Carolyn Jones (1930–1983)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
james
Trappeur
Trappeur
Messages : 3347

Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar james » 01 août 2004 21:13

Sa participation dans le western fut des plus modeste mais reste de qualité puisque nous y retrouvons deux excellents western trois heures pour tuer

et le dernier train de Gun Hill.

Elle commence par du theatre amateur et ce pendant de très longues années,puis sera disc-jockey dans un club et animera même des soirées universitaires et ce pour pouvoir payer ses courts d'art dramatique.

Le producteur de TV Aaron Spelling la remarque et lui fait signer un premier contrat mais pour jouer dans des pièces de théâtre : la première fois qu'elle montera sur les planches sera dans [i]the live wire
et sera un immense succès a tel point quelle épousera son futur mari de producteur.

Ses débuts dans le cinéma seront de bonne augure puisque aaron lui feras signer un contrat chez Paramount, mais malchance car ce contrat sera rompu après trois films,mais peu importe la TV l'appelle...

Ses debuts a la TV sont très concluant et les studios Warner lui proposent un contrat qui lui fera jouer des rôles très ambigus du style femme du monde ou excentrique a souhait.
Elle sera a l'affiche de certains films qui eurent beaucoup de succès et surtout dans la SF avec en 1956 l'invasion des profanateurs de sépultures et devra attendre la fin des anneés 1950 pour recevoir un oscar.

A la TV ses séries western seront surtout :
:arrow: wagon train.
:arrow: the virginian.

Carolyn Jones meurt en 1983 des suites d'un long cancer,
n'oublions pas celle qui fut miss Linda dans le dernier train de Gun Hill

voici sa filmo westerns :

:arrow: Heaven with a Gun (au paradis a coup de revolver)1969
:arrow: How the West Was Won (la conquete de l'ouest)1962
:arrow: Last Train from Gun Hill (le dernier train de gun hill)1959
:arrow: Three Hours to Kill (trois heures pour tuer)1954

vala,james :wink:
je propose et recherche tous westerns américains.
ymdb.com/user_top20_view.asp?usersid=20346
(copyrigth by james)

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15214
Localisation : Canada
Contact :

Re: Carolyn Jones

Messagepar metek » 29 juin 2013 20:52

Image

Avatar du membre
Sitting Bull
Rancher
Rancher
Messages : 8384
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Carolyn Jones

Messagepar Sitting Bull » 30 juin 2013 0:39

Rien à ajouter après cette magnifique peinture (aquarelle ?) :applaudis_6: :applaudis_6: :applaudis_6:
Image


« Écrire proprement sa langue est une des formes du patriotisme. »
(Lucie Delarue-Mardrus) Image

lerebelle
Rancher
Rancher
Messages : 8077
Localisation : Nice et St Laurent du Var, Alpes Maritimes
Contact :

Re: Carolyn Jones

Messagepar lerebelle » 30 juin 2013 10:33

Et oui Cyrus nous gate toujours, il s' interesse à tout. R :wink:

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23970
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Carolyn Jones

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 juil. 2013 21:09

en vrai c'est bien aussi :D
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10380

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar DEMERVAL » 17 août 2013 20:37

Carolyn Sue Jones naquit à Amarillo, Texas, le 28 avril 1930. Elle était la fille de Julius Alfred et Cloe Jeanette Southern. Elle avait des indiens d’Amérique parmi ses ascendants. En 1934 son père abandonna la famille et sa mère déménagea avec ses deux enfants dans la maison de ses parents à Amarillo. Carolyn souffrit d’un asthme sévére qui restreignit souvent ses activités d’enfant. Elle était une lectrice avide et adorait les magazines traitant d’Hollywood. Quand son état de santé le lui permettait, elle aimait aller au cinéma. Après avoir obtenu son diplôme, son grand-père accepta de payer les frais de scolarité de la Pasadena Playhouse. De ce fait, elle déménagea en Californie en 1947 pour poursuivre sa carrière d’actrice.
Carolyn Jones décrocha un contrat avec Paramount Pictures et fit son premier film en 1952. En 1953, elle maria le futur réalisateur Aaron Spelling. Elle apparut dans plusieurs épisodes de Dragnet, créditée sous le pseudonyme de Caroline Jones dans au moins un épisode. Elle eut un petit rôle non crédité dans le rôle d’une hôtesse de boîte de nuit dans Réglement de Comptes et un rôle plus conséquent dans L’Homme au Masque de Cire, celui de la femme qui est transformée par Vincent Price en statue de Jeanne d’Arc. Ce dernier rôle lui apporta de bonnes critiques. En 1954 elle interpréta Beth dans Le Bouclier du Crime, tout en gagnant $500.00 par jour pour jouer le rôle.
Elle devait apparaître au générique de Tant qu’il y aura des Hommes, pour le rôle de Karen Holmes, qui avait été écrit pour elle, mais un accès de pneumonie l’obligea à se retirer du tournage.
Carolyn Jones fit ses débuts à la télévison dans la série de DuMont, Gruen Playhouse en 1952. Elle apparut dans deux séries ayant Rod Cameron en vedette, City Detective et State Trooper, dans le rôle de Betty Fowler dans l’épisode de 1956, intitulé, "The Paperhanger of Pioche". Elle fut l’invitée-vedette de la sitcom de Ray Milland, Meet Mr. McNutley. En 1955, Carolyn Jones apparut, face à Ruta Lee, dans la série anthologique, Alfred Hitchcock Presents dans l’épisode intitulé "The Cheney Vase" . Elle y tenait le rôle de la secrétaire qui assistait son intrigant petit ami, Darren McGavin dans une tentative de vol d’œuvre d’art. En 1957, elle fut la vedette dans l’épisode "The Girl in the Grass" de la série Schlitz Playhouse, une nouvelle fois face à Ray Milland et Nora Marlowe.
Durant la saison 1962-1963, Carolyn Jones fut la guest star de The Lloyd Bridges Show, qu’Aaron Spelling avait créé. Alors qu’elle était mariée à Aaron Spelling, elle apparut dans le programme, Here's Hollywood.
Carolyn Jones apparut dans L’Invasion des Profanateurs de Sépulture, un remake de L’Homme qui en savait trop d’Alfred Hitchcock et fut nominée pour l’oscar du meilleur second rôle pour La Nuit des Maris. En 1958, elle partagea le Golden Globe du "Meilleur espoir féminin" avec Sandra Dee et Diane Varsi, et apparut avec Elvis Presley dans Bagarre au King Creole.
En 1959, elle joua face à Frank Sinatra dans le film de Frank Capra, Un Trou dans la Tête, face à Dean Martin dans En Lettres de Feu et face à Anthony Quinn dans Le Dernier Train de Gun Hill. En 1960, elle fut l’invitée-vedette avec James Best et Jack Mullaney de l’épisode "Love on Credit" de la série anthologique, The DuPont Show with June Allyson, une production de la Four Star Television. Dés 1963, elle et Aaron Spelling s’étaient séparés et en 1964 ils étaient divorcés.
Elle apparut à trois reprises en invitée dans la série La Grande Caravane, dans l’épisode "The John Cameron Story," durant la première saison (1957) et plus tard dans les épisodes en couleur "The Jenna Albright Story" (1961) et "The Molly Kincaid Story" (1963).
En 1964, coiffée d’une perruque noire, Carolyn Jones commença à incarner Morticia Addams dans la série La Famille Addams, un rôle qui lui apporta le succès et une nomination au Golden Globe. Elle fut l’invitée de la série des années 1960, Batman, y interprétant Marsha, La Reine de Carreau, et en 1976 apparut dans le rôle de la mère du personnage principal, Hippolyte, pour la série Wonder Woman. Son dernier rôle fut celui de l’intrigante matriarche du clan Clegg, Myrna dans le soap opera "Capitol".
En 1971, Carolyn Jones écrivit un roman intitulé, Twice Upon a Time, qui fut publié par Trident Press. L’histoire reprenait la vie de Susan Maxwell, une "glamoureuse star du cinéma" à travers son travail d’actrice et ses romances. Il y avait des similarités entre le personnage du livre et Carolyn Jones elle-même, notamment dans l’étude du milieu hollywoodien et des racines texanes du personnage : Carolyn Jones, elle-même, avait été élevée au Texas.
Sa carrière déclina après l’arrêt de La Famille Addams en 1966. Dans les années 1970, elle ne décrocha plus que des rôles sporadiques comme celui de Mrs. Moore, l’épouse du propriétaire d’une plantation dans la mini-série, Roots.
Carolyn Jones décrocha aussi le rôle de la puissante matriarche dictée par la politique, Myrna Clegg dans le soap opera journalier Capitol en 1981. L’année suivante, peu de temps après le début du tournage de la série Capitol, on lui diagnostiqua un cancer du colon, et elle dut tourner de nombreuses scènes dans une chaise roulante. Le cancer s’étendit rapidement au foie et à l’estomac. Malgré la douleur, Carolyn termina le tournage de la première saison.
Carolyn Jones fut mariée à quatre reprises. Alors qu’elle étudiait à la Pasadena Playhouse, elle épousa Don Donaldson, un étudiant de 28 ans ; le couple divorça rapidement. Elle fut par la suite mariée au producteur de télévision, Aaron Spelling de 1953 à 1964. Elle se convertit au judaïsme en mariant Aaron Spelling.
Herbert Greene, un directeur musical sur Broadway, arrangeur et coproducteur, qui fut son coach musical, fut son troisième mari de 1968 à 1977.
Après son divorce, elle fut enfin l’épouse de l’acteur britannique Peter Bailey-Britton de 1982 à sa mort. Sentant que la fin était proche en septembre 1982, elle porta pour la cérémonie un chapeau en soie pour cacher la perte de ses cheveux due aux séances de chimiothérapie.
Carolyn Jones se vit diagnostiquer un cancer du colon en mars 1981. Elle avait vomi du sang, et quand les docteurs eurent fait des tests, ils découvrirent que le cancer avait déjà ravagé le colon et s’était étendu au foie. Les chirurgiens retirèrent les deux tiers du colon et Carolyn continua à vivre du mieux qu’elle put. Elle dit à ses amis qu’elle était traitée pour des ulcères à l’estomac.
En attendant, Carolyn poursuivit ses traitements calmement. Elle travaillait le jour et se rendait la nuit à l’hôpital pour y recevoir ses séances de chimiothérapie. Personne ne sut. Elle garda sa maladie, secrète. Il sembla un moment que le cancer marquait une trêve mais à la fin de 1980 il revint en force et s’étendit. Tous les traitements furent inefficaces.
En juillet 1983 Carolyn Jones tomba dans le coma en son domicile de West Hollywood, Californie. Elle décéda le 3 août 1983, avec son mari à ses côtés. Elle n’avait que 53 ans. Son corps fut enseveli au Melrose Abbey Memorial Park Cemetery à Anaheim, Californie, à côté de sa mère.

Sa contribution au western fut la suivante :

Trois Heures pour Tuer de Alfred L. Werker (1954), Polly
Le dernier Train de Gun Hill de John Sturges (1959), Linda
Zane Grey Theater, trois épisodes :
- Ella Clanton dans « Until the Man Dies » (1957)
- Sal dans “Picture of Sal” (1960)
- Julie Whiting dans “Blood Red” (1961)
Frontier Circus, un épisode, Amy Tyson dans “Stopover in Paradise” (1962)
La Conquête de l’Ouest de John Ford, Henry Hathaway et George Marshall (1962), Julie Rawlings
La Grande Caravane, trois épisodes :
- Julie Cameron dans « The John Cameron Story » (1957)
- Jenna Douglas dans « The Jenna Douglas Story » (1961)
- Molly Kincaid dans « The Molly Kincaid Story » (1963)
Rango, un épisode, « What’s a Nice Girl Like You Doing Holding Up a Place Like That?” (1967)
Au Paradis à Coups de Révolver de Lee H. Katzin (1969), Madge McCloud
Le Virginien, un épisode, Annie Spencer dans « The Legacy of Spencer Flats » (1971)
Modifié en dernier par DEMERVAL le 13 juil. 2020 11:37, modifié 2 fois.

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6898
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar lafayette » 17 août 2013 22:19

Belle photo, beau tableau... Quels yeux!
Sa fin tragique mais courageuse me fait penser à un ami disparu à 50 ans.
Je me souviens bien de cette artiste et la reverrai avec plaisir en me souvenant de cette bio.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10380

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar DEMERVAL » 18 août 2013 8:17

ImageImage
Image
ImageImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
LordDécadent
Trappeur
Trappeur
Messages : 3059
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar LordDécadent » 30 mai 2020 14:06

Image
"Zane Grey Theater:Until the Man Dies" en 1956.

Image
"Wagon Train:The Molly Kincaid Story" en 1963.

Image
http://www.carnet-noir-des-acteurs.com/1983

Avatar du membre
LordDécadent
Trappeur
Trappeur
Messages : 3059
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar LordDécadent » 20 août 2020 15:41

Image
"The Last Train From Gun Hill" en 1958.

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6607
Localisation : antibes juan les pins "

Re: Carolyn Jones (1930–1983)

Messagepar yves 120 » 20 août 2020 20:30

L ' Homme dans le filet !


Image
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités