE DE L'OUEST " il est le général Ulysse GRANT et donne la réplique au non moins célèbre John WAYNE qui incarne, lui, le général SHERMAN dans l'épisode sur la guerre de sécession lors de la bataille de Shiloh gagné sur la fin par les nordistes. Une apparition très courte de la part de ces deux acteurs, surtout pour John WAYNE qui aurait mérité un rôle plus important. De plus dans la vf ce n'est pas Raymond Loyer qui le double. :( So long.

Avatar du membre
bretoon
As de la gâchette
Messages : 555
Localisation : Monument Valley
Contact :

Messagepar bretoon » 29 août 2007 23:05

Je viens de voir çà fiche IMDB en consultant la page de High Noon (Le Train sifflera trois fois) que je me suis regardé en VOST cette fois-ci (excellente,le jeu de Cooper est sublime).
Et je suis tombé sur cet acteur que j'ai vu dans Le Dernier des Géants (un bon ptit sheriff innofensif mais bien salaud :mrgreen: ,qui ce réjouit de la mort prochaine de J.B.Books,interprété par le Duke).

Et je suis étonné de voir qu'il soit toujours en vie :num1
http://french.imdb.com/name/nm0604702/
Ton nom c'est quoi pied tendre ?
Mac .. Eastwood , Clinnnt Eastwooood !

Image

DEMERVAL
Sorcier
Sorcier
Messages : 6917

Re: Harry Morgan (1915-2011)

Messagepar DEMERVAL » 12 juil. 2018 7:41

Harry Morgan naquit Harry Bratsberg le 10 avril 1915 à Detroit, de Hannah et Henry Bratsberg. Ses parents étaient de descendance suédoise et norvégienne. Dans une interview avec Archive of American Television, il épela son nom de famille norvégienne comme étant "Bratsberg". De nombreuses sources, dont des archives familiales, épelaient le nom comme étant "Bratsburg". Selon une source, quand le père de Harry s’inscrivit comme collégien, "le commis aux écritures écrivit Bratsburg au lieu de Bratsberg. Le timide Henry n’osa pas intervenir."
Harry Morgan fut élevé à Muskegon, Michigan où il décrocha son baccalauréat au lycée local en 1933 tout en étant distingué pour ses qualités de débateur. Il aspira d’abord à décrocher un diplôme d’avocat mais commença à jouer alors qu’il se trouvait en première année de l’Université de Chicago en 1935.
Il se produisit d’abord sur les planches sous son nom de baptême, en 1937, en rejoignant le Group Theatre à New York City formé de Harold Clurman, Cheryl Crawford et Lee Strasberg en 1931. Il apparut dans la production originale de la pièce de Clifford Odets, Golden Boy, puis poursuivit avec une série de rôles éminents sur Broadway au côté d’autres membres du Group Theatre comme Lee J. Cobb, Elia Kazan, Sanford Meisner et Karl Malden. Harry fit aussi des tournées estivales au Pine Brook Country Club, situé dans la campagne de Nichols, Connecticut.
Harry Morgan fit ses débuts sur le grand écran (en utilisant le nom de scène de "Henry Morgan") en 1942 dans le film, To the Shores of Tripoli. Son nom de scène devint par la suite "Henry 'Harry' Morgan" et finalement Harry Morgan, pour éviter toute confusion avec le populaire humoriste du même nom.
La même année, il apparut dans le film Ce que femme veut en jeune homme taillant son chemin vers le devant d’une foule venue écouter le band de Glenn Miller. Quelques années plus tard, de nouveau crédité comme Henry Morgan, il fut casté dans le rôle du pianiste Chummy MacGregor dans le biopic de 1954, The Glenn Miller Story.
Harry Morgan continua à endosser des rôles significatifs sur le grand écran dans des films comme L’étrange incident (1943), Le porte-avions X (1944), Le château du dragon (1946), La grande horloge (1948), Le train sifflera trois fois (1952), et dans plusieurs films des années 1950 pour le réalisateur Anthony Mann, dont Les affameurs (1952), Le port des passions (1953), The Glenn Miller Story (1954), Je suis un aventurier (1955) et Strategic Air Command (1955). Plus tard dans sa carrière, il apparut dans La ruée vers l’ouest (1960), La conquête de l’ouest (1962) (dans le rôle d’Ulysses S. Grant), L’encombrant Monsieur John (1965), Une rousse qui porte bonheur (1966), Une sacrée fripouille (1967), Ne tirez pas sur le shérif (1969), Tueur malgré lui (1971), Trois étoiles, trente-six chandelles (1972), Le dernier des géants (1976), The Wild Wild West Revisited (1979), et dans le rôle du Capitaine Gannon dans la version cinématographique de Dragnet (1987) avec Dan Aykroyd et Tom Hanks.
Harry Morgan anima la série radiophonique de la NBC, Mystery in the Air avec Peter Lorre en 1947. Sur la CBS, il incarna Pete Porter dans Pete and Gladys (1960–1962), avec Cara Williams dans le rôle de son épouse Gladys. Pete and Gladys était une série dérivée de December Bride (1954–1959), avec Spring Byington, une série dans laquelle Harry Morgan eut un populaire rôle récurrent. En 1950, il apparut dans le rôle de l’employé d’hôtel, intempestif et alcoolisé dans un épisode radiodiffusé de Dragnet intitulé "The Big Boys".
Après la suppression de Pete and Gladys, Harry Morgan fut la guest star dans le rôle d’Al Everett d’un épisode de 1962 intitulé "Like My Own Brother" de la série dramatique de Gene Kelly, Going My Way, librement adaptée du film du même nom de Bing Crosby de 1944. La même année, il incarna le truand Bugs Moran dans un épisode des Incorruptibles avec Robert Stack. En 1963, il interpréta le shérif Ernie Backwater dans la série western de Richard Boone, Have Gun - Will Travel, puis travailla régulièrement en 1963 et 1964 dans la série anthologique The Richard Boone Show.
Durant la saison 1964–1965, Harry Morgan incarnale personnage de Seldom Jackson dans les 26 épisodes de la série dramatico-comique Kentucky Jones, avec Dennis Weaver.
Harry Morgan est surtout mémorable pour son interprétation du rôle de l’officier Bill Gannon, le partenaire de Joe Friday dans la version revisitée de Dragnet 1967 (1967–1970).
Harry Morgan était aussi apparu avec la vedette de Dragnet, Jack Webb, dans trois films noirs, La main qui venge (1950), Echec au hold-up (1951) et La peau d’un autre (1955), et fut un membre régulier de la compagnie d’acteurs de Jack Webb dans la version radiophonique originale de Dragnet. Harry Morgan travailla plus tard sur deux autres séries avec Jack Webb: en 1971 dans The D.A. et de 1972 à 1974 dans la série western, Hec Ramsey. Harry Morgan apparut aussi dans au moins un épisode de Gunsmoke.
Harry Morgan apparut dans le rôle de l’inspecteur Richard Queen, l’oncle d’Ellery Queen dans le téléfilm de 1971, Ellery Queen: Don't Look Behind You.
La première apparition de Harry dans la série M*A*S*H eut lieu à l’occasion de la 3ème saison (1974–1975), saison au cours de laquelle il interpréta l’excentrique Major General Bartford Hamilton Steele dans "The General Flipped at Dawn", épisode qui fut diffusé le 14 septembre 1974.
La saison suivante, Harry Morgan rejoignit la distribution de M*A*S*H dans le rôle du Colonel Sherman T. Potter. Fan de la sitcom, Morgan remplaça McLean Stevenson, qui quitta la série à la fin de la saison précédente. Au contraire du Henry Blake incarné par McLean Stevenson, Potter était un officier de carrière qui était ferme bien que de bonne composition, donnant une image paternelle auprès des soldats sous ses ordres.
En 1980, Harry Morgan remporta un Emmy award pour sa performance dans M*A*S*H. Après la fin de la série, Harry Morgan reprit le rôle de Potter dans une éphémère série dérivée, AfterMASH.
Au fil des décennies, Harry Morgan apparut aussi dans plusieurs films de Disney dont Un singulier directeur, Trois étoiles trente-six chandelles, Charley et l’Ange, The Apple Dumpling Gang, Le chat qui vient de l’espace (face à McLean Stevenson) et The Apple Dumpling Gang Rides Again.
En 1986, il fut le partenaire d’Hal Linden dans Blacke's Magic, un série au sujet d’un magicien qui passa maître dans la résolution de crimes inusuels. La série ne dura qu’une saison. Le personnage interprété par Harry Morgan, Leonard Blacke, était un artiste escroc en semi-retraite.
En 1987, Harry Morgan reprit son rôle de Bill Gannon, maintenant capitaine, pour un second rôle d’une autre version du film Dragnet, une parodie et hommage à la série originale écrit et interprété par Dan Aykroyd avec en costars Tom Hanks et Christopher Plummer.
Dans les années 1990, Morgan fut le partenaire de Walter Matthau dans une série de téléfilms pour la CBS dans le rôle de Stoddard Bell, un juge qui était une connaissance de Harmon Cobb (interprété par Walter Matthau), un avocat (The Incident; An Incident in Baltimore et Incident in a Small Town). Il prêta aussi sa voix à un épisode de la 7ème saison de The Simpsons, où une nouvelle fois il incarna Bill Gannon; dans l’ épisode "Mother Simpson", Bill Gannon et Joe Friday (doublé vocalement par Harry Shearer) étaient des agents du FBI essayant de traquer la mère d’Homer, qui était recherchée par la justice.
Harry Morgan eut aussi un rôle récurrent dans 3ème planète après le soleil en tant que le Professeur Suter, un collègue de Dick Solomon. Harry Morgan réalisa aussi plusieurs épisodes de séries, dont deux épisodes de The Alfred Hitchcock Hour, deux épisodes de Hec Ramsey, un épisode d’Adam-12, et huit épisodes de M*A*S*H. Il eut un rôle en guest star dans le Jeff Foxworthy Show à savoir celui de Raymond et un rôle dans Grace Under Fire, à savoir celui du petit ami de Jean.
En 2006, Harry Morgan fut intronisé au Hall of Great Western Performers du National Cowboy & Western Heritage Museum.
Harry Morgan épousa en premières noces Eileen Detchon de 1940 à sa mort en 1985. Durant sa période sur M*A*S*H, une photographie d’Eileen Detchon apparaissait régulièrement sur le bureau de son personnage. Une peinture d’un cheval, visible sur le mur derrière le bureau de Potter, avait été dessiné par le petit-fils de Harry Morgan, Jeremy Morgan. De plus, Eileen était le prénom de l’épouse de l’officier Bill Gannon dans Dragnet. Harry Morgan eut quatre fils avec sa première épouse: Christopher, Charles, Paul et Daniel (qui décéda en 1989).
Il épousa alors Barbara Bushman Quine (petite-fille de la star du muet Francis X. Bushman) le 17 décembre 1986. Le mariage dura jusqu’à sa mort. En juillet 1997, Harry Morgan fut accusé d’avoir abusé de son épouse une année plus tôt, après que des violences l’eut laissée avec des blessures à l’œil, au pied et au bras. Les juges abandonnèrent les charges après que l’acteur de 82 ans eut suivi un programme de six mois sur les violences domestiques.
Harry Morgan avait deux frères et soeurs, Marguerite et Arnold (tous deux décédés avant lui).
Harry Morgan était un proche ami du chef d’orchestre, Glenn Miller, qu’il avait rencontré sur le tournage de Ce que femme veut en 1942. Harry Morgan apparut plus tard au générique du biopic tourné en 1954 sur la vie de son ami, The Glenn Miller Story, dans le rôle de Chummy MacGregor. Le fils d’Harry Morgan dirigea le Glenn Miller Orchestra pendant plusieurs années.
Harry Morgan décéda paisiblement dans son sommeil à 3h00 du matin le 7 décembre 2011, à 96 ans, à Los Angeles. Son fils, Charles, dit qu’il avait récemment été traité pour une pneumonie. Son corps fut incinéré et ses restes rendus à la famille.
Suite au décès de Harry Morgan, Mike Farrell,qui incarna B.J. Hunnicutt face à Harry Morgan dans M*A*S*H, fit cette publication :
« Il était un homme merveilleux, un fabuleux acteur et un ami cher et proche depuis le premier jour où nous avons travaillé ensemble. Comme le dit Alan [Alda], tout en lui était charmant…En tant que personne c’était un trésor, parfois un diablotin mais toujours un vrai professionnel. Il avait travaillé avec les plus grands et ne se considéra jamais comme l’un d’entre eux. Mais il était…Il était le rock duquel tout le monde dépendait et pourtant, il pouvait tout arrêter si la situation le justifiait. Il était l’apothéose, le meilleur exemple de que l’on appelle ‘un acteur de caractère’. Ce qu’il apportait au travail, rendait tout le monde meilleur. Il faisait encore plus briller ce qui se pensaient des stars….L’amour et l’admiration que nous ressentions tous pour lui, étaient rendus au centuple par différents aspects. Et le plus grand et le plus altruiste tribut de l’expérience que nous appréciions, était payé par Harry lors de la conférence de presse quand notre tournage prenait fin. Il remarqua que quelqu’un lui avait demandé si de travailler sur M*A*S*H avait fait de lui un meilleur acteur. Il répondit, 'Je n’en sais rien mais cela m’a fait un meilleur être humain.' C’est difficile d’envisager quelqu’un de mieux que lui.»
Sa contribution au western fut la suivante :
The Omaha Trail de Edward Buzzell (1942), Nat
L’étrange incident de William A. Wellman (1943), Art Croft
Gentle Annie de Andrew Marton (1944), Cottonwood Goss
La ville abandonnée de William A. Wellman (1948), Half Pint
The Showdown de Dorrell McGowan (1950), Rod Main
La belle du Montana de Allan Dwan (1951), Abel Stone
Les affameurs d’Anthony Mann (1952), Shorty
Le train sifflera tois fois de Fred Zinnemann (1952), Sam Fuller
Apache War Smoke de Harold F. Kress (1952), Ed Cotten
Toughest Man in Arizona de R.G. Springsteen (1952), Verne Kimber
L’arène de Richard Fleischer (1953), Lew Hutchins
La madone gitane de Charles Walters (1953), Joe Denner
Forty-Niners de Thomas Carr (1954), Alf Billings
Je suis un aventurier d’Anthony Mann (1954), Ketchum
Coup de fouet en retour de John Sturges (1956), Tony Welker
La corde est prête de Charles F. Haas (1956), Lew Hogan
La ruée vers l’ouest d’Anthony Mann (1960), Jesse Rickey
La conquête de l’ouest de John Ford, Henry Hathaway, George Marshall et Richard Thorpe (1962), le général Grant
Have Gun – Will Travel, deux épisodes :
- Fred Braus dans « A Snare for Murder » (1958)
- Le shérif Ernie Backwater dans « American Primitive » (1963)
Le virginien, un épisode, Kendall Jones dans « Strangers at Sundown » (1963)
Ne tirez pas sur le shérif de Burt Kennedy (1969), Olly Perkins
Tueur malgré lui de Burt Kennedy (1971), Taylor
Le Don Quichotte de l’ouest de Robert Butler (1971), le shérif Pippin
Cat Ballou, téléfilm de Bob Claver (1971), le Rancher
Hec Ramsey, le Doc Amos B. Coogan dans 8 épisodes :
- The Century Turns (1972)
- Hangman’s Wages (1972)
- The Mystery of Chalk Hill (1973)
- A Hard Road to Vengeance (1973)
- The Detroit Connection (1973)
- Dead Heat (1974)
- Scar Tissue (1974)
- Only Birds and Fools (1974)
Gunsmoke, quatre épisodes :
- Osgood Pickett dans « The Witness » (1970)
- John Milligan dans « Milligan » (1972)
- Jed Hockett dans « The Wiving » (1974)
- Jed Hockett dans « Brides and Grooms » (1974)
Le dernier jour, téléfilm de Vincent McEveety (1975), le narrateur
Le gang des chaussons aux pommes de Norman Tokar (1975), Homer McCoy
Le dernier des géants de Don Siegel (1976), le marshall Thibido
The Wild Wild West Revisited, téléfilm de Burt Kennedy (1979), Robert T. Malone
The Apple Dumpling Gang Rides Again de Vincent McEveety (1979), le major T.P. Gaskill
More Wild Wild West, téléfilm de Burt Kennedy (1980), Robert T. ‘Skinny’ Malone


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités