Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Breccio » 12 déc. 2007 17:06

[align=center]Spéciale dédicace à Inisfree, qui présenta naguère ce film dans un festival :D [/align]

Mathematicus (Jacques Herlin, style petit clerc de notaire lunettu) a un plan : s’emparer de l’or des mineurs (deux quintaux, soit l’équivalent de ce que rapporte un quart d’heure de visite d’État de Kadhafi, mais on va pas chipoter), or entreposé à Fort Henderson en attendant son transfert.

Mathematicus est doué pour l’horlogerie, et son plan ressemble à un engrenage.

Les rouages :

— un pistolero fétichiste (Monty Greenwood, alias Maurice Poli), qui n’arrête pas de caresser son revolver, surtout après avoir éliminé un groupe de concurrents (parmi lesquels on reconnaît Spartaco Conversi, candidat au challenge Rick Boyd de l’apparition éclair) dans un monastère en ruine que nous connaissons tous ;

— un militaire déchu style jugulaire-jugulaire (Gerard Herter, qui opère la fusion entre son personnage de Colorado et le colonel Mortimer — au passage, on se dit que Patrick McGoohan s’en est vachement inspiré pour son major Cabot du Génie, deux associés, une cloche ;-) ) ;

— et l’obligatoire pulpeuse créature de rêve qui nous met un peu de sensualité dans tout ça (rhââ lovely — c’est une dénommé Gabriella Giorgelli qui s’y colle — :sm12: ).

Phase Un : insérer tous ces personnages dans la place.

Phase Deux : actionner les engrenages, genre film de casse, touchez pas aux dollari et tout ça. Là, on confine au jouissif, avec minutage en béton, bricolage itou, et tous les petits obstacles imprévus au plan-parfait-qui-ne-peut-pas-foirer — j’adore !

Au fait, est-ce qu’il foire, le plan ? Non !

Sauf que… évidemment, une fois l’or embarqué, nos lascars commencent à se tirer dans les pattes pour savoir qui partira seul avec le pactole !

Ça commence avec cet enfoiré de Mathematicus, qui se débarrasse de la bellissima Gabriella en la dénonçant aux militaires, puis, une fois que les trois complices restants se sont retrouvés sur la Route blanche, voilà-t-y pas que le colonel veut l’or pour lui tout seul ! À peine a-t-il eu le temps de discuter avec le pistolero pour comparer leurs phallus... euh... revolvers respectifs que Mathematicus file en leur laissant… des sacs pleins de sable !

Bon, je vous raconte pas tout le film, ça vous gâcherait le plaisir. Mais laissez-moi vous dire que la fin est à couper le souffle. Y a que le spaghettoche pour nous mitonner des conclusions au goût de cendres comme celle-ci !

Une excellente série B, au scénario impeccable, à la mise en scène élégante juste ce qu’il faut, mettant en vedette des seconds rôles sympa qui, pour une fois, ont l’occasion et le temps de montrer ce qu’ils savent faire.

Breccio a dit : allez-y voir de plus près !

Comment voir ce petit bijou ? Ben, il est passé sur M6 et quelqu’un a eu la bonne idée de l’enregistrer, et il circule un DVD parmi les aficionados. Voilà.

PS: si le personnage du pistolero est bien appelé Django à deux ou trois reprises, cherchez pas le poker d'as, y en a pas :mrgreen:

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 618
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Messagepar edocle » 12 déc. 2007 17:40

Rien à ajouter , tout est bon! :applaudis_6:

Si ce n'est que tu tires plus vite que moi, ce film est dans ma pile à critiquer depuis le mois de Février ... :oops:

Je dirais simplement, pour ceux qui ont loupé la diffusion sur M6, qui n'ont pas de copain sur le forum, ou qui collectionnent les VHS que ce film est sorti en sont temps en VHS version complète, au format et VF bien sûr ... A mon avis c'est la version diffusée par M6!

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Image
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3002
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 12 déc. 2007 22:57

Oui un film dans la norme avec un final qui moi aussi m'a beaucoup plu. Gérard Herter : lui, il me plait et spécialement dans ce film après l'attaque. Maurice Poli et lui font la paire et même si j'ai trouvé l'accomplissement de la mission longuet, le film m'a laissé une bonne impression.
De la série B italienne à découvrir :wink:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Inisfree
Cavalier solitaire
Messages : 133
Localisation : Cannes
Contact :

Messagepar Inisfree » 17 déc. 2007 13:35

Merci à Breccio pour la dédicace :applaudis_6: . J'aurais pu écrire quelque chose dessus mais j'ai mis du temps à me remettre de la nuit. Nous avions projeté le film vers 4h du matin.

Je dois dire que je suis plus près de l'opinion de Sartana, plus sévère sur ce film. Il a beaucoup de potentiel mais le rythme est lent et le film souffre d'un manque de moyens qu'il ne sait pas dépasser par une mise en scène sans éclat. L'idée des horloges par exemple est mal exploitée. Si l'opération, au milieu du film, est bien menée et muette, dans l'esprit des grands films de cambriolage, les acteurs manquent d'intensité et j'ai perdu, petit à petit, le fil. Je dois ajouter que nous avons eu une belle copie 35 mais que la version française, languissante, n'a rien fait pour arranger les choses.

Bref, je crois que pour une projection tardive, il aurait fallu quelque chose de plus bondissant.

mais je suis quand même content de l'avoir vu. J'ai aimé la musique et la fin est effectivement surprenante.

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Trinita » 27 juil. 2008 10:26

Pour faire simple j'ai bien aimé mais j'ai trouvé l'accomplissement du casse un peu long ( en gros 40min du film).
De plus, c'est bien de la part de Montero de donner des rôles de premier plans à des habituels seconds couteaux car ils le méritent. Jacques Herlin est très bon en organisateur de plan minuté ; Maurice Poli en flingueur est très crédible et Gerard Herter a peut être son meilleur rôle dans ce film car rôle vachement plus important que d'habitude.
Ensuite la fin. C'est tout bonnement surprenant et on ne s'y attend pas une minute.

Bref c'est vraiment un film à voir.
"celui qui a inventé les spaghettis c'est pas la moitié d'un con !!!!" Trigado dans Far West Story

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar rex lee » 30 juil. 2008 16:40

Je m'attendais , après avoir lu mes camarades , à voir un bon film et je n'ai pas été déçu , bien au contraire.
" Le due facce del dollaro" , puisque tel est le titre original n' a bien sûr rien d'un "Django" et les distributeurs de l' époque l'ont donc affublé d'un titre à la mode ...Une seule fois dans le film , Maurice Poli est appelé ainsi par Gabriella Giogelli. Ce western est sorti à Paris le 9. 10. 1968 et nous est présenté dans ce DVD studio Canal dans une version qui ne souffre d'aucune coupe visible : durée : 1h30 ( IMDb indique pourtant 95 mn ..)
Petit budget mais excellente série B . Le scénario est original,( véritable mécanisme d' horlogerie , à l'image du plan de Mathématcus ! ) la musique est bonne ,les acteurs s'en sortent très bien : mention spéciale à Jacques Herlin et à Gérard Herter qui sont les véritables vedettes de ce western ! Maurice Poli est un peu en retrait ...
Enfin , je rassure ceux qui ne l'ont pas vu : le DVD est de très bonne qualité...on dirait presque du " Seven".
Vivement conseillé , donc.

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2949
Localisation : Gone

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Breccio » 30 juil. 2008 20:44

rex lee a écrit :Enfin , je rassure ceux qui ne l'ont pas vu : le DVD est de très bonne qualité...on dirait presque du " Seven".

Pas tout à fait d'accord : l'image est de qualité correcte... sauf pendant le générique de début, où elle est franchement mauvaise (on remarque qu'elle est rognée sur la droite -- certains noms sont incomplets !).
A mon avis, StudioCanal a utilisé un master correct mais avec un générique en langue étrangère, auquel il a greffé le générique français, de qualité nettement inférieure.
Ce qui n'enlève rien à l'intérêt du film, toujours aussi jubilatoire à la seconde vision (oui, j'ai craqué).
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar rex lee » 31 juil. 2008 7:08

Breccio a écrit :(...)l'image est de qualité correcte... sauf pendant le générique de début, où elle est franchement mauvaise (...)
B


Tiens , c'est vrai ... :mrgreen: :num3 Mais cela pourrait passer pour un effet recherché ...( je plaisante , bien sûr !)
On voit cela de temps à autre et l'exemple qui me vient à l'esprit est celui du DVD espagnol de " Un train pour Durango" où l'image a des couleurs vives et contrastées , sauf durant le générique où cela devient terne.
Sinon , moi aussi , j'adore ce film qui supporte sans aucun problème un 2ème vision.
(La longueur de la scène du casse ne nuit pas à l'ensemble : on trouve de longues séquences de ce type dans des policiers , comme "Le cercle rouge " et personne n'a reproché à Melville d'avoir fait un film comportant des longueurs...Oui , je sais , c'est pas pareil car ce film-là dure 2h30...c'est juste pour établir le fait que ce genre de scènes est presque une figure imposée des films de casse et que les avoir incorporées à un western était une bonne idée.)

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Liko » 31 juil. 2008 19:39

Avant d'investir... l'image est au bon format où on a droit à un mauvais 4/3 ? :?

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar rex lee » 01 août 2008 6:33

Liko a écrit :Avant d'investir... l'image est au bon format où on a droit à un mauvais 4/3 ? :?

L'mage est au bon format,tu peux y aller !

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Liko » 01 août 2008 16:32

Merci pour la précision, c'est bon j'achète !!! :applaudis_6:

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar rex lee » 01 août 2008 16:55

Liko a écrit :Merci pour la précision, c'est bon j'achète !!! :applaudis_6:

Et je ne pense pas que tu le regrettes ...

Avatar du membre
Fredge
Chasseur de primes
Messages : 761

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar Fredge » 17 août 2008 9:26

J'ai passé un excellent moment également.
Comme Trinita et d'autres, petit bémol concernant la longueur consacrée au cambriolage lui-même. Effectivement, si le facteur-temps avait été plus exploité, et il y avait matière, le film aurait eu un cachet plus supérieur encore.

Fredge

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar rex lee » 17 août 2008 10:30

Fredge a écrit :J'ai passé un excellent moment également.
Comme Trinita et d'autres, petit bémol concernant la longueur consacrée au cambriolage lui-même. Effectivement, si le facteur-temps avait été plus exploité, et il y avait matière, le film aurait eu un cachet plus supérieur encore.

Fredge


C' est vrai :Montero aurait pu racourcir le casse ,au profit de l'aprés-hold-up ...Pouquoi pas ! Peut-être avait -il un budget qui ne le lui permettait pas et si tel est le cas , il s'en est tiré plutôt pas mal.

Avatar du membre
cyberpunk
Cavalier masqué
Messages : 163

Re: Poker d'as pour Django - Le due facce del dollaro - 1967 - Roberto Bianchi Montero

Messagepar cyberpunk » 23 août 2008 17:26

je l'ai vu ce matin, un petit film vraiment sympathique, un scénario de film noir, une Gabriella Giorgelli très craquante, les acteurs sont très bons, on passe un bon moment, un bémol pour les décors de campagne et de carrière italienne



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités