Stuart HOLMES (1884-1971)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11112

Stuart HOLMES (1884-1971)

Messagepar DEMERVAL » 25 sept. 2021 9:51

Stuart HOLMES naquit Joseph Liebchen, le 10 mars 1884 à Chicago, Illinois. A partir de 1909, il fut un acteur muet de premier plan qui fut la vedette du premier long métrage de la Fox, Life's Shop Window (1914), tourné à Staten Island pour 4 500 dollars. Ayant une attitude quelque peu menaçante, Stuart Holmes avec ses yeux froids et sa moustache découvrit rapidement son penchant pour les rôles d’ignobles méchants d’extraction Française, Italienne ou Russe. Il fut unanimement salué par les critiques pour son interprétation du rôle du Grand Duc Michael dans Le roman d'un Roi (1922) et celui d’Alexander, némésis de Tess of the D'Urbervilles (1924). Ses personnages survivaient rarement à la fin du film. Après avoir quitté la Fox, Stuart Holmes rejoignit Metro pour un travail similaire puis fut réduit aux rôles de caractère après l’avènement du parlant. Il signa comme figurant à la Warner Brothers au milieu des années 1930 et continua à empiler les rôles non crédités et en caméo jusqu’à sa retraite en 1964, date à laquelle il était apparu dans quelques 530 films. Son épouse, Blanche Maynard, qu’il avait marié en 1916 était une astrologue bien connue à Hollywood et Stuart Holmes, lui-même, quand il ne tournait pas, occupait son temps libre à la sculpture sur bois.
Stuart Holmes décéda le 29 décembre 1971 à Hollywood, Los Angeles, Californie, des suites d’une maladie stomachale.

Sa contribution au western fut la suivante :

A Woman’s Wit de Joseph A. Golden (1910), rôle indéterminé
A Western Child’s Heroism de Sidney M. Goldin (1912), un bagarreur
Trailed by Three de Perry N. Vekroff (1920), Michael Casserly
The Beloved Brute de J. Stuart Blackton (1924), China Jones
Steele of the Royal Mounted de David Smith (1925), Bucky Nome
The Midnight Message de Paul Hurst (1926), ‘Red’ Fagan
Beyond the Trail d’Albert Herman (1926), Archibald Van Jones
Une aventure à la Zorro d’Irwin Willat (1928), le sergent Juan Dinero
Trailin’ West de Noel M. Smith (1936), Elwin H. Stanton
Guns of the Pecos de Noel M. Smith (1937), un fumeur de cigare dans le saloon
Under Southern Stars de Nick Grinde (1937), un officier Confédéré
Land Beyond the Law de B. Reeves Eason (1937), un tenancier de bar
Crime au Far-West de B. Reeves Eason (1937), un villageois dans le saloon
The Devil’s Saddle Legion de Bobby Connolly (1937), un prisonnier
Prairie Thunder de B. Reeves Eason (1937), Portland
La vallée des géants de William Keighley (1938), un officiel
Terreur à l’ouest de Lloyd Bacon (1939), le président Cleveland
Juarez de William Dieterle (1939), un soldat avec une lettre de Maximilien
Pony Express Days de B. Reeves Eason (1940), un homme chez le télégraphiste
River’s End de Ray Enright (1940), un juré
Bad Men of Missouri de Ray Enright (1941), le conducteur de train
Le retour de Wild Bill Hickok de Ray Enright (1942), un juré
Buffalo Bill de William A. Wellman (1944), un client d’Arcade
Caravane d’amour de Frank Ryan (1944), un officiel à Washington
Oklahoma de Frank McDonald (1945), un villageois
L’intrigante de Saratoga de Sam Wood (1945), un homme à Gazebo
Le maître de la prairie d’Elia Kazan (1947), un invité de la fête
Wyoming de Joseph Kane (1947), un rancher
La rivière d’argent de Raoul Walsh (1948), un investisseur
Terre damnée de John Farrow (1950), le barbier
Le baron de l’Arizona de Samuel Fuller (1950), un homme dans le manoir du Gouverneur
Les furies d’Anthony Mann (1950), un invité de la fête
Les rebelles du Missouri de Gordon Douglas (1951), un membre de l’association bancaire
L’étoile du destin de Vincent Sherman (1952), Crayden Backer
Vaquero de John Farrow (1953), un rôle mineur
Les collines nues de Josef Shaftel (1956), un villageois
Géant de George Stevens (1956), un invité au mariage
La vengeance de l’Indien de George Sherman (1956), un spectateur du procès
The Californians, un épisode, un villageois dans « The Painless Extractionist » (1958)
Le bourreau du Nevada de Michael Curtiz (1959), un client de l’hôtel
Les cavaliers de John Ford (1959), un passager du train
Riverboat, un épisode, un joueur dans « Witness No Evil » (1959)
Bat Masterson, un épisode, un client du casino dans « Death and Taxes » (1959)
Overland Trail, un épisode, un dignitaire dans « Fire in the Hole » (1960)
Les aventuriers du fleuve de Michael Curtiz (1960), un passager du bateau
L’homme qui tua Liberty Valance de John Ford (1962), un membre de l’assemblée
Have Gun – Will Travel, trois épisodes :
- Un client de l’hôtel dans « Blind Circle » (1961)
- Le propriétaire du bar dans « Dream Girl » (1962)
- Un client de l’hôtel dans « The Treasure » (1962)
Bonanza, un épisode, l’adjoint du shérif dans « The Last Haircut » (1963)

DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11112

Re: Stuart HOLMES (1884-1971)

Messagepar DEMERVAL » 29 sept. 2021 6:23

ImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité