Dorothy LAMOUR (1914-1996)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7907

Dorothy LAMOUR (1914-1996)

Messagepar DEMERVAL » 29 juin 2019 16:06

Née Mary Leta Dorothy Slaton à la Nouvelle Orleans, le 10 décembre 1914, Dorothy Lamour était la fille de Carmen Louise (née LaPorte) et John Watson Slaton, tous deux étant des serveurs. Elle était de descendance Française de Louisiane, espagnole et irlandaise. Le mariage de ses parents ne dura que quelques années. Sa mère épousa en seondes noces Clarence Lambour, dont elle adopta plus tard le nom comme nom de scène en le modifiant légèrement. Ce mariage prit aussi fin par un divorce alors que Dorothy était adolescente.
Dorothy quitta l’école à 14 ans et après avoir trouvé un cours commercial, elle travailla comme secrétaire pour subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère. Elle commença à courir les concours de beauté et fut couronnée "Miss Nouvelle Orléans" en 1931. Dorothy utilisa l’argent du prix pour subvenir à ses besoins alors qu’elle travaillait dans une ccompagnie théâtrale. Elle et sa mère déménagèrent ensuite à Chicago où Dorothy trouva un boulot aux grands magasins Marshall Field. Elle fut découverte par le chef d’orchestre Herbie Kay alors qu’elle se produisait à Chicago dans un concours de talents organisé à l’Hôtel Morrison. Herbie Kay l’embaucha comme chanteuse pour son orchestre et, en 1935, Dorothy partit en tournée avec Herbie Kay. Son activité avec Herbie Kay l’amena au vaudeville et à la radio. En 1935, elle eut son propre programme musical hebdomadaire de 5 minutes sur NBC Radio. Dorothy chanta aussi sur la populaire émission radio de Rudy Vallee et le Chase and Sanborn Hour.
En 1936, Dorothy déménagea à Hollywood. La même année, elle passa un bout d’essai pour Paramount Pictures et sgna un contrat avec la compagnie. Dorothy commença à apparaître régulièrement dans des films pour Paramount Pictures. Elle tourna son premier film pour Paramount, College Holiday, dans lequel elle avait un petit rôle non crédité de danseuse. Son second film pour Paramount, Hula, fille de la brousse (1936), solidifia sa réputation. Dans le film, Dorothy interprètait le rôle d’Hula, une fille de la jungle qui portait, tout le long du film, un sarong dessiné par Edith Head. Hula, fille de la brousse fut un grand succès pour le studio et Dorothy devait être associée avec les sarongs pour le reste de sa carrière. De 1937 à 1939, Dorothy apparut dans Hurricane de John Ford (1937), Les gars du large (1938; avec George Raft, Henry Fonda et John Barrymore), et Le souffle de la vie (1939).
En 1940, Dorothy fut la vedette du premier de plusieurs films En route pour... avec Bing Crosby et Bob Hope. Ces films furent extrêmement populaires durant les années 1940, et ils se placèrent régulièrement parmi les plus rentables aux box office annuels. Alors que les films se centraient plus sur le duo Crosby-Hope, Dorothy tenait sa place en tant que leur "bonne âme", et chanta quelques-unes de ses chansons les plus populaires. La série prit essentiellement fin après la sortie de En route pour Hong-Kong, en1962, dans lequel Dorothy ne fit qu’une apparition en caméo. L’actrice Joan Collins était l’actrice principale dans ce film.
Durant la seconde guerre mondiale, Dorothy fut l’une des pinup girls les plus populaires auprès des soldats américains avec Betty Grable, Rita Hayworth, Lana Turner et Veronica Lake. Dorothy fut aussi connue pour son travail de volontaire à lever des fonds durant des tournées dans lesquelles les stars du cinéma voyageaient pour vendre des bonds gouvernementaux de soutien auprès du public. Dorothy vendit apparemment 300 millions de dollars de bonds d’où son surnom de "The Bombshell of Bombs". Elle se porta aussi volontaire pour apparaître à l’Hollywood Canteen où elle dansait et discutait avec les soldats. En 1965, Dorothy fut citée à l’ordre de la nation par le Département du Trésor des Etats-Unis pour ses ventes de bonds de guerre.
Parmi les autres films notables de Dorothy figurent Johnny Apollo (1940; avec Tyrone Power), Aloma, Princesse des Iles (1941), Mabok, l’éléphant du diable (1942), Dixie (1943; avec Bing Crosby), A Medal for Benny (1945), La brune de mes rêves (1947; avec Bob Hope), La folle enquête (1948) et un second rôle dans le film oscarisé Sous le plus grand chapiteau du monde (1952; avec Charlton Heston). Ses autres partenaires masculins furent notamment William Holden, Ray Milland, James Stewart, Jack Benny et Fred MacMurray.
Dorothy fut le maître de cérémonie de Front and Center, une émission de variétés de 1947 qui fut diffusé en remplacement estival de The Fred Allen Show, avec l’Armée de l’Air comme sponsor. L’émission devint The Sealtest[7] Variety Theater en septembre 1948.
Dorothy fut la vedette d’un certain nombre de comédies musicales et chanta un certain nombre de ses standards dans moults comédies ou films dramatiques, dont "The Moon of Manakoora", "I Remember You", "It Could Happen to You", "Personality" et "But Beautiful".
En route vers Bali devait être le chant du cygne de la carrière de Dorothy alors qu’elle était sur le devant de la scène depuis 40 ans et qu’Hollywood avait peu de respect pour les actrices âgées. Elle démarra alors une carrière d’artiste de variétés dans les boîtes de nuit et de comédienne. Dans les années 1950, elle retourna devant les caméras pour trois petits rôles dont La taverne de l’Irlandais de John Ford (1963) avec John Wayne et Lee Marvin, et devint plus active dans le théâtre en étant notamment la tête d’affiche d’une compagnie itinérante représentant Hello Dolly! pendant plus d’une année à la fin de la décennie.
Dans les années 1970, Dorothy fut populaire dans le circuit des diners-théâtres.
En 1980, Dorothy publia son autobiographie, My Side of the Road et renouvela son spectacle de boîte de nuit. Durant le reste de la décennie, elle se produisit dans des pièces et des séries télévisées telles que Pour l’amour du risque, Harry Fox, le vieux renard, Les enquêtes de Remington Steele et Arabesque. En 1987, elle fit sa dernière apparition sur le grand écran dans le film, Creepshow 2, en incarnant aux côtés de George Kennedy un couple de personnes âgées qui est tué durant un cambriolage. La statue de bois représentant un Indien, située devant la porte de leur magasin, prenait alors vie pour venger leur mort.
A 72 ans, Dorothy lança d’un ton malicieux "Bien, qu’étais-je supposée faire à mon âge? M’adosser à un palmier et chanter au clair de lune? Les gens me demanderaient ‘'Que pense-t-elle qu’elle fait?'"
Durant les années 1990, elle ne fit qu’une poignée d’apparitions professionnelles mais resta un sujet populaire d’interviews et de programmes de talk-show télévisés. En 1995, la comédie musicale Swinging on a Star, une revue de chansons écrites par Johnny Burke ouvrit sur Broadway et dura trois mois; Dorothy en fut "la conseillère spéciale." Johnny Burke écrivit nombre des chansons les plus célèbres des films de la série ’En route... ainsi que la musique du film de Dorothy de 1944, Quatre flirts et un coeur. Swinging on a Star fut nominée pour le Tony Award de la Meilleure Comédie Musicale et l’actrice jouant son rôle, Kathy Fitzgerald, fut aussi nominée.
Dorothy Lamour épousa en premières noces le chef d’orchestre Herbie Kay. Ils se marièrent en 1935 et divorcèrent en 1939.
Plus tôt dans sa carrière, Dorothy Lamour rencontra J. Edgar Hoover, directeur du Federal Bureau of Investigation. Selon le biographe de Hoover, Richard Hack, Hoover envisageait une relation romantique avec Dorothy et ils passèrent une nuit ensemble dans un hôtel de Washington, D.C.. On demanda plus tard à Dorothy Lamour si elle et Hoover avaient eu une relation sexuelle, ce à quoi elle répondit, "Je ne peux pas le dénier." Dans son autobiographie de 1980, My Side of the Road, Dorothy ne parle pas beaucoup de Hoover si ce n’est pour dire que c’était un ami de longue date.
Le 7 avril 1943, Dorothy épousa le capitaine de l’Armée de l’Air et directeur de publicité William Ross Howard III à Beverly Hills. Le couple eut deux fils: John Ridgely (né en janvier 1946) et Richard Thomson Howard (né en octobre 1949).
Durant les années 1960 et 1970, Dorothy et William Ross vécurent dans la banlieue de Baltimore dans Sudbrook Park. Elle possédait aussi une maison à Palm Springs, Californie. Howard décéda en 1978.
Dorothy Lamour décéda en son domicile de Nord Hollywood le 22 septembre 1996. Elle avait 81 ans. Elle est enterrée au Forest Lawn, Hollywood Hills Cemetery de Los Angeles.
Pour sa contribution à l’industrie de la radio et du cinéma, Dorothy Lamour a deux étoiles sur le Hollywood Walk of Fame. Son étoile pour la radio est localisée au 6240 Hollywood Boulevard et celle pour le cinéma au 6332 Hollywood Boulevard.

Sa contribution au western fut la suivante :

La furie de l’or noir de Rouben Mamoulian (1937), Molly Fuller
Riding High de George Marshall (1943), Ann Castle

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7907

Re: Dorothy LAMOUR (1914-1996)

Messagepar DEMERVAL » 04 juil. 2019 11:25

ImageImageImageImageImageImageImage

Avatar du membre
yves 120
Sorcier
Sorcier
Messages : 6092
Localisation : antibes juan les pins " capital du jazz "

Re: Dorothy LAMOUR (1914-1996)

Messagepar yves 120 » 04 juil. 2019 11:48

Image
" Qu' est - ce qu 'un revolver ? Ni pire ni mieux qu 'un autre outil , une hache , une pelle ou une pioche .
Qu 'il en sorte du bien ou du mal dépend de qui s'en sert . " SHANE



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités