Duel au soleil - Duel in the Sun - 1946 - King Vidor

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 869
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Duel au soleil - Duel in the Sun - 1946 - King Vidor

Messagepar Link » 17 août 2004 11:19

Duel au soleil - Duel in the Sun

King Vidor
Jennifer Jones - Gregory Peck - Joseph Cotten

1946


Revu hier soir avec plaisir.

La première fois j'avais été surpris par le ton excessivement mélodramatique du film et cela m'avait gaché le plaisir. Cette fois j'ai beaucoup plus apprécié les magnifiques images et le jeu des acteurs bien que Jennifer Jones en fasse un peu trop à mon gôut, mais le Sénateur, Lew (G.Peck) et son frère Jess (Joseph Coten) sont admirables. Certaines scènes sont magnifiques à vous donners des frissons : quand tous les cowboys du ranch se rassemblent pour contrer la progression du chemin de fer, puis ils seront contrés par l'arrivée de la cavalerie ... à tout cela s'ajoute les nombreux ouvriers du chantier ferroviaire, le nombre de figurants dans cette scène est inouï, Vidor n'a pas mégoté. Les chevauchées sont sublimes dans des paysages magnifiques, la poursuite de Pearl par Lew, un grand moment ! Sans parler du final exceptionnel.

Bref je vous le conseille malgré certains défauts (à mon goût), certaines scènes (bavardages entre Pearl et Lew) auraient gagnées à être plus courtes.

ma note 9/10

L'édition CDISCOUNT est très bonne à part quelques tremblotements passagers (par ex. gros plan du sénateur au chevet de sa femme mourante). La VF pas si mal.

:wink:

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1655
Contact :

Messagepar Moonfleet » 17 août 2004 11:35

L'édition zon 1 MGM avec la VOST est à tomber par terre : la

copie est somptueuse.

le film, j'ai longtemps eu du mal mais maintenant, force est de constater le génie de King

Vidor

8/10

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 869
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 17 août 2004 11:47

Moonfleet a écrit :L'édition zon 1 MGM avec la VOST

est à tomber par terre : la copie est somptueuse.

le film, j'ai longtemps eu du mal mais maintenant, force est de

constater le génie de King Vidor

8/10


j'aimerais comparer les

voix notamment des personnages féminins, et celle de la bonne qui est excessivement aigüe et comment dire, naïve? dans la VF

c'est énervant car dégradant pour cette personne à mon idée :wink:

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1655
Contact :

Messagepar Moonfleet » 17 août 2004 12:18

Link

jones a écrit :
Moonfleet a écrit :L'édition zon 1 MGM avec la VOST est à tomber par terre : la copie est

somptueuse.

le film, j'ai longtemps eu du mal mais maintenant, force est de constater le génie de King

Vidor

8/10


j'aimerais comparer les voix notamment des

personnages féminins, et celle de la bonne qui est excessivement aigüe et comment dire, naïve? dans la VF c'est énervant

car dégradant pour cette personne à mon idée :wink:


Tu devrais craquer pour le zone 1 : il est

vendu à très bas prix en plus :wink:

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6932
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 17 août 2004 12:55

Moonfleet a écrit :Tu devrais craquer pour le zone 1

: il est vendu à très bas prix en plus :wink:

Et peut-être à 5€ :D :D en juin prochain sur DVD

SOON.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3502

Messagepar james » 17 août 2004 20:58

Bon western mais trop long a mon gout :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Sentenza
Convoyeur de bétail
Messages : 249
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 01 sept. 2005 12:51

quelques longueurs certes mais un très beau film quand même
très beau, sentimental,...
le duel de fin est vraiment super :D
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-
"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-

Avatar du membre
John Mallory
Guerrier indien
Messages : 490
Localisation : Lausanne (CH)

Messagepar John Mallory » 14 mars 2006 15:56

Un bon petit western avec de très belles images, mais un peu trop sentimental pour moi. La ravissante Pearl fait tourner la tête des cow-boys et change de prétendants comme de chemises. En outre, ses sentiments à l'égards de Lew (Gregory Peck) ne cessent de changer. Un moment elle le déteste et la minute d'après elle se jette dans ses bras et lui déclare son amour. Bref, j'ai trouvé ce côté soap opera un peu trop ridicule à mon goût. Mais néanmoins on a quand même droit à de très belles séquences, notemment celle où une "horde sauvage" fonce sur les travaux de la voie de chemin de fer et où apparaît Harry Carey dans un de ses derniers rôles.
Pas mal.

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2548

Messagepar musselshell » 14 mars 2006 16:33

Duel au Soleil possède, parmi d'autres, deux points communs avec Autant en Emporte le Vent: les amours irréconciliables sur toile de fond épique,le désir de leur producteur, "bigger than life" David O. Selznick, d'écrire un hymne à la gloire de sa femme du moment, ici la torride Jennifer Jones,sept ans plus tôt son épouse Irene...Si la personnalité de Vivien Leigh n'est pas indifférente au ton de l'un, celle de Jennifer Jones finit par littéralement consumer l'autre...Pas moins de cinq réalisateurs ont travaillé sur le film, parmi lesquels William Dieterle et Joseph Von Sternberg, sans oublier le nabab mégalomane et ennamouré. Le film porte néammoins indéniablement la "patte" de King Vidor, fascinante irréconciliation/conjugaison de la sensualité la plus brûlante et du sens du péché ,tout à la fois acmé du désir et du remords...Si l'on poursuit plus avant la comparaison entre les deux films,les parallèles entre Clark Gable et Gregory Peck, Leslie Howard et Joseph Cotten s'imposent sans (trop de...)peine.Conjugant décors peints(le rougeoiment des ciels!)et extérieurs quasi cosmiques (le duel d'amour et de mort de Gregory Peck et Jennifer Jones à Squaw's Head Rock), ce western flamboie, au sens propre, à la gloire charnellement mêlée de Lilith et du désert. ..
Notons aussi la parenté thématique (le problème de la grande propriété foncière, l'individu exclu et/ou s'excluant de la collectivité, la femme volontairement ou involontairement fatale...) avec Man without a Star...
A mon avis un film magnifique, long, mais qui se doit de l'être...mélange détonnant de la mégalomanis de Selznick et de la puissance d'evocation des meilleurs Vidor...Il faut voir ou revoir, à ce titre, Northwest Passage! :num1

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7718
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 15 mars 2006 20:01

Très juste Little river
D’ailleurs l’objectif à l’époque de DUEL AU SOLEIL était de le réaliser pour apporter une certaine concurrence et surtout de faire mieux que « AUTANT EN EMPORTE LE VENT » d’où une petite similitude dans l’histoire.

La fiche télé et le livre une édition française de 1948 écrit par un grand écrivain Niven Bush. On lui doit aussi LA VALLEE DE LA PEUR, FURIES, LES AVENTURES DU CAPITAINE WYATT .

Image

Image

:wink: SO LONG :horse:
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2548

Messagepar musselshell » 15 mars 2006 20:48

Si un jour tu venais à en avoir le temps (et l'envie), fais moi la liste de tous tes romans westerns...t'as l'air d'en avoir un paquet... :wink:

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7718
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 16 mars 2006 19:19

:applaudis_6: HELLO MUSSELSHELL

Effectivement j’ai le temps et quelques fois l’envie de le faire.
J’y songe depuis longtemps, je n’en ai pas des milliers mais peut-être une bonne centaine à mettre sur PC.
J’ai bien réussi à faire une liste de mes films pour quoi pas de mes livres.
Un hic ils sont éparpillés de partout, je vais m’y pencher au grand :horse:

:sm9: SO LONG
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Sentenza
Convoyeur de bétail
Messages : 249
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 24 juin 2006 19:00

j'avais acheté le dvd il y a quelques temps et j'ai eu envie de le revoir cette après midi
je l'avais vu la première fois sur une VHS louée là j'ai bien pu apprécier la grande qualité de l'image dvd et la beauté des couleurs

c'est vrai que le film a un côté Autant en emporte le vent et un peu moins un côté western
le duel de fin me plait toujours autant, cette lutte jusqu'à la mort entre les deux amants je trouve ça beau même si il me semblait plus long dans mes souvenirs ^^

Jennifer Jones surjoue un peu, ça m'avais moins marqué à la première vision
la voix de la bonne en Vf est vraiment insuportable c'est dommage


sinon c'est quoi les autres films de King Vidor à voir "absolument"? (je ne connais que Duel au soleil de lui)
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-

"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-

Avatar du membre
fa
Convoyeur de bétail
Messages : 222
Localisation : Nantes
Contact :

Messagepar fa » 24 juin 2006 20:00

King Vidor était un bon réa, mais "Duel au Soleil" est plus un film de David Selznick, sont producteur, et véritable maitre d'oeuvre... Il faut lire les lettres qu'il a écrit au sujet de ce film lors de sa réalisation pour le comprendre, il est vraiment l'auteur du film. Vidor, n'étant là que pour exécuter ses ordres... La preuve en est la ressemblance par moment avec autant en emporte le vent... Autre production Selznick et dont ce dernier fut le vrai réalisateur, Fleming (et les autres réa) n'étaient là que pour appliquer ses directives...

Vidor a signé une soixantaine de films dont : "La grande parade" en 1925 ; "La foule" en 1928 ; "Le magicien d'Oz" en 1939 ; "Le grand passage" en 1940 ; "Le rebelle" en 1949 ; "La Garce" en 1949 ; "L'Homme qui n'a pas d'étoile" en 1955 ; "Guerre et paix" en 1956 ; "Salomon et la reine de Saba" en 1959...

J'ai pu en oublier, mais je pense que ce sont ses meilleurs films :wink:

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2170
Contact :

Messagepar tepepa » 24 juin 2006 20:11

Un western qui vaut surtout pour le final tout à fait magnifique, exacerbé, flamboyant, presque spaghettien (sorry les puristes :mrgreen: ) et pour l'interprétation d'un type très ambigu par Gregory Peck, assez antipathique...
Le final en question est cité par Godart dans son Histoire du Cinéma.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité