L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15047
Localisation : Canada
Contact :

L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar metek » 08 janv. 2008 3:21

The Boy from Oklahoma, (l'Homme des Plaines) 1953, couleur, (WB) durée: 88 minutes.
Will Rogers Jnr, Nancy Olson, Lon Chaney Jnr, Anthony Caruso, Wallace Ford, Slim Pickens. Realisé par: Michael Curtiz.
Sujet:
Un naif jeune homme, qui suit des cours de droit par correspondance, deviens sherif d'une petite ville qu'il parvient a debarasser de ses mauvais garcons.

ImageImageImage


L'affiche Belge! :beer1:


Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24122
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 31 mars 2009 20:02

Un jeune shérif, aidé dans sa tâche par la charmante fille de l'ancien shérif, tué par une bande qui rançonne la ville, arrive à mettre fin à leur néfaste activité en démasquant leur chef qui n'est autre que le maire de la commune.
ImageImage


le titre allemand : Der sheriff ohne colt (le shérif sans colt),
tout comme le titre belge : Le Shérif n'était pas armé
Image
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4204

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar laurent » 20 juil. 2009 19:51

Etonnant de ne pas voir d'autres critiques sur ce film.
Un jeune cowboy un peu gauche qui ne porte pas de revolver, mais qui a étudié la loi (par correspondance) désire s'établir comme avocat.
Alors qu'il est en chemin pour se rendre chez son oncle, il s'arrête dans une ville poster une lettre contenant ses examens...
Seulement voilà, le courrier est volé par les hommes de mains du maire.
Cette infâme crapule récupère par ce moyen une lettre compromettante écrite par l'ancien shérif de la ville et déstinée aux autorités.
Notre cowboy qui souhaite récuperer sa lettre en retrouvant les voleurs, se voit proposer le poste de shérif car il ne sait pas se servir d'une arme (mais très bien d'un lasso), le maire croyant ainsi pouvoir agir à sa guise avec un homme de paille pour exercer cette fonction.
Mais notre gars de l'Oklahoma est plein de ressources. Il tente alors de découvrir qui a abattu le précedant shérif, aidé pour cela par la fille de ce dernier.
Un film exellent, qui met en avant les qualités propres aux hommes de la campagne : bon sens, modestie, franchise...
On échappe pas à un certain cliché certes, mais quel gars attachant...
ImageImageImage
ken Maynard

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7547
Localisation : nord-est

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Jicarilla » 20 juil. 2009 20:21

icongc1 Western sympa tourné par le fils de WILL ROGERS
:beer1: Je pense que tous les westerners ne le possède pas , je crois qu'il à était diffusé sur nos ondes tard la nuit. :oops: :oops:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Alec Longmire
Convoyeur de bétail
Messages : 241

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Alec Longmire » 29 oct. 2009 15:53

Alors pour ma part, tout à fait d'accord avec Laurent sur ce film ! Au risque de me faire lyncher (c'est un peu excessif mais les méthodes de l'ouest sauvage sont rudes !), et pour faire un peu de provoc, j'ai envie de dire que c'est peut-être bien mon préféré de M. Curtiz :sm41:
Je n'adore pas Curtiz comme réalisateur de westerns, et j'ai trouvé celui-ci tout à fait attachant avec des acteurs qui sont loin il me semble des stars qu'il a souvent employées (E. Flynn, O. De Havilland, J. Wayne, R. Taylor ou A. Ladd quand même !)
L'intrigue est bien menée (malgré quelques ficelles un peu grosses et quelques clichés dont parlait Laurent), c'est léger sans l'être trop, ça se suit avec intérêt et tout à fait sans ennui... Et puis c'est original, ce héros qui est plutôt manchot avec un revolver mais qui est assez malin pour se débrouiller sans...

Avatar du membre
Abilène
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4037
Localisation : Moulins (Allier)

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Abilène » 18 févr. 2012 18:47

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
ImageImage

Avatar du membre
pass
Desperado
Messages : 3007

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar pass » 05 oct. 2012 0:37

Premières représentations à Monte Carlo le 9 Juillet 1954 et à Paris le 27 Juin 1956 en version originale uniquement .

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8007
Localisation : oregon

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar lasso » 16 déc. 2017 14:59

Etonnamment, cette délicieuse comédie, ne suscite pas plus d'intérêt sur WM. Une Page !!!

c'est quand-même un A-Western, avec de très beaux décors, la ville de Blue Rock, beaucoup d'habitants dans cette la ville (statistes).
La rencontre entre Billy the Kid et notre héros est mémorable. On est ici pas loin du Lincoln County au nouveau Mexique.

Une belle réalisation du fameux Michael Curtiz.

L'affiche allemande : Le Sheriff sans Revolver
ImageImage

à droite : Billy the Kid engagé pour tuer le Sheriff
Image


Image

Avatar du membre
Winchester73
Trappeur
Trappeur
Messages : 3435
Localisation : Fort Dobbs

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Winchester73 » 26 oct. 2018 10:51

Image

Image

Image

Image


Image

Image

Image

Image


Image
Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1900
Contact :

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Moonfleet » 14 mai 2019 13:01

Image



L'Homme des Plaines (The Boy from Oklahoma, 1953) de Michael Curtiz
WARNER


Avec Will Rogers Jr, Nancy Olson, Lon Chaney Jr, Anthony Caruso, Wallace Ford, Slim Pickens, Clem Bevans
Scénario : Frank Davis & Winston Miller
Musique : Max Steiner
Photographie : Robert Burks (Technicolor 1.37)
Un film produit par David Weisbart pour la Warner


Sortie USA : 27 février 1954

« I’m a Poor Lonesome Cow-Boy and a Long Way from Home. »
Je n’aurais jamais cru entendre un jour dans le courant d’un film la célèbre chanson entonnée par Lucky Luke à chacune des dernières cases de ses différentes aventures en bande dessinée (à partir de ‘Des rails sur la prairie’, première collaboration entre Morris et Goscinny), alors qu’il repart chevauchant Jolly Jumper au soleil couchant. Et bien Will Rogers Jr l’a fait et ouvre le film en la chantonnant, lui aussi caracolant sur sa monture. Nous aurons désormais une mélodie à accoler sur ces paroles même si l’air n’est pas évident à retenir à la première écoute ! Le fils de Will Rogers, le célèbre acteur fordien du début des années 30, interprète ici un cow-boy sachant parfaitement maîtriser le lasso alors qu’il est incapable de tenir un revolver, ayant préféré étudier le droit par correspondance plutôt que le maniement des armes. Il se retrouvera néanmoins nommé shérif d’une petite bourgade du Nouveau Mexique alors qu’il n’avait rien demandé. Une situation à priori cocasse et c’est Michael Curtiz qui se retrouve aux commandes de ce western sans prétention qui sera son dernier film chez le studio pour lequel il avait travaillé quasiment toute sa carrière et au sein duquel il avait réalisé ses meilleurs films : la Warner.

Image
Image


New Mexico. Tom Brewster (Will Rogers Jr) est un cow-boy qui étudie le droit par correspondance, rêvant de s’établir en tant qu’avocat... Sur son cheval, il arrive à Blue Rock pour y poster ses examens. La ville est en effervescence ; elle fête la victoire (truquée) de Barney Turlock (Anthony Caruso) aux élections municipales. Ayant pu constater la gaucherie et la naïveté de Tom, Turlock a l’idée de l’embaucher en tant que shérif, croyant ainsi avoir trouvé un homme manipulable à souhait et de plus non dangereux puisque ne sachant pas se servir d’une arme à feu. Tout d’abord réticent, Tom décide d’accepter quant il apprend que le courrier contenant son examen a été volé ; en effet, les hommes de main de Turlock viennent d’attaquer la diligence pour s’emparer de la sacoche postale dans laquelle se trouvait une lettre qui compromettait leur patron, écrite par l’ancien shérif, décédé mystérieusement alors qu’il était parti à la recherche de voleurs de bétail. Étant tombé amoureux de Katie Brannigan (Nancy Olson), la fille de son prédécesseur, Tom commence à enquêter sur les circonstances de cette mort étrange. Dans le même temps, il se fait remarquer par sa manière de maintenir la quiétude en ville sans avoir à user de la violence…


Image
Image


Certains parlent à propos de The Boy from Oklahoma d’une comédie, voire même d’une parodie ; à mon avis, il n’en est rien même si le sujet et les situations décrites auraient pu y faire penser. C’est d’ailleurs la plus grande qualité de ce western que de prendre au sérieux ce ‘Tenderfoot’ dont la meilleure incarnation fut jusqu’à présent celle de James Stewart dans Femme ou démon (Destry Rides again) de George Marshall, pas une parodie lui non plus malgré le fait qu’il soit également souvent rattaché à ce style. Donc, il ne faut surtout pas s’attendre à rire aux éclats auquel cas on risque de trouver le film encore plus terne qu’il ne l’est déjà au départ. Le western de Curtiz n’a donc rien à voir avec un quelconque Chercheurs d’or (Go West) avec les Marx Brothers, Visage Pale (The Paleface) avec Bob Hope ou La Blonde du Far-West (Calamity Jane) avec Doris Day. Malgré quelques traits d’humour et pas mal de situations cocasses, Michael Curtiz et ses scénaristes traitent leur histoire le plus sérieusement du monde ; dommage qu’il ait manqué au final, contrairement à Destry Rides Again, une intrigue plus consistante, un casting plus pimpant et une mise en scène plus recherchée. Bref, si L'Homme des plaines est loin d’être captivant, la faute en incombe un peu à tout le monde, à commencer par le réalisateur qui a été très souvent bien plus inspiré, c’est le moins que l’on puisse dire.


Image
Image


The Boy from Oklahoma se situe d’ailleurs dans sa carrière entre deux films d’une toute autre qualité (même si loin de ses plus grandes réussites des décennies précédentes) : Un homme pas comme les autres (Trouble Along the Way) et le très intelligent péplum qu’est L’Egyptien (The Egyptian). Son western n’est pas déplaisant mais au vu de sa signature, on était en droit d’en attendre davantage. Si la première partie se suit avec un certain plaisir, la seconde qui voit notre héros mener l’enquête n’est guère captivante de par son absence de surprises et par sa mollesse d’exécution. Auparavant, il n’aura pas été désagréable de voir la description légère de cette petite bourgade, celle d’un héros (loin des canons de la beauté et du charisme) demandant à boire une salsepareille, le maniement virtuose du lasso par Will Rogers Jr (qui l’avait appris de son père), l’arrestation très amusante de Lon Chaney Jr par notre adepte de la non-violence, ce dernier lui vantant les mérites et le confort de sa prison au sein de laquelle il sera au moins à l’abri du courroux de son épouse, le discours de Tom à sa ‘fiancée’ lui prônant l’indépendance d’esprit et le fait de ne pas prêter attention à l’opinion des gens…


Image
Image


Bref, pas mal d’éléments sympathiques (dont la musique de Max Steiner), voire même attachants, mais un film qui perd de son intérêt au fur et à mesure de son avancée d’autant que Michael Curtiz ne fait pas grand-chose pour nous secouer un peu. Sympathique mais guère passionnant. Malgré tout, le film donnera lieu à une série télé intitulée Sugarfoot avec Will Hutchins dans le rôle de Tom Brewster et dont le pilote (‘Brannigan’s Boots’) possède une intrigue quasi similaire au film de Curtiz.

Avatar du membre
Vince
Hors-la-loi
Messages : 692

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar Vince » 30 mai 2019 12:06

pass a écrit :Premières représentations à Monte Carlo le 9 Juillet 1954 et à Paris le 27 Juin 1956 en version originale uniquement .


Lors de cette sortie à Paris (au cinéma Artistic, 27/06/56), le film n'était pas intitulé "L'homme des plaines" mais "Le Boy de l'Oklahoma" !
Ce n'est que quelques semaines plus tard que le titre que l'on connait bien est apparu.

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7379

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar chip » 30 mai 2019 12:40

Profitant ainsi du succès du film de Mann " l'homme de la plaine " (1955).

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6136
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz

Messagepar yves 120 » 30 mai 2019 14:12

Au cinéma l ' Artistic , rue de Douai à coté de la Place Clichy , j 'y allais tous les Dimanches matin , c 'était gratuit une seule séance à partir de 10 h
J 'y ai vu entres autres ! Marqué au fer , Montagne Rouge , c 'est là que je me souviens de l 'accroche de Montagne Rouge " l 'affiche
Alan Ladd le roi des cabochards défie les indiens " j 'en ai vu d 'autres bien sur , mais je ne me souviens plus des titres ! peut être donc !
l 'homme des plaines !?
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE

Avatar du membre
Loco
Marshall
Marshall
Messages : 2725

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz Règles du forum

Messagepar Loco » 30 mai 2019 15:36

yves 120 a écrit :"Alan Ladd le roi des cabochards défie les indiens"


J'adore ! Ils n'avaient peur de rien, à l'époque !

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6136
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: L'Homme des plaines - The Boy from Oklahoma - 1953 - Michael Curtiz Règles du forum

Messagepar yves 120 » 30 mai 2019 17:07

Effectivement c ' était plus :cool: :lol:
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités