Lori Nelson

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3393

Lori Nelson

Messagepar james » 12 août 2004 22:47

Originaire de Santa Fe au Nouveau Mmexique cette actrice débute très tôt dans des spectacles pour enfants et sera dès vite remarquéé.
Elle fut et pour un temps surnommée la Shirley Temple de Santa Fé.
Dès l'age de quatre ans elle va s'installer à Hollywood sur les conseils de son agent mais rien de particulier pendant très longtemps laissant parents et famille perplexes, et c'est finalement la mode qui vas emboiter le pas : elle fera des défilés de mode pendant un laps de temps pour l^à encore mieux se faire voir.

Au début des années 1940 sa première offre pour le cinéma arrive mais ce fut un échec retentissant et elle désespère se résignant à laisser tomber ce milieu très obscur.

Fin des années 40 le producteur arthur landau lui propose un rôle pour le compte de la Warner Bros : désillusion à nouveau pourtant ce producteur était a l'origine de la découverte de l'actrice Jean

Harlow
et ce sera finalement l'agent Milo Frank qui lui fera signer un contrat pour les studios Universal.

Un contrat de 7 ans est enregistré et premier film pour la major, un Western et pas des moindres puisque les affameurs 1952 au coté de brillants acteurs dontjimmy stewart et rock hudson.

Suivront d'excellents westerns dont avec la vedette de ces studios audie murphy dans Qui est le traitre 1953 de nathan juran.

Elle sera de la distribution de [bDestry [/b] remake du meme film Femme ou demon et du meme realisateur george marshall.

Elle sera apercue dans un chef-d'oeuvre du genre La peur au ventre 1955 de stuart heisler et de quelques films de SF dont Revenge of the creature 1955.

Très peu de films pour cette actrice qui eu une carrière éphémère mais de bon films en perspective, voici sa filmographie westerns :

:arrow: Outlaw's Son ..1957
:arrow: Pardners (le trouillard du far-west)1956
:arrow: Mohawk (l'attaque de fort douglas)1956
:arrow: Destry (le nettoyeur)1954
:arrow: Tumbleweed (qui est le traitres)1953
:arrow: Bend of the River (les affameurs)1952

vala,james :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
Blue Bill
Trappeur
Trappeur
Messages : 3163
Localisation : Far West
Contact :

Re: Lori Nelson

Messagepar Blue Bill » 22 févr. 2013 7:48

Quelques photos pour la très charmante

Lori Nelson
Image
Image
Image
Image

~ Il y a trois moments dans la vie d'un homme où il peut hurler à la lune ,
quand il se marie , quand ses enfants viennent au monde ,
et quand il termine un travail qu'il a été assez fou d'entreprendre ~

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8385

Lori NELSON (1933-2020)

Messagepar DEMERVAL » 16 déc. 2013 16:25

Encore une bio sous forme d'interview.
Arrière petite-nièce du Général John J. Pershing, la vivace, blonde et jolie Lori Nelson est née à Santa Fe, Nouveau-Mexique, le 15 août 1933, mais sa famille déménagea rapidement en Californie. “J’avais 5 ans quand nous nous sommes relocalisés à Los Angeles, aussi je me considère comme une native de Californie. Bien que mes parents avaient un fort accent du sud—ils étaient du Texas—je n’ai jamais pensé que j’avais une voix traînante, aussi je n’ai pas eu à perdre un dialecte.”
Après avoir signé un contrat temporaire avec Universal-International alors qu’elle était encore adolescente, Lori —de son vrai nom Dixie Kay Nelson—devint rapidement une des stars d’Universal les plus populaires, apparaissant dans un grand nombre de rôles—de Francis the Talking Mule et Ma & Pa Kettles, à “La Revanche de la Créature” et des dramatiques comme “All I Desire” avec Barbara Stanwyck.
Lori fut fréquemment castée dans des westerns, à compter de son deuxième film, “Les Affameurs” avec en vedette Jimmy Stewart. “Je ne fus pas souvent avec lui jusqu’au moment où on commença à tourner en extérieurs, là j’ai appris à le connaître ainsi qu’Arthur Kennedy. Jimmy est vraiment bien, un vrai baigneur, mais je suppose que tout le monde dit cela de lui. C’est un amour pour chacun.” Une grande partie du tournage eut lieu en Orégon. “Cela dura à peu près 3 semaines et demi à Portland—principalement à Timberline Lodge, tout près du Mt. Hood. Timberline Lodge était un endroit rustique, en fait une station de ski et il y avait des skieurs qui passaient et repassaient pendant qu’on tournait. Je ne skiais pas mais d’autres en profitèrent. Les extérieurs étaient rocailleux et nous avions St. Bernards, juste comme en Suisse.”
Un incident qui aurait pu être désastreux survint finalement à bon escient pour Lori, peu de temps avant le début du tournage des « Affameurs ». “Je me suis brûlée avec une lampe à bronzer. Heureusement, la brûlure disparut et ainsi cela ne m’empêcha pas de faire le film. Mais de tourner autant en extérieurs et sous de telles conditions atmosphériques—avec le soleil qui se réfléchissait sur la neige—il sembla que tout le monde avait les lèvres gercées, tout partout! Tout le monde—SAUF MOI! Je pense que j’ai développé une immunité grâce à ma brûlure de lampe!”
Lori décrocha un rôle en or face au “solitaire” Audie Murphy dans deux films, “Qui est le Traître ?” et “Le Nettoyeur”. “Je ne sais pas comment cela est arrivé. Nous étions tous deux sous contrat avec Universal. Je devine qu’il m’appréciait simplement.” Au milieu des années 1950, Lori devint indépendante. “La seule fois où Universal me prêta, ce fut pour tourner ‘La Venus des Mers Chaudes’ pour la RKO. Howard Hughes me voulait pour le premier rôle féminin et il paya une fortune à Universal. Cependant, Jane Russell leur devait encore un film. Ils n’avaient pas de rôle particulier pour Jane, aussi ils lui donnèrent mon rôle et en créérent un petit pour moi.”
Un large panel de films s’offrit à Lori Nelson, de toutes sortes, du western musical, “Le Trouillard du Far West” (avec Dean Martin et Jerry Lewis) aux films destinés aux adolescents comme “Hot Rod Girl”. “J’ai fait ‘Untamed Youth’ pour le producteur Howard Koch, des années avant qu’il ne devienne le patron de la Paramount. Il m’aimait bien et j’ai immédiatement enchaîné avec ‘Outlaw’s Son’, face à Ben Cooper, qui était le fils de Dane Clark dans le film. En tant que producteur, Howard me voulait —mais il voulait également une brunette pour le rôle—aussi on détourna la difficulté en me faisant porter une perruque. Au moins ils ne teignirent pas mes cheveux! Je rencontre encore Howard de temps en temps. Cela fait malgré tout quelques années maintenant, mais on est restés amis.”
Sur son dernier western, “L’Attaque de Fort Douglas”, Lori reste vague, “ Je me souviens bien sur de Rita Gam, Allison Hayes, Scott Brady et Neville Brand.”
Lori sourit, “C’est marrant les choix de carrière. J’ai dû batailler sec pour le rôle de Janet Leigh dans ‘Walking My Baby Back Home’. Janet ne savait pas danser à cette époque et moi je savais—mais son nom était connu. Je me suis aussi bagarrée pour décrocher le rôle de Piper Laurie dans ‘Le fils d’Ali Baba’. Heureusement, je n’ai pas eu ce rôle. Celui que je ne voulais pas faire était ‘La Revanche de la Créature’’. La science-fiction était considérée comme la dernière roue du chariot à cette époque. Bien sur, c’est le film pour lequel je suis la plus célèbre. C’est vraiment de l’ironie! Il y avait beaucoup de blagues qui circulaient sur les ichthyologues à cette époque—c’est l’étude des poissons.”
Lori travailla parallèlement à la télévision dans des épisodes de “Laramie” (dont elle ne se rappelle pas) et “Au Nom de la Loi.”
Mariée depuis avril 1983 à un policier de Los Angeles en retraite, Joseph J. Reiner, elle avait épousé en premières noces, le 10 décembre 1960, Johnny Mann dont elle divorça en 1973 après avoir eu deux enfants. Lori reprit sa carrière théâtrale pour apparaître en 1994 aux côtés de Lloyd et Beau Bridges dans “Sins of the Father”.

Sa contribution au western fut la suivante :

Les Affameurs d’Anthony Mann (1952), Marjie Baile
Qui est le Traître ? de Nathan Juran (1953), Laura Saunders
Le Nettoyeur de George Marshall (1954), Martha Phillips
L’Attaque du Fort Douglas de Kurt Neumann (1956), Cynthia Stanhope
Le trouillard du Far West de Norman Taurog (1956), Carol Kingsley
Outlaw’s Son de Lesley Selander (1957), Lila Costain
Au nom de la loi, un épisode, White Antelope dans « Bounty for a Bride » (1959)
The Texan, un épisode, Elizabeth dans « The Man Hater » (1959)
La Grande Caravane, un épisode, Charity Steele dans « The Steele Family Story » (1959)
Sugarfoot, un épisode, Ellen Conway dans « The Gaucho » (1959)
Tales of Wells Fargo, un épisode, Susan dans « Relay Station » (1959)
Laramie, un épisode, Grace dans « Trigger Point » (1961)
Whispering Smith, un épisode, Mme Venetia Molloy dans « Double Edge » (1961)

ImageImage
ImageImage
ImageImageImage

Avatar du membre
LordDécadent
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1288
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Lori Nelson

Messagepar LordDécadent » 24 août 2020 16:00

R.I.P

Image
"Bend of the River/Les Affameurs" en 1951.

Image
"Destry/Le Nettoyeur" en 1954.

Image
"The Texan:The Man Hater" en 1959.

Image
"Laramie:Trigger Point" en 1961.

Avatar du membre
LordDécadent
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1288
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Lori Nelson

Messagepar LordDécadent » 03 sept. 2020 15:28

Il y avait une fiche Lori Nelson pour annoncer son décès.



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités