À la poursuite de Jesse James - Days Of Jesse James - 1939 - Joseph Kane

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6997
Localisation : Albuquerque
Contact :

À la poursuite de Jesse James - Days Of Jesse James - 1939 - Joseph Kane

Messagepar Cole Armin » 05 févr. 2006 16:51

A la poursuite de Jesse James (Days Of Jesse James) 1939
Un Western de Joseph Kane. Avec Roy Rogers, George ‘Gabby’ Hayes, Donald Barry …

Des vols ont lieu, presque simultanément dans un train et dans une banque. Le principal suspect est le célèbre Jesse James. Roy Rogers est envoyé pour mettre terme à ces vols.

A la poursuite de Jesse James est l’un d’une quarantaine de films que tournèrent ensembles Roy Rogers et George ‘Gabby’ Hayes. A la caméra, Joseph Kane signe une réalisation correcte. Beaucoup de rythme, car le film ne peut pas durer plus d’une heure. Comme toujours ‘Gabby’ Hayes est excellent. Le scénario reste simple : un détective cherche à retrouver l’argent volé lors d’une attaque d’une banque que l’on attribue à Jesse James.
La même année, Tyrone Power interprète le célèbre bandit dans Le brigand bien-aimé à la Fox.
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10114
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 05 févr. 2006 19:55

C'est le Bach Films que tu as regardé? Comment est la qualité?
Image

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6997
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 05 févr. 2006 20:51

Voila ce que j'avais dit :
La qualité de l'image est correct (meilleure que sur Les Rodeurs de l'aube), malgré les fautes d'orthographe dans les sous-titres.


Je fais des captures demain. :P
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10114
Localisation : Lone Pine, CA

Messagepar Personne » 06 févr. 2006 9:33

Ok merci! :wink:
Image

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6997
Localisation : Albuquerque
Contact :

Messagepar Cole Armin » 06 févr. 2006 13:08

Finalement, c'est correct sur une télévision standard. Mais sur un grand écran, c'est une catastrophe :(
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
Link
Caporal
Messages : 859
Localisation : Sur la piste des Mohawks

Messagepar Link » 07 nov. 2007 8:59

un western sympathique et bon enfant avec le bon vieux Gabby pour passer 53 minutes de détente :)

J'en redemande !

(Les sous-titres de l'édition Bach Films sont un peu petits et parfois trop rapides, sinon rien à dire, c'est suffisant sur un bon vieux poste TV.)

:wink:

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7547
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 07 nov. 2007 9:40

Cole Armin a écrit :Finalement, c'est correct sur une télévision standard. Mais sur un grand écran, c'est une catastrophe :(


:lol: :lol: HELLO COLE
La solution pour regarder nos westerns vieillis ou avec des images fades.

Tu achète ou vous achetez les westerners le nouveau lecteur DVD de PHILIPS le type DVP 5980 il double la résolution d'image DVD 'magnifique'
Et si en plus tu peux brancher en HDMI le miracle :lol: :lol: pour des grands écrans au delà des 106cm.
Et pour la modique somme de 90 EUROS le seul avec SAMSUNG sur le marché actuellement.
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Tecumseh
Marshall
Marshall
Messages : 2370
Localisation : 48°0'N / 0°12'E

Messagepar Tecumseh » 07 nov. 2007 12:28

Achat intéressant, mais pour en profiter il faut avoir un téléviseur "hd ready" ou "full hd" :cry:

Avatar du membre
Jicarilla
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7547
Localisation : nord-est

Messagepar Jicarilla » 07 nov. 2007 17:24

Valable pour HD et FULL HD mais surtout avoir un grand écran à partir du 106 cm pour voir vraiment la différence.
Un point en plus il peut êtres dézonné très facilement pour cela me contacter.
Le lien: http://www.ubaldi.com/photo-video/lecte ... xtor=ADC-1
PARTI VERS D'AUTRES ESPACES Image

http://western-mood.blogspot.fr/

Avatar du membre
Personne
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 10114
Localisation : Lone Pine, CA

Re: A la poursuite de Jesse James (Days Of Jesse James) 1939 - Joseph Kane

Messagepar Personne » 15 mars 2009 9:26

Roy Rogers ... Roy Rogers
Don 'Red' Barry ... Jesse James (as Donald Barry)
Scotty Beckett ... Buster Samuels
Monte Blue ... Train Passenger
Wade Boteler ... Dr. R.S. Samuels
Fred Burns ... Muncie Sheriff
George 'Gabby' Hayes ... Gabby Whittaker
Olin Howland ... Muncie Undersheriff
Arthur Loft ... Sam Wyatt
Pauline Moore ... Mary Whittaker
Jack Rockwell ... Thompson McDaniels
Glenn Strange ... Cole Younger
Ethel Wales ... Mrs. Martha Samuels
Harry Woods ... Captain Worthington
Harry Worth ... Frank James (as Michael Worth)

Roy Rogers, le plus grand détective de tout l'ouest des Etats-Unis, est sur la trace du célèbre braqueur de banque Jesse James. Alors que le gouvernement américain offre une prime de 50.000 $ pour sa capture, Rogers décide de tout entreprendre pour mettre fin à leurs agissements et les remettre aux autorités. Pour cela, il infiltre le gang de James et découvre que des hommes ont usurpé l'identité de Jesse James pour commettre un vol. Dès lors, son seul but sera la recherche de la vérité.

a.hede a écrit :Si on n'est pas trop exigeant, on peut qualifier ce film d'honnête divertissement.
En effet, contrairement au "Retour de Billy The Kid" du même Joe KANE avec le même Roy ROGERS, il y a du rythme, le scénario n'est pas trop nul (même s'il est, pour moi, un peu trop dense pour un moyen métrage et que Jesse James y est culcul-la-praline) et le "Roi des Cow-Boys" ne chante que deux fois (ouf!).
En tout cas, de toutes les (vraies) petites séries B disponibles en DVD en France, c'est, et de loin, la meilleure que j'ai vu.


Assez d'accord avec a.hede sur le coup. Un 53 minutes qui se laisse voir et qui est à conseiller à ceux qui veulent découvrir ce qu'est un western dit 'serial'.
Ici Jesse James est représenté comme une sorte de Robin des Bois, ce qu'il est d'ailleurs dans l'imaginaire des américains il me semble. Je ne l'ai pas trop trouvé si culcul que ça, appréciant ce qu'en ont fait l'acteur et le réalisateur, un relatif gentilhomme, un peu dandy, qui vol aux riches pour aider les familles spoliés par les hommes du chemin de fer.
Par contre Roy Rogers, je ne l'ai pas trouvé très charismatique, là on est dans la waffle avec du sucre en poudre, une bonne couche de confiture, de chantilly et de sirop d'érable. Même Trigger, son cheval, lui vole la vedette. Il ne drague même pas la jolie Mrs Whittaker, elle, de toutes les façons, ne pense qu'à Jesse. Oh là là, c'est Tony qui va m'en vouloir! :oops:
Ce n'est pas pour ça que je fais une croix sur les Roy Rogers, au contraire j'y ai pris du plaisir et il faut dire qu'il était bien épaulé par un truculent George 'Gabby' Hayes.

Je confirme que sur une télé 107cm et à partir de ma PS3, l'image était tout à fait convenable. A voir donc pour se faire une idée.
Image

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Roy Rogers (1911-1998)

Messagepar lafayette » 04 nov. 2013 23:26

Je viens de voir A la poursuite de Jesse James que j'ai bien apprécié même si je ne comprends pas pourquoi Roy Rogers en fin de film attaque le train où le banquier malhonnête s'enfuit en se faisant passer pour Jesse James au lieu simplement de l'arrêter.
Il pousse un peu la chansonnette ce qui rappelle qu'à l'époque la comédie musicale était autant appréciée que le western.
De bons passages avec l'éternel Gabby Hayes et un beau Jesse James peu présent dans le film joué par Don Red Barry.
J'ai adoré revoir Roy Rogers avec son beau cheval et son grand sourire. Son incursion dans l'histoire des James et de Cole Younger est intéressante et assez bien traitée.
Le coup du chien caché dans le sac pour défendre l'argent au fond du sac de Gabby Hayes est amusant.

[ Posté depuis mon mobile ] Image
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24122
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Roy Rogers (1911-1998)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 05 nov. 2013 17:10

lafayette a écrit :...
Le coup du chien caché dans le sac pour défendre l'argent au fond du sac de Gabby Hayes est amusant.
[ Posté depuis mon mobile ] Image


c'est toujours mieux que le serpent dans Le Reptile (There was a Crooked Man...) 1970
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7913
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: A la poursuite de Jesse James (Days Of Jesse James) 1939 - Joseph Kane

Messagepar Sitting Bull » 05 nov. 2013 17:16

Oui, pour ceux qui sont "herpétophobes" ! :lol:
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)

Avatar du membre
Yosemite
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4991
Localisation : Paris (Texas ?)

Re: A la poursuite de Jesse James (Days Of Jesse James) 1939 - Joseph Kane

Messagepar Yosemite » 19 déc. 2015 21:33

Je rappelle que je tiens à la disposition des intéressés "Le guide herpéto" qui fait référence pour toutes ces bestioles en Europe ! USMC, intéressé ?... :)

Sinon pour ce qui est du western qui nous intéresse ici, il s'agit à mon avis d'un bon moment passé en compagnie de personnages soigneusement interprétés dans un décor daté mais qui plonge bien le spectateur dans l'Ouest qui nous était montré dans les films de ces années là.
C'est toujours amusant de constater l'accélération des événements étant données les 63 minutes dans lesquelles ils convient de les faire entrer, mais quand même les acteurs sont au niveau et répondent à l'exigence, les plans sont parfois un peu naïfs vus aujourd'hui mais ils dénotent d'un travail de mise en scène inspiré et je suis convaincu que c'est ce genre d'efforts qui fait que, malgré les années, nous avons ici un western qui se regarde avec beaucoup de plaisir.

De gauche à droite : Roy Rogers (Roy Rogers) tout près de Mary Whittaker (la très jolie Pauline Moore), Gabby Whittaker (George Hayes) et sur le canapé, Whiskey.
Au delà de la proximité entre Roy et Mary, le plan montre nettement le face à face qui va s'imposer avec Grand-Papa....
Image

Coupe franche, nouveau plan, le réalisateur nous en dit un peu plus sur ce que nous avons pressenti un peu avant :
Image
Notez que Grand-Father a disparu !... :roll:

Mais bon, les deux tourtereaux, quelques minutes auparavant, poussaient ensemble la chansonnette sur l'orgue du salon (avec un joli petit jeu complice autour des boutons de registre de l'appareil).
Image
Une chansonnette dont, on le sent, les paroles n'ont pas été choisies au hasard.

Tout ceci pour illustrer des choix de mise en scène qui sans être géniaux traduisent un savoir-faire, des choix et qui, finalement, concourent à la qualité du résultat.
Yo.

Avatar du membre
Arizona Kid
Marshall
Marshall
Messages : 2301
Localisation : Marseille, France

Re: A la poursuite de Jesse James (Days Of Jesse James) 1939 - Joseph Kane

Messagepar Arizona Kid » 16 oct. 2017 20:50

J'ai acheté ce week-end le DVD de ce sympathique moyen-métrage de la Republic Pictures ; et je souscris à ce qui est dit ci-dessus: pour une édition Bach Films, c'est -une fois n'est pas coutume- tout à fait regardable, bien que le film mijote indéniablement dans son jus.

Ce très court western de série B, qui file droit à l'essentiel, bénéficie d'une classique mais efficace histoire de pilleurs de banques, et le jeu de l'impayable George Gabby Hayes, éternel old timer grincheux, compense largement celui du gentillet mais transparent Roy Rogers (ou Roi Roger, comme disait mon paternel quand il était gosse :sm57: ) , l'un de ces innombrables cow-boys chantants dont le public était si friand à l'époque.

Et pour ne rien gâcher, le DVD A la poursuite de Jesse James profite d'une jaquette reprenant une superbe affiche d'époque, un magnifique dessin de bandits embusqués en plein hold-up icongc1
" Personne ne t'empêchera de partir si c'est ce que tu veux; mais laisse-moi te donner un conseil, fiston: dans ce pays, c'est très mal vu de toucher au cheval d'un autre homme... " (Joël McCrea, Cattle Drive, 1951)
:sm70:



Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités