Lucio DE SANTIS (1922-2006)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
Avatar du membre
Moi ? Personne...
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1871
Enregistré le : 22 avr. 2021 16:27
Localisation : Sad Hill,mais pas enterré !

Lucio DE SANTIS (1922-2006)

Message par Moi ? Personne... »

Lucio DE SANTIS est né le 16 Novembre 1922 à Bologne. Il apparaît pour la première fois au cinéma dans le peplum Phryné, courtisane d'orient, Mario Bonnard (1952). Il joue jusqu'au milieu des années 60 dans quelques peplums ainsi que dans Guerre et Paix, King Vidor (1956) avec Henry Fonda et Audrey Hepburn. En 1965, il apparaît dans Seul contre tous, Antonio del Amo et l'année suivante, il joue dans un des premiers westerns de Sergio Corbucci : Ringo au pistolet d'or La même année, il est également un des mexicains torturant Loredana Nusciak dans Django, Sergio Corbucci. Un plan serré sur son visage cruel et hilare le destine à être un "second cuchillo" actif dans le western spaghetti, dans des rôles d'homme de main mexicain menaçant et brutal, parfois même à la tête d'une bande. Il campe son personnage le plus marquant dans Texas Adios, Ferdinando Baldi (1966) et apparaît l'année suivante aux côtés d'Athony Quinn dans Peyrol le boucanier, Terence Young.

Il tournera encore dans plusieurs westerns notables vers la fin de sa carrière : Dango ! Prépare ton cercueil, Ferdinando Baldi (1968), 2 Pistolets pour un lâche, Giorgio Ferroni (1968), Avec Django la mort est là, Antonio Margheriti (1968) et son dernier western, Et le vent apporta la violence (1970) du même réalisateur. Il meurt le 23 Août 2006.

Filmographie western :
Seul contre tous, Antonio del Amo (1965)
La colt c'est ma loi, Alfonso Brescia (1965)
Un cercueil pour le shérif, Mario Caiano (1965)
Tuez Johnny Ringo, Gianfranco Baldanello (1965)
Ringo au pistolet d'or, Sergio Corbucci (1966)
Django, Sergio Corbucci (1966)
Arizona Colt, Michele Lupo (1966)
Texas Adios, Ferdinando Baldi (1966)
Du sang dans la montagne, Carlo Lizzani (1966)
Trois cavaliers pour fort Yuma, Giorgio Ferroni (1966)
Wanted, Giorgio Ferroni (1967)
Le Retour de Django, Osvaldo Civiravi (1967)
L'homme qui venait pour tuer, Léon Klimovsky (1967)
Django ! Prépare ton cercueil, Ferdinando Baldi (1968)
2 Pistolets pour un lâche, Giorgio Ferroni (1968)
Avec Django, la mort est là, Antonio Margheriti (1968)
Django prépare ton exécution, Domenico Paolella (1968)
Tuez-les tous sans pitié, Rafael Romero Marchent (1968)
Et le vent apporta la violence, Antonio Margheriti (1970)



Seul contre tous, Antonio del Amo (1965)

Image

Un cercueil pour le shérif, Mario Caiano (1965)

Image
Image
entre Eduardo Fajardo et Frank Brana.

Ringo au pistolet d'or, Sergio Corbucci (1966)

Image
Avec Franco de Rosa.

Django, Sergio Corbucci (1966)

Image

Arizona Colt, Michele Lupo (1966)

Image

Texas Adios, Ferdinando Baldi (1966)

Image
Image

Du sang dans la montagne, Carlo Lizzani (1966)

Image

Trois cavaliers pour fort Yuma, Giorgio Ferroni (1966)

Image

Wanted, Giorgio Ferroni (1967)

Image

L'homme qui venait pour tuer, Léon Klimovsky (1967)

Image

Django ! Prépare ton cercueil, Ferdinando Baldi (1968)

Image

2 Pistolets pour un lâche, Giorgio Ferroni (1968)

Image

Avec Django, la mort est là, Antonio Margheriti (1968)

ImageImageImage


Et le vent apporta la violence, Antonio Margheriti (1970)

Image
Image
Image
Modifié en dernier par Moi ? Personne... le 01 févr. 2023 17:51, modifié 1 fois.
Si tu n'as pas une sale affaire à te mettre sous la dent tu t'en inventes une et après l'avoir liquidée, tu en abandonnes le mérite à un autre comme ça tu peux continuer à être toi-même. C'est à dire Personne
:sm60: :bullet1:
Avatar du membre
Moi ? Personne...
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1871
Enregistré le : 22 avr. 2021 16:27
Localisation : Sad Hill,mais pas enterré !

Re: Lucio DE SANTIS (1922-2006)

Message par Moi ? Personne... »

Tuez-les tous sans pitié, Rafael Romero Marchent (1968)

Image
Image
Si tu n'as pas une sale affaire à te mettre sous la dent tu t'en inventes une et après l'avoir liquidée, tu en abandonnes le mérite à un autre comme ça tu peux continuer à être toi-même. C'est à dire Personne
:sm60: :bullet1:
Avatar du membre
Moi ? Personne...
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1871
Enregistré le : 22 avr. 2021 16:27
Localisation : Sad Hill,mais pas enterré !

Re: Lucio DE SANTIS (1922-2006)

Message par Moi ? Personne... »

Django, prépare ton exécution, Domenico Paolella (1968)

Image
Si tu n'as pas une sale affaire à te mettre sous la dent tu t'en inventes une et après l'avoir liquidée, tu en abandonnes le mérite à un autre comme ça tu peux continuer à être toi-même. C'est à dire Personne
:sm60: :bullet1:
Répondre

Retourner vers « Biographies »