Gare-toi Gringo... V'la Sabata - Judas... ¡ Toma tus monedas ! - 1972 - Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4715
Localisation : Massy town
Contact :

Gare-toi Gringo... V'la Sabata - Judas... ¡ Toma tus monedas ! - 1972 - Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Messagepar pak » 18 avr. 2020 15:35

Gare-toi Gringo... V'la Sabata
Judas... ¡ Toma tus monedas ! / Attento gringo... è tornato Sabata ! - 1972


Espagne / Italie


Image

Image



1h 27min - Produit par Producciones Balcázar S.A. (Espagne) / Empire Films (Italie) - Distribué par Filmax (Espagne) / Fida Cinematografica (Italie)
Distribué en France en province par Univers Galaxie


Sortie Espagne : 08/10/1973 - Sortie Italie : 04/06/1972

Film inédit à Paris. Distribué en province. Sortie France : 16/01/1974


Réalisation : Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Scénario : Alfonso Balcázar, José Ramón Larraz, Giovanni Simonelli

Production : Alfonso Balcázar

Photo : Jaime Deu Casas

Montage : Teresa Alcocer

Musique : Piero Piccioni

Décors : Juan Alberto Soler

Costumes : Paquita Rubio


Avec :

George Martin (Rayo)
Fernando Sancho (Carrancho)
Vittorio Richelmy (sous le pseudonyme Vittorio E. Richelmy) (Le chasseur de primes Sabata)
Daniel Martín (Luke Morton / Luck Morgan)
Rosalba Neri (La fille de la diligence kidnappée)
Manuel Gas (Le propriétaire du saloon)
Osvaldo Genazzani (Le leader des mormons)
Manuel Muñiz (Peter, le croque-mort)
César Ojinaga (Smith)
Juan Fairen (sous le pseudonyme Jhonny Fairen) (Un homme de Morgan)
José Palomo (L'épicier)
Luciano Rossi (Le bandit emprisonné)
Manuel Bronchud (Le garde de l'or)


L'histoire : Une bande menée par Luke Morgan vole un coffre rempli d'or destiné à l'armée. L'un des membres, le mexicain Carrancho, vole à ton tour le coffre. La poursuite est lancée...

Image
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Le Gaucher83
Hors-la-loi
Messages : 634
Localisation : Quelques part dans l'ouest

Re: Gare-toi Gringo... V'la Sabata - Judas... ¡ Toma tus monedas ! - 1972 - Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Messagepar Le Gaucher83 » 18 avr. 2020 20:42

Sabata ? Je croyais que c'était Lee Van Cleef ?
Billy Clanton : T'es tellement saoul que tu tiens à peine ton arme. J'parie qu'imbibé comme t'es, tu m'vois double.
Doc Holliday : Mais j'ai deux colts, alors je t'aurai tous les deux.

Avatar du membre
pak
Harmonica
Messages : 4715
Localisation : Massy town
Contact :

Re: Gare-toi Gringo... V'la Sabata - Judas... ¡ Toma tus monedas ! - 1972 - Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Messagepar pak » 18 avr. 2020 23:10

Nombre de westerns spaghettis ont été titrés ou re-titrés dans différents pays avec des noms de personnages devenus populaires, sans qu'ils apparaissent dans le film concerné, ou alors par renommage dans le doublage du personnage principal.

Ainsi les noms de Sabata, Trinita, Sartana, Django, Ringo et même des moins connus comme Garringo, Spirito Santo ou Alléluia ont été réutilisés de nombreuses fois, afin d'attirer le fan de l'un ou de l'autre. Ces noms étaient en quelque sorte un outil marketing pas cher. À croire qu'aucun copyright, droit d'auteur ou similaires n'ont été déposés à la création de ces personnages tellement on les retrouve partout dans la production de l'époque.

C'est vrai pour les titres français, mais aussi ailleurs.

Je m'étais amusé à comptabiliser les titres, français et autres, qui utilisaient ces noms dans des titres, mais je n'ai pas été au bout de l'exercice (la production a quand même été pléthorique dans le genre, et ce sur une durée très très courte, entre la fin des années 1960 et le début des années 1970). Sans parler du fait que les titres pouvaient changer à l'occasion d'une reprise d'un film en salles, des diffusions TV et des différentes éditions VHS.

Mais par exemple pour Sabata on a :

- Sabata de Gianfranco Parolini (1969), créateur du personnage, avec effectivement Lee Van Cleef,
- Arriva Sabata ! de Tulio Demicheli (1970),
- Adios Sabata de Gianfranco Parolini (1970),
- Et... Sabata les tua tous de Rafael Romero-Marchent (1970), sachant que le titre italien est Lo irritarono... e Sartana fece piazza pulita,
- Creuse ta tombe Garringo... Sabata revient ! de Juan Bosch (1970),
- Ni Sabata, ni Trinità, moi c'est Sartana, également de Juan Bosch (1970), un festival de noms dans le titre, alors que les titres des pays producteurs sont La Diligencia de los condenados (Espagne) et Prima ti perdono... poi t'ammazzo (Italie), un exemple révélateur de la méthode d'utilisation de noms de personnages vendeurs,
- Le Retour de Sabata de Gianfranco Parolini (1971), dans lequel Lee Van Cleef reprend le personnage,
- Sabata règle ses comptes de Sergio Garrone (1971),
- Gare-toi Gringo... V'la Sabata de Pedro L. Ramírez (1972).

On peut citer aussi par exemple Django arrive... Préparez vos cercueils... de Giuliano Carnimeo (1970) dont le titre portugais serait Sartana Desafia Sabata et tandis qu'un titre utilisé en Allemagne serait Django und Sabata - Wie blutige Geier, juste pour illustrer que la valse des noms dans les titres n'est pas une spécificité française, loin de là...
Quand on joue dans un western, on peut embrasser le cheval mais pas l'actrice.

Gary Cooper


http://www.notrecinema.com/

Le quiz western 2014

Avatar du membre
Le Gaucher83
Hors-la-loi
Messages : 634
Localisation : Quelques part dans l'ouest

Re: Gare-toi Gringo... V'la Sabata - Judas... ¡ Toma tus monedas ! - 1972 - Alfonso Balcázar, Pedro L. Ramírez

Messagepar Le Gaucher83 » 19 avr. 2020 9:49

Merci pour ces éclaircissements Pak. :applaudis_6: :wink: icongc1
Billy Clanton : T'es tellement saoul que tu tiens à peine ton arme. J'parie qu'imbibé comme t'es, tu m'vois double.
Doc Holliday : Mais j'ai deux colts, alors je t'aurai tous les deux.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités