Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Copper Canyon - 1950

Messagepar metek » 18 déc. 2007 7:52

Copper Canyon (terre damnée) 1950, (Paramount) couleur, durée:83 minutes.
Ray Milland, Heddy Lamarr, Macdonald Carey, Mona Freeman, Harry Carey Jnr, Frank Faylen. Realisé par John Farrow.
Sujet:
Au lendemain de la Guerre de Sécession, d'anciens Confédérés exploitent des mines de cuivre dans la petite ville de Coppertown dans le Nevada. Mais ils sont rançonnés par les Nordistes, qui rachètent leur cuivre à vil prix. Une délégation de mineurs va chercher un soutien auprès de Johnny Carter, un ex-colonel sudiste recherché par l'armée pour avoir dérobé 20 000 dollars. Venu à Coppertown, Carter laisse croire qu'il est un artiste de music-hall spécialisé dans les numéros de tir au pistolet. Il s'intéresse en outre à la belle Lisa Roselle, propriétaire du saloon, qui est également courtisée par Lane Travis, l'adjoint corrompu du shérif Wattling. Johnny propose aux mineurs un plan pour leur permettre de conduire leur chargement de cuivre à la ville voisine de Mesa City où il sera vendu à meilleur prix. Mais parmi les mineurs se trouve un espion, Mullins, qui avertit Travis. La nuit, Travis et sa bande attendent le convoi dans une passe lorsqu'ils sont attaqués par un homme masqué. Grâce à cette diversion, les mineurs parviennent à franchir la passe et arrivent à bon port. De retour à Coppertown, Travis veut confondre Carter, qu'il croit être responsable de son échec, mais Lisa soutient que Carter ne l'a pas quittée de la nuit. Travis vole alors l'argent que les mineurs ont récupéré de la vente et le cache dans la chambre de Carter, qui est accusé de vol. Mais Lisa libère Carter. À la tête des mineurs, il mènera un combat sans merci pour éliminer Travis et sa bande avant de partir, avec ses 20 000 dollars, au bras de Lisa qui rêve de s'acheter un saloon à La Nouvelle-Orléans.

Image

Image

Image

Image

Né le 10 février 1904 à Sydney, en Australie, John Villiers Farrow est d'abord marin et, en tant que tel, participe à plusieurs expéditions scientifiques avant de rejoindre la marine marchande et enfin l'U.S. Army Corps. En même temps, il écrit de courts récits d'aventures maritimes.

En 1927, il débarque... à Hollywood où il est engagé comme rédacteur d'intertitres de films muets et comme scénariste. Au début des années 30, il reprend la mer pour Tahiti où il collectionne les éléments d'un dictionnaire anglo-franco-tahitien... A son retour, il recommence à écrire scénarios, romans, nouvelles, pièces de théâtre, mais, aussi, traités sur l'Histoire, la Religion: par exemple la biographie du Père Damien, missionnaire belge chez les lépreux, en Océanie au XIX siècle. En reconnaissance de ses travaux, le pape Pie XI, en 1937, le fait Chevalier du Saint-Sépulcre... Une activité d'écrivain qui ne l'empêchera pas de réaliser, de 1937 à 1940, une quinzaine de longs métrages, il est vrai à petit budget, ni d'épouser, en 1936, la comédienne Maureen O'Sullivan -, celle-ci ne lui donnera pas moins de sept enfants dont deux, Mia et Tisa, suivront les traces de leur mère.

Lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale, John Farrow rejoint, avec le grade de lieutenant, la Marine Royale canadienne et combat dans l'Atlantique nord. Il contracte le typhus et est réformé. Hollywood lui donne alors les moyens de réaliser, de 1942 à 1944, des films plus ambitieux dont le meilleur est La sentinelle du Pacifique, puissante évocation de la résistance des combattants de l'île de Wake face aux assauts japonais.

Après la guerre, Farrow continue de réaliser des films d'action, illustrant les différents genres avec un égal bonheur. Révolte à bord est un film d'aventures maritimes bien enlevé, avec Alan Ladd, comédien favori du cinéaste, tout comme Ray Milland. Vaquero, avec Robert Taylor, et Hondo l'homme du désert, avec John Wayne, sont des westerns devenus classiques. La grande horloge, avec Charles Laughton, Un pacte avec le diable, thriller inspiré de "Faust", avec Ray Milland et Fini de rire, avec Robert Mitchum, sont des films noirs parmi les meilleurs. En 1956, John Farrow, reçut l'Oscar de la meilleure adaptation, partagé avec S.J. Perelman et James Poe, auteurs avec lui du scénario de Le tour du monde en 80 jours, de Michael Anderson. Il est mort le 27 janvier 1963 à Beverly Hills.


ImageImage
Modifié en dernier par metek le 08 janv. 2008 20:42, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Eager Beaver
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 133

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Eager Beaver » 20 août 2008 23:11

je vous trouve bien complaisants avec ce tout petit western de série. Je me faisais une joie de le découvrir suite à vos remarques.

L'histoire avait tout pour être attractive.
le thème de départ est l'exact pendant de La peine du talion (The man from Colorado), avec Glenn Ford et William Holden: fin de la guerre de Sécession, recherche d'un improbable équilibre après un retour à la vie civile.... Les deux films ont d'ailleurs été réalisés à un an d'écart.

Spoiler: Montrer

Cependant, Copper Canyon suinte l'artificialité scénaristique et cumule les facilités. Les histoires d'amour sont totalement improbables entre les deux héros, certainement en raison de personnages pas assez approfondis, qui théoriquement devraient au moins s'affronter un minimum avant de succomber. Celle entre le jeune lieutenant et la fille du vétéran est du même accabit (Cependant, les fans de John Ford, habitués à harry Carey Jr se doutent rapidement qu'il ne peut rester dans le camp des adversaires et donc s'attendent à la romance impossible dans l'histoire proprement dite).

Ray Milland a un côté Stewart Granger du pauvre.
Son personnage nonchalant se transforme soudain en un Guy Williams disneyen le temps d'une nuit (avec un cheval blanc puis un noir; l'exacte inverse de notre Zorro, au fil des saisons). Il ne se dévoile qu'à la fin, or, les gentils qui ne sont pas sûrs de sa vraie personnalité, l'invitent à des réunions secrètes, auxquelles il se rend sans aucune discrétion, et lui demandent conseil, tandis que les méchants savent qu'il y va, sans rien faire....

quant à la fin, le combat dans la fôret est brouillon, on ne sait pas qui est qui. Sans compter sur l'attaque finale qui, statégiquement, paraît être une aberration, et semble être plus proche de la dime novel que digne de ce type de production.
Modifié en dernier par Eager Beaver le 03 mai 2011 22:39, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10371
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Personne » 21 août 2008 9:37

Tout d'abord bonjour et bienvenue sur ce forum. :beer1:

Notes complaisantes, sans doute dues à la rareté du film, le fait qu'il s'agit d'une série B de bonne facture avec un très beau technicolor et de bons acteurs. Ici il y a beaucoup de clients pour ces séries B bien souvent très réjouissantes.
J'espère que tu découvriras d'autres films avec Ray Milland qui te feront changer d'avis à son encontre.
Image

Avatar du membre
Eager Beaver
Chef Sioux
Chef Sioux
Messages : 133

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Eager Beaver » 22 août 2008 22:38

Merci pour l'accueil :D et pour la qualité du site.

En attendant, dans le cas précis, bien que je sois d'accord sur l'esthetique du film, je ne démords pas de l'idée que l'histoire a été écrite par dessus la jambe

Spoiler: Montrer

N'oublions pas le passage où ray Milland est en prison, on lui demande de s'évader pour éviter d'être tué. Il refuse tant il considère que le danger serait encore plus grand, puis soudain il se ravise et sort tranquillement sans besoin d'aucun stratagème ni guetteur à éviter... :?:

Que penser de ce point et des autres évoqués précédement?

Avatar du membre
Personne
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 10371
Localisation : Lone Pine, CA

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Personne » 23 août 2008 9:33

Ce que tu dis semble juste, mais des incohérences il y en a un peu dans tous les westerns, même les plus formidables. Il faudrait le revoir dans la foulée pour confirmer tes dires. :wink:
Image

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6820

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar chip » 23 août 2008 14:06

Avec Ray Milland et surtout Hedy Lamarr je ne sais s'il faut parler de Série B, une appellation que l'on emploie abusivement me semble-t-il .
Encore un western qui avait enchanté l'enfant que j'étais lorsque je l'ai vu pour la première fois ,l'avoir en dvd m'a comblé , Hedy est un régal pour la vue.

Avatar du membre
PSYCHO PIRATE
Chasseur de primes
Chasseur de primes
Messages : 358

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar PSYCHO PIRATE » 01 nov. 2008 20:36

Image

Comic book édité par Fawcett pour la sortie du film... :wink:

Avatar du membre
metek
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 14768
Contact :

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar metek » 01 févr. 2009 6:26



Yesss!! une autre serie de completes

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image



Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22810
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 01 févr. 2009 21:29

ma toute petite contribution à ce topic : icongc1
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Longway
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6046

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Longway » 23 mars 2009 23:14

L'affiche française 60/80 en montage photo.

Une comparaison des plus bizzare en haut à droite !... Ray Milland n'est tout de même pas Coop !... Et John Farrow n'est pas non plus Cecil B de Mille.
Les spectateurs de l'époque ont du se sentir frustrés et abusés, surtout s'ils avaient vu les deux autres films juste avant.

Image

Avatar du membre
laurent
Buckaroo
Messages : 4231

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar laurent » 07 juin 2009 10:11

Un bon western sans le moindre doute.
Pour reprendre l'expression de Chip (mais ce coup-ci en parlant du film): "Un véritable régal pour les yeux".

Ray Milland ressemble étrangement à stewart Granger...en tout les cas il incarne dans ce film un type de héros que j'affectionne particulièrement : de la classe, courtois et galant avec les dames (un vrai sudiste) peu enclin à rechercher les ennuis, doté d'un sang-froid remarquable...et j'en passe.

Curieusement, macdonald Carey qui incarne le shérif posséde lui, tout les attributs du type louche de l'époque dans les westerns comme dans les BD du genre : mal rasé, pas coiffé, chemise pas très propre et mal boutonnée, le style "je sors tout juste du lit ou je me suis endormi sans me déshabiller".

Bref en fait : l'apparence même du héros d'aujourd'hui.
Les temps changent... :?
ImageImageImage
ken Maynard

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6820

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar chip » 07 juin 2009 10:43

Non, non la somptueuse Hedy n'est pas mal rasée, le shérif c'est Macdonald Carey :lol: :lol:

Avatar du membre
chip
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6820

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar chip » 07 juin 2009 10:45

je vois qu'il y a eu rectification

Avatar du membre
Vin
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 5359
Localisation : Paris/Touraine

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar Vin » 27 juin 2009 13:21

N'étant pas (du tout) fan de Ray Milland, j'ai toujours du mal.

Là, le côté Zorro du double personnage Johnny Carter/ COlonel Desmond prête à sourire, je crois qu'à part le mulet fan de tabac, tout le monde a compris et fait l'impasse, dans le film j'entend.

Beaucoup de trous aussi dans la mise en scène.

C'est dommage, somprueuse héroïne et adjoint du shériff omniprésent pouvaient faire de ce film une belle réussite.
:sm32:
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 22810
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Terre Damnée - Copper Canyon - John Farrow - 1950

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 02 sept. 2009 21:21

Image
Image
Image
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités