La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3446

La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar james » 14 août 2004 23:29

Vu ce jour cette ecxellent western dont il vraie le role des armes est très limite voire inexistant dans ce film de joe kane le vétéran,et toujours ce plaisir de revoir "duke wayne et ann dvorak" dans cette production republic.Mealnt habilement la camera pour les scène de bagarre joe kane nous livre un western leger mais ponctué de belle scène et d'une jolie photographie,ma note7.5/10.

Image
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7697
Localisation : nord-est

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar Jicarilla » 19 janv. 2008 9:29

:oops: :oops: DUKE notre brave gambler est bien triste dans le topic là.....et pourtant il y a des biens belles actions ainsi qu'une belle reconstitution du tremblement de terre de 1906.
:applaudis_6: :applaudis_6: Je viens de trouver une fiche télé icongc1

Image

:horse: Peut-être que METEK va nous offrir d'autres trésors...... :horse:
Modifié en dernier par Jicarilla le 03 janv. 2010 9:46, modifié 1 fois.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15495
Localisation : Canada
Contact :

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar metek » 20 janv. 2008 4:41

Image
Titre original : Flame of the Barbary Coast

Réalisé par : Joseph Kane
Produit par : Herbert-J. Yates Joseph Kane Republic Pictures Corporation
Année : 1945, Avec John Wayne, Ann Dvorak, Joseph Schildkraut...



Sujet:
En 1906, Duke Fergus, cow-boy du Montana, arrive sur la côte californienne où il se découvre une passion pour le jeu. Dans le même temps, il tombe amoureux de la chanteuse Flaxen Terry, la petite amie du patron de saloon qui vient de le plumer aux cartes. Pour séduire cette femme qui est la véritable coqueluche de la ville, il décide d’ouvrir lui-même son propre établissement dans lequel il espère bien attirer la belle. C’est à ce moment qu’a lieu le célèbre tremblement de terre de San Francisco…

En 1935, John Wayne est la vedette du premier film produit par la Republic. Il était normal que pour le dixième anniversaire du studio, on fasse encore une fois appel à la star maison. Herbert J.Yates confie les rênes de cette production à Joseph Kane, vétéran des westerns avec Roy Rogers, habitué du genre et qui a déjà réalisé plus de 75 films de série pour la firme. Peu habitué à gérer d’un seul coup autant de moyens et plus de 15 jours de tournage, il réussit néanmoins à mettre sur pied cette œuvre de prestige. Le réalisateur va bénéficier d’un budget de 600 000 dollars et du talent des meilleurs artisans du studio, notamment les spécialistes des effets spéciaux Howard et Theodore Lydecker qui recréent avec réalisme le fameux tremblement de terre sans pour autant atteindre la puissance de la même scène dans le San Francisco de W.S. Van Dyke. Le film est un succès largement bénéficiaire qui devient l’emblème de la réussite de la Républic.

Qu’en reste t’il aujourd’hui ? Quasiment rien puisque le film n’est pas plus considéré que la majorité des films de série de la firme ‘de l’aigle’. Il ne mérite d’ailleurs pas de l’être davantage car il ne pourra vraisemblablement procurer de plaisir qu’aux inconditionnels acharnés de John Wayne ou de westerns. En effet, comment peut-on croire que l’auteur de ce scénario dépourvu de toute originalité est Borden Chase, le même qui trois ans plus tard signera celui de La rivière rouge de Hawks et se verra associer par la suite aux chefs d’œuvres du couple Anthony Mann/James Stewart ? Mais par rapport à son sinistre scénario de Alerte aux marines l’année précédente, nous décelons heureusement un progrès certain.

Analyse:

Et pourtant, la première image voyant John Wayne, pieds nus dans le sable, essayer de faire des ricochets dans l’océan était intrigante et éminemment sympathique. Et pourtant, la première scène très spirituelle entre John Wayne et Ann Dvorak pouvait laisser présager un film savoureux. Et pourtant quelques notations historiques et politiques sur la gestion d’une ville au début du siècle étaient intéressantes. Et pourtant, nous avions la chance de pouvoir admirer le superbe visage de Virginia Grey. Et pourtant le Duke était très à son aise dans ce rôle de joueur amoureux et Ann Dvorak assez piquante. Et bien alors, de quoi nous plaignons-nous ? Malgré l’indigence de la mise en scène, la lourdeur de l’humour, un scénario bien routinier et une musique assez insupportable, en ne cherchant pas à être difficile, il reste assez d’éléments pour qu’un petit nombre d’entre nous puisse trouver son compte à ce spectacle finalement pas si désagréable. Il suffit juste de bien s’y préparer !


Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
Longway
Sorcier
Sorcier
Messages : 6549

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar Longway » 16 janv. 2010 16:31

Fiche Télé 7 Jours
Diffusion du 5 Mars 1967 sur la deuxième chaine de l'ORTF

Image

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar Django, le retour » 19 janv. 2010 20:24

Euh p'tite question :

Est-ce depuis ce film que John Wayne a été surnommé le Duke ?

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23602
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 19 janv. 2010 20:30

Django, le retour a écrit :Euh p'tite question :

Est-ce depuis ce film que John Wayne a été surnommé le Duke ?

icongc1


c'est depuis son enfance en Californie : il est surnommé « Big Duke » en référence à son chien, « Little Duke » qu'il emmenait partout avec lui...
Sinon il avait déjà comme nom Duke Morrison dans Words and Music en 1929, et son nom de rôle était Duke dans Two-Fisted Law en 1932, et Duke Slade dans Adventure's End en 1937, Duke Hudkins dans A Lady Takes a Chance en 1943....puis Duke Fergus dans ce western, Flame of Barbary Coast.
Puis dans Operation Pacific (1951) : Lt Cmdr. Duke E. Gifford
et peut être encore dans Cahill U.S. Marshal (1973) .... U.S. Marshal J.D. Cahill : le D !?? :mrgreen:
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Django, le retour
Marshall
Marshall
Messages : 2960
Localisation : Dans l'Ouest, ou plutôt dans le Sud-Ouest de la France...

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar Django, le retour » 19 janv. 2010 21:25

U.S. Marshal Cahill a écrit :c'est depuis son enfance en Californie : il est surnommé « Big Duke » en référence à son chien, « Little Duke » qu'il emmenait partout avec lui...
Sinon il avait déjà comme nom Duke Morrison dans Words and Music en 1929, et son nom de rôle était Duke dans Two-Fisted Law en 1932, et Duke Slade dans Adventure's End en 1937, Duke Hudkins dans A Lady Takes a Chance en 1943....puis Duke Fergus dans ce western, Flame of Barbary Coast.
Puis dans Operation Pacific (1951) : Lt Cmdr. Duke E. Gifford
et peut être encore dans Cahill U.S. Marshal (1973) .... U.S. Marshal J.D. Cahill : le D !?? :mrgreen:


Merci USMC :wink: mais tu es remonté beaucoup trop loin dans le temps. Ca m'a donné le tournis. :mrgreen:

J'ai l'explication maintenant. C'est quand j'ai vu que son personnage se nommait Duke que j'ai pensé à l'origine de ce surnom. Et du coup, j'ai posé la question croyant fortement que ce rôle-là était marquant dans sa carrière et que depuis il (ou on le) se surnommait ainsi. :wink:

icongc1
Auteur de L'Inconnu oublié - Éditions Publibook viewtopic.php?f=14&t=10165
"Quelle ingratitude ! Quand je pense au nombre de fois où je t'ai sauvé la vie..." Clint Eastwood - Le bon, la brute et le truand

a.hede
Hors-la-loi
Messages : 660

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar a.hede » 03 juil. 2010 13:49

Ce film aurait donc été fait pour fêter le dixième anniversaire de Republic Pictures. Ce dernier a donc mis les petits plats dans les grands : décors imposants, nombreux figurants, effets spéciaux (le tremblement de terre de San Francisco a été habilement reconstitué par une équipe réputée à l'époque), des stars (le Duke et Anne Dvorak) et même des seconds rôles réputés comme Butterfly McQueen...
Mais voilà, comme d'hab', même lorsque Republic veut draguer la série A, ça pêche au niveau du scénario (Borden Chase ou pas) et parfois du rythme. Ainsi, on a du mal à s'intéresser au premier tiers du film qui n'est qu'une sorte de pâle comédie mondaine. Ca paraît tellement long que j'ai longtemps imaginé qu'il s'agissait de la moitié du film.
Heureusement, après un court intermède dans le Montana qui permet à Kane de réussir un plan ou deux, on est enfin transporté par une revenche, une campagne électorale et un tremblement de terre.
Donc, le film n'est pas si mal à condition de patienter une demie-heure.


a.hede
Hors-la-loi
Messages : 660

Re: La belle de San Francisco - Flame of Barbary Coast - 1945 - Joseph Kane

Messagepar a.hede » 05 juil. 2010 12:03

:D Merci pour cette mine d'info !








Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités