Le Cavalier noir - The Singer not the song - 1960 - Roy Ward Baker

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 521

Le Cavalier noir - The Singer not the song - 1960 - Roy Ward Baker

Messagepar akpstyl » 05 oct. 2006 23:03

Salut tout le monde,
voilà j'ai entendu parler de ce western dans la présentation d'un film par Jean Pierre Dionnet (les cicatrices de dracula par le même Roy Ward Baker),et visiblement selon lui ce western vaut le coup d'oeil. J'ai lu le synopsis du film, et quelques crittiques qui traînent sur le net, et ce film àl'air tout bon... seul soucis je nele trouve pas en dvd ni en zone 2 ni en zone 1. Est ce que quelqu'un dans l'audition sait si ce film existe quelque part en dvd avec au moins des stf? En vous remerciant les gens !!!

Anacleto, le Cavalier Noir, fait régner la terreur sur le petit village mexicain de Quantana en interdisant toute religion. Nouvellement arrivé, le Père Keogh décide de se rebeller contre ce tyran en rouvrant l'église transformée en écurie. Dès lors, une bataille s'engage entre les deux hommes et Anacleto fait abattre trois habitants du village

Image
Image

Avatar du membre
Personne
Capitaine
Capitaine
Messages : 9994
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 06 oct. 2006 6:32

Etonnant casting en plus! Je demande à voir. :)

Peut-être que Dionnet nous le présentera un jour dans son cinéma de quartier?
Image

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2922
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 06 oct. 2006 7:35

Il est beaucoup question de ce film -- titre original: The Singer, not the Song --, aussi bien dans le Giré que dans Western all'italiana -- hé, c'est un western européen, après tout !
Recherches faites, il existe un DVD Zone 2 sorti en Allemagne, versions anglaise et allemande, sous-titre allemands.
Titre : Sommer der Verfluchten.

B.

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7454
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 06 oct. 2006 9:04

:oops: Un western Anglais assez surprenant par son coté (voilé homo), je n'aime pas.

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 521

Messagepar akpstyl » 06 oct. 2006 11:36

Alors c'est pour ça qu'en fouinant je suis tombé sur un site gay :!: :applaudis_6:
Image

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7454
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 06 oct. 2006 20:32

:oops: Du fait que "DICK BOGARDE" etait "GAY" et qu' il ne se cachait pas,cela doit être la raison pour laquelle tu es tombé sur ce site.

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1750

Messagepar Liko » 27 oct. 2007 17:16

Peut-être que Dionnet nous le présentera un jour dans son cinéma de quartier?


Et ce fut le cas, du moins ce film fut diffusé sur Canal+ il y a très longtemps.
Concernant ce film je suis curieux de lire la critique de Giré (je devrais recevoir le livre d'ici 15 jours si si :mrgreen: ).
Je viens de voir ce chef d'oeuvre britanique et là quelle surprise ce fut, j'ai carrement trouvé le film nul :shock:
Je ne vais pas vous faire un resumé du film, akpstyl a tout ecrit en quelques lignes, c'est amplement suffisant.
Le film date de 1961, on est encore loin des codes qui feront les grands westerns européens et donc nous assistons à un film bien copié sur le US :( C'est du post-Leone. L'histoire m'a fait penser à "Les canons de San Sebastian" par rapport à l'arrivée du prêtre dans une vieille eglise abandonnée et le fait qu'il se bat contre un tyran pour faire revenir ses paroissiens, mais la comparaison s'arrête là.
Le film est mou très mou, c'est long, très long : 126 minutes :shock:
On y retrouve quasiement pas d'action pour nous sortir de notre letargie, et ca papaute blabla et on remplit la pellicule.
Ce western qui est à mes yeux un faux western se passe au Mexique, on y retrouve des voitures style 1950 et un joli petit tailleur rouge jupe mi-longue pour la jolie Mylène, ca casse un peu le genre :?
Le film conporte une intrigue par rapport à un serial killer qui tue des villageois en suivant un ordre alphabétique, intrigue completement noyée dans le scénario et qui réapparait tout à la fin de facon negligée voir inutile.
Que dire de bien dans ce film ? La présence de Mylène Demongeot en jolie damoiselle, et c'est tout. Dick Bogarde que je connaissais pas du tout n'a aucun charisme, je l'ai trouvé vraiment mauvais.
Quant à John Mills il se defend pas mal dans le rôle du Père Keogh, mais c'est pour moi le genre d'acteur américain qui fait trop western des années 40-50.
Pour finir, il est possible que ce film plaise à un large public, et soit assez decevant pour les amoureux des westerns européens purs.
PS : J'espère n'avoir degouté personne, ce n'est que mon point de vue, vous savez les goûts et les couleurs... :lol:

bannon
Squaw
Messages : 359
Localisation : l'ouest

Messagepar bannon » 27 oct. 2007 21:09

J'ai trouvé ,pour ma part, ce pseudo-western plutôt passionnant pour ses dialogues tout en nuances et son intrigue assez peu conventionnelle qui le fait taxer de nos jours et un peu trop vite,par les critiques de notre époque, de film "homo et fier de l'être"

Je ne pense pas que ce fût sous cet angle que l'a réalisé roy Baker.

Il a voulu conter la fascination d'un hors la loi athé pour un homme d'église qu'il découvre exceptionnel, et, d'aprés lui, incompatible avec le service de la religion.
Cette quête, amenera Anacléto a découvrir les faiblesses du prêtre (sa soif de justice, son vain combat pour sauver les ames,son amour coupable pour la belle Locha) et a tenter de les utiliser dans son intêret

Etrange relation d'un hors la loi froid et implacable mais curieux de comprendre ce qu'il hait, et d'un prêtre ,qui même à l'article de la mort tentera, en vain, de sauver l'âme de cet ennemi de l'église

C'est en gros de cette façon que j'ai compris ce film, qui n'est pas un chef d'oeuvre, certes, mais qui est quand même passionnant pour les ambiguïtés qu'il developpe

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1750

Messagepar Liko » 27 oct. 2007 22:46

"homo et fier de l'être"

Perso je n'ai trouvé aucune allusion à tout celà :shock: Ce n'est que par les ecrits ci-dessus que je l'ai apris.
Tu as très bien cerné la trame du film que tu as d'ailleurs très bien expliqué :applaudis_6: (mieux que je ne l'ai fait :lol: )
Tout ceci reste quand même très brouillon et même en y repensant, je ne trouve rien à sauver de ce film :(

big jake
Cowboy
Messages : 276
Localisation : 13

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar big jake » 26 févr. 2008 19:27

cool Vu hier ce film que je qualifierai de sortant de l'ordinaire .
Ce film très rare est une curiosité en tant que western Anglais se rapprochant fort du style Americain est a voir a plus d'un titre , meme s'il est un lent par moments .
L'affrontement Dirk Bogarde /John Mills est d'une belle intensité au niveau psycologique ( le mal et le bien ) ,moi non plus je n'ai noté aucune allusion gay , dans ce très beau film au demeurant .
A noter que ce western existe en vhs , version Française ( hyper rare ) . :roll:
Richard Boone : Mais qui etes vous ?
John Wayne : Jacob Mc Candles
Richard Boone :Je vous croyais mort !
John Wayne : Pas encore .

Big Jake (1971) George SHERMAN

Avatar du membre
metek
Colonel
Messages : 15214
Localisation : Canada
Contact :

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar metek » 26 févr. 2008 19:54

Pas vu mais bon!!! Sans commentaires :?
Image

Avatar du membre
Pike BISHOP
Marshall
Marshall
Messages : 2664
Localisation : Aquaverde

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar Pike BISHOP » 26 févr. 2008 20:18

Film très particulier.. Pas d'homosexualité cachée ????
J'y verrais plutôt des évidences...
Le truand attiré par le charisme d'un prêtre, ainsi que la jeune vierge...
et le prêtre qui lui aussi refoule ses sentiments....
Ils s'abritent tous derrière la religion , pour ou contre, sauf la fille
qui est la seule honnête et franche là-dedans et qui est délaissée par les deux...
qui finissent carrément main dans la main.. très osé pour l'époque..
et le titre anglais dit exactement le propos
"THE SINGER NOT THE SONG" "Le chanteur pas la chanson"
C'est le prêtre qui est exceptionnel et qui finit par "convertir" Anacleto" (Dirk BOGARDE)
ou pas (?) et non la chanson qu'il chante (la religion)...
A revoir avec un oeil différent..
Ceci dit; amateurs de fusillades, c'est pas trop le truc pour vous !...
If they move, kill'em !!

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23970
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 18 mars 2009 19:29

une très belle affiche icongc1

Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23970
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 22 mai 2009 20:50

Image
Dès son arrivée au village mexicain de Quantana, le Père Keogh, venu remplacer un vieillard, le Père Gomez, comprend que la lutte sera terrible pour délivrer la population du climat de terreur imposé par le bandit Anacleto, le cavalier noir. Animé d'une foi agissante, le Père Keogh nettoie l'église, fait retentir les cloches silencieuses depuis des mois, rassemble un certain nombre de fidèles et célèbre la messe. La fille d'un riche propriétaire de Quantana, Locha, devient son auxiliaire au dispensaire qu'il vient d'ouvrir. Anacleto, furieux de l'influence que ce nouveau prêtre tente d'exercer, interdit aux villageois de se rendre à l'église et essaie de le tuer. © Les fiches du cinéma
ImageImage
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Personne
Capitaine
Capitaine
Messages : 9994
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Le Cavalier Noir - The Singer Not The Song - de Roy Ward Baker 1960

Messagepar Personne » 06 août 2009 14:47

collection metek grand format!

Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités