Pour un whisky de plus (brandy/ Cavalca e uccidi) José Luis Borau, Mario Caiano 1963

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
hugues
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 372
Localisation : reims

Pour un whisky de plus (brandy/ Cavalca e uccidi) José Luis Borau, Mario Caiano 1963

Messagepar hugues » 26 août 2007 12:30

Je vais défendre ce film qui souffre d'une sale réputation puisque distribué pour pas cher chez les marchands de journaux. Il décourage les fans du western américain parce qu'il est espagnol et il déplait au fans du western européen parce qu'il est réalisé...à l'américaine !

Pour un whisky de plus ( Italie / Espagne, 1963)

Réalisation: José Louis Boreau & Mario Caiano

Avec: Alex Nicol, Claudio Undari (Robert Hundar), Renzo Palmer (Lawrence Palmer), Giuseppe Addobbati (John MacDouglas), Luis Induni, Antonio Casas, George Rigaud (as Jorge Rigaud), , Frank Braña, José Canalejas.

Scénario : José Luis Borau et José Mallorqui Figuerola
Production : Rafael Merina pour Fénix Cooperativa Cinematográfica & Produzioni Europee Associati (PEA)
Musique : Riz Ortolani
Photographie : Manuel Merino

L'histoire: Les notables (dirigés par un Georges Rigaud magnifique) font du racket à tombstone et font payer leur protection aux marchands ou aux fermiers. C'est le craneur Moody (Robert Hundar), un tueur vétu de noir, qui fait le sale boulot pour eux et dirige la bande de tueurs.
La résistance s'organise lentement: il y a le shérif (Antonio Casas) qui rale mais qui manque de preuve, il y a ce pistolero sorti de prison (Luis Induni) mais qui ne veut pas y retourner, et puis il y a cet ivrogne ce Brandy (Alex Nicol) qui mendie toujours un whisky de plus à Moody. Qui va bouger et oser défier Moody?

Tourné en 1963, ce film est antérieur à "Une poignée de dollars", il s'inspire donc uniquement de l'école américaine. La mise-en-scene est moyenne, parfois brouillonne.
Par contre, l'histoire est agréable, bien écrite, c'est bien joué et on prend le temps de bien poser les personnages.
Dans le role de Brandy , Alex Nicol est parfait. Cet acteur américain, qui excelle dans le registre du "minable", tente de donner un peu d'humanité et de vulnérabilité à son personnage. Il y parvient sans en faire des tonnes
En face, Robert Hundar, tout en prétention et dédain, tient un role à sa mesure. Un très bon méchant!

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2153
Contact :

Messagepar tepepa » 27 août 2007 15:21

J'avais commencé à regarder ce western mais les circonstances m'ont empêché de le finir.
C'est un film qui peut se voir agréablement, à condition de savoir à quoi s'attendre. Pas d'exagération à l'italienne là dedans, une mise en scène qui cheche à faire un ersatz de western américain avec de faibles moyens. Comme le dit hugues, un film propre à décourager tout le monde, pour ce que j'en ai vu, mais qui, si l'on se donne la peine de remettre ce type de film dans son contexte et de ne pas en attendre grand chose, permet de passer un agréable moment familial, type enfance nostalgique, tout en découvrant un pan largement ignoré du western italo-franco-espagnol, tout un univers western simpliste que plus grand monde n'a envie d'explorer.

Et en plus pour les amateurs d'acteurs spagh, on retrouve des têtes connues: ici Antonio Casas, celui qui se fait abattre par Sentenza en sortant de table, si je ne m'abuse... :num1

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 27 août 2007 15:49

Comme mentionné sur un autre fil, j'ai déniché ce DVD à 2 €, ainsi que d'autres de la même boîte.
J'avais bien l'intention de le voir dans l'esprit préconisé par Tepepa. Et, dans le même registre, quelqu'un a vu Lynchage à Golden City (alias L'Ange noir du Mississippi, si je ne m'abuse) ?
Là, d'après divers résumé, c'est plutôt le genre film du dimanche matin, après la messe...
B

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2153
Contact :

Messagepar tepepa » 27 août 2007 16:28

L'ange noir du Mississippi est à voir exactement avec le même état d'esprit! :mrgreen:
Sauf qu'en plus c'est en noir et blanc, mais par contre le scénario est plus intéressant que la moyenne!

Avatar du membre
Inisfree
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 134
Localisation : Cannes
Contact :

Messagepar Inisfree » 27 août 2007 16:30

Oui, j'ai vu ce film, c'est assez médiocre mais très curieux car le scénario est très proche de celui du... Shériff est en prison de Mel Brooks.
Et puis il y a Fernando Sancho !

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2153
Contact :

Messagepar tepepa » 27 août 2007 16:44

Donc, en résumé, pour apprécier ce type de film il faut:

- aimer les westerns
- aimer les westerns spaghetti
- aimer les mauvais westerns spaghetti
- aimer les mauvais westerns américains
- aimer reconnaître les acteurs de seconde zone dans les westerns spaghetti
- ne pas savoir ce que veut dire l'expression "perdre son temps"
- avoir une télé + un lecteur DVD
- acheter le DVD pas plus de 2€
- ne pas être un maniaque de la qualité d'image
- avoir des moments de libre pour regarder ça seul parce que personne ne voudra le regarder avec vous
- ne pas être allergique à l'ennui
- savoir se contenter de peu

En pourcentage de le population mondiale, on doit avoisiner les 0.000001% :mrgreen:

Avatar du membre
hugues
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 372
Localisation : reims

Messagepar hugues » 27 août 2007 17:36

Précision: L'ange noir du missipi est en couleur normalement. Il a été soutenu par le vatican et il a eu droit à une diffusion récente sur la chaine télé KTO! Amusant film où les méchants shootent sur le curé juste pour le plaisir! C'est presqu'aussi bien que "Pour un whisky de plus".

Re précision: L'ange noir est co-produit par Eurocine donc français. Par contre, "Pour un whisky de plus" ne mentionne aucunement Eurocine sur le générique. Dans mes recherches internet, je n'ai vu que italie-espagne pour la partie production. Par contre, le livre "Monster bis" sur Eurocine cite bien ce western. Je suppose qu'il ne l'ont pas produit mais qu'ils ont acquis les droits du film tardivement.

Récompense: Palme d'or de l'analyse à Tepepa pour son étude sur les raisons d'aimer les nanars.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 27 août 2007 19:16

Je le dis et redis : j'ai du mal avec le pré-Leone, surtout au-delà de 1963. Un tort ? Oui, certes, mais j'ai toujours des films en retard qui m'intéresse davantage : allez savoir pourquoi mais je préfère regarder un mauvais western comique qu'un western de ces années-là. Fermeture d'esprit ? Certainement un peu, oui... Paresse ? Oui... Inexcusable ? Peut-être... Mais intéressé, ça non...
Désolé, c'est contre personne, mais j'accroche pas...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
tepepa
Westerner
Westerner
Messages : 2153
Contact :

Messagepar tepepa » 27 août 2007 19:21

Oui mais bon, pas la peine de t'excuser, tu as vu tous les John Wayne pré-Stagecoach, on n'est pas obligé non plus de TOUT aimer dans la vie! :lol:
:lol:

rex

chacun son truc

Messagepar rex » 08 nov. 2007 6:53

Sartana a écrit :Je le dis et redis : j'ai du mal avec le pré-Leone, surtout au-delà de 1963. Un tort ? Oui, certes, mais j'ai toujours des films en retard qui m'intéresse davantage : allez savoir pourquoi mais je préfère regarder un mauvais western comique qu'un western de ces années-là. Fermeture d'esprit ? Certainement un peu, oui... Paresse ? Oui... Inexcusable ? Peut-être... Mais intéressé, ça non...
Désolé, c'est contre personne, mais j'accroche pas...


Moi , j'aime bien ces pré-leone , surtout les espagnols...mais je comprends très bien ta position...tout bien considéré , je pourrais me servir de tous tes arguments pour dire combien j'ai du mal , moi, avec le western-comédie-lourdingue...etj e préfère regarder "la furie des apaches" qu'un "trinita" , surtout avec a. dell'acqua ! Mais l 'essentiel , c'est d"aimer ces joyaux que sont les leone ou les sollima, non ?

Avatar du membre
hugues
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 372
Localisation : reims

Messagepar hugues » 08 nov. 2007 9:50

Bienvenue à toi Rex,
mais inscris-toi... Allez, on te fais l'inscription gratuite !javascript:emoticon(':beer1:')

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: chacun son truc

Messagepar Sartana » 08 nov. 2007 12:31

rex a écrit :
Sartana a écrit :Je le dis et redis : j'ai du mal avec le pré-Leone, surtout au-delà de 1963. Un tort ? Oui, certes, mais j'ai toujours des films en retard qui m'intéresse davantage : allez savoir pourquoi mais je préfère regarder un mauvais western comique qu'un western de ces années-là. Fermeture d'esprit ? Certainement un peu, oui... Paresse ? Oui... Inexcusable ? Peut-être... Mais intéressé, ça non...
Désolé, c'est contre personne, mais j'accroche pas...


Moi , j'aime bien ces pré-leone , surtout les espagnols...mais je comprends très bien ta position...tout bien considéré , je pourrais me servir de tous tes arguments pour dire combien j'ai du mal , moi, avec le western-comédie-lourdingue...etj e préfère regarder "la furie des apaches" qu'un "trinita" , surtout avec a. dell'acqua ! Mais l 'essentiel , c'est d"aimer ces joyaux que sont les leone ou les sollima, non ?

J'ai du mal avec ces films pré-leoniens car ils ne ressemblent à rien de ce que je peux apprécier dans le western, c'est tout. D'autre part, je n'apprécie que très moyennement les westerns comédies, souvent je les critique pour les descendre. Je n'ai donc aucun prétention d'apprécier les "western-comédie-lourdingue", la preuve je n'aime ni Tresette, ni les films de Dell'acqua. Je pense donc qu'en cela, nous sommes bien d'accord :D
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: Pour un whisky de plus (brandy/ Cavalca e uccidi) Jose Luis Borau 1963

Messagepar Breccio » 29 avr. 2008 20:45

Vu.
Cé naïfe, cé charman.
Mention spéciale à Luis Induni, qui a un second rôle plutôt qu'un troisième et en tire le maximum. Et José Canalejas assure à la guitare ET à la dynamite.
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22984
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Pour un whisky de plus (brandy/ Cavalca e uccidi) Jose Luis Borau 1963

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 09 juil. 2017 10:54

trouvée par Sitting Bull (qui ne peut envoyer d'images pour le moment)

l'affiche belge
Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités