Le Pistolero de Paso Bravo - Uno straniero a Paso Bravo / Los Pistoleros de Paso Bravo - 1968 - Salvatore Rosso

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Répondre
Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 603
Enregistré le : 11 déc. 2006 14:08
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Le Pistolero de Paso Bravo - Uno straniero a Paso Bravo / Los Pistoleros de Paso Bravo - 1968 - Salvatore Rosso

Message par edocle »

Le pistoleros de Paso Bravo de Salvatore Rosso a été tourné en 1968 avec Anthony Steffen, Eduardo Fajardo, Giulia Rubini, José Jaspe, Adriana Ambessi et Pepe Calvo.

Sujet : En sortant de prison Gary voudrait se rendre à Paso Bravo pour comprendre pourquoi sa femme et ses deux filles ont péries dans l’incendie de son ranch. Il commence son voyage a pied et dans le désert rencontre un marchand ambulant qui exploite les voyageurs. Gary commence son enquête, mais tout le village lui est hostile, excepté Roxy la patronne du saloon, qui essaie de le convaincre d’abandonner ! Mais Gary ira jusqu’au bout de sa vengeance et avec l’aide du shérif, du forgeron et du marchand ambulant et triomphera du despote local Acombar.

Le film : Une réalisation typique des westerns tournés aux studios Elios, au Nord de Rome. Des extérieurs tournés en plans serrés dans les carrières romaines, des décors minimalistes du village ( pas d’argent pour bâtir les étages des battisses, on se contente donc de toiles peintes ), les acteurs ne sont ni bons ni mauvais, ils font leur boulot comme d’ailleurs toute la production. Le film se suit avec plaisir, avec quelques bonnes surprises : il faut avoir vu le marchand ambulant s’extraire avec les dents la balle qu’il a reçue dans le biceps et la superbe coiffure choucroute de la rousse patronne du saloon !!! :wink:

La musique : signée Angelo F. Lavagnino elle ne marquera pas les esprits mais il faut noter les deux chansons ( celle du saloon et celle du générique de fin ) en VO dans la VF par la grâce d’un doublage minimaliste mais de bonne facture ! :applaudis_6:

Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire: ce film n’est jamais sorti en salle en France, juste en VHS dans les années 1980 avec un master complet et d’excellente qualité assez rare a l’époque pour le signaler ! D’un métrage de 2648 mètres il a été filmé en 35 mm non anamorphosé et dure 1h33. Production italo-espagnole il a rapporté au box-office 316 416 000 lires ( ce qui est la moyenne des rapports des films tournés avec Anthony Steffen en vedette ) ( source: la fanzine Monster-bis consacrée a Anthony Steffen ):wink:

Ou le voir : à ma connaissance jamais passé à la TV, ni édité en DVD donc pas d’autre solution que de retrouver une VHS d’époque, on en trouve encore en très bon état !
:applaudis_6:
:beer1:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)
Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2904
Enregistré le : 18 avr. 2006 12:07
Localisation : Gone

Message par Breccio »

Bien vu, edocle : ça donne envie de découvrir ce film !
Une curiosité : les personnages principaux (Gary Hamilton, Acombar...) portent les mêmes noms que ceux de Et le vent apporta la violence, de Margheriti, avec Klaus Kinski.

B.
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2956
Enregistré le : 20 avr. 2006 16:51
Localisation : Dans la vallée des vautours

Message par Sartana »

Ne l'ayant pas encore vu (mais je dois prochainement avoir cette VHS si tout va bien), je me contente de quelques captures médiocres, c'est mieux que rien :
On remarquera qu'Anthony Steffen porte dans ce film les mêmes fringues que dans bon nombre de westerns tels Gringo joue sur le rouge (par exemple)
Image
Image
Et enfin, du site http://users.skynet.be/cinema.populaire ... ursew3.htm :
Image
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!
Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1743
Enregistré le : 26 mars 2006 19:22

Message par Liko »

Analyse complète :applaudis_6: C'est le prenom Gary qui me fait sourire, on le retrouve souvent dans le western italien, je pense en particulier à Giuliano Gemma qui l'a porté dans bon nombre de westerns, en commencant par "Le Dollar Troué" :wink:
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2956
Enregistré le : 20 avr. 2006 16:51
Localisation : Dans la vallée des vautours

Message par Sartana »

J'ai la VHS (enfin je l'ai acheté, reste plus qu'à la recevoir !
Dis, edocle, quelle est la collection de ta VHS ? elle est éditée par qui ? J'aimerais vérifier si j'ai la même, la tienne ayant l'air d'avoir un bon masterd'origine ;)
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar du membre
edocle
Hors-la-loi
Messages : 603
Enregistré le : 11 déc. 2006 14:08
Localisation : 92 Spaghetti Ville

Message par edocle »

Ciné Video Distribution :applaudis_6:
Quand les colts fument ... on l' appelle Cimetière !

" Quelque soit la couleur de la peau, le sang est rouge pour tous !"
(Au-delà de la haine de Alessandro SANTINI - 1972)
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2956
Enregistré le : 20 avr. 2006 16:51
Localisation : Dans la vallée des vautours

Message par Sartana »

OK, c'est bien celle-là !! Merci ! :D


Encore un western de série mais qui tient ses promesses : divertir. Anthony Steffen rasé est à l'aise, l'histoire relativement pas mal troussée, ya de l'action, de l'amour du drmae : une série B quoi ! Mais ça fait du bien d'en voir de temps à autre...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!
Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1361
Enregistré le : 24 févr. 2007 11:48
Localisation : Sur un hamac

Message par Trinita »

Très bon petit western, on ne s'ennuie pas une minute et Anthony Steffen fait du Anthony Steffen et le fait bien. :mrgreen: :mrgreen: Chose assez rare il est rasé. Sinon, on trouve tout ce que l'on aime dans ce genre de western : une vengeance, une poupée rousse, un méchant, salaud à souhait......
rex lee
Caporal
Messages : 818
Enregistré le : 09 avr. 2008 16:56

Re: Le pistoleros de Paso Bravo ( Uno straniero a Paso Bravo ) 1968 Salvatore Rosso

Message par rex lee »

Le fait qu'une co-production italo-espagnole soit entièrement tournée aux studios Elios est plutôt rare .Habituellement ,les réalisateurs italiens (et Salvatore Rosso doit l'être ...) profitent de l'aubaine pour aller tourner tout ou partie du film en Espagne . Ici , ce n'est ( apparemment ) pas le cas .Il semble que ce soit les acteurs espagnols qui aient fait le déplacement , comme pour "Django".
Alors , on a le plaisir de retrouver , dans ce tout petit budget , des habitués comme Eduardo Fajardo , José Calvo , José Jaspé , José Canalejas , Luis Gaspar , Jesus Tordesillas , Miguel del Castillo et Antonio Cintado pour le coté espagnol . Coté italien ont été sollicités Giulia Rubini , Adriana Ambesi qui nous chante une chanson , Vassili Karis , Franco de Rosa , Bruno Arié.
Le film est un honnête divertissement avec un Anthony Steffen en grande forme. ( J'aime bien ce grand gaillard !)
Le final est des plus réussi et le fait de voir nos six justiciers s'attaquer à l' hacienda d' Acombar est jubilatoire . ( Cette" hacienda " est , me semble-til , la " villa Mussolini " que l'on peut voir dans un certain nombre de westerns tournés en Italie , comme par exemple , "Dieu les crée , moi je les tue " ou encore "Le retour de Sabata " )
Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15376
Enregistré le : 17 août 2005 22:50
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le Pistolero de Paso Bravo - Uno straniero a Paso Bravo / Los Pistoleros de Paso Bravo - 1968 - Salvatore Rosso

Message par metek »

L'affiche Italienne pour completer!Desolé pour la qualité je sait pas ou il l'ont mis cette affiche mais elle est en mauvais etat. :wink:

Image
Répondre

Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »