Open Range - 2003 - Kevin Costner

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Invité

Open Range - 2003 - Kevin Costner

Messagepar Invité » 07 mars 2004 22:44

J'ai vu Open Range vendredi soir et je n'ai pas été déçu.

Si vous avez aimé Danse avec les loups et Silverado, vous aimerez celui-ci. Le tandem Duvall - Costner est MAGNIFIQUE et et et je m'arrête là : à vous de juger.

Avatar du membre
L'étranger...
Chasseur de primes
Messages : 789

Messagepar L'étranger... » 18 avr. 2004 17:32

Un fabuleux western assez long à démarrer mais on a vraiment le

temps de s'accrocher aux personnanges et de sentir la pression montée jusqu'au FABULEUX gunfight final!!! 9/10, c'est le

film que j'ai préféré pour le début de cette année cinématographique avec "Le dernier samouraï".
Je suis le plus beau, le plus fort, le plus intelligent, dixit Carcasse... et vous savez quoi ? Il a raison !

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10119
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 31 août 2004 10:09

Magnifique cet Open Range, un Duvall énorme et un Costner en grande forme. Que j'aimerai revoir ce duo dans de nouvelles aventures.

Merci Kevin!

9/10 :D

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 859
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 20 nov. 2004 18:39

Personne a écrit :Magnifique cet Open Range, un Duvall énorme et un Costner en grande forme. Que j'aimerai revoir ce duo dans de nouvelles aventures.

Merci Kevin!

9/10 :D


Je viens de le voir (sur DVD) : le duo Duvall Costner est en effet très très sympa. Surtout Duvall d'ailleurs, il mène le film, j'ai aimé son humour, un personnage très attachant et j'ai eu peur pour lui à la fin.

Magnifiques images, paysages sublimes dans la première partie. Le gunfight est assez musclé et ne manque pas de nous surprendre. J'ai pas trop accroché à l'histoire d'amour, ils étaient peut-être trop sérieux, et puis c'était trop prévisible, du coup quelques longueurs pour moi.

8,5 / 10

Carcasse
Shérif
Messages : 2500
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 06 avr. 2006 13:34

Revu hier soir en compagnie de ma femme (j'ai du bol, elle se plaint de ne pas voir assez de westerns !!!).
Vraiment bon, à mon avis (comme à celui de ma donzelle !). Un film pas si simpliste qu'on ne pourrait le croire, de prime abord, et aux antipodes de "Danse avec les loups" ; si ce n'est que Kevin aime toujours autant les belles images (avec moi, ça fait deux) et la jolie musique, un peu trop Rome antique (euh, romantique ; un peu cul-cul la praline, quoi ! :roll: ) et qui appuie vraiment trop les effets.
Bien sûr, le scénario est prévisible : mais ce sont les personnages, leurs motivations, leur passé et leur indentité - quasiment leur intériorité - qui vont donner du corps au film.
Ne vous attendez pas à de l'action en permanence, c'est un film de temporisation. Mais, quand action il y a, c'est franchement bordélique et c'est voulu : nous sommes acteurs ne sachant même plus sur qui tirer (du calme, pas sur moi !).

Attention, je n'ai jamais dit que le rythme de ce film me faisait penser à "la Poursuite infernale" ; ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit ! :mrgreen:

Un casting du feu de Dieu. Robert est fantastique, mais Annette est simplement géniale. Elle me fait penser à l'icône de Mme Ingalls (en mieux !) ; une femme d'époque, plus belle que jolie, le côté prêchi-prêcha en moins, que le cowboy fatigué aimerait prendre pour compagne afin de repeupler l'Amérique (je ne suis pas cowboy et pas fatigué : enfin, pas à ce point :lol: )...
Pour moi, c'est un "vrai" western", c'est récent, et c'est un film vraiment intéressant... Alors !
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
musselshell
Castor éclopé
Messages : 2546

Messagepar musselshell » 06 avr. 2006 14:50

Open Range prouve, si besoin était, que Kevin Costner est un metteur en scène...et ...quasiment un auteur, oui, quand il s'agit de western . Deux opus dans le genre, deux chefs-d'œuvres. On en dira difficilement de même de Waterworld ou autre Postman...Ces propos apparemment expéditifs ne sont pas (uniquement) dus à ma vieille passion pour le genre, mais aussi au constat un peu ébahi de ce qu'une passion analogue peut susciter chez un cinéaste. ..Comment, en effet, illustrer à ce point, en deux films , l'émerveillement recommencé face à l'éternellement déjà-vu , propre aux plus grandes réussites du genre...et prêter à quasi condescendance quand on en sort ? Mystère.
Eastwood est un créateur devant et derrière la caméra (hors films conçus presque objectivement pour pouvoir produire ceux qu'on a vraiment envie de faire...), sa palette est large : Outlaw Josey Wales ou Unforgiven, mais aussi Bridges of Madison County et Mystic River. Une vision du monde. Costner, de toute évidence, est cinéaste et poète, âpre et juste (au sens aussi musical du terme)... quand il nous promène dans l'ouest.
Open Range est beau et intelligent. Photographie sublime, mais d'un sublime qui n'est jamais vain . Rythme lent, personnages sentis, stéreotypes échappant finalement à eux-mêmes . La prairie et les Rocheuses de l'Alberta sans l'effet carte postale, sous tous les temps, avec des gens dessous. L'affrontement final fait mal, on y croit car on croit en les personnages, et parce que le gunfight est aussi apparemment fouilli et brutal qu'il se doit être dans l'urgence et le danger réels.. Robert Duvall semble avoir passé sa vie en selle, solitaire vieilli et désabusé, droit dans ses bottes, protecteur à l'affection trop prude et rude pour pouvoir s'avouer.... Michael Gambon (Dumblemore dans Harry Potter...), impeccable en lawman corrompu. Costner, cowboy rattrapé par son passé, aussi eastwoodien qu'il est possible... en ce qui le concerne, c'est tout de même le travail derrière la caméra qui étonne.

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2847

Messagepar Jean-Louis » 06 avr. 2006 14:52

C'était ouvert, je passe juste pour vous dire que voilà le film qui justement à l'heure actuelle au referendum a été cité, mais qu'une fois.

C'est un film qui mérite mieux, beaucoup mieux...

C'est certain la fin, il fallait oser un vrai happy end des années 40 début 50, mais justement il a osé.

Le gunfight, la semaine dernière j'ai encore retouvé 3 douilles coincées entre l'abatant et le dossier dans la rangée de devant! Ils sont jamais
utilisés, dire qu'il y a 50 ans, les samedis soir c'est tout juste si il n'y avait pas de spectateurs derrière l'écran :roll:

Jean-Louis
Marshall
Marshall
Messages : 2847

Messagepar Jean-Louis » 06 avr. 2006 15:12

:) Tiens Musselshell me donne l'occassion de parler d'une différence tellement criante entre westerns américains et européens qu'il est étonnant que personne, à ma connaissance ne l'ai encore évoquée ici :

c'est le rôle du cheval, dans les westerns = the horse opera l'expression dit bien ce qu'elle veut dire.
Les acteurs sont cavaliers, ils pratiquent la monte western, monte de travail, d'économie, de nonchalance apparente, le rapport taille au garot
de la monture magnifie la prestance du cavalier.

J'avais envie de faire appel à mon ami Pierre Maurepas, éleveur d'apaloosas, de vaches d'origine américaine : les Black Angus qui paissent malheureusement pas en Open Range mais quand même dans une très grande propriété aveyronnaise de nous déveloper ce sujet.

Si qq pouvait m'indiquer des titres européens mettant en avant des cavaliers.

merci :wink:

Carcasse
Shérif
Messages : 2500
Localisation : Boulogne 92

Messagepar Carcasse » 06 avr. 2006 17:16

musselshell a écrit :
Open Range prouve, si besoin était, que Kevin Costner est un metteur en scène...et ...quasiment un auteur, oui, quand il s'agit de western . Deux opus dans le genre, deux chefs-d'œuvres. On en dira difficilement de même de Waterworld

Un metteur en scène, peut-être, un auteur c'est autre chose... A la limite, pourrait-on dire qu'il s'agit d'une sorte de "poète" du genre.
Je ressens mal la comparaison avec Clint Eastwood (hors les films alimentaires pour payer le vrai cinéma, certes). Eastwood a quand même réussi, dans "The bridges of Madison County" à faire un véritable chef-d'œuvre, tout en justesse, à partir d'une simple "bluette" : un banal roman de gare...
Clint Eastwood est, à mes yeux, un auteur, un metteur en scène et un homme qui, de plus, a dû être touché par je ne sais quelle grâce, mais cela lui a donné un talent fou. D'ailleurs sa filmographie parle pour lui du "Maître de guerre" à "Million dollar baby"...
Allez, je me cite, désolé, mais cela m'évitera de me répéter :
D'ailleurs, Jean-luc Godard, qui auparavant décrivait l'acteur comme l'emblème du fasciste américain et qui n'est pas porté - c'est le moins qu'on puisse dire - sur les trophées et autres récompenses, a tenu à remettre lui-même au grand Clint, le César d'honneur du cinéma français.

Kevin, c'est autre chose. Tout d'abord, même s'il n'est pas crédité du, à mon avis lamentable, "Waterworld" (c'est d'un autre Kevin... Reynolds, qui avait également signé "Robin des bois, prince des voleurs), il ne nous a guère gratifiés que de deux bons westerns.
Et j'aime beaucoup ses westerns... Encore que je trouve qu'il puissent porter à caution.
Musselshell trouvait qu'il avait su éviter le côté carte postale : je ne le pense pas. Il suffit de remarquer des images, telles le gros plan du chien sur fond de ciel nuageux, ou les chevaux buvant dans une eau si pure, si transparente (j'en ai d'autres) !
Or, voila : Kevin est, je trouve, un peu gnan-gnan : un poète certes, mais un poète pour imagerie d'Epinal. Je disais qu'il aimait trop les images et les musiques romantiques comme j'eûsse pu dire qu'elles atteignaient souvent la grandiloquance.
Tout est toujours trop beau, trop grand, chez Kevin, il manque de finesse, de cette mesure qui aurait pu transformer de très bon films en de véritables chefs-d'œuvre.
Mais, bon. Foin de critiques acerbes : Les deux westerns de Mr. Costner sont bons et agréables... Alors, inutile de bouder notre plaisir, même s'il ne nous faudra jamais renoncer à chercher la petite bête !
Cuacuacocomekiki ? (Averell Dalton)

Avatar du membre
frédo
Tunique bleue
Messages : 305
Localisation : Monument Valley
Contact :

Messagepar frédo » 10 févr. 2007 12:15

Diffusion sur France 3, le 1er Mars à 20h50.
Image

Mon blog sur le Cinéma de Minuit : http://cineminuit.fr.over-blog.com/

Avatar du membre
Vixare
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1559
Localisation : Valenciennes
Contact :

Messagepar Vixare » 10 févr. 2007 13:06

Diffusion sur France 3, le 1er Mars à 20h50


Excellente nouvelle !!!!!!! :D
" Leboeuf j'te conseille de pas te trouver sur ma route ou tu t'rendras compte que j'suis pas encore fini et que j'ai encore une bonne dose de dynamite dans les poings !"

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7553
Localisation : nord-est

Re: Open Range - 2003 - Kevin Costner

Messagepar Jicarilla » 07 janv. 2008 10:13

Une affiche 120x160 pour un bon western au beau final menés par 'ROBERT DUVALL' et 'KEVIN COSTNER' :applaudis_6: :applaudis_6: ET une sensible 'ANNETTE BENING'
Image
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Iorek
Cowboy
Messages : 299
Localisation : Belgique

Re: Open Range - 2003 - Kevin Costner

Messagepar Iorek » 01 avr. 2009 1:50

Me voilà agréablement surpris. J'ai préféré ce film à Danse avec les loups. Costner se concentre moins sur le fait de prendre le spectateur par les sentiments. Car dans le premier j'avais trouvé la poésie vraiment excessive. Tout de même, cela reste marqué dans Open Range. L'histoire d'amour, le pauvre petit ado orphelin qui se fait tirer dessus, c'est très cul-cul. Et la relation Duvall-Costner, n'en parlons pas :D. C'est quoi ce couple parfait ? En 10 ans on dirait qu'ils n'ont jamais élevé la voix l'un sur l'autre. A un moment, Duvall se permet tout de même de lancer une moquerie à son gentil ami Kevin. Heureusement qu'il s'est empressé de s'excuser car j'aurais pu être choqué.
De l'autre côté, j'ai bien aimé les paysages de la première moitié. J'ai beaucoup apprécié le scénario également. Et bien sur, j'ai adoré Duvall et Costner, en dehors du petit défaut que je viens de citer.
Niveau acteurs, à part éventuellement le marshall et Percy (qui, je vois, est décédé juste après le tournage), j'ai trouvé le reste du casting très moyen niveau seconds rôles et figurants.

Avatar du membre
Vin
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5325
Localisation : Paris/Touraine

Re: Open Range - 2003 - Kevin Costner

Messagepar Vin » 01 avr. 2009 8:58

Open Range....Je vais vous donner un sentiment qui dépasse (un peu) le cadre du film, que j'aime beaucoup par ailleurs.
Sans ces trois/quatre américains un peu fous qui contre toute attente "fabrique" des westerns encore en ce 21ème siècle, nous en serions réduits à regarder en boucle les mêmes films en permanence.

Eastwood..Tout n'est pas bon dans Eastwood (réalisateur),mais ce type a su continuer à conjuguer la réalisation de bons films hors western et de quelques westerns.Je ne range pas Pale Rider ou L'homme des hates plaines dans les chefs-d'oeuvre (du moins les miens), mais je bave (beurkkk) devant Josey Wales,par exemple,tellement j'adore ce film.
Costner,même chose; comme il se doit, il a réalisé du vrai nanar (je ne pense pas à Waterworld, mais à "The postman", que je conseille à tous ceux qui ont les zygomatiques coincés).
Mais il nous sort de bons westerns, pourvu qué ça doure, comme disait la maman de Bonaparte.
Ed Harris s'y met, et nous fait un très honorable Appaloosa, s'il continue, celà me va bien.

Vous aurez avec sagacité constaté que le profil est le même, acteurs plutôt spécialisés dans le film d'action,qui un jour passent derrière la caméra et se font plaisir, et nous avec.
Je crois d'ailleurs que Costner a pris sans doute le plus grand risque avec " Danse...."pas si évident que celà à l'époque.

Open Range, pour y revenir, possède tous les ingrédients qui nous font aimer les westerns anciens: de grands espaces, un beau troupeau, des vrais méchants, un duo (regardez bien le nombre de chefs d'oeuvre du western basés sur cette notion de duos, c'est énoooorme).
La relation amoureuse avec la jolie madame (belle prestation d'ailleurs) est platonique, comme il se devait.
Le héros part à la fin, bien sûr qu'il va revenir, on veut y croire de toutes nos forces (ma soeur hurlait à la lune devant ces westerns, elle voulait que les héros ne partent jamais).
Si on nous servait, ...disons un Open Range par mois sur le Grand Ecran, je crois que nous serions tous ravis,il me semble.

Notre cinéma actuel a ces pudeurs, qui font que les américains hésitent à produire des westerns, que nous français hésitons à produire des films de cape et d'épée, alors que lorsque la qualité est là, ces films cartonnent bien (souvenez vous du "Bossu" avec Auteuil,sacré bon film).
See you soon.
Image

Avatar du membre
chip
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7369

Re: Open Range - 2003 - Kevin Costner

Messagepar chip » 01 avr. 2009 9:13

Que tout cela est bien dit! je souscris.



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités