À l'Ouest du Nevada - West of Nevada - 1936 - Robert F. Hill

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

À l'Ouest du Nevada - West of Nevada - 1936 - Robert F. Hill

Messagepar lodieu didier » 16 déc. 2007 23:46

West of the Nevada – 1936 – Rex Bell

Rex Bell est envoyé par son père pour mettre fin aux agissements d’une bande de salopards qui tente de s’accaparer les mines de ces malheureux prospecteurs et des Indiens de la région. Tout commence par une fusillade. Rex qui arrivait avec son sidekick Al St John, pour une fois valable, assiste à une attaque de la part des badmen au cœur des montagnes. Ils s’en prennent à un indien et à un old timer. Heureusement, Rex et Al sont là pour les sauver à temps.
Ils arrivent ensemble à la ville où Rex remarque une jolie jeune fille, Joan Barclay, qui a droit à un beau plan de Bob Hill. Merci à lui, elle est vraiment belle et méritait bien ça.
Rex ne tarde pas à s’apercevoir que le leader du gang n’est autre que le banquier qu’il soupçonne dès le début. Celui-ci qui lui remet un courrier de son père, l’avait déjà ouvert à l’aide la vapeur… Rex est pire que Sherlock Holmes, il a deviné…
Le ton monte. Les bandits oppressent davantage les braves travailleurs et Rex avance dans son enquête. Le voilà mis en disgrâce aux yeux de la girldie à cause du banquier qui lui raconte des balivernes sur son compte.
Enfin, tout rentrera dans l’ordre comme on peut se l’imaginer.
Robert Hill nous repasse une scène idiote qu’il nous avait déjà présentée dans son ignoble law and Lead. À savoir : Rex tend un lasso à travers un chemin et tous les Cowboys qui doivent l’emprunter se cassent la figure lorsqu’ils arrivent sur leur canasson. Dans le premier film, les cow-boys restent inertes après cette chute, comme s’ils avaient été tués. Ici, deux seulement bougent encore et l’un se prend une raclée par Rex. Quant aux autres, on ne sait pas ce qu’ils font. Sacré Robert Hill.
Ce Western vaut par la présence de Rex Bell, son charme naturel et surtout les paysages qui sont magnifiques. Par moments, on se croirait dans un Western A avec tous ces cavaliers qui évoluent dans les montagnes encore enneigées. C’est superbe. On n’en oublie l’histoire de Charles Kyson qui ne vaut pas grand chose.
didier

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7453

Messagepar chip » 17 déc. 2007 9:09

Joan Barclay était une des plus jolies cowgirl des années 30, rousse aux yeux noisettes, de quoi me faire rêver. Pour en savoir un peu plus sur cette charmante personne : WESTERNS WOMEN éditions Mc Farland .

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7526
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 17 déc. 2007 11:54

:applaudis_6: :applaudis_6: La belle JOAN BARCLAY une carriere bien courte dans le western de 1935 à 1942 ,par contre elle a tenue dans ses bras (pas CHIP :lol: :lol: :lol: ) BOB STEELE , TIM HOLT , BUSTER CRABBE , TIM Mc COY , KEN MAYNARD , HOOT GIBSON.......
Modifié en dernier par Jicarilla le 17 déc. 2007 19:01, modifié 2 fois.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 17 déc. 2007 13:10

Je ne suis pas le premier à tomber sous son charme...
didier


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités