Tom GRIES (1922-1977)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3347

Tom GRIES (1922-1977)

Messagepar james » 16 août 2004 21:14

Il vient de la TV et fut de reputation très

importante a ces debut dans le petit ecran.
Dans les series a succès qu'il nous donnajohnny

ringo
the westerner mission impossible commando

garrisson's
et tant d'autres qui firent merveille a leurs sorties dans les anneés 50/60.
Tom griès etait

souvent le producteur et le scènariste de ses series ou films qu'il realisé,lui qui fut reconnu comme un

fabricant de series B et de films d'action a très faible cout.Il fut meme un temps le faire

valoir de charles bronson et le dirigera dans quelques films y compris dans le

western(le solitaire de fort humbolt.

Tom griès fut le scènariste d'un très bon western

de rod amateau bushwackers 1952.

La meilleur realisation de tom griès fut et sans aucun doute will

penny 1968
superbe fable sur la vie des cow-boy et de leur situation au siecle dernier avec un

charlton heston très convaincant dans ce role fait pour lui et veillissant d'un homme qui aura

tout connu dixitmonte walsh superbe western de william A fraker et

qui traite du meme problème.

Dans ce western il nous fait partagé la nostalgie des cow-boy dans la plus grande

imtimiteé.

Voici la filmographie western de tom griès:

:arrow: Breakheart Pass (le solitaire de fort

humbolt)1975
:arrow: Journey Through Rosebud..1972(western moderne)
:arrow: 100 Rifles (les 100 fusils)1969


:arrow: Will Penny (will penny,le solitaire)1968

vala,james :wink:


Image
[img]http://

http://www.filmposterworld.co.uk/moviep ... rifles.jpg[/img]
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
nathan
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1296

Messagepar nathan » 17 août 2004 1:20

Je n'ai pas encore eu l'occasion de voir Willie

Boy
mais par contre j'adore le solitaire de Fort Humbolt, petit western

d'espionnage très bien fichu , avec énigme, suspense, action . Rien ne manque .

les cents fusils est excellent . A l'époque toutes les critiques avaient crié au scandale parce que Raquel Welch avait

une scène d'amour avec Jim Brown, très grand acteur noir .
Mais le film vaut beaucoup mieux que pour ces considérations

à 0.0001 centimes d'euros.

Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3347

Messagepar james » 17 août 2004 10:57

les cents fusils, en effet le western est très bon :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

wyatt
Cavalier masqué
Messages : 165

Messagepar wyatt » 21 août 2004 16:05

Ben finalement, LES CENTS FUSILS reste le film de Tom Gries sur

lequel je prends le plus plaisir : il a je crois ce côté divertissant et spectacle que n'a peut-être pas WILL PENNY (qui

reste je pense un superbe témoignage de ce que fût surement l'Ouest ) et LE SOLITAIRE DE FORT HUMBOLDT est un bon western

policier.
Quand la légende est plus belle que la réalité, on imprime la légende.

Avatar du membre
harry
Caporal
Messages : 872
Localisation : San Francisco

Tom GRIES (1922-1977)

Messagepar harry » 24 avr. 2021 14:36

Avant de transposer , avec un certain métier à défaut d'autre chose , des intrigues à la Agatha Christie dans l'ouest habité par Charles Bronson ( Breakheart Pass ) , Tom Griès a eu de très bons moments . Il y avait une joyeuse agitation dans 100 Rifles où l'action était rondement et symboliquement menée par une indienne ( Raquel Welch ) et un noir ( Jim Brown ) contre un méchant Allemand .
Il y avait une intéressante tentative de lier les problèmes d'un déserteur du Vietnam et ceux d'une reserve indienne dans Journey through Rosebud , mais Tom Griès restera surtout comme l'homme de son premier film , Will Penny . Certes, on a vu d'autres cowboys vieillissants mettant des lunettes pour repriser leurs chaussettes . Plus émouvant maintenant nous semblent les silences timides des scènes d'amour , l'impact physique d'un poêle ou d'un animal et surtout le bleu déclinant des crépuscules , l'or de certains sous -bois et l'éclat d'une neige dont on croirait sentir la texture .
Peut être que l'opérateur Lucien Ballard n'était pas pour rien dans ces merveilles , mais force est de reconnaître que Griès était bien derrière la caméra quand ces choses se passaient .
Il est des artistes qui se donnent totalement en une première œuvre , Griès était sans doute de ceux-là .


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités