Sally RAND (1904-1979)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8845

Sally RAND (1904-1979)

Messagepar DEMERVAL » 25 août 2018 16:14

Hattie Helen Gould Beck naquit le 3 avril 1904 dans le petit village d’Elkton, Comté d’Hickory, Missouri. Son père, William Beck, était un gradé de West Point et un colonel de l’armée américaine en retraite alors que sa mère, Nettie (Grove) Beck, était une institutrice et une correspondante de presse à temps partiel. La famille déménagea dans le Comté de Jackson, Missouri, alors que Hattie était encore à l’école primaire.
Helen débuta très tôt sur les planches, travaillant comme Chorus Girl à l’Empress Theater de Kansas City alors qu’elle n’avait que 13 ans. Un de ses premiers admirateurs fut Goodman Ace, le critique dramatique du Kansas City Journal qui la vit se produire dans une boîte de nuit de Kansas City et écrivit des critiques dithyrambiques. Après avoir étudié le ballet et l’art dramatique à Kansas City, l’adolescente Helen décida que son avenir se conjuguait avec Hollywood. Pendant une courte période, alors qu’elle traçait son chemin sur la côte ouest, elle fut employée comme acrobate au Cirque des Ringling Brothers. Elle se produisit aussi dans des tournées théâtrales estivales, y travaillant même avec un inconnu qui n’était autre que Humphrey Bogart.
Durant les années 1920, elle se produisit sur les planches et apparut dans des films muets. Cecil B. DeMille lui donna le nom Sally Rand, en s’inspirant de l’atlas Rand McNally. Elle fut sélectionnée pour faire partie des WAMPAS Baby Stars en 1927.
Après l’avènement du cinéma parlant, elle devint une danseuse, connue pour sa danse de l'éventail, qu’elle popularisa au Club Paramount, au 15 E. Huron, à Chicago. Son apparition la plus célèbre eut lieu en 1933 lors de la Foire Mondiale de Chicago, accompagnée par son orchestre dirigé par Art Frasik. Elle jouait à cache-cache avec son corps en manipulant son éventail devant et derrière elle, comme un oiseau ailé, alors qu’elle descendait sur la scène en tournoyant, habituellement au son du "Clair de Lune". Durant la foire, elle fut arrêtée à quatre reprises sur la même journée, à cause de ses mouvements indécents après une danse de l'éventail et alors qu’elle chevauchait un cheval blanc dans les rues de Chicago, nue avec le corps uniquement peint par Max Factor, Sr., avec son nouveau maquillage créé pour Hollywood films. Elle créa aussi et développa la danse des bulles, en partie pour faire face au vent quand elle se produisait à l’extérieur. Elle produisit sa danse de l'éventail dans le film, Bolero, diffusé sur les écrans en 1934.
En 1936, elle acheta le The Music Box burlesque hall de San Francisco, qui devait plus tard devenir le Great American Music Hall. Elle fut la vedette du spectacle "Sally Rand's Nude Ranch" au Golden Gate International Exposition de San Francisco en 1939 et 1940.
Elle fut arrêtée deux fois à San Francisco en 1946; alors qu’elle se produisait au Club Savoy, elle fut appréhendée par six officiers de police se trouvant dans la salle alors qu’elle dansait, apparemment nue, en silhouette derrière un grand éventail blanc; le juge, Daniel R. Shoemaker, accorda son immunité à condition qu’elle ne soit plus arrêtée pour la même offense avant son procès; cependant, elle fut arrêtée durant une nuit du procès alors qu’elle exécutait sa danse des éventails, malgré son immunité et le fait qu’elle portait de longs sous-vêtements et une notice sur laquelle on pouvait lire, "CENSURE. S.F.P.D." . Dans le cadre d’un transport inusuel du jury sur les lieux de sa performance au Savoy, elle fut blanchie de toutes les charges après que le juge ait considéré que "qui que ce soit qui trouve quelque chose d’impudique dans cette danse, doit avoir une idée pervertie de la morale".
Au début des années 1950, elle voyageait avec une troupe de 17 membres à travers le Mid-West en apparaissant dans des foires et des petits théâtres. Edith Dahl, accompagna Miss Rand dans sa célèbre danse de l'éventail, le clou du spectacle, avec un violon tout en "balançant quelques blagues." Selon les comptes-rendus des journaux locaux, le grand éventail blanc de Miss Rand agissait comme "une garantie que trop d’éléments de mère nature ne soient dévoilés." "Des blagues cochonnes" étaient le minimum de ses séances de soirée." La tournée traversa l’Oklahoma et le Texas, puis s’élança vers l’ouest en direction de Washington, avant de repartir à l’est. Elle refusa de divulguer son âge aux reporters de cette époque mais l’on savait qu’elle approchait la cinquantaine.
Elle apparut à la télévision le 12 mars 1957 dans le treizième épisode de la première saison de To Tell the Truth avec l’animateur Bud Collyer et les panélistes Polly Bergen, Ralph Bellamy, Kitty Carlisle et Carl Reiner. Elle ne trompa pas le panel et fut correctement identifiée par les quatre panélistes (elle fut présentée sous le nom de Helen Beck, son nom de naissance).
Elle continua d’apparaître sur les planches en produisant sa danse de l’éventail jusque dans les années 1970. Sally Rand remplaça une fois Ann Corio dans le spectacle, This Was Burlesque, apparut au Mitchell Brothers club de San Francisco au début des années 1970 et fit une tournée en tant qu’une des stars de le revue nostalgique de 1972, le "Big Show of 1928," qui reprenait les spectacles majeurs de l’année dont celui du Madison Square Garden de New York. Décrivant ses 40 années de carrière, Sally Rand dit, "Je n’ai jamais été sans travail depuis le jour où j’ai enlevé mon slip."
Sally Rand décéda le 31 août 1979 au Foothill Presbyterian Hospital, à Glendale, Californie, à 75 ans, des suites d’une insuffisance cardiaque congestive. Elle était fortement endettée au moment de sa mort. Le fils adoptif de Sally Rand dit à un journaliste que Sammy Davis Jr, était intervenu et avait rédigé un chèque de 10 000 dollars pour payer les soins de santé de Sally.
Sa contribution au western fut la suivante :
The Texas Bearcat de B. Reeves Eason (1925), Jean Crawford
La barrière des races de Alan Hale (1925), Sally Vernon
Crashing Through de Tom Buckingham (1928), Rita Bayne

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8845

Re: Sally RAND (1904-1979)

Messagepar DEMERVAL » 10 sept. 2018 8:21

ImageImageImageImageImageImage[/url]ImageImageImageImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité