Ça va chauffer, Sartana revient ! - Su le mani, cadavere ! Sei in arresto - 1971 - León Klimovsky

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 615
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Ça va chauffer, Sartana revient ! - Su le mani, cadavere ! Sei in arresto - 1971 - León Klimovsky

Messagepar edocle » 14 avr. 2007 22:13

Ca va chauffer Sartana revient ( Su le mani cadevere sei in arresto ) – 1971 – Léon KLIMOVSKY

Contrairement à ce que le titre laisserait supposer, il ne sera jamais question de Sartana dans tout le film…mystère des titrages français qui surfaient sur un succès …
Mais continuons dans la découvertes des westerns tournés par Peter Lee Lawrence ( né Karl Hirenbach le 24 Février 1945 ). Rappelons aussi qu’il s’est suicidé le 19 Avril 1974 alors qu’il souffrait d’une tumeur au cerveau et que les films qu’il a tournés présentent tous un intérêt particulier … à découvrir donc !

Les acteurs : dans cette production italo-espagnole de Sergio Bergonzelli, le réalisateur argentin Léon Klimovsky a employé une série d’acteurs qui ont l’ habitude de tourner avec lui. En dehors de Peter Lee Lawrence dans le rôle phare de Santo Kid, on retrouve Espartaco Santoni, Franco Agostini, Aldo Sombrel, Helga Line, Maria Zanandrea et Tomas Blanco.
Le film : Les 6 premières minutes sont époustouflantes ! La guerre. Le film s’ouvre sur un drapeau sudiste en lambeau. Une troupe du nord chevauche avec à sa tête un capitaine … Ce capitaine au sourire si doux parcourait à cheval, le soir d’un bataille, le champ couvert de morts et de blessés, sur qui allait s’ abattre la terreur ! Et en effet ce capitaine nordiste, Grayton, achève tous les blessés qu’il rencontre à coups de colts. Il déboule dans une grange ou un infirmier, Santo Kid, soigne des blessés. Le capitaine veut obliger Santo Kid a achever lui-même ces blessés, mais l’un d’eux, Bamba, d’ un coup de winchester estropie la main droite du capitaine. Celui-ci s’enfuit… :applaudis_6:
Générique !
Après cette entrée en matière la suite paraît fade, mais pendant une bonne heure et quart le film est plutôt agréable à suivre. Nous retrouvons Santo Kid s’entraînant au tir avec les conseils de Bamba. Survient un chasseur de primes, Dollar, et dès lors la route de ces 3 là va se croiser souvent. Santo Kid devient ranger, Bamba devient moine et Dollar s’avère être un capitaine de ranger. Lors d’une mission Santo Kid retrouve Grayton qui force des propriétaires à lui céder des terrains mis en valeur par le passage du train. Santo Kid va donc aider les propriétaires, peaufiner sa vengeance envers Grayton et au passage tomber amoureux de la belle Eléonore ! :P
Bataille finale !
Paf ! et là ça part en sucette ! En voulant se plier à la mode des bagarres à la sauce Trinita, Léon Klimovsky rate la fin de son film ! Il fait jouer à Bamba le moine un rôle qui se veut comique, mais qui gâche tout. Pendant une dizaine de minutes on souhaite voir le mot fin…
Il arrive enfin ! :evil:
Et l’on souhaiterait avoir une paire de ciseaux et avoir le pouvoir de couper cette bagarre et en remonter une autre avec un peu plus de tenue ! :evil:
Mais il n’existe pas de fin alternative, et le producteur a du être content que son réalisateur sacrifie à la mode du temps …

Pour le amateurs de détails : c’est une production Sara films et Daura films, tournée en intérieur au théâtre S.C. Ostia de Rome en 35 mm Eastmancolor de Kodak traité au labo Fotofilm a Madrid. La distribution était assurée par Rex International.

Ou le voir : Je n’ ai pas trouvé de trace de DVD, ni de diffusion TV. Il ne reste plus que la VHS sortie en 1982. La version française y est excellente, complète et au format !

Bon d’ accord, mais il y a Peter Lee Lawrence …:applaudis_6:
Et puis quand on aime …:mrgreen:

:beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2998
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 14 avr. 2007 23:22

Ca va chauffer... Sartana revient est en effet quelque peu déroutant de par sa fin qui détonne vraiment avec le reste du film, à l'atmosphère noir. Un DVD Koch Media existe, de très bonne qualité. Aldo Sambrell est pour une fois encore le vrai méchant, le chef, le propriétaire terrien cupide et sans scrupules.
Vraiment dommage. Leon Klimovski a toujours le même PB de ne pas savoir où il va, on a l'impression qu'il tournait en allant, au feeling. N'est pas Corbucci qui veut...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Longway
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7185

Messagepar Longway » 14 avr. 2007 23:57

En réalité il ne nous a jamais quitté!
Il est même passé maintenant dans la police indienne.
Alors là, oui, ça va vraiment chauffer ! :mrgreen:

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2998
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 15 avr. 2007 0:31

:lol:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 15 avr. 2007 20:59

Tout d'abord, j'aimerais vraiment féliciter Edocle pour ses remarquables critiques, qui ont bien l'avantage de nous donner envie de découvrir toutes ses petites pépites méconnues du western spaghetti !
Par contre, d'où tiens-tu toutes ses informations sur des oeuvres aussi peu communes, quasiment oubliées ?
Je trouve que ca fait toujours plaisir d'avoir un avis du film avec les chiffres du box-office à l'appui (surtout quand on aime bien le travail du réalisateur ou des acteurs) !

Avatar du membre
hugues
Squaw
Messages : 368
Localisation : reims

Messagepar hugues » 15 avr. 2007 21:32

Sur le spaghetti western web board (auquel participe souvent aldo sambrell) il était écris (je crois par tom B.) que le film était vraiment réalisé par Bergonzelli. C'est un réalisateur parfois brouillon mais souvent roublard et capable de déveloper des caractéres (à la manière d'anthony Mann!, mais la comparaison s'arrete là avec le géant d'Hollywood).
Donc Bergonzelli est capable d'avoir réalisé ce film étrange, ça lui va bien.

Par contre Klimovski sert surtout de prete nom, si on regarde tous les films qu'il aurait signé on ne retrouve aucune cohérence de style.
Enzo Castellari raconte qu'il avait remplacé au pied levé klimovski apres une semaine de tournage sur "des dollars pour Django" parce que klimovski respectait trop le producteur et voulait faire plaisir en economisant sur les prises! En clair Castellari dit que Klimovski n'était pas un réalisateur motivé.

Sinon c'est un film original, assez fort, avec effectivement quelques faiblesses mais ça vaut le coup d'oeil.

Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 15 avr. 2007 21:34

D'ailleurs, Castellari a aussi réalisé une grande partie de "Quelques dollars pour Django" (1967) avec Anthony Steffen.
Le nom de Klimovsky servait surtout a assurer des subventions de la part de l'Espagne.

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 23 sept. 2007 14:02

C'est vrai que ce film est un bon petit spaghetti rondement mené avec des acteurs de qualité. Et comme l'a dit Edocle un début réellement excellent et très violent. Dommage que la scène de la fin flirt avec les films a la Trinita. Même si je les adores mais cet esprit n'a rien à faire dans ce film qui ce veut dans le registre dramatique et violent.
Bref c'est un film à voir et qui vaut le coup d'oeil. En plus je découvre petit à petit Peter Lee Lawrence que je commence à beaucoup apprécier.

Avatar du membre
Fredge
Chasseur de primes
Messages : 760

Re: Ca va chauffer Sartana revient ( Su le mani cadevere sei in arresto ) 1971 Léon KLIMOVSKY

Messagepar Fredge » 24 févr. 2008 18:25

Ca me chifonne cette histoire de dernière bagarre qui tourne au ridicule par quelques pitreries. Je me demande bien si Klimowski était là quand cette séquance fut tournée, ça ne cadre pas du tout avec le reste.
Enfin, la séquence d'adieux est sommaire au niveau du montage, ça frise presque l'amateurisme...

Mystère, mystère....

Fredge

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2998
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Re: Ca va chauffer Sartana revient ( Su le mani cadevere sei in arresto ) 1971 Léon KLIMOVSKY

Messagepar Sartana » 24 févr. 2008 18:30

Peut-être que la vague Trinitesque n'est arrivée aux oreilles du réalisateur que pendant ce tournage et hop ! Inclusion d'une séquence en plus... :?:
Peu probable, on est d'accord, mais logique...

D'autant que le 2ème Trinita est sorti le 21 octobre 1971 en Italie. Gros succès, énorme succès, même. or, le film de Klimovski est sorti en Italie le 17 décembre 1971 en Italie. Les tournages se sont succédés à 2 mois près. Le temps de faire revirer une fin de film ?... cool
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2945
Localisation : Gone

Re: Ca va chauffer Sartana revient ( Su le mani cadevere sei in arresto ) 1971 Léon KLIMOVSKY

Messagepar Breccio » 24 févr. 2008 22:59

Merci d'avoir fait remonter ce fil, je crois qu'il m'avait échappé...
Il existe un DVD allemand (Koch Media), avec image somptueuse, versions allemande et italienne, ST allemands et anglais. Il est inclus dans le coffret "Halleluja" dont j'avais parlé ici :
/viewtopic.php?f=3&t=2959&hilit=halleluja
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 615
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Re:

Messagepar edocle » 25 févr. 2008 10:15

Lithan a écrit :Par contre, d'où tiens-tu toutes ses informations sur des oeuvres aussi peu communes, quasiment oubliées ?
Je trouve que ca fait toujours plaisir d'avoir un avis du film avec les chiffres du box-office à l'appui (surtout quand on aime bien le travail du réalisateur ou des acteurs) !


Pour la documentation, j'utilise les ouvrages bien connus qui font référence en matière de western spaghetti comme le J.F Giré et d'autres moins connu comme les fanzines "monster bis" qui fourmillent de renseignements et informations d' un autre spécialiste Claude Ledu.
Et bien sûr toute ma documentations et ma filmathèque personnelle depuis que j'ai découvert les westerns spaghetti en salle dans les années 66 ...
Le cinéma est une passion de famille et nous possédons, entre autres, une copie du "Napoléon" d'Abel Gance que nous avons présentée au Staff de F.F Copolla lorsqu'il a entrepris la restauration de ce film. Mais ceci est une autre histoire ...

Breccio a écrit :Il existe un DVD allemand (Koch Media), avec image somptueuse, versions allemande et italienne, ST allemands et anglais. Il est inclus dans le coffret "Halleluja"
B


La version française sur la VHS étant excellente, et je n'ai pas recherché de DVD.
Qui plus est je ne collectionne que les VF ... Hum, il y a quelques dérogations...
Je suis donc passé complétement a coté de ce DVD.

Amicalement E.
:beer1: :beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: Ca va chauffer Sartana revient ( Su le mani cadevere sei in arresto ) 1971 Léon KLIMOVSKY

Messagepar rex lee » 10 avr. 2009 18:57

D'accord sur toute la ligne avec vous , les copains !
Ce final comique nuit à la qualité de ce western qu'on peut qualifier d' honnête .
Je trouve qu' Espartaco Santoni est un mauvais acteur et ses mimiques m'ont agacé ;
Helga Line est très classe comme d'habitude .Aldo Sambrell , quant à lui , joue les salauds à merveille
Et puis il y a José Canalejas dans un rôle important , et Lorenzo Robledo , Simon Arriaga et Alfonso de la Vega ,des habitués de ce genre de production.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités