Robert STRAUSS (1913-1975)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
DEMERVAL
Major
Messages : 13720
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Robert STRAUSS (1913-1975)

Message par DEMERVAL »

Robert STRAUSS naquit le 8 novembre 1913 à New York City, New York de Samuel et Dora Strauss. il débuta sa carrière comme acteur classique en apparaissant dans La Tempête et Macbeth sur Broadway en 1930. La comédie devint sa spécialité et il fut surtout connu pour son rôle de Stanislas "Animal" Kuzawa dans Stalag 17, un rôle qu’il créa en 1951 dans la production originale sur Broadway et qu’il reprit en 1953 dans l’adaptation cinématographique, pour laquelle il fut nominé pour l’Oscar du Meilleur Acteur dans un Second Rôle.
Parmi ses rôles comiques mémorables figurent celui d’un maniaque appelé "Jack the Slasher" en 1953 dans la comédie de Bob Hope, Il y aura toujours des femmes et celui du crétin cousin de Daisy Mae, à savoir Romeo Scragg en 1959 dans la comédie musicale Li'l Abner, basée sur la pièce de Broadway. Il figura aussi en 1955 dans la comédie de Marilyn Monroe, Sept ans de réflexion.
Quant aux rôles plus sérieux, Robert Strauss apparut en 1956 dans le film de guerre, Attaque ! avec Jack Palance, Eddie Albert et Lee Marvin. Il eut aussi un rôle secondaire important en 1955 dans le drame, L’homme aux bras d’or.
Parmi ses crédits supplémentaires sur Broadway figurent Detective Story, Twentieth Century et Portofino. Suite à son apparition dans cette dernière pièce, Robert Strauss en vint aux rôles de caractère dans Les ponts de Toko-Ri (1954) et L’île des sans-soucis (1960) ainsi que dans un certain nombre de films à petits budgets produits par des producteurs comme Albert Zugsmith.
Robert Strauss devint un visage familier de la télévision à travers ses apparitions dans The Beverly Hillbillies, Bonanza, The Monkees et le rôle récurrent dans Ma sorcière bien-aimée du détective privé Charlie Leach, qui était un des rares mortels qui connaissait Samantha en tant que sorcière. Il apparut aussi dans The Alfred Hitchcock Hour, The Phil Silvers Show, Straightaway, Les arpents verts et The Dick van Dyke Show. Il incarna un sale gars taquin à l’extrême qui était victime d’un meurtre dans l’épisode de 1959 de Perry Mason, "The Case of the Dangerous Dowager."
En 1960, il endossa le rôle d’un hors-la-loi et propriétaire de casino, “Howard C. Smith” dans un épisode de la série western de Gene Barry, Bat Masterson, hors-la-loi qui tentait de tuer les témoins du meurtre perpétré par son fils, Bat étant le dernier.
Il incarna le personnage de Pete Kamboly en 1965 dans l’épisode "The Case of the Thermal Thief." Sa dernière apparition dans un film consista en une performance en solo dans le long métrage expérimental, The Noah en 1975.
Robert Strauss fut une voix familière dans de nombreuses dramatiques radiophoniques des années 1930 aux années 1950. Parmi ses rôles récurrents figurent celui de "Pa Wiggs" dans le soap opera Mrs. Wiggs of the Cabbage Patch (1936–1938) et celui de "Lively," un mineur, dans le sérial de 15 minutes, Our Gal Sunday qui fut diffusé sur CBS de 1937 à 1959.
Robert Strauss était Juif. Il avait d’abord été marié à Audrey Bratty du 21 novembre 1951 à 1960. Ils eurent trois enfants, Deena, Deja et David. Après leur divorce, il épousa Virginia Deeb le 17 novembre 1961 et ils demeurèrent unis jusqu’à la mort de Robert.
Robert Strauss fut handicapé durant ses dernières années de sa vie par les effets des multiples séances d’électrochoc appliquées pour combattre sa dépression. Il souffrit ensuite d’une crise cardiaque paralysante. Il décéda d’une crise cardiaque supplémentaire le 20 février 1975.

Sa contribution au western fut la suivante :

La belle rousse du Wyoming de Lee Sholem (1953), ‘Knuckles’ Hogan
State Trooper, un épisode, Steve Lane dans « The Bride Wore Bullets » (1956)
Frontier Gun de Paul Landres (1958), Yubo
Au nom de la loi, un épisode, Brace Logan dans « Rope Law » (1959)
Guestward Ho !, un épisode, un contremaître dans « You Can’t Go Home Again » (1960)
Bat Masterson, un épisode, Howard C. Smith dans « A Time to Die » (1960)
Stagecoach West, un épisode, Vernon Mibbs dans « The Brass Lily » (1961)
Bonanza, un épisode, Blake dans « Gallagher’s Sons » (1962)
Rawhide, un épisode, Sam Llewellyn dans « Incident of the Black Ace » (1963)
La grande caravane, deux épisodes :
- Le comte Roberto del Falcone dans « The Elizabeth McQueeny Story » (1959)
- Floyd Sharp dans « The Cassie Vance Story » (1963)
Les aventuriers du Far West, un épisode, Loker dans « Law of the Round Tent » (1964)
La diligence partira à l’aube de William F. Claxton (1964), Bob Acres
Rango, un épisode, Blackie dans « The Town Tamer » (1967)
Le Virginien, un épisode, Ben Roper dans « The Deadly Past » (1967)
Fort Utah de Lesley Selander (1967), Ben Stokes
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6938
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Robert STRAUSS (1913-1975)

Message par LordDécadent »

Image
"Wagon Train: The Elizabeth McQueeny Story" en 1959.

Image
"Rawhide: Incident of the Black Ace" en 1963.

Image
"The Virginian: The Deadly Past" en 1967.

Image
http://www.carnet-noir-des-acteurs.com/1975
Répondre

Retourner vers « Biographies »