Ciak Mull / Le Bâtard de Dodge City - Ciakmull, l'uomo della vendetta - 1969 - Enzo Barboni

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2960
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Ciak Mull / Le Bâtard de Dodge City - Ciakmull, l'uomo della vendetta - 1969 - Enzo Barboni

Messagepar Sartana » 13 juil. 2006 17:42

Film d'E. B. Clucher (Enzo Barboni) avec Leonard Mann, George Eastman, Woody Strode et Peter Martell
Un amnésique s'évade d'un asile en flammes avec 3 compagnons pendant que des bandits attaquent une banque. L'un des bandits se fait descendre mais avant de mourir, reconnait l'amnésique et lui révèle qu'il se nomme Ciakmull... Le héros va tout faire pour découvrir d'où il vient...

Voilà un petit film honnête, dirigé par le futur réalisateur des Trinita et d'El Magnifico. C'est un western sérieux, relativement violent (pas trop quand même) qui traite de la recherche du passé et des secrets de famille (un peu comme un feuilleton de l'été quoi :mrgreen: ).
Tout comme dans le pistolero de l'Ave Maria, sans que ce soit la même histoire, on retrouve les rapports conflictuels père-fils-sœur, avec ici en plus, deux familles d'éleveurs rivales qui se massacrent entre elles depuis des années.
Les conflits entre familles vont évidemment amener le western doucement vers la tragédie grecque (décidemment, ce Leonard Mann cool),
Spoiler: Montrer
et l'histoire finira dans la solitude la plus complète pour le héros, qui repartira seul, à peine plus avancé qu'au début : apprendre son nom ne lui aura servi à rien...
. Le scénario est donc d'un pessimisme à faire peur, mais c'est souvent ce qui permet à beaucoup de films médiocres de remonter dans mon estime. Mais bon, ça n'engage que moi... La musique n'est pas toujours à la hauteur, mais reste attachée au film, évitant une trop grande distanciation. Bravo donc à ce film qui sort des sentiers trop battus pour oser et surprendre : et ça réussit. Je n'ai pas vu le film dans d'excellentes conditions, mais même comme ça, il reste à part et je le conseille !...

7.5/10

Image
Modifié en dernier par Sartana le 02 août 2007 18:58, modifié 2 fois.
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 521

Messagepar akpstyl » 13 juil. 2006 22:52

Que ça a l'air sympa :D
Image

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2908
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 21 juil. 2006 13:13

Ayé, je l'ai vu moi aussi. Rien à ajouter à la critique de Sartana : c'est un petit film honnête, avec un scénario astucieux faisant appel à la tragédie grecque (mais aussi à Shakespeare : imaginez un Roméo amnésique revenant à Vérone et que les Capulet persuadent qu'il est leur fils afin qu'il tue pour leur compte le patriarche Montaigu ;-)).
Contrastant avec cet aspect tragique, la première partie du film où les quatre internés évadés éliminent des chasseurs de prime puis sèment le souk dans un saloon après avoir dévoré un plat de fayots--Trinita pointe le bout de son nez...
Ce qu'il y a de sympa, c'est que chacun de nos quatre évadés a de la présence et de la personnalité. Bravo aux acteurs.
On reconnaît dans des petits rôles Luciano Rossi (le tricheur), Romano Puppo, la doublure cascade de Lee Van Cleef (la brute qui tabasse Woody Strode), et Pietro Ceccarelli (le gros chasseur de prime chauve).
B.

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2198
Contact :

Messagepar tepepa » 21 nov. 2006 11:17

Vu aussi. (Merci Sartana :wink: )
Je le recommande aux amateurs. Bon petit film bien troussé comme dirait Giré. Plein de muertos et du pathos, parfois il ne suffit pas de grand chose pour nous combler nous autres... :mrgreen:

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 521

Messagepar akpstyl » 21 nov. 2006 23:43

Toujours l'air aussi sympa :num1
Image

Avatar du membre
Daniel
Marshall
Marshall
Messages : 2087

Messagepar Daniel » 22 nov. 2006 4:10

:applaudis_6: Toujours intéressant de te lire Sartana... Tes résumés sont très descriptifs. Merci beaucoup.

Avatar du membre
Fredge
Chasseur de primes
Messages : 746

Messagepar Fredge » 11 juil. 2007 12:42

Vu hier soir. A conseiller, on est dans la bonne moyenne.

En vrac, quelques éléments qui ont attiré mon attention :

la musique d'Ortolani:

1) enjouée et contribuant à à une forme de légèreté (relative) du sujet : l'évasion des bonshommes, leur recherche d'aventures, leur insouciance (le poker tournant en grosse bagarre générale et humoristique)

2) plus sombre, tendue et dramatique lorsque Ciakmull se penche sur son histoire ou lorsque l'action est lente à arriver (la poursuite des évadés dans les bois par exemple).

Moi, dans les westerns spagh, j'adore quand on mange : une séquence de fayots est donc à l'honneur : on mange mal, on en met le plus possible en bouche et on se fait des regards complices : le repas reste un moment de convivialité où il fait bon de se retrouver tous ensemble, n'est-il pas?

Woody Strode chantant les gloires du Christ sur un orgue dans une église, encore une séquence inoubliable pour moi. Barboni est bourré d'humour, c'est clair!

L'incendie du début me fait penser à la fin des Pistoleros de l'Ave Maria de Baldi sorti la même année, probablement la présence de Mann.

Une très belle et captivante chasse "aux hommes" dans la forêt (on quitte les couleurs ocre et les grands espaces désertiques, ce film a -t-il été tourné en Espagne?)
Ciakmull (prononcez djokmoul :num1 ) revêtira alors les fringues d'un de ses poursuivants , il ne lui manque plus qu'un corbillard et la ressemblance avec Django est stupéfiante

Enfin, George Eastman, un bon acteur je trouve, sur lequel nous devrions nous pencher un peu plus car il me semble avoir apporté beaucoup au western italien.

Fredge

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1364
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 11 juil. 2007 17:42

C'est vrai qu'avec les fayots c'est toujours de grand moment. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1364
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 03 sept. 2007 21:30

Vu ce soir et totalement d'accord avec les remarques de Fredge. Rien à ajouter malgré que j'aurai aimé une plus grande présance de Peter Martell. Mais bon quand même bien heureux d'avoir pu voir ce film qui vaut le coup d'oeil.

Avatar du membre
Personne
Capitaine
Capitaine
Messages : 9929
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 15 déc. 2007 11:07

Très bon moment en ce qui me concerne, il est vrai que la copie que nous propose Evidis, si au début quelques problèmes technique viennent ternir le tableau, après l'incendie, c'est du tout bon, les couleurs sont belles, il y a de la définition.(vu sur une télé 4/3 de 70 cm).
J'aime assez la musique de Riz Ortolani, bien enjouée au début, le théme change pour devenir plus grave et s'américaniser dans la seconde partie lors des histoires de familles, la fin reprend le théme enjouée un peu à contre-courant de l'histoire.
Rôle presque muet pour Woody qui se développe dans la deuxième partie, ouf!
Gunfight final vraiment superbe, les reflets dans l'abreuvoir, les complices qui se couvrent mutuellement, celui qui aide à viser...
J'aime bien la scéne du cimetière, de beaux éclairages de nuit...
Et puis Ida Galli est très belle! :D

Une bonne découverte donc. :applaudis_6:

Des petites captures??
Image

jesse james
Squaw
Messages : 351

Re: Ciakmull (Ciakmull, l'uomo della vendetta) d'E. B. Clucher, 1969 avec Leonard Mann

Messagepar jesse james » 23 août 2008 22:56

Vu également.....
Petit film honnête sans plus, lorgnant quand même franchement vers le western spaghetti même s'il n' accumule pas tous les clichés du genre fort heureusement. L'idée de départ est intéressante, la scène de l'incendie trop longue à mon humble avis. Ni la musique ni les paysages ne resteront dans les annales. Mon plus grand plaisir fût en fin de compte de retrouver ce bon vieux " Woody STRODE" même s'il n'a là qu'un rôle secondaire.
.... quand les hommes de 130 kilos disent certaines choses, ceux de 60 kilos les écoutent!

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2908
Localisation : Gone

Re: Ciakmull (Ciakmull, l'uomo della vendetta) d'E. B. Clucher, 1969 avec Leonard Mann

Messagepar Breccio » 02 févr. 2009 21:24

Profité d'un -- rare -- moment d'oisiveté pour revoir ce film sur le DVD Evidis.
Merci, Personne, de me rassurer -- moi aussi, j'ai vu des bugs techniques au début, et j'ai cru que c'était mon PC. Non, c'est la qualité Evidis :soupir:.
Sinon, faudrait faire une petite synthèse pour mieux apprécier la qualité du produit...
Le casting : Leonard Mann, George Eastman, Peter Martell et Woody Strode dans le rôle des quatre évadés de l'asile. Ca assure quand même pas mal ! Leonard Mann en amnésique genre Les Pistoleros de l'Ave Maria (comme l'a remarqué Fredge), George Eastman en criminel endurci qui s'est fait passer pour fou afin de se la couler douce, Woody Strode en fou de Dieu et Peter Martell en maniaque du couteau... chacun est impeccable dans son registre !
Plus :
-- Helmuth Schneider dans le rôle du patriarche Caldwell ; ce type est glaçant, y a pas d'autre mot ;
-- Ida Galli dans le rôle de Sheila -- excellente ;
-- tout un tas d'acteurs que j'ai pas pu identifier (le meuchant, le fils du meuchant) ou que je connais mal (Alain Naya -- qui c'est celui-là ? qu'est-ce qu'il fait, qu'est-ce qu'il a, complètement toqué, ce type-là... air connu) dans des rôles importants qu'ils remplissent plus que bien ;
-- des apparitions en veux-tu en voilà : Luciano Rossi en joueur de poker ; Giovanni Cianfriglia en bagarreur de saloon (lauréat du challenge Rick Boyd pour son apparition de cinq secondes, montre en main) ; Paolo Magalotti en sage du revolver ; Dante Cleri en aboyeur de fête foraine ; Pietro Ceccarelli en bounty killer ; Enzo Fiermonte en shérif ; et Dino Strano en frappe visqueuse, le summum...
Le scénar : tout a été dit.
Le visuel : c'est somptueux. Je sais que Enzo Barboni est ici réalisateur et non directeur photo, mais ces fauves rehaussés de bleu dans les scènes nocturnes, c'est à tomber par terre ; et ces scènes automnales dans la forêt italienne (on pense en effet à Cinq gâchettes d'or), c'est aussi très bô.
Un film qui se bonifie à chaque nouvelle vision.
B
PS : et en plus, y a des fayots !
"Tra i due litiganti, il terzo gode." --Proverbe italien

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23865
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Ciakmull (Ciakmull, l'uomo della vendetta) d'E. B. Clucher, 1969 avec Leonard Mann

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 06 avr. 2010 20:55

à 4,99 € chez Fravidis...
leur résumé : " Ciakmull : Le désert, une prison brûle...L'un des prisonniers, Ciakmull, qui a perdu la mémoire, s'échappe de la prison avec quatre autres condamnés. Les autres hommes l'aident à redécouvrir son passé. Ils arrivent dans un village où deux familles l'identifient. Apparemment il a la réputation d'être un pistolero à la gachette rapide, et a été payé pour tuer un homme, qui indique qu'il est son père. Les choses se compliquent lorsque son plus jeune frère débarque, jaloux de l'attention que le fils prodigue suscite. Ciakmull, malgré son amnésie devra régler ses comptes..."
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
sabata94
Cavalier masqué
Messages : 170
Localisation : desert de tabernias
Contact :

Re: Ciakmull (Ciakmull, l'uomo della vendetta) d'E. B. Clucher, 1969 avec Leonard Mann

Messagepar sabata94 » 13 avr. 2010 12:02

superbe critique merci j'adore se film :beer1:
VIVE LE WESTERN SPAGHETTI !!!!!!!!!!!!
-on dit qu'tu tire plus vite que tu respire !
-oui! je tire la bouche ouverte

on l'apelle trinita
Image

djangonero
Epicier
Messages : 45

Re: Ciakmull - Ciakmull, l'uomo della vendetta - E. B. Clucher - 1969 avec Leonard Mann

Messagepar djangonero » 17 avr. 2010 1:33

oui il est vrai pour se qui est des critiques ..notre amie sartana et l'amie breccio sont des as..je l'es vue à sa sortie en dvd chez evidis..mmmmmmmmmmm pas vraiment un super souvenir..en tous cas la seul chose dans je me rapel..tous au debut du film.le doublage est pas terible et la meme musique revenait à chaque fois que les acteurs du film galopait à cheval..bon voila une bonne excuse pour me payer le dvd seven 7...


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité