James SHIGETA (1929-2014)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9688

James SHIGETA (1929-2014)

Messagepar DEMERVAL » 21 nov. 2019 15:13

James Shigeta naquit le 17 juin 1929 dans le Territoire d’Hawaii de parents d’origine japonaises. Il étudia l’art dramatique à l’Université de New York. Avant qu’il ne soit capable de s’embarquer complètement dans une carrière dans le show business, James s’engagea dans le Corps des Marines durant la Guerre de Corée où il servit pendant deux ans et demi pour finalement atteindre le grade de sergent d’état-major.
James Shigeta concourut et remporta le premier prix de l’émission télévisée de Ted Mack, The Original Amateur Hour. S’étant engagé dans une carrière de chanteur, son agent de l’époque lui donna le nom de scène non ethnique de "Guy Brion" laissant croire qu’il était de culture européenne. Sous ce nouveau nom, il développa une carrière de chanteur de boîtes de nuit aux Etats-Unis, chantant dans des lieux comme le Mocambo et le Los Angeles Players Club. Malgré ce succès, il préféra changer de cap pour se lancer dans le cinéma.
Durant la Guerre de Corée, James s’enrôla dans les Marines où il divertit les troupes en Californie. En chemin pour la Corée, le cessez-le-feu emmena James au Japon, où il fut libéré de ses obligations militaires et embauché par la division théâtrale des Toho Studios.
Shigeta ne parla pas le japonais jusqu’au moment où Toho Studios l’invita à être une star musicale sous son vrai nom. Il passa des années dans ce pays, devenant une star de tous aspects médiatiques— la radio, la télévision, le théâtre, les soupers dansants, les films, les enregistrements — étant connu comme "Le Frank Sinatra du Japon".
En 1958 le Nichigeki Theatre de Tokyo exporta sa fantaisie Cherry Blossom Show en Australie avec James Shigeta dans le rôle masculin principal. Celle-ci fut jouée à l’Empire Theatre de Sydney, au Majesty's Theatre de Brisbane, au Theatre Royal d’Adelaide et au Majesty's Theatre de Melbourne. Le spectacle fut un grand succès
Shigeta retourna aux Etats-Unis pour chanter dans The Dinah Shore Show. En 1959 il fut la star de la production de Holiday in Japan avec Shirley MacLaine et Steve Parker au New Frontier Hotel and Casino de Las Vegas.
En 1969 Shigeta effectua une tournée aux Etats-Unis dans le frôle principal de Le roi et moi, avec Melva Niles et Pam Cavan.
Quand le cinéma s’ouvrit à lui, James prit des leçons d’art dramatique avec Leon Charles.
James Shigeta apparut pour la première fois sur le grand écran aux Etats-Unis en 1959 dans le rôle du détective Joe Kojaku dans Le kimono pourpre, une histoire policière qui traitait d’une relation romantique en triangle entre Kojaku, son partenaire le Sergent Charlie Bancroft (interprété par Glenn Corbett) et Christine Downes (incarnée par Victoria Shaw). Le personnage interprété par Shigeta fut quelque peu hors normes pour les années 1950, un détective asiatique incarné par un acteur asiatique avec une élocution régulière au lieu d’un non asiatique maquillé qui parlait un anglais hachuré.
Paramount Pictures et James Clavell castèrent Shigeta en 1960 dans Walk Like A Dragon, avec le rôle de Cheng Lu, un jeune chinois se retrouvant dans le vieil ouest Américain et qui ressent que le chinois doit être servile pour les blanc. Quand le tournage débuta, Shigeta jouait encore dans Holiday in Japan à Las Vegas. Un arrangement fut trouvé pour le transporter par ambulance après sa dernière représentation au studio de la Paramount pour être sûr qu’il arriva à temps. Le conseiller technique de James Shigeta sur le film était Benson Fong, qui lui enseigna à monter à cheval à la chinoise. Jack Lord est crédité en première position dans ce film qui oppose James Shigeta à Jack Lord pour l’amour de Kim Sung, interprétée par Nobu McCarthy. Shigeta et McCarthy devaient de nouveau jouer ensemble en 1965 dans un épisode de Perry Mason intitulé, "The Case of the Wrongful Writ," alors que Shigeta et Lord devaient être à nouveau réunis en1968 dans un épisode de Hawaii, Police d’état intitulé Deathwatch.
La comédie romantique de 1961 Opération geishas voyait Shigeta être le partenaire de Glenn Ford, Donald O’Connor et Miyoshi Umeki dans un conte situé dans le monde des photographes de la Navy au moment de la Guerre de Corée.
En 1961, Shigeta incarna Wang Ta, un rôle créé par Ed Kenney sur Broadway, dans la version cinématographique de la pièce de Rodgers and Hammerstein, Au rythme des tambours fleuris avec Nancy Kwan et Miyoshi Umeki dans le rôle des amantes.
Il incarna le diplomate japonais Hidenari Terasaki face à Carroll Baker dans le rôle de Gwen Tarasaki dans le film biographique sur la seconde guerre mondiale, Pont vers le soleil. Rareté pour l’époque, le film traitait d’un mariage interracial dans le contexte de la geurre entre les Etats-Unis et le Japon.
James Shigeta fut la guest star de nombreuses émissions télévisées en commençant par Alcoa Premiere en 1961, émission dans laquelle il incarnait un communiste chinois durant la guerre de Corée qui. torturait Lloyd Bridges. Il continua à apparaître sur le petit écran jusque Avatar: le dernier maître de l’air en 2005.
En 1965, Shigeta fut la vedette de Paradis Hawaiien avec Elvis Presley.
En 1965, Shigeta travailla avec Raymond Burr dans l’épisode de Perry Mason, "The Case of the Wrongful Writ", dans le rôle de l’avocat Ward Toyama qui se retrouve être l’inculpé. Shigeta travailla avec Raymond Burr deux fois de plus, en 1969 dans l’épiosde de. L’homme de feri ntitulé "Love My Enemy", et en 1971 dans l’épisode "No Motive for Murder" de la même série.
De 1969 à 1972, Shigeta eut un rôle récurrent dans le drame hospitalier Medical Center, dans laquelle il apparut alternativement dans le rôle du docteur Résident et du Docteur Oska pendant sept épisodes. En 1969, il incarna le Chef Résident dans le pilote de 2heures de U.M.C.
L’enfant de demain de 1982, avec Shigeta dans le rôle d’un assistant du docteur Ed Flanders, traite du sujet du bébé éprouvette.
Il continua aussi à apparaître sur le grand écran. En 1976, il incarna le célèbre amiral japonais Chuichi Nagumdans Midway. En 1988, il interpréta le rôle du malheureux chef d’entreprise Joseph Yoshinobu Takagi dans le film d’action Piège de cristal. Cage II de 1994 met en scène Lou Ferrigno contre le personnage incarné par James Shigeta, à savoir Tim Yum Yum, le chef du crime. Shigeta prêta sa voix en1998 pour le film animé de Disney, Mulan.
James Shigeta partagea en 1960 le Golden Globe Award du meilleur acteur le plus prometteur avec George Hamilton, Troy Donahue et Barry Coe.
En 2005, Shigeta reçut un "Visionary Award" des mains de l’organisation théâtrale américano-asiatique, East West Players, lors de leur gala anniversaire annuel à Los Angeles.
En 2006, Shigeta figura parmi les acteurs, producteurs et réalisateurs interviewés dans le documentaire The Slanted Screen, réalisé par Jeff Adachi, au sujet de la représentation des hommes américano-asiatiques à Hollywood.
James Shigeta décéda dans son sommeil le 28 juillet 2014 à 85 ans à Beverly Hills. Il avait souffert d’une attaque cardiaque deux ans plus tôt.

Sa contribution au western fut la suivante:

3 pistole contro Cesar d’Enzo Peri (1967), Lester Kato
Kung Fu, deux épisodes :
- Master Kwan-Li dans “The Garments of Rage” (1974)
- Le colonel Lin Pei dans “The Forbidden Kingdom” (1975)
La petite maison dans la prairie, un épisode, Sam Wing dans “To Live With Fear : Part 2” (1977)

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8267
Localisation : oregon

Re: James SHIGETA (1929-2014)

Messagepar lasso » 23 nov. 2019 15:52

imdb

James Shigeta et Carroll Baker
Image


Image


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité