Gwen VERDON (1925-2000)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
DEMERVAL
Major
Messages : 13720
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Gwen VERDON (1925-2000)

Message par DEMERVAL »

Gwen VERDON naquit le 13 janvier 1925 à Culver City, Californie. Elle était le second enfant de Gertrude Lilian (née Standring; 24 octobre 1896 – 16 octobre 1956) et Joseph William Verdon (31 décembre 1896 – 23 juin 1978), des immigrants Britanniques arrivés aux Etats-Unis par le Canada. Son frère était William Farrell Verdon (1er août 1923 – 10 juin 1991). Son père était un électricien pour les MGM Studios, et sa mère était une ex comédienne de vaudeville de la troupe de danse de Denishawn, ainsi qu’un professeur de danse.
Bambin, elle souffrit de rachitisme, ce qui la laissa avec des jambes tellement déformées qu’elle fut surnommée "Gimpy" (boiteuse) par les autres enfants et passa ses premières années dans des chaussures orthopédiques et des attelles jambières. A trois ans, sa mère l’inscrivit à des cours de danse. Des cours de ballet ultérieurs renforcèrent ses jambes et améliorèrent son port.
A six ans, elle dansait déjà sur les planches. Elle se mit à pratiquer de multiples formes de danse allant des claquettes, au jazz et à la danse de salon et du flamenco à la danse balinaise. Elle étudia aussi la jonglerie. A 11 ans, elle apparut en ballerine solo dans une comédie musicale romantique Sa Majesté est de sortie (1936), réalisée par Josef von Sternberg avec en vedettes Grace Moore et Franchot Tone. Elle fit ses études secondaires au lycée Hamilton de Los Angeles et étudia le ballet sous l’égide de l’enthousiaste Ernest Belcher. Une fois au lycée, elle apparut dans la reprise de Show Boat.
En 1942, les parents de Gwen Verdon lui demandèrent d’épouser James Henaghan, un ami de la famille et journaliste de journal à sensation, après que ce dernier l’ai mise enceinte à 17 ans et elle abandonna sa carrière de danseuse pour élever son enfant. En 1945, elle apparut comme danseuse dans la comédie musicale The Blonde From Brooklyn. Après son divorce en 1947, elle confia son fils Jimmy aux bons soins de ses parents.
Très tôt, Gwen Verdon trouva un boulot d’assistante du chorégraphe Jack Cole, dont le travail était respecté par Broadway et les studios de cinéma d’Hollywood. Durant les cinq années qu’elle passa avec Jack Cole, elle endossa des petits rôles dans des comédies musicales comme "danseuse de spécialité," Elle se produisit aussi avec des stars comme Jane Russell, Fernando Lamas, Lana Turner, Rita Hayworth, Betty Grable et Marilyn Monroe.
Gwen Verdon commença sur Broadway en allant d’un chœur à un autre. Son heure de gloire survint finalement quand le chorégraphe Michael Kidd la casta pour occuper le second rôle féminin dans la comédie musicale de Cole Porter, Can-Can (1953) avec Lilo, la prima donna française. Des critiques extérieurs à la ville louèrent l’interprétation par Gwen Verdon du personnage d’Eve dans le ballet, Garden of Eden comme étant une performance qui éclipsait la vedette du spectacle qui, semblerait-il, avait réclamé que le rôle de Gwen soit simplement réduit à deux numéros de danse. Avec son rôle ramené à ni plus ni moins d’une figuration, Gwen Verdon annonça formellement son intention de partir après que le spectacle eut connu sa première sur Broadway. Mais sa performance lors de l’ouverture fut si brillante que l’audience scanda son nom jusqu’à ce que l’actrice, surprise, soit ramenée de sa loge enroulée d’une serviette, pour participer à ce rappel. Gwen Verdon reçut une augmentation de salaire et son premier Tony Award pour sa performance.
Le plus grand succès critique et commercial de Gwen Verdon fut son spectacle suivant, Damn Yankees (1955) de George Abbott, basé sur le roman The Year the Yankees Lost the Pennant. La comédie musicale connut 1019 représentations. Gwen Verdon remporta un autre Tony et se rendit à Hollywood pour reprendre son rôle en 1958 dans la version cinématographique, Damn Yankees, dans laquelle elle chantait "Whatever Lola Wants." (Bob Fosse peut être vu dans le rôle de son partenaire dans l’original duo de mambo "Who's Got the Pain.")
Gwen Verdon remporta un troisième Tony pour sa performance dans la comédie musicale, New Girl in Town dans le rôle d’une fille malchanceuse fuyant son passé de prostituée. Elle décrocha son quatrième Tony pour la comédie musicale mystérieuse, Redhead, qui marqua les débuts de Bob Fosse sur Broadway comme réalisateur/chorégraphe. Le 1er avril 1960, Bob Fosse et Gwen Verdon se marièrent.
En 1966, Gwen Verdon retourna sur les planches dans le rôle de Charity dans Sweet Charity, qui, comme nombre de ses premiers triomphes sur Broadway fut chorégraphié et dirigé par Bob Fosse. La pièce est librement basée su scénario de Federico Fellini pour Les Nuits de Cabiria. Elle poursuivit avec une version cinématographique avec Shirley MacLaine dans le rôle de Charity, Ricardo Montalbán, Sammy Davis Jr. et Chita Rivera, avec Bob Fosse aux manettes de son tout premier film comme réalisateur et chorégraphe. Gwen Verdon aida à la chorégraphie. Les numéros comprennent le célèbre "Big Spender," "Rhythm of Life," "If My Friends Could See Me Now" et "I'm a Brass Band." Gwen Verdon devait aussi se rendre à Berlin pour aider Bob Fosse avec Cabaret, la comédie musicale pour laquelle il remporta l’Oscar du Meilleur Réalisateur.
Bien que séparés comme couple, Gwen Verdon et Bob Fosse continuèrent à collaborer sur des projets comme la comédie musicale Chicago (1975) (dans laquelle elle créa le rôle de la meurtrière Roxie Hart) et la comédie musicale Dancin' (1978), ainsi que le film autobiographique de Bob Fosse, All That Jazz (1979). Le personnage de la compagne/assistante incarnée par Leland Palmer dans ce film est basé sur le rôle que jouait Gwen Verdon dans la réalité avec Bob Fosse. Elle développa aussi une proche relation professionnelle avec la partenaire de Bob Fosse, la danseuse Ann Reinking, et fut son professeur pour ses cours théâtraux de danse.
Après avoir créé le rôle de Roxie face à Velma Kelly (interprétée par Chita Rivera) dans Chicago, Gwen Verdon se focalisa sur le cinéma, y endossant des rôles de caractère dans des films comme Cotton Club (1984), Cocoon (1985) et Cocoon: le Retour (1988). Elle continua à enseigner la danse et le théâtre musical et à jouer. Elle reçut trois nominations aux Emmy Award pour ses apparitions dans Magnum (1988), Dream On (1993) et Homicide (1993). Gwen Verdon apparut dans le rôle de la mère du personnage-titre dans le film de Woody Allen, Alice (1990) et dans celui de Ruth dans Simples secrets (1996) avec Meryl Streep, Diane Keaton et Leonardo DiCaprio. En 1999, Gwen Verdon servit de consultante artistique sur une comédie musicale de Broadway destinée à mettre en valeur des exemples de chorégraphie de Bob Fosse. Intitulée simplement Fosse, la revue fut conçue et dirigée par Richard Maltby Jr. et Ann Reinking et chorégraphiée par Ann Reinking et Chet Walker. Nicole, la fille de Gwen Verdon reçut un crédit de "remerciements spéciaux". Le spectacle remporta un Tony Award de la Meilleure Comédie Musicale.
En 1997 elle apparut dans un épisode de Walker Texas Ranger dans le rôle de Maisie Whitman. Elle reprit le rôle en 1999.
Gwen Verdon incarna Alora dans le film Walking Across Egypt (1999) et apparut dans le film Bruno, diffusé en 2000. Elle reçut un total de quatre Tonys, pour Meilleure Actrice dans Can-Can (1953), Damn Yankees (1955), New Girl in Town (1957) et Redhead (1959). Elle remporta aussi un Grammy Award pour l’enregistrement de Redhead.
Gwen Verdon fut intronisée à l’American Theater Hall of Fame en 1981. En 1998, elle reçut la National Medal of Arts.
Gwen Verdon fut mariée à deux reprises et eut deux enfants. Ellle épousa le journaliste de tabloïd James Henaghan en 1942. Ils eurent un fils, Jim, l’année suivante et divorcèrent en 1947. En 1960, elle épousa le chorégraphe Bob Fosse. Ils eurent une fille, Nicole, en 1963. Les aventures extramaritales de Bob Fosse rendirent la mariage difficile et en 1971, ils se séparèrent mais ne divorcèrent pas. Elle fut impliquée dans des relations avec l’acteur Scott Brady et l’acteur Jerry Lanning, fils de Roberta Sherwood. Gwen Verdon était avec Bob Fosse quand il eut une crise cardiaque fatale au Willard Hotel de Washington, D.C. le 23 septembre 1987.
Gwen Verdon était une amoureuse des chats et elle en avait à un moment six, portant des noms comme "Feets Fosse", "Junie Moon" et "Tidbits Tumbler Fosse".
Gwen Verdon était une défenseure des soins de santé mentaux; plus tard dans la vie, elle parla ouvertement des effets positifs du conseil en soins mentaux. En plus d’enseigner la danse comme une forme de thérapie, elle fut membre du Conseil d’Administration du New York Postgraduate Center for Mental Health et leva activement des fonds pour aider la recherche des soins de santé mentaux.
Fosse/Verdon est une minisérie Américaine de 8 épisodes avec Sam Rockwell dans le rôle de Bob Fosse et Michelle Williams dans celui de Gwen Verdon. La série, qui traite de l’histoire des relations personnelles et professionnelles troublées du couple, est basée sur la biographie Fosse de Sam Wasson. Elle fut diffusée pour la première fois en huit épisodes le 9 avril 2019, sur FX. Lors des 71ème Primetime Emmy Awards, Fosse/Verdon reçut 17 nominations, dont celui de la Meilleure Série Limitée, du Meilleur Acteur pour Sam Rockwell, de la Meilleure Actrice pour Michelle Williams. Cette dernière remporta ledit trophée.
Le 18 octobre 2000, Gwen Verdon décéda dans son sommeil d’une crise cardiaque à 75 ans au domicile de Nicole, à Woodstock, Vermont. Plus tard la même nuit à 20h00, toutes les lumières de Broadway furent atténuées en son hommage.

Sa contribution au western fut la suivante :

Le gentilhomme de la Louisiane de rudolph Maté (1953), une danseuse vaudou
Oldest Living Confederate Widow Tells All, minisérie de ????, Etta Pell (1994)
Walker, Texas Ranger, Maisie Whitman dans deux épisodes :
- Forgotten People (1997)
- Mind Games (1999)
DEMERVAL
Major
Messages : 13720
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Re: Gwen VERDON (1925-2000)

Message par DEMERVAL »

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Répondre

Retourner vers « Biographies »