Fritz LANG ( 1890-1976)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
Avatar du membre
harry
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5582
Enregistré le : 19 août 2015 22:10
Localisation : San Francisco

Fritz LANG ( 1890-1976)

Message par harry »

Fritz Lang a déjà sa bio rédigée par James , mais il y a tellement à dire sur ce monument du cinéma .
Quelques propos de Jean Tulard : " La carrière de Fritz Lang peut se diviser en trois parties . Une partie Allemande : Ce fils d'architecte fait le tour du monde , peint , se bat héroïquement lors de la guerre , est blessé ; pour s'occuper il écrit des scénarios de films qu'il vend à des producteurs -réalisateurs comme Joe May .
Il passe derrière la caméra en 1919 avec Halbblut ( le demi-sang ), histoire d'un homme détruit par son amour pour une femme , thème que l'on retrouve de façon constante dans son œuvre .Il est en effet l'auteur du scénario comme il le sera pour la majeure partie des films qu'il a tourné en Allemagne .
Le succès commerciale vint avec son troisième film ,Les araignées , sorte de serial consacré à une association de criminels qui veulent dominer le monde ; à cause de ce film qui l'avait absorbé , il ne put diriger Le cabinet du Docteur Caligari .
Sa collaboration avec la romancière Thea Von Harbou , qui allait devenir sa femme , va malgré tout le conduire à signer une œuvre majeure du nouveau courant :Les trois lumières ( où une jeune femme essaie de ravir à la mort de son amant " ( pour la suite voir le livre de Jean Tulard ) .
Quelques lignes pour les trois westerns de Fritz Lang : Si ,Western Union , très réussi , respecte les règles du jeu et se présente comme un remarquable prototype du western historique Fox ,on sent que Lang a pris plaisir à ces figures imposées . Mais The return of Frank James n'était en aucun cas une simple suite au grand succès du Jesse James d'Henry King : servi par la présence légèrement hallucinée d'Henry Fonda , Lang développait le thème personnel de la vengeance et jouait du contrepoint presque Brechtien de la pièce de théâtre sur la mort de Jesse james où Bob Ford incarnait son propre rôle .
Nous sommes prés de Rancho Notorious qui se voulait une histoire "de haine , de meurtre et de vengeance " . Encombré de toiles peintes , d'accessoires faciles et de décors bringuebalants , Rancho Notorious était sublimé par la sécheresse de la mise en scène .
Conçu autour d'une admirable figure féminine ( Marlene Dietrich ) qui transformait le cliché westernien de la saloon Gal en mythe Germanique de femme fatale , Rancho Notorious a parfois les élans d'un aveu . Belle histoire d'amour bafouée et d'amants vieillis , elle utilisait le western comme un contexte tragique qui rendait plausible les sentiments les plus extrêmes . ( extraits du livre de Christian Viviani Le western en 1982 ).
Donc trois westerns pour FritzLang : The return of Frank James, en 1940 , Western Union , en 1941 et Rancho Notorious , en 1952 .
Image
Image
Image
Répondre

Retourner vers « Biographies »