Stanley PRICE (1892-1955)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9372

Stanley PRICE (1892-1955)

Messagepar DEMERVAL » 06 sept. 2018 14:33

Stanley Louis Price naquit le 31 décembre 1892 à Atchison, Kansas. On ne connait pas grand-chose de sa prime jeunesse. Noticeable for his dusky looks, hypnotic stare and crocodilian smile, Price was perhaps one of the busier small-part actors of the period, as attested by the fact, that -- in 1939 alone -- he worked for 52 weeks and earned $2700.
Sa carrière d’acteur s’étendit sur quatre décennies, du muet au parlant et du noir et blanc à l’avènement de la couleur. Il servit au cours des derniers soubresauts de la 1èer guerre mondiale puis se produisit sur les planches du Midwest. Sur le grand écran, il débuta dans le muet dans le film Your Best Friend (réalisé par William Nigh, 1922), en se partageant l’affiche avec Vera Gordon et Harry Benham.. Après cela, il devint une figure familière, portant ou les attributs du cowboy bagarreur ou les beaux habits d’un gangster, particulièrement dans différentes serials des années 1930 au début des années 1950.
Habituellement, il fut surtout utilisé pour incarner l’assistant ou le second chef d’une bande de méchants lourds du cerveau. Il portait usuellement des nippes de travailleur, faisait le boulot physique et avait souvent plus de muscles que de moralité. Ainsi, Stanley virevoltait d’un chapitre à un autre en essayant désespérément de tuer le héros avec ses poings, des couteaux, des révolvers, des bombes ou tout ce qu’il pouvait trouver pour servir d’arme. Néanmoins, il fut un autre de ces loyaux hommes de main qui semblaient toujours se décomposer pour devenir un lâche et couard absolu quand il était confronté au héros.
Finalement, Stanley Price fut simplement un docteur, un barman, un indien, un journaliste, un procureur, un banquier, un pharmacien ou un psychotique. Il apparut dans environ 100 westerns et 39 serials. Son flair pour la comédie fut aussi bien apparent dans le film En route pour le Maroc, dans le rôle d’un idiot fini dans une scène d’ouverture d’un bazar ainsi que dans les films des Three Stooges, comme Punchy Cowpunchers, Dopey Dicks et Studio Stoops. Il eut aussi au moins 18 crédits comme superviseur des dialogues pour Lippert Studios.[2]
Stanley Price décéda des suites d’une crise cardiaque à Garden Grove, Californie, le 13 juillet 1955 à 62 ans. Il fut enterré au cimetière d’Angelus-Rosedale.
Sa contribution au western fut la suivante :
Life in the Raw de Louis King (1933), un homme de main de Petroff
Le cavalier miracle de B. Reeves Eason (1935), Chapman
The Singing Cowgirl de Samuel Diege (1938), John Tolen
Bataille rangée de Lesley Selander (1939), un agitateur
The Marshal of Mesa City de David Howard (1939), un joueur
One Man’s Law de George Sherman (1940), un homme de main
The Golden Trail de Albert Herman (1940), Prader
Le retour des Texas Rangers de James P. Hogan (1940), Nevers
Two-Gun Sheriff de George Sherman (1941), un homme de main
Billy the Kid’s Fighting Pals de Sam Newfield (1941), le marshall Mason
Wanderers of the West de Robert F. Hill (1941), Jack Benson
Dynamite Canyon de Robert Emmett Tansey (1941), Duke Rand
The Kid from Kansas de William Nigh (1941), un garde
The Driftin’ Kid de Robert Emmett Tansey (1941), Rex Jenkins
Lone Star Law Men de Robert Emmett Tansey (1941), Moose Mason
Perils of the Royal Mounted de James W. Horne (1942), Hood
Arizona Stage Coach de S. Roy Luby (1942), Tex Laughlin
King of the Mounties de William Witney (1942), McGee
Outlaws of Pine Ridge de William Witney (1942), Steve Mannion
La vallée des hommes perdus de Spencer Gordon Bennet (1942), Carter
Wild Horse Rustlers de Sam Newfield (1943), Bruce Collins
Cowboy in Manhattan de Frank Woodruff (1943), le second cocher
Frontier Badmen de Ford Beebe (1943), Blackie
Fighting Valley de Oliver Drake (1943), Tucson Jones
Black Market Rustlers de S. Roy Luby (1943), un homme de main
Riding High de George Marshall (1943), le conducteur de train
The Texas Kid de Lambert Hillyer (1943), Ed
Raiders of the Border de John P. McCarthy (1944), Blackie
Range Law de Lambert Hillyer (1944), Dawson
Black Arrow de Lew Landers (1944), Wade
Zorro le vengeur masqué de Spencer Gordon Bennet (1944), Hedges
Sunset in El Dorado de Frank McDonald (1945), Lyle Fish
Frontier Gunlaw de Derwin Abrahams (1946), Sam
Romance à l’ouest de Robert Emmett Tansey (1946), Jim Lockwood
Alias Billy the Kid de Thomas Carr (1946), Frank Pearson
Red River Renegades de Thomas Carr (1946), John Martin
Heading West de Ray Nazarro (1946), l’homme de main blessé
Death Valley de Lew Landers (1946), le deuxième contrôleur
Stagecoach to Denver de R.G. Springsteen (1946), Wally
Le fils de Zorro de Spencer Gordon Bennet (1947), Pancho
L’ange et le mauvais garçon de James Edward Grant (1947), un joueur
Law of the Canyon de Ray Nazarro (1947), l’homme de main étendu dans la rue
Last of the Wild Horses de Robert L. Lippert (1948), le procureur Jennings
Sheriff of Wichita de R.G. Springsteen (1949), Mike Braven
J’ai tué Jesse James de Samuel Fuller (1949), le banquier
Rimfire de B. Reeves Eason (1949), Lamson
Grand Canyon de Paul Landres (1949), Clarence
Hellfire de R.G. Springsteen (1949), un joueur de cartes
The Dalton gang de Ford Beebe (1949), un homme de main
Punchy Cowpunchers de Edward Bernds (1950), Lefty
Les cavaliers du crépuscule de George Templeton (1950), Steve Fletcher
The Dalton’s Women de Thomas Carr (1950), Manson
Le baron de l’Arizona de Samuel Fuller (1950), M. Reynolds
Hostile Country de Thomas Carr (1950), le shérif
Marshal of Heldorado de Thomas Carr (1950), le marshall
Crooked River de Thomas Carr (1950), le shérif
Colorado Ranger de Thomas Carr (1950), le shérif
West of the Brazos de Thomas Carr (1950), le marshall Charlie Blythe
Fast on the Draw de Thomas Carr (1950), Carter
Cherokee Uprising de Lewid D. Collins (1950), Smokey
Outlaws of Texas de Thomas Carr (1950), Fake Bill Moore
Abilene Trail de Lewis D. Collins (1951), le shérif Warner
Man from Sonora de Lewis D. Collins (1951), Spence
Wanted : Dead or Alive de Thomas Carr (1951), John Meade
Blazing Bullets de Wallace Fox (1951), Hawkins
Nevada Badmen de Lewis D. Collins (1951), Ed l’adjoint du shérif
Stagecoach Driver de Lewis D. Collins (1951), un homme de main
Alerte aux hors-la-loi de Lewis D. Collins (1951), le barman
The Hills of Utah de John English (1951), Jeffries
Lawless Cowboys de Lewis D. Collins (1951), Joe
Le gang du Texas de Lewis D. Collins (1951), le contremaître de la mine
Stage to Blue River de Lewis D. Collins (1951), Bill Martin
Texas City de Lewis D. Collins (1952), le second sergent
Night Raiders de Howard Bretherton (1952), le télégraphiste
Waco de Lewis D. Collins (1952), le shérif de Waco
Man from the Black Hills de Thomas Carr (1952), Bill Shealey
Wild Stallion de Lewis D. Collins (1952), un cavalier
Kansas Territory de Lewis D. Collins (1952), un homme de main
Dead Man’s Trail de Lewis D. Collins (1952), Blake
Montana Incident de Lewis D. Collins (1952), un homme de main
Hellgate de Charles Marquis Warren (1952), le colonel Telsen
Fargo de Lewis D. Collins (1952), un fermier
Canyon Ambush de Lewis D. Collins (1952), Red Hodge
Wyoming Roundup de Thomas Carr (1952), Clark Jackson
The Maverick de Thomas Carr (1952), le rancher qui s’en va
Star of Texas de Thomas Carr (1953), Hank Caldwell
The Homesteaders de Lewis D. Collins (1953), Van
The Marksman de Lewis D. Collins (1953), un hors-la-loi
Rebel City de Thomas Carr (1953), Herb
Topeka de Thomas Carr (1953), le banquier
Fighting Lawman de Thomas Carr (1953), un membre des poursuivants en chemise noire
Vigilante Terror de Lewis D. Collins (1953), un villageois
Bitter Creek de Thomas Carr (1954), un homme de main
The Forty-Niners de Thomas Carr (1954), un pilier de bar
The Desperado de Thomas Carr (1954), un témoin
Two Guns and a Badge de Lewis D. Collins (1954), un hors-la-loi
The Adventures of Kit Carson, un épisode, Thad Stanton dans « No Man’s Law » (1954)
Buffalo Bill, Jr, un épisode, le télégraphiste dans « First Posse » (1955)
Perils of the Wilderness de Spencer Gordon Bennet (1956), Cragg

DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9372

Re: Stanley PRICE (1892-1955)

Messagepar DEMERVAL » 12 sept. 2018 13:00

ImageImageImageImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : zach et 0 invité