Le jour du jugement - Il giorno del Giudizio - Mario Gariazzo - 1971 - Ty Hardin

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Le jour du jugement - Il giorno del Giudizio - Mario Gariazzo - 1971 - Ty Hardin

Messagepar Sartana » 21 sept. 2006 14:30

Film de Mario Gariazzo avec Ty Hardin et Rossano Brazzi. 1971

Histoire : Un homme se fait tuer sa femme indienne et son fils. Il va se venger… :roll:

Ca alors ! Une histoire de vengeance ! Comment un réalisateur peut-il choisir Ty Hardin comme acteur d’un film où le héros se déguise pour accomplir sa vengeance ? Mario Gariazzo bien sûr ! Le champion des films à héros charismatique comme un balais-brosse est de retour (voir Acquasanta Joe http://westernmovies.free.fr/Forums/vie ... acquasanta ) ! Sauf que là, attention : il rajoute des « petits rôles » sympathiques comme tout : on voit ainsi défiler Rick Boyd, Ken Wood, Lee Burton, Raf Baldassare, Craig Hill (pas reconnu :shock:), Gordon Mitchell, Bruno Corazzari et Tony Norton (aka Alfio Caltabiano). Le dernier c’était juste pour Breccio ;). Le rôle du shérif de la ville est lui aussi pas mal tenu par Rossano Brazzi, que je ne connaissais pas.

En plus de ces acteurs, il y a L’IDÉE du film : le héros a retrouvé sa famille massacrée mais aussi un jouet de son fils qui fait de la musique (enfin qui joue du tambour) ; donc chaque fois qu’il va se venger, il utilisera le jouet pour mettre en scène le truc. Ajoutons à cela de beaux moments de tension dramatique, notamment lorsque 3 gusses sont bloqués dans un chariot dans une clairière et qu’ils se savent épiés par Ty Hardin qui joue à planquer son jouet mécanique tout autour du chariot pour les faire péter un câble. C’est pas mal.

Seulement voilà, y a pleins de choses qui ne vont pas, dans Le jour du jugement. Ca commence par Ty Hardin qui « pleure » en trouvant sa famille, mais on voit que c’est de l’eau qu’on lui a versé près des yeux. Puis on a une danse de saloon sur un podium qui a dû être tournée sans diffusion de la musique car elle ne colle pas du tout aux pas de danse. C’est dommage !!! Ajoutons que l’idée des déguisements avait déjà été utilisé en 1966 par Hunt Powers dans Sugar Colt et que là, c’était pas ridicule ; que Bruno Corazzari se fend la poire tout seul pendant 10 minutes de film en fouillant dans un coffre de vêtements pour femme ; que la musique est de Claudio Tallino, d’après des thèmes de Morricone et que franchement, elle est vraiment pas terrible ! :evil:
Petite parenthèse : cette musique sera d’ailleurs réexploitée – c’est du vice - dans El ritorno di Clint il solitario avec Klaus Kinski, bande médiocre voire nulle. Je sais même pas, même si je voulais la critiquer, si j’arriverais à dépasser un paragraphe de longueur !). Fin de la finalement grosse parenthèse.

Pour finir, s’il y a bien une tristement célèbre marque de fabrique chez Gariazzo, c’est bien le manque de rythme, et ici, pour être franc, on s’emmerde…

4/10
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 3088
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 21 sept. 2006 14:58

J'avais oublié de faire ce parallèle : dans Acquasanta joe, Lincoln Tate se bat avec arc et flèches, et ici Ty Hardin se bat à un moment fait un spectacle déguisé en indien et jette des lances autour d'une indienne attachée. Mario Gariazzo aime apparement faire utiliser ce genre d'armes à ses héros. Peut-être doit-on appeller cela une marque de fabrique ? Si quelqu'un a vu "Dieu pardonne à mon pistolet" de Leopoldo Savona et Mario Gariazzo, son 1er western, peut-être peut-il confirmer mon idée ?...
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 21 sept. 2006 16:06

Bien vu, Sartana !
Quelques compléments, piochés dans "Western all'italiana", t. 2.
La médiocrité du film s'expliquerait par son budget ridicule.
La musique est en fait celle d'"I Crudeli", dont la production avait racheté les droits.
Craig Hill apparaît dans le rôle du directeur du cirque.

Selon sa fiche imdb, Ty Hardin, qui fut vedette d'une série télé à l'époque où le petit écran US grouillait de cow-boys, a fini -- si j'ai bien compris -- gourou d'une secte antifiscale :shock:

B.

PS: Bravo pour le clin d'oeil re Tony Norton ;-)

Liko
Séminole
Séminole
Messages : 1778

Messagepar Liko » 24 sept. 2006 10:38

Exact la musique est celle de "Les Cruels", que je ne trouve pas mauvaise personnellement, mais qui colle pour "I Crudelli" uniquement.
J'ai trouvé le film pas terrible non plus, quelques bonnes idées comme le coup du jouet. Mais Ty Hardin sonne faux, très faux, que ce soit en vengeur ou en mauvais fossoyeur qui creuse une tombe. Film très limite que je n'ai pas encore vu en entier, c'est tout dire :(

Avatar du membre
Lithan
Cheyenne
Messages : 99
Localisation : Dans le grand ouest
Contact :

Messagepar Lithan » 02 janv. 2007 10:57

A' vu hier soir !

Comme le précise l'excellente présentation du film (où est cité 'le très sympathique Acquasanta Joe' :mrgreen: ), "Le jour du jugement" a été réalisé à une période où le western spaghetti tendait soit vers la parodie, soit vers un fantastique baroque.
C'est évidemment à cette dernière catégorie qu'appartient le film de Mario Gariazzo, à commencer par des références bibliques très appuyées à l'image du titre.
De plus, le manque de charisme hallucinant de Ty Hardin s'accomode très bien ici, dans le sens où l'acteur américain interprète plus qu'un tueur avide de vengeance, mais un ange exterminateur qui ballade sa sinistre silhouette au service d'une cause discutable mais légitime, et prend soin de déposer des cercueils à côté des dépouilles de ses victimes.
Gariazzo distille soigneusement cette ambiance macabre avec l'apport de séquences aussi tordues et étranges les unes que les autres, limite malsaines, comme le passage où Ty Hardin - déguisé en Indien - tire des lances sur une foraine (indienne elle aussi) ou lorsque celle-çi se retrouve torutée par des brigands. Des scènes apparemment anodines mais qui se révèlent diablement efficace grâce à une mise en image astucieuse, qui privilégie les zooms, les gros plans, les plongées et une photographie sinistre.

Autres gros points positifs: la casting. Pour l'occasion, Gariazzo se dote d'une distribution du tonerre, rassemblant les plus sales gueules du western Italien: Gordon Mitchell, Rick Boyd, Craig Hill (loin du charismatique héros de "Lanky, l'homme de la pleine" ou "Jusqu'à la dernière goutte de sang"), Raf Baldassere ou encore Bruno Corazzari.
Le sheriff est interprété par le très fringuant Rossano Brazzi, vu dans "Le château de Frankenstein" où il interprétait le comte en question.

La musique, signée Morricone, est acceptable sans être transcendante.

7/10

rex

Messagepar rex » 17 nov. 2007 18:10

Liko a écrit :Exact la musique est celle de "Les Cruels", que je ne trouve pas mauvaise personnellement, mais qui colle pour "I Crudelli" uniquement.
J'ai trouvé le film pas terrible non plus, quelques bonnes idées comme le coup du jouet. Mais Ty Hardin sonne faux, très faux, que ce soit en vengeur ou en mauvais fossoyeur qui creuse une tombe. Film très limite que je n'ai pas encore vu en entier, c'est tout dire :(



entièrement d'accord...film mal foutu...la séquence dans le charriot dure trop...on dirait qu'ils ont laissé tourner la caméra pendant que les acteurs s'amusaient...et déception , graic hill a un petit role , lui , une tete d'affiche, impeccable dans " clayton l'implacable" ou "lanky"...

Avatar du membre
Breccio
Westerner
Westerner
Messages : 2977
Localisation : Gone

Re: Le jour du jugement (Il giorno del Giudizio) de Mario Gariazzo, 1971 avec Ty Hardin

Messagepar Breccio » 20 févr. 2009 17:56

Tiens, j'ai profité de ce que j'avais deux heures à tuer et pas d'accès internet pour me revoir ce film.
C'est vraiment pas terrible.
Bon, ce n'est pas uniquement pour dire ça que je me fends d'un post, mais j'ai remarqué deux trucs, dont un détail marrant.
Le premier truc, c'est que si le film apparaît décousu, c'est que la majorité des acteurs ne sont présents que le temps de leur scène (soit 10 à 15 minutes), même lorsque le héros les élimine sur la fin. C'est flagrant dans le cas de Corrazarri, qui n'entre en scène que pour faire son délire sur la lingerie et se faire ensuite poignarder. Vu qu'il est membre de la bande, on se serait attendu à le voir faire coucou un peu plus tôt.
Ma conclusion : le tournage a été plus ou moins improvisé en fonction des acteurs qui venaient cachetonner.
Le détail marrant, c'est que dans la scène où les méchants guettent l'apparition de Ty Hardin pendant le numéro de cirque, j'ai cru voir passer Hunt Powers... Caution fidanesque de l'entreprise ? :lol:
Sinon, la scène de castagne avec Ken Wood est très bien, et on voit aussi passer Riccardo Pizzuti.
B
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

rex lee
Mohawk
Mohawk
Messages : 887

Re: Le jour du jugement (Il giorno del Giudizio) de Mario Gariazzo, 1971 avec Ty Hardin

Messagepar rex lee » 21 févr. 2009 9:23

Bien vu , Breccio , maintenant que tu le dis , j'ai eu cette impression aussi à propos de Corazzari...Le film est baclé , cela ne fait aucun doute . Faudrait que je le revoie , pour Hunt Powers ,mais comme je ne n'apprécie guère ce western , peut-être plus tard ...

Avatar du membre
Winnie
Apache
Messages : 38
Localisation : La plaine des Vosges

Re: Le jour du jugement (Il giorno del Giudizio) de Mario Gariazzo, 1971 avec Ty Hardin

Messagepar Winnie » 18 juil. 2009 19:02

Le film ressemble effectivement plus à un amoncellement de scènes qu'à une histoire ! Ces scènes se succèdent sans véritables liens, sans transitions, où on ne sait plus trop qui est qui (quel sont les liens entre les différents "méchants" ? Leur hiérarchie ?). Au début ça flingue à tout va :gun: , on n'a presque pas le temps de voir les personnages abattus !

La musique ne colle pas bien pour plusieurs scènes et, de manière générale, le son du DVD n'est pas de très bonne qualité, je trouve. On a un rendu sonore bien faible ! Certains coups de feu sont à peine audibles, certains dialogues semblent marmonnés ou étouffés, etc. Certains ont-ils la même impression où est-ce mon DVD ?

Il y a bien quelques idées intéressantes comme la musique du jouet qui n'est pas sans rappelé celle de la montre dans "Et pour quelques dollars de plus" ou les déguisements, quelques belles trognes burinées et mal rasées comme on les aime, mais l'ensemble manque cruellement de rythme.

1kult
Barman
Messages : 23

Re: Le jour du jugement (Il giorno del Giudizio) de Mario Gariazzo, 1971 avec Ty Hardin

Messagepar 1kult » 18 févr. 2011 14:21

Et bah pour moi, ce fut une grosse déception... Malgré le fait que le film avait une petite réputation ici et là... Mrrrr, j'aurais mieux fit de venir ici pour gagner quelques heures pour d'autres films...

En tout cas la critique est en ligne :

http://www.1kult.com/2011/02/18/le-jour-du-jugement-mario-gariazzo/

:wink:

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 4442
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: Le jour du jugement (Il giorno del Giudizio) de Mario Gariazzo, 1971 avec Ty Hardin

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 21 mars 2011 18:30

Je vais faire grincer des dents mais moi j'aime bien malgré,il est vrai,de nombreuses incohérences(COMMENT Y FAIT POUR SAVOIR DE SUITE Où TROUVER LES TUEURS A PEINE REVENU??)(Le début me fait penser au"Déserteur de Fort Alamo":retour de guerre,maison brûlée,femme et enfant tués)...Y a aussi de bonnes idées(le déguisement et le jeu de Ty Hardin à la"ARTEMUS GORDON"...Le final inattendu...Mais bon...Il en faut pour tous les goûts,j'adore pas plus qu'un autre mais j'aime bien(et j'adore la musique,ayant aussi découvert ce film avant LES CRUELS,QUE J'AIME TOUT AUTANT JE LE DIS SANS HONTE!! :lol: )...Dernière tentative de sérieux avant ce bourricot de TRINITA(ATTENTION J'ADORE TERENCE HILL MAIS BON...SURTOUT DANS MON NOM EST PERSONNE!!) :wink:
Pas le meilleur mais je le préfère à AQUASANTA JOE...Et quand on pense que GARIAZZO fit ensuite dans l'Horreur-Cannibales(AMAZONIA L'ESCLAVE BLANCHE)...Qu'set-ce que ça doit donner!!(Surtout que d'après ce que je sais c'est,ENCORE,une histoire de vengeance!!) :lol:
Image


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités