Rudy ROBBINS (1933-2011)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6320

Rudy ROBBINS (1933-2011)

Messagepar DEMERVAL » 02 janv. 2019 18:37

Né avec un cœur défectueux, les docteurs dirent à ses parents qu’il ne vivrait pas au-dessus de 16 ans. Interdit de sport à l’école par crainte que celui-ci ne le tue, Rudy vécut une vie protégée. A 18 ans les docteurs trouvèrent que son cœur était guéri et qu’il pouvait toutes les activités physiques qu’il désirait.
Né le 17 novembre 1933 à Evergreen, Los Angeles, où son père était un commerçant de bétail et de chevaux, Rudy Robbins avait deux ans quand la famille déménagea à Port Arthur, Texas, où il grandit avec son père qui occupa divers boulots, de cuisinier sur un navire transocéanique à propriétaire d’un café et vendeur de véhicules. Sa mère travaillait dans leur petit café.
Diplômé de l’East Texas Baptist College il décrocha une licence en administration des affaires et en sociologie. Rudy entra dans l’armée où il continua à lancer le javelot en compétition, en établissant un nouveau record du javelot du 4ème championnat militaire.
Rudy raconta, “Alors que j’étais dans l’armée, j’ai rencontré un gars dont le père produisait des westerns. Il m’expliqua comme c’était intéressant de regarder les cascadeurs travailler et combien d’argent ils gagnaient. Comme j’avais toujours voulu bosser avec des chevaux, j’ai alors décidé que lorsque je quitterai l’armée, j’essaierai de devenir un cowboy cascadeur. J’ai ouï dire que des westerns étaient tournés à Bandera, Texas, aussi après ma libération, je me suis rendu à Bandera, y ai trouvé un emploi dans un ranch d’élevage comme chef cowboy tout en attendant qu’un autre western y soit tourné. Cela arriva quelques mois plus tard avec l’arrivée de John Wayne près de Brackettville pour tourner son film épique ‘The Alamo’. Je me suis rendu sur place et ai postulé comme local pour pouvoir observer et trouver comment devenir cascadeur. Duke en personne vint voir quelques-uns d’entre nous qui cherchions du travail comme figurants. Il vint vers moi et le demanda mon nom. Il me dit qu’il voulait que je joue un rôle dans son film comme un des hommes de Davy Crockett. Je pouvais à peine le croire; Duke m’avait choisi au milieu de cette foule pour endosser un rôle, au lieu d’être un figurant. Il m’associa avec le cascadeur Chuck Roberson dans plusieurs scènes tout au long du film et Roberson me demandait, ‘Est-ce que cela signifie ce que je pense?’ je lui répliquais simplement, ‘C’est cela.’ Quand Duke et Cliff Lyons virent que j’étais un excellent cavalier et tout à fait adroit, j’ai été utilisé dans quelques petites cascades. J’étais capable d’observer et d’apprendre comment les cascades étaient exécutées. Duke m’introduisit auprès de John Ford qui tourna quelques scènes de moi me produisant dans toutes sortes de choses, dont la plupart ne furent pas utilisées dans le film. Ford m’employa pour son film ‘Les deux cavaliers’, puis je déménageais à Calabasas, Californie pour m’entraîner avec le cascadeur Lenny Geer et commencer ma carrière d’acteur et de cascadeur.”
De l’aide dispensée par d’autres cascadeurs établis comme Chuck Roberson, Dean Smith et Red Morgan permit rapidement à Rudy de voler de ses propres ailes. John Wayne appréciait tellement Rudy qu’il devait apparaître dans “Les bérets verts”, “Rio Lobo” et “Le grand McLintock!”.
“Un de mes plus grands frissons de cascadeur,” raconta Rudy, “fut lorsque j’ai dû doubler James Arness dans quelques épisodes de ‘Gunsmoke’. J’ai alors ressenti que j’étais finalement parvenu à devenir un cowboy cascadeur reconnu parce que maintenant je doublais la star d’une série western très populaire.”
Rudy travailla aussi dans “L’honorable Griffin”, “Le mors au dent”, “Les Cheyennes”, “Sugarland Express”, plusieurs courts métrages et épisode de la série télévisée “Daniel Boone”. Il incarna aussi Buffalo Bill pour une émission spéciale de la BBC.
Entre deux films, Rudy travailla comme directeur de production pour certains des plus grands shows du pays. Il fit équipe avec Montie Montana Jr. pour recréer le Buffalo Bill Wild West show avec 125 figurants. Dans le rôle de Buffalo Bill dans ce spectacle, il fit le tour du monde. Rudy servit aussi d’ambassadeur de bonne volonté pour le Département d’Etat au commerce, sillonnant l’Europe en vendant des biens commerciaux apparentés au western.
Avec le déclin de la production de westerns, Rudy retourna à son Texas natal et commença à se produire dans ses propres spectacles à travers tous les Etats-Unis, le Rudy Robbins Western Variety Show et l’All American Cowboy Get-Together. Il forma ensuite un groupe western harmonique de quatre personnes, The Spirit of Texas, qui fut si bien perçu que le L’Etat du Texas vota une résolution spéciale pour les nommer “Official Cowboy Band for Texas”. Ils furent nommés comme Meilleur Groupe Western de l’Année par l’Academy of Western Artists.
A 77 ans, Rudy Robbins décéda le 21 février 2011 des suites d’un cancer à Bandera, Texas.

Sa contribution au western fut la suivante :

Alamo de John Wayne (1960), un gars du Tennessee
Les deux cavaliers de John Ford (1961), un rôle mineur
Le Grand McLintock d’Andrew V. McLagen (1963), un membre de la fête
Daniel Boone, un épisode, Josh Cutler dans « The Deserter » (1966)
Rio Lobo de Howard Hawks (1970), un homme

DEMERVAL
Grand Sachem
Grand Sachem
Messages : 6320

Re: Rudy ROBBINS (1933-2011)

Messagepar DEMERVAL » 03 janv. 2019 17:27

ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités