Edward EARLE (1882-1972)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
DEMERVAL
Major
Messages : 13501
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Edward EARLE (1882-1972)

Message par DEMERVAL »

Edward EARLE vit le jour à Toronto, Canada, le 16 juillet 1882 où il fut élevé et éduqué. Sa carrière théâtrale prit forme au Canada avec une précoce emphase pour la comédie musicale et il effectua plus tard des tournées dans le circuit du vaudeville et du théâtre de répertoire avec Belasco, DeWolf Hopper Sr., Marie Cahill et les Schuberts, entre autres sommités théâtrales. Ayant fait ses débuts sur Broadway dans la comédie "The Triumph of Love" en 1904, son approche théâtrale le conduisit aux rôles cinématographiques en 1914.
Edward Earle intégra l’industrie du film via la compagnie cinématographique Edison et devint une star peu de temps pour différents studios comme Vitagraph, Famous Players, Metro, Warners et Columbia, totalisant plus de 400 films muets et parlants au moment où il se retira quatre décennies plus tard. Blond fauve, les yeux bleus, bien charpenté et avec une beauté soignée, Edward Earle était tout désigné pour les rôles romantiques et fringants du cinéma muet. Il attira d’abord l’attention en étant la vedette d’"Olive's Opportunities" de Thomas Edison, une série de courts métrages en une bobine dans laquelle il était associé à Mabel Trunnelle en 1914 et 1915. Ajoutant de l’élan et de la verve à des films muets comme Ranson's Folly (1915), un western avec également Mabel Trunelle; The Innocence of Ruth (1916); The Light of Happiness (1916) et The Gates of Eden (1916), tous face à Viola Dana, il devait endosser toutes sortes de rôles allant des drames de guerre (For France (1917)) aux comédies mystérieuses (The Blind Adventure (1918)). De 1917 à 1919, lui et Agnes Ayres reçurent un franc succès dans une série de courts métrages en deux bobines basés sur les œuvres d’O. Henry.
Edward Earle s’avança dans les années 1920 avec des films affichant plus de style comme East Lynne (1921), False Fronts (1922) et The Dangerous Flirt (1924), mais commença alors à s’enliser dans les rôles secondaires qui comprirent les débuts de George Arliss dans La raison de vivre (1922), la comédie de Marie Prevost, How to Educate a Wife (1924), le film figurant Baby Peggy, The Family Secret (1924), la comédie romantique de Colleen Moore, Irène (1926), le conte maritime de John Gilbert/Joan Crawford, Le bateau ivre (1927), et le film en partie parlant de Conrad Nagel sur la prohibition, Kid Gloves (1929). Avec l’avènement du son, Edward Earle ne se vit plus offrir que des rôles de caractère et à la fin de l’ère pré-code fut relégué aux rôles mineurs et figuratifs dans les films de Shirley Temple, de Laurel et Hardy et des Marx Brothers.
Il continua à apparaître tout au long des années 1930, 1940 et 1950 et eut tendance à être plus actif dans les westerns et les films policiers. Extrêmement athlétique avec un instinct de casse-cou, il s’essaya dans l’aviation et la course automobile. S’étant retiré au début des années 1960, Edward Earle entra finalement à la Woodland Hills, California Motion Picture Country Home, où il décéda de complications dues à l’âge, à 90 ans, le 15 décembre 1972.

Sa contribution au western fut la suivante :

Ranson’s Folly de Richard Ridgely (1915), le lieutenant Ranson
The Law of the Yukon de Charles Miller (1920), Morgan Kleath
Phantom of the Desert d’Harry S. Webb (1930), Dan Denton
Mystery Mountain d’Otto Brower (1934), Frank Blayden
The Revenge Rider de David Selman (1935), Kramer
Le cavalier miracle de B. Reeves Eason (1935), Christopher Adam
Une nation en marche de Frank Lloyd (1937), Mr. Padden
Code of the Rangers de Sam Newfield (1938), Price
Phantom Ranger de Sam Newfield (1938), Matthews
Riders of the Black Hills de George Sherman (1938), le patron du champ de courses
Man of Conquest de George Nichols Jr (1939), le commodore Blake
In Old Monterey de Joseph Kane (1939), le capitaine
L’escadron noir de Raoul Walsh (1940), le chef de la ville
Ridin’ on a Rainbow de Lew Landers (1941), un banquier
Border Vigilantes de Derwin Abrahams (1941), Stevens
King of the Cowboys de Joseph Kane (1943), un homme d’affaires
Bordertown Gun Fighters d’Howard Bretherton (1943), Dan Forrester
Klondike Kate de William Castle (1943), un officiel
California Joe de Spencer Gordon Bennet (1943), le colonel Burgess
Caravane d’amour de Frank Ryan (1944), le président Polk
The Cisco Kid in Old New Mexico de Phil Rosen (1945), l’imprimeur
Les demoiselles Harvey de George Sidney (1946), Jed Adams
Le barrage de Burlington de George Sherman (1948), un cadre
La belle aventurière de Frederick de Cordova (1949), Mr. Nolan
Annie la reine du cirque de George Sidney (1950), un piéton
The Texas Rangers de Phil Karlson (1951), Lowden
Le relais de l’or maudit de Roy Huggins (1952), le capitaine de l’Union
L’heure de la vengeance de Lesley Selander (1952), le juge
Victime du destin de Raoul Walsh (1952), J. Edward ‘Henry’ Johnson
Le gentilhomme de la Lousiane de Rudoplh Maté (1953), Stanley
Les massacreurs du Kansas d’André de Toth (1953), Jeb
Annie Oakley, un épisode, le prêtre dans « Annie Trusts a Convict » (1954)
Trois heures pour tuer d’Alfred L. Werker (1954), un villageois
La flèche brisée, un épisode, le Secrétaire à l’Intérieur dans « The Conspirators » (1956)
Les aventuriers du Far West, un épisode, Zachary Taylor dans « Rough and Ready » (1957)
The Deputy, un épisode, le juge R.A. Jenson dans « Marked for Bounty » (1960)
The Texan, un épisode, Mr. Mead dans « The Nomad » (1960)
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6576
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Edward EARLE (1882-1972)

Message par LordDécadent »

Image
"The Texan: The Nomad" en 1960.
Avatar du membre
harry
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4304
Enregistré le : 19 août 2015 22:10
Localisation : San Francisco

Re: Edward EARLE (1882-1972)

Message par harry »

Image
Image
Image
Répondre

Retourner vers « Biographies »