La Corde au Cou / Une longue file de croix - 1969 - Sergio Garrone

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1756

La Corde au Cou / Une longue file de croix - 1969 - Sergio Garrone

Messagepar Liko » 02 mai 2006 23:06

Western que l'on retrouve en France avec 2 noms differents à savoir "La Corde au Cou" et "Une Longue File de Croix".
Casting allechant avec dans les rôles principaux Anthony Steffen et William Berger. On trouve en second couteau Mario Bregga (present dans la trilogie des Dollars, le bourreaux de Tuco dans "Le Bon La Brute et le Truand" ou encore Nino le bras droit de Gian Maria Volonte dans "Et pour Quelques Dollars de Plus".
Pour la petite histoire : Suite à l'abolition de l'esclavage, trouver du personnel à bas prix se fait rare. Fargo un homme riche et puissant met en place un traffic en faisant passer la frontière à de pauvres mexicains clandestins pour les exploiter aux USA. Les autoritées commencant à s'interesser à ce petit manège, le vent commence à tourner, surtout que 2 chasseurs de primes Brandon et Murdock (Anthony Steffen et William Berger) s'associent pour dementeller ce reseau et par la même s'en mettre plein les poches en dessoudant les hommes de main de Fargo dont leurs têtes sont mises à prix.
Thème qui ressemble à "Et Pour Quelques Dollars de Plus" en mettant en scène une semi-association de deux chasseurs de primes mais on est très très loin du film de Sergio Leone en matière de qualité. Anthony Steffen reste assez fade à mon goût (je n'ai pas encore vu un bon film avec lui :( ), William Berger en contre-partie est très bien en chasseur de prime tout vêtu de noir avec une arme à multi-tirs, fidèle lecteur de la bible.
Mario Bregga est là mais pourquoi ??? rôle inutile :(
Film decevant dans l'ensemble, Anthony Steffen est pas terrible du tout, des clichés comme un duel à 3 qui frise le ridicule, des longueurs, des clichés inutiles comme Steffen qui doit creuser sa tombe etc...
Un très très mauvais doublage francais, la voix de Mario Brega est à faire peur :shock: . Je me demande si il s'agit du doublage d'epoque :?:
Film sorti chez ESI, durée 97 minutes et non 80 minutes comme annoncées sur la jaquette :? Qualité d'image correcte.
Note Personnelle 5/10 juste la moyenne. Pour les fans du genre uniquement. Petite Série B. à voir, sans plus.

Image

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2941
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 03 mai 2006 7:03

Je serais moins sévère que Liko sur ce film, mais il a dit l'essentiel. C'est en fait un démarquage maniéré d'"Et pour quelques dollars de plus", avec en gros les mêmes ingrédients mais une recette légèrement différente.
Ce que j'ai aimé -- mais je suis un peu pervers --, c'est tout les tics all'italiana lourdement soulignés (le bord du chapeau du pistolero qui se soulève, ses yeux qui apparaissent ; le flingue de l'autre pistolero qui envoie ses victimes en orbite, etc.).
Pour les fans du genre uniquement : oui, bien sûr ;-)

B.

Avatar du membre
Bloodline
Etranger
Messages : 2
Localisation : Une pleine abandonnée.
Contact :

Messagepar Bloodline » 05 mai 2006 9:30

"La corde au cou", réalisé par Sergio Garrone (1969)

Prenant pour cadre un thème très peu exploité (le traffic de paysans mexicains après l'abollition de l'esclavage), Sergio Garrone ("Django, il bastardo" et principalement habitué au cinéma d'exploitation a caractère fortement sadique et érotique) réalise un petit western vraiment surprenant.

Ne se distinguant ni par ses élans dramatiques, ni par ses ambitions, "La corde au cou" distille cependant une belle ambiance glaciale (le froid envahit même les petites auberges perdues dans la campagne) et se distingue par une mise en scène originale.
Cadreur sur ce film, Joe D'Amato fait un très bon usages des zooms (nombreux et efficaces), des gros plans sur les visages sales et s'amuse à faire tourner sa caméra pendant qu'il filme les personnages en contre-plongée - chose que l'on retrouvera beaucoup dans ses productions en tant que réalisateur.
A noter une séquence très intéressante où le type joué par William Berger se retrouve au millieu du désert, abandonné, où l'énorme présence du soleil semble l'engloutir.

Mais la perfection est (presque) atteinte lors du duel final.
Les deux gros bandits du film se séparent, lentement, en regardant soigneusement à droite et à gauche afin de trouver leur adversaire tandis que nous avons droit à des vues subjectives vraiment efficaces où l'on devine toute l'angoisse et la panique des cow-boy, entecoupé de certains plans où l'action est perçu entre des objets: une roue de chariot, la gachette d'un fusil....
Très éloquant, d'autant plus que la musique qui l'accompagne est relativement puissante, bien qu'un peu effacée (mais en concordance avec l'atmosphère du métrage: inhospitalière).

Le scénario, lui, contient son lot de rebondissements et de trahisons, ce qui rend l'ensemble très divertissant d'autant plus que Riccardo Garrone (Fargo, le trafiquant de chair humaine), William Berger (Murdock, le chasseur de prime évangéliste avec une bible et une panoplie de fusils en tout genre sur lui), Mario Brega (pour le petit rôle qu'il tient) et Nicoletta Machiavelli (Maya et vue dans "Navajo Joe") ont une présence charismatique à l'écran, éclipsant sans mal le transparent Anthony Steffen - qui interprète Brandon, le héros solitaire.
Qui plus est, ce film nous offre une belle panoplie de fusillades, si bien que 82 morts hantent le long du métrage, et une petite touche de sadisme.

Doté d'un casting parfait, d'une réalisation performante et d'un synopsis original, "La corde au cou" demeure donc un western de série agréable et prenant qui, sans atteindre les délires d'un Sergio Leone ou d'un Sergio Corbucci, reste excellent et attrayant.

Le titre original, quant à lui, dégage une certaine poésie: "Una lunga fila di croci"... "Une longue file de croix"

9/10
"Aujourd'hui, il y'a des gens qui vont mourir..... Et c'est moi qui vait les tuer...." (Kevin Costner - "Open Range")

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2941
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 05 mai 2006 19:27

Bon... ben... bienvenue à Bloodline, qui démarre très fort !
:applaudis_6:
Les 82 refroidis, tu les as comptés toi-même ou bien c'est le chiffre de Shobary :wink:

B.

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2189
Contact :

Messagepar tepepa » 20 mai 2006 16:46

Ca y est je l'ai vu. Je suis plus de l'avis de Likos que de celui de BloodLine. :mrgreen: Tous les tics à l'italienne sont là, et de ce coté là, c'est le pied, mais pour le reste, il n'y a pas grand chose à se mettre sous la dent! Je pense que le doublage est d'époque, mais effectivement il est vraiment pourri!

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 523

Messagepar akpstyl » 21 mai 2006 11:47

J'avais vu ce film en coffet avec deux autres titres (des dollars pour djang et l'utre je ne sais plus), pour 3€ et j'ai pas acheté, me suis dit que je ne l'ai regarderais jamais car franchement pas attiré, et aujourd'hui encore moins :| !
Image

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2189
Contact :

Messagepar tepepa » 21 mai 2006 19:43

Ben, c'est quand même au-dessus des "Django le proscrit" et autres "4 balles pour joe" mais tu n'en mourras pas si tu ne le vois pas :mrgreen:

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2941
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 21 mai 2006 22:11

akpstyl a écrit :J'avais vu ce film en coffet avec deux autres titres (des dollars pour djang et l'utre je ne sais plus), pour 3€ et j'ai pas acheté, me suis dit que je ne l'ai regarderais jamais car franchement pas attiré, et aujourd'hui encore moins :| !

Je suis plus pervers que toi : j'ai vu le même package de 3 DVD pour 11 € et je l'ai acheté alors que je possédais déjà (en anglais) Quelques dollars pour Django et Acquasanta Joe.
Et, finalement, pour cette Corde au cou, je ne regrette pas mon achat :D
B.

Avatar du membre
akpstyl
As de la gâchette
Messages : 523

Messagepar akpstyl » 21 mai 2006 23:33

Lol Breccio, d'ailleurs si certains veulent ce coffret, je veux bien jeter un coupd'oeil dans ce fameux magasin et voir s'il est encore dispo!!
Image

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 31 mai 2007 13:03

Vu le film hier. C'est vrai que l'histoire ressemble beaucoup à Et Pour Quelques Dollars de Plus mais je trouve le film assez réussi tout de même. William Berger est excellent en épouventail. :mrgreen: :mrgreen: Je trouve aussi que Anthony Steffen manque un peu de charisme (au moins dans ce film. Pour l'instant c'est le seul film du sieur Steffen que j'ai vu.) Mario Brega ne sert pas à grand chose dans ce film.
Sinon j'ai bien aimé les gros plans et la musique qui collait parfaitement à l'action.
Mais franchement le doublage est vraiment tout pourri.
:evil: :evil: Ca gâche un peu le film.
Bref c'est un bon divertissement avec des personnages interessant et de bons acteurs.

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2994
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 31 mai 2007 15:13

À l'époque je ne l'ai acheté qu'à cause de son casting (c'était un des 1ers Anthony Steffen que je voyais, et William Berger je l'avais adoré dans le dernier face à face), donc j'ai foncé, et... Je n'ai pas été trop déçu. Je m'attendais à voir une caricature du genre, c'est ce que j'ai vu. Un religieux qui joue du flingue bizarre, Anthony Steffen avec sa tête triste*, Mario Brega, une histoire d'esclavage par un gros propriétaire etc...
Musique pas terrible, réalisation pompée de Leone en moins bien, doublage nul, mais les acteurs, et uniquement eux.

*En 1968, Anthony Steffen en avait assez de jouer des personnages sombres et torturés, il avait voulu changer d'image et tourner dans des westerns comiques. D'où le ton libéré de Les pistoleros du Nevada, d'où un film pré-trinitesque Un train pour Durango et autres Arriva Sabata. En 1969 il "rechutera" tout de même car ses rôles de La horde des salopards (je préfère décidémment Django il bastardo :? ) et Une longue file de croix sont tout de mêmes loin d'être comiques.
De même, le film Il n'y a pas de saints au Texas (Il Mio nome è Scopone e faccio sempre cappotto), malgré son titre extravaguant est un western on ne peut plus sérieux et violent de 1975.


Tiens, le gras ne remarche pas :|
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
Trinita
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1382
Localisation : Sur un hamac

Messagepar Trinita » 31 mai 2007 16:00

Je l'ai acheté surtout pour William Berger et pour découvrir Anthony Steffen.

rex

Messagepar rex » 23 nov. 2007 17:20

Trinita a écrit :Je l'ai acheté surtout pour William Berger et pour découvrir Anthony Steffen.


cela fait plaisir à lire et va droit au coeur d'un ancien tel que moi ! Il semble que vous soyez quelques uns sur ce forum à etre assez jeunes et je suis ravi de vous voir vous intéresser à ces westerns qui ,grace au dvd peuvent avoir une seconde vie et une seconde chance...

Dans ma jeunesse (désolé d'etre barbant ) nous étions un tout petit groupe d'amateurs de westerns italiens et il suffisait QUE PASSE UN FILM AVEC STEFFEN.HILTON. WOODS.GEMMA ETC pour que nous nos précipitions dans les salles de quartier ...et on avait soin d'éviter les cow-boys u.s trop clean...

Mais la presse en parlait rarement et quand c'était le cas , c'etait pour démolir le film ! Alors qu'il y ait tous ces sites et ce forum et des gens qui découvrent ces films passés aux oubliettes et heureusement exhumés met du baume au coeur...Pardon d'avoir fait le coup de la nostalgie mais j'avais envie de dire : bravo et continuez à aimer des films comme " une longue file de croix" , malgrè leurs tics et leurs défauts !

Avatar du membre
Breccio
Marshall
Marshall
Messages : 2941
Localisation : Gone

Messagepar Breccio » 25 nov. 2007 13:15

rex a écrit :
Trinita a écrit :Je l'ai acheté surtout pour William Berger et pour découvrir Anthony Steffen.


cela fait plaisir à lire et va droit au coeur d'un ancien tel que moi ! Il semble que vous soyez quelques uns sur ce forum à etre assez jeunes et je suis ravi de vous voir vous intéresser à ces westerns qui ,grace au dvd peuvent avoir une seconde vie et une seconde chance...

Dans ma jeunesse (désolé d'etre barbant ) nous étions un tout petit groupe d'amateurs de westerns italiens et il suffisait QUE PASSE UN FILM AVEC STEFFEN.HILTON. WOODS.GEMMA ETC pour que nous nos précipitions dans les salles de quartier ...et on avait soin d'éviter les cow-boys u.s trop clean...

Mais la presse en parlait rarement et quand c'était le cas , c'etait pour démolir le film ! Alors qu'il y ait tous ces sites et ce forum et des gens qui découvrent ces films passés aux oubliettes et heureusement exhumés met du baume au coeur...Pardon d'avoir fait le coup de la nostalgie mais j'avais envie de dire : bravo et continuez à aimer des films comme " une longue file de croix" , malgrè leurs tics et leurs défauts !

Dis donc, dans ton groupe d'amateurs, y avait pas Edocle ?
B

rex lee
Caporal
Messages : 852

Re: La Corde au Cou (Una Lunga Fila di Croci) - 1969 - Sergio Garrone

Messagepar rex lee » 10 août 2008 6:57

N'ayant cette semaine que ce film à voir ( car loin de chez moi ) ,je l'ai visionné 2 fois , histoire de savoir si mon jugement était toujours aussi négatif.
Hélas !
Le film est mal fichu : que vient faire ce flash-back sur la jeunesse du "méchant"? A quoi sert le personnage de M.Bréga , sorte de sous-R.Camardiel ici?
Les lieux de tournage ( "locations" ) sont d' une indigence qui fait peine à voir.
Aucune" gueule " familère dans la bande ...et c'est normal : pas de Brana , Canalejas , etc ...dans une production 100% italienne.
C'est mal filmé , avec des effets pesants : zooms à la pelle , camera subjective , plongée , contre-plongée ...
C'est fort mal doublé et c'est un euphémisme ; il y a de quoi se boucher les oreilles tant cela joue faux ...( on a même l'impression que c'est une seule personne qui fait toutes les voix des bandidos ...)
Et puis zut , moi j'aime bien Nicoletta Machiavelli ! Alors , comment un scénariste a-t-il osé écrire" quelque chose "de si fade pour cette actrice ? Aucun personnage du film ne semble voir sa beauté ! Un comble ! Cela ne tient pas la route ! Quant à Steffen et Berger , que j'aime beaucoup , ils sont sous-exploités.

J'ai peut-être eu la main lourde sur ce film mais après tout , qui aime bien , châtie bien ...


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité