Diamond trail - Harry Fraser - 1932 - Rex Bell

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Diamond trail - Harry Fraser - 1932 - Rex Bell

Messagepar lodieu didier » 05 oct. 2007 0:05

Rex Bell, un westerner oublié et « The diamond Trail »

Diamond trail- de Harry Fraser avec Rex Bell - 1932
Après avoir vu the Tonto Kid avec Rex Bell qui m’avait laissé sur ma faim, quelque chose me disait qu’il y avait un intérêt dans ce film. Ca ne pouvait être que Rex Bell, le jeune premier. Bien que le film ait été mauvias, j’avais trouvé que le jeu de cet acteur des années 20_30 méritait que je me penche un peu plus sur lui.
C’est ainsi que j’ai vu The Diamond Trail, un western terriblement originalet mené tmbour battant par Harry Fraser, qui est un de mes réalisateurs les moins prisés et pourtant Diamond Trail est bien sympa…
Tout d’abord, le film vaut par l’originalité de son histoire.
Le début commence dans une ville de l’Est dans les années 20-30 où les bandes rivales s’affrontent. Sans le vouloir, un journaliste (Rex Bell) sauve un « big Shot » (un caïd) d’une bande rivale. La mpolice le recherche
Le premier quart d’heure du film fait penser à un film noir de ces années de la répression tournées par Walsh ou Curtiz (avec moins de talent, certes) puis le reste du film se déroule se déroule dans le sud des USA que nous aimons tant.
Le chef du gang engage Rex Bell comme garde du corps et ce dernier ne pense qu’à la une des journaux…
Les gangsters déboulent dans une cowtown à bord d’une grosse Ford. La transition est bien entendu surprenante et le contraste avec celle-ci est absolument géniale. La bagnole est garée le long du trottoir en bois puis le gang arrive à l’hotel, accompagné de Rex Bell. Celui-ci est très décontracté avec une dégaine qui lui est propre, malin comme un singe, plaisant pour les dames. Bref, Rex Bell crève l’écran de ce série B absolument désopilent.
Le chef du gang s’est pointé dans le secteur pour récupérer des diamands à un dénommé Miller qui l’a doublé. Il faut le retrouver et récupérer les caillasses.
Rex Bell ne tarde pas à troquer son costard pour s’afficher en westerner avec un 45 qui lui pend en bas de la cuisse droite. Son chapeau californien qui ressemble d’avantage à une motte de beurre interpéle. On sait maintenant qu’il va faire autorité, mais que le chemin sera plein d’embuches.
Mais bientôt un télégramme qui lui est adressé et qui tombe dans les mains du chef du gang le met dans une situation désespérée. Bientôt il est capturé en emporté dans la vielle Ford dans un coin connu par le diable seul. Les méchants le ligottent et décident de l’écraser avec la Ford en disant : comme ca, tu feras la une de ton journal, traite !
Heureusement, Miller qui a accordé sa confiance à Rex Bell et rendu les biljoux au sheriff pour se racheter arrive avec ses riders. Un gunfight s’ensuit et Rex Bell parvient à se libérer. La Ford démarre avec le chef et une partie de son gang. Rex se planque dans les mountains puis attend la bande lancée dans une poursuite endiablée.
Rex attrape au lasso le chef qui est extirpé aussitôt sec de sa bagnole tandis que celle ci quitte la route rocailleuse pour s’écraser au fond du ravin.
Tout se termine bien, naturellement.
On ne retient de ce film ultra sympathique que le pesonnage de Rex Bell, terriblement sympathique et attachant confonté à une histoire originale. Un des meilleurs westerns B des thirties.
Je n’ai qu’une hâte : découvrir les autres westerns avec Rex Bell.
Comme quoi, on ne sait rien. Il y a encore beaucoup de découvertes à faire dans ce genre.
Pour la petite histoire, Rex Bell faisait un malheur au débur des années trente avec ses Westerns. Comme dit Buck Rainey, ils étaient presque tous mauvais, mais tout le monde allait les voir car Rex Bell se trouvait à l’affiche. C’était comme ca et il n’y avait rien à y faire.
Enfin, Rex Belle, avec sa geule d’enfer a embarqué avec lui la terrible Clara Bow qui a renoncé à sa carrière de star déjà bien entamée pour finir sa vie avec ce cowboy qui a abanonné sa selle. IL n’y a pas que les chevaux qui comptent dans la vie.
So long. Merci à ceux qui m’ont lu jusqu’à la fin !
didier

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 05 oct. 2007 0:07

Voici l'affiche du film :
didier

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 05 oct. 2007 0:12

Si quelqu'un a la marche à suivre pour envoyer les documents, je pourrais faire profiter les lecteurs interessés par mes westerns qui n'interessent personne.
didier

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10108
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 05 oct. 2007 9:13

lodieu didier a écrit :Si quelqu'un a la marche à suivre pour envoyer les documents, je pourrais faire profiter les lecteurs interessés par mes westerns qui n'interessent personne.


Une vingtaine de visites depuis minuit sur ton sujet, je dirai que ce n'est pas mal! :applaudis_6:

Voici comment afficher des images:

http://www.westernmovies.fr/forum/viewtopic.php?t=1671
Image

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10108
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Rex Bell, un westerner oublié et « The diamond Trail »

Messagepar Personne » 05 oct. 2007 9:18

lodieu didier a écrit : So long. Merci à ceux qui m’ont lu jusqu’à la fin !


Mais de rien! cool
Image

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 05 oct. 2007 10:15

Merci à vous.
Je viens de voir « From Broadway to Cheyenne » de Harry Fraser avec Rex Bell. Ce western est de la même vaine que Diamond Trail (que je prèfère à celui-ci). Il y a toujours ce mélange de film de gangster avec le Western qui donne une notre amusante et originale. Ici, les gansters arrivent à Cheyenne pour mener un racket au détriment des ranchmen.
Heureusement, Rex les connaissait...
Les gansters dans leur grosse bagnole n'hésitent pas à arroser le ranch du pa' de Rex à la Thompson. C'est scarface ! Le vieux se fait flinguer et Rex rassemble ses cowboys pour se lancer à la poursuite des méchants dans un superbe paysage.
Il y a quelques scènes vraiment drôles dues à notre acteur qui ne manque pas d'humour. Pas étonnant que les gens allaient voir ses films, même si ceux ci n'étaient pas des chefs d'oeuvre.
Je vais commander les 4 westerns disponibles chez Alpha avec Rex Bell un de ces jours.
didier

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 7067
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 05 oct. 2007 15:49

Les superbes images fournies par Didier:

Image

Image
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7412

Messagepar chip » 06 oct. 2007 10:24

Je t'ai lu jusqu'au bout. Continue il y a tant à découvrir dans la série B , les 3/4 de ces films sont inédits chez nous. C'est bien de fouiller un peu plutôt que de resasser sur Ford ou d'autres classiques, on a tout dit sur eux. Alors vive Rex Bell , vive Bill Elliott et les autres.
PS:
Rex Bell fut marié à une grande star du muet: Clara Bow.
En 1954 il fut élu gouverneur du Nevada.

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7185

Messagepar Longway » 06 oct. 2007 12:28

Au risque de me répéter, ces petites série B sont totalement inconnues en France, aucun sous titres dans les éditions US ne viendront jamais nous aider à suivre convenablement ces petits bijoux, reflet d'une décennie.
Je suis à 100% d'accord pour les découvrir, mais dans de bonnes conditions quand même, je n'en suis pas au point à réclamer une vf ( comme certains ) sur chaque western inédit en France, mais pas non plus prêt à absorber des tonnes de vo sans rien comprendre aux dialogues.
Pour moi le sous titrage est indispensable, est ce trop demander ?

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7412

Messagepar chip » 06 oct. 2007 13:27

MIeux vaut voir sans s/t que pas du tout, avec s/t c'est l'idéal. Ceci dit les scénars de ces films B ne sont pas très compliqués et je suis curieux en la matière.

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

aaah, les westerns des années 30 !

Messagepar lodieu didier » 07 oct. 2007 0:34

Tous vos mails me vont droit au coeur.
- 1 - Tous les jeunes cinéphiles de ce forum doivent voir, découvrir, apprécier tous ces réalisateurs qui sont au sommet du genre. Pour mieux comprendre encore encore, il est indispensable de lire sur ces réalisateurs, ces films. Car beaucoup de choses peuvent nous échapper.

- 2 - A propos de ces petits films que je regarde depuis 3 ans, sans omettre les R. Scott, A. Murphy que je n'ai pas vu, je « dévorre » ces Westerns faits à la hâte dans les années 30. La production est énorme.

---
Si je prends l'exemple de Bob Steele que je connais le mieux (j'en suis à 80 Westerns), je suis impressionné pour plusieurs raisons. Son cas est valable pour les autres acteurs du genre.
Vous voyez un ou deux films de l'acteur puis vous vous dites, que les westerns de Steele sont nuls. C'est ce que je pensais au début. Le piège est que l'acteur change de firmes comme de chemise. Il en fait 8 à la PRC (vraiment mauvais), 8 à la Monogram (interessant) 7 à la Republic et vous vous rendez compte que vous ne pouvez vous faire une opinion sur deux ou trois films. C'est là le problème.
Curieux de nature, je me suis dit que j'allais acheter tous les Steele dispos aux states, même si cette folie allait me coûter cher. Je veux me rendre compte.

L'autre jour, j'ai rentré des des westerns de la série les 3 mousquetaires. Je ne peux pas encadrer cette série. J'en étais resté avec J. Wayne. Et bien, il y a eu d'autres acteurs qui ont interprétés les trois Musqueteers de l'west créé par William Mc Donald.
Bob Steele en a fait quelques uns avec Tyler et avec B. Livingstone. Curieusement, B. Steele, qui était un acteur limité, est excellent avec Livingstone et totalement bouffé par Tyler qui pourtant ne vaut pas un clou dans cette série !!!
J'en ai vu trois dirigés par G. Sherman qui sont vraiment très interessants. Il y en a un que je vais revoir pour en faire une critique.

Pour changer d'acteur de ces années là, je me suis penché sur Rex Bell pour lequel j'avais un pressentiment négatif. Après en avoir vu 3, je suis prêt à acheter les autres...
Mon interet sur ce genre de film vient du fait que je lis les bouquins de Rayney et autres sur le sujet qui suscitent mon attention, intérêt et me font prendre conscience que ce cinéma là existait et qu'il remplissait les salles. Il faut se plonger dans le contexte pour apprécier.
Encore une chose, dans ces vieux westerns, les acteurs de seconds rôles font légion. Je suis en train d'apprendre à les reconnaitre. Ils ont des dégaines pas possibles et sont vraiment fabuleux et attachants. Ils apportent une authenticité à ces films pourtant naïfs. Nos Leo Gordon , Van cleef, Claude Akins, J. Elam, D. Curtis, R. Barcroft et j'en passe étaient les derniers successeurs de ces sons of guns.
JAMAIS, NOUS NE REVERRONS CELA. Aussi, je vous invite à découvrir cet univers disparu et qui nous est caché.
Merci de votre intérêt.
Bon week end et bons westerns.
Didier
(formidable ce salaire de la haine vendredi).
didier

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2188
Contact :

Messagepar tepepa » 07 oct. 2007 9:08

Ton enthousiasme fait chaud au coeur Didier. Tu aurais une référence de bon bouquin sur le sujet ? (le Rayney dont tu parles, quel est le titre?)

(Sinon c'était Le Salaire de la violence, attention, le Salaire de la haine, c'est un spaghetti! :lol:)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2998
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 07 oct. 2007 9:26

tepepa a écrit :Ton enthousiasme fait chaud au coeur Didier. Tu aurais une référence de bon bouquin sur le sujet ? (le Rayney dont tu parles, quel est le titre?)

+1
Je suis intéressé aussi ! :D

J'en viendrai à m'intéresser à ces films (comprendre : investir dans des DVD VO lorsque j'estimerai avoir rattraper mon retard en western US. D'ici un an, je pense...

Ca peut paraitre long, mais je pense que je le ferai d'ici là !
D'ailleurs didier, si tu as des "3 mousquetaires" avec John Wayne, MP ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7412

Messagepar chip » 07 oct. 2007 16:12

On parle la même langue cher Didier continue, pour moi c'est OK.

lodieu didier
Cowboy
Messages : 274
Localisation : elbeuf
Contact :

Messagepar lodieu didier » 07 oct. 2007 23:28

Je suis vraiment heureux de lire vos réactions sur mon baratin à propos de Rex Bell, que je ne connaissais même pas il y a deux semaines. Vous l'avez compris, mon but dans ce post était de susciter votre attention sur le fait que, quel que soit notre niveau de connaissance, nous avons tous des acteurs, réalisateurs, romanciers à découvrir dans notre théme de prédilection.
-Tepeja, le titre du livre en question est The strong; silent type de Buck Rainey (environ 100 bio des cowboys de l'écran de 1903 à 1930). Attention, il n'a y pas que les muets. Ca couvre les acteurs jusqu'en 1940.
Ce livre est un must. Je dirais en toute simplicité et sans me prendre pour un historien du genre, il faut avoir ce livre et Hollywood corral (il y en a peut être d'autres) pour avaler ce genre de westerns qui paraissent débiles au premier abord. Sans ces deux ouvrages, je n'aurais jamais eu le déclic.
Vous avez parfaitement raison avec ma confusion des deux titres. Je m'en remets au titre originale : Gunsman's walk. J'ai été impressionné par le jeu de Van Heflin. Tab hunter est aussi à la hauteur. Superbement dirigé car il c'est un acteur moyen.
J'ai aussi envoyé un mail à Fr 3 pour les remercier et surtout les encourager. Pourvu que ca dure.
Je poursuis mon investigation concernant Bill Elliott, Chip, et j'attends d'autres Westerns clés sur cet acteur hors du commun. Je travaille sur le sujet et vous arroserais d'un certain nombre de pages sur cet acteur avec des photos. J'attends encore une vingtaine de westerns avec Bill. Sincèrement, je n'arrive pas à comprendre pourquoi ses films (ls meilleurs) n'ont pas été diffusés en France.
Je vous remercie de vos encouragements qui me motivent à pousser davantage dans cet aspect du Western que nous ne connaissons pas.
Enfin, pour finir, je suis heureux de constater que des jeunes comme Sartana (je hais le nickname) aient autant de soif de connaissances sur le sujet et respectent ces vieux nanars qu'ils ne connaissent pas. Mais qu'ils désirent de visionner.
Toutefois, il faut garder la tête froide, il faut aller à l'essentiel tout d'abord, absorber les Ford, Walsh, Boetticher, bref les gands maîtres avant d'aller explorer la genêse. Leurs films sont incontournables. ON ne peut s'attaquer à Bob Steele avant d'avoir vu la dernière chasse, le justicier de l'ouest et tous ces trésors du western des fifties.
Pour ma part, ce soir, je viens de revoir l'étoile brisée avec A. Murphy. Excellent. La composition de W. Matheau est fabuleuse. Sa démarche, la façon dont il parle, incroyable. Un western à redécouvrir. Encore un ! ... et dire que je n'avais pas trouver ce film valable à l'époque. L'adaptation du livre de George Bruce est superbe. C'est autre que celle de Cast a long Shadow.
A bientôt et bons westerns pour la semaine. Il n'y a que cela de vrai, après la famille, naturellement !
didier


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité