Durango dans la ville fantôme - Streets of ghost town - 1950 - Ray Nazarro

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasbugas
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 12056
Localisation : TOULOUSE
Contact :

Durango dans la ville fantôme - Streets of ghost town - 1950 - Ray Nazarro

Messagepar lasbugas » 17 févr. 2019 19:25

Réalisation : Ray Nazarro.

Scénario : Barry Shipman.

Producteur: Colbert Clark.

Sortie USA : 03 Aout 1950.

Durée: 54 mn .


Acteurs :

Charles Starrett : Steve Woods / The Durango Kid

George Chesebro: Bill Donner

Mary Ellen Kay : Doris Donner

Stanley Andrews: Dusty Creek Sheriff

Frank Fenton : Bart Selby

Don Reynolds : Tommy Donner

Ozie Waters : Ozie

Colorado Rangers : Singing Homesteaders

Smiley Burnette : Smiley Burnette








L’Histoire :

……………………………………………………………………………




Image
Image

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8212
Localisation : oregon

Re: Durango dans la ville fantôme - Streets of ghost town - 1950 - Ray Nazarro

Messagepar lasso » 18 févr. 2019 10:03

Image

MARCHAND
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4005

Re: Durango dans la ville fantôme - Streets of ghost town - 1950 - Ray Nazarro

Messagepar MARCHAND » 24 mars 2019 16:27

Image

Faisant étape dans la ville fantôme de Shadeville, Steve Woods et son comparse Burnette, accompagnés du Shérif de la ville de Dusty Creek s'installent pour la nuit dans un saloon désert. Profitant de cette halte, Steve raconte au Shérif comment cette ville a été vidée de ses habitants, chassés par un troupeau de bovins excités par une bande de hors-la-loi, à la recherche d'un trésor dissimulé en ville. L'un des comparses de la bande, maintenant en prison a réussi à planquer le magot dans une ancienne mine, à l'insu de ses complices, à proximité de cette ville...

Une bonne histoire dans ce western très mouvementé, avec un long flash back fait de stock-shots, dans un récit qui peine à tenir dans un film de moins d'une heure. Numéro habituel de Smiley Burnette persécuté, dans cet épisode, par des tumbleweed.


ImageImage
Image
Errare humanum est...


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités