Pas de pitié pour les salopards - Al di là della Legge - 1968 - Giorgio Stegani

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Pas de pitié pour les salopards - Al di là della Legge - 1968 - Giorgio Stegani

Messagepar Lithan » 17 févr. 2007 23:31

"Pas de pitié pour les salopards"

Image

Titre original: "Al di là della legge"
real. Giorgio Stegani
sortie: 1968
pays: Italie/Allemagne
scénario: Giorgio Stegani, Lorenzo Sabatini, Mino Roli, Inge Hilger et Fernando Di Leo
avec: Lee Van Cleef, Lionel Stander, Bud Spencer, Antonio Sabato, Gordon Mitchell, Gabriziella Granataet Romano Puppo
musique: Riz Ortolani

Image

Histoire:

Trois compères organisent le vol de la paie des ouvriers d’une petite ville minière. Un rapt réussi qui pousse ses auteurs à envisager immédiatement de subtiliser la même somme lors d’un deuxième voyage. Tout se déroulerait comme prévu si une bande de bandits ne s’était pas mis la même idée en tête...

Mon Avis:

En dehors de son titre très noir, très spaghetti en fait; "Pas de pitié pour les salopards" tend plutôt vers une représentation américaine du grand Ouest, où les personnages sales et cruels de la production italienne en matière de western laissent place à de braves gars plus sympathiques que méchants, qui font preuve de bonhommie en dépit de leurs malhonnêteté.

Les fripouilles en question sont interprétés par un excellent trio de comédiens, qui trouvent chacun un rôle à leur mesure, et en aucun cas caricatural: Lee Van Cleef, Lionel Stander et Al Hoosman (même pas crédité au générique, et qui décèdera peu de temps après le tournage).
A eux trois se greffent un très sobre Bud Spencer (sans barbe et sans Terence Hill) et le distingué Antonio Sabato (vu dans "Le tueur à l'orchidée" d'Umberto Lenzi), qui assurent le reste des festivités !

Pourtant, le film change brusquement de ton lorsqu'apparaît le toujours fringuant Gordon Mitchell (objet d'un véritable culte aujourd'hui) en chef d'une tripoté de bandits peu aimables, avide d'argent et à la gachette facile.
Et pour preuve, après une première partie où primaient l'humour et la décontraction (même la spectaculaire course-poursuite entre des cavaliers et la charette conduite par Lee Van Cleef aspirait à la sympathie), les péripéties vont se révéler plus sérieuses et plus dramatiques.
D'ailleurs, c'est dans un véritable défilé de morts et de sifflements de balles que va se dérouler l'épilogue de ce métrage, très sombre au passage, mais invitant à une belle réflexion sur l'amitié et le sens de l'honneur.

Assistant réalisateur de Giorgio Ferroni sur "Le dollar troué", Giorgio Stegani signe ici son second western et nous offre un étonnant cocktail d'humour et de violence, maîtrisé de bout en bout et sublimé par une magnifique mise en image (certains travellings sont étourdissants) ainsi qu'une bande originale dynamique signée Riz Ortolani.

8/10

Image

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3068
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 18 févr. 2007 0:50

Je préfère à Pas de pitié pour les salopards le titre VO : Au-delà de la loi. Lee Van Cleef est méconnaissable dans les scènes humoristiques de séduction à l'opposé de ses scènes de tueur implacable.
Gordon Mitchell joue son rôle de méchant, rien à dire, Antonio Sabato est fadesque et Bud Spencer est rasé pour la première et la dernière fois. Le scénario n'offre guère de surprise et devient intéressant surtout à la fin notamment la scène de prise d'otages dans l'église.

Je lui mettrais un 7/10, car on est loin de la qualité du dollar troué, tout de même.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2974
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 18 févr. 2007 6:52

Un film qui m'a laissé une impression mitigée à la première vision.
Abstraction faite de sa qualité, Lithan a mille fois raison de dire que c'est un western à l'américaine plutôt qu'à l'italienne : le personnage de l'infiltrateur -- Lee Van Cleef -- finit par évoluer jusqu'à souhaiter s'intégrer dans le groupe social plutôt que de l'asservir à ses buts.
Un retournement diamétralement opposé à l'intrigue spaghetti typique.
B.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3068
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 18 févr. 2007 10:02

Breccio a écrit :Un film qui m'a laissé une impression mitigée à la première vision.
Abstraction faite de sa qualité, Lithan a mille fois raison de dire que c'est un western à l'américaine plutôt qu'à l'italienne : le personnage de l'infiltrateur -- Lee Van Cleef -- finit par évoluer jusqu'à souhaiter s'intégrer dans le groupe social plutôt que de l'asservir à ses buts.
Un retournement diamétralement opposé à l'intrigue spaghetti typique.
B.

D'accord avec toi, j'ai été partagé aussi, mais à la vision des autres westerns de Giorgio Ferroni, on retrouve cette caractéristique de classicisme dans sa manière de faire des westerns (voir tous ses autres westerns ;) ). C'était sa manière de faire du western.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 18 févr. 2007 10:21

D'ailleurs, c'est apparemment le cas sur tous les westerns de Stegani, que ce soit "Adios Gringo" ou "Gentleman Killer".

Bande Annonce

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 526

Messagepar akpstyl » 18 févr. 2007 15:24

Un western vraiment sympatoche, qui casse pas trois pattes et un canard, mais qui se suit sans déplaisirs. Pour ma part j'ai vachement aimé la scène où lee van cleef se cache dans le wagon :beer1:
Image

Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 18 févr. 2007 15:58

Lol ouii !
- "Surtout ne tirez pas ! Il peux y avoir de la dynamite là-d'dans.."
Par contre, le grand noir louche comme c'est pas permis ! Il m'a fait trop penser à ma prof d'espagnol, c'est incroyable !

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 262
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 18 févr. 2007 23:35

Breccio a écrit :Un film qui m'a laissé une impression mitigée à la première vision.
Abstraction faite de sa qualité, Lithan a mille fois raison de dire que c'est un western à l'américaine plutôt qu'à l'italienne : le personnage de l'infiltrateur -- Lee Van Cleef -- finit par évoluer jusqu'à souhaiter s'intégrer dans le groupe social plutôt que de l'asservir à ses buts.
Un retournement diamétralement opposé à l'intrigue spaghetti typique.
B.


C'est sans doute la raison pour laquelle le spaghettophobe que je suis a passé un très, très bon moment. Vive le western italien... quand il copie son ainé américain!
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

finaud82

pas de pitié pour les salopards

Messagepar finaud82 » 19 févr. 2007 20:53

Il est mort de quoi Al Hoosman ?

Avatar du membre
Lithan
Chanteuse de saloon
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 19 févr. 2007 23:02

Bonne question...
Né en Octobre 1918 en Belgique, mort le 26 Octobre 1968 à Munich (Allemagne).
Dommage, il avait une tête bien sympathique ce bonhomme !

finaud82

Messagepar finaud82 » 20 févr. 2007 11:19

J'ai cherché partout mais en vain. D'ailleurs il y est sur findagrave.com.

Mort la même année que le film, c'est peut être une crise cardiaque ou bien rupture...

On sait juste que c'était un ancien boxeur et qu'il avait servi dans l'armée et bla bla bla.

J'ai trouvé ce western sympathique, en plus l'année 68, c'est l'année où LEE VAN CLEEF avait fait pleins de bon western comme "La mort était au rendez-vous", "Le dernier jour de la colère"

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1398
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 01 juin 2007 15:59

J'ai trouvé ce film sympa avec une belle interprétaton de Lee Van Cleef. Le trio de bandits fonctionne bien et je trouve aussi que l'arrivée de Gordon Mitchell donne une tension plus dramatique au film. La scène de la prise d'otage est très bonne. Et la fin dès plus dramatique est sublime.
En petit plus, j'ai trouvé le fait de transformé son fusil en fusil à lunettes assez orginal :num1 :num1

Avatar du membre
Sheb
Epicier
Messages : 55
Contact :

Messagepar Sheb » 24 juil. 2007 16:30

Ce que j'ai le plus aimé dans ce film c'est qu'on ne sait pas où ça va nous conduire...

A la différence de certains films où on sait que le héros va se venger et que les méchants vont tous y passer les uns après les autres, ici pas de ça...

7/10
Image

Avatar du membre
John Mallory
Guerrier indien
Messages : 486
Localisation : Lausanne (CH)

Messagepar John Mallory » 14 nov. 2007 18:45

Très intéressante comme découverte.

Une production italienne bien particulière, puisque comme il a déjà été évoqué, le ton est plus proche d'un bon vieux western américain des années 50 que n'importe quel autre western spaghetti que je connaisse. C'est vraiment un film hybride et original (même si l'histoire n'est pas des plus originale, il est vrai). Le trio de bandits, pas méchants dans le fond et bien complices, est vraiment attachant, avec un Lee Van Cleef vraiment étonnant.

J'ai presque eut un choc en voyant Bud Spencer, sans sa barbe et dans un rôle sérieux. Ca le change vraiment. :lol:

Et que dire du méchant de service. Avec sa grande cape noire et son allure patibulaire, on le croirait sorti d'une vieille production des années 30-40. Je l'ai adoré. Quelle classe. cool

Je le recommande vraiment à ceux qui se disent allergiques au western spaghetti. L'approche est vraiment différente ici et elle vaut le coup d'oeil.

rex

Messagepar rex » 16 nov. 2007 6:44

Pecos Bill a écrit :
Breccio a écrit :Un film qui m'a laissé une impression mitigée à la première vision.
Abstraction faite de sa qualité, Lithan a mille fois raison de dire que c'est un western à l'américaine plutôt qu'à l'italienne : le personnage de l'infiltrateur -- Lee Van Cleef -- finit par évoluer jusqu'à souhaiter s'intégrer dans le groupe social plutôt que de l'asservir à ses buts.
Un retournement diamétralement opposé à l'intrigue spaghetti typique.
B.


C'est sans doute la raison pour laquelle le spaghettophobe que je suis a passé un très, très bon moment. Vive le western italien... quand il copie son ainé américain!


pour ma part , je suis spaghettophile et j'aime aussi ce film.Je serais donc tenté de parler d'enrichissement mutuel que de copie...Et quand le western u.s. bénéficie des apports de son cadet italien , le résultat n'est pas mauvais : "sierra torride " ou " l' homme des hautes plaines " en sont la preuve .



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités