Frank MORGAN (1890-1949)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8191

Frank MORGAN (1890-1949)

Messagepar DEMERVAL » 10 juil. 2018 17:32

Frank Morgan naquit Phillip Wuppermann le 1er juin 1890 à New York City. Il était le cadet d’une fratrie de 11 enfants (6 garçons et 5 filles) issue de Josephine Wright (née Hancox) et George Diogracia Wuppermann. Son père, de descendance allemande et espagnole, était né au Venezuela. Sa mère, née aux Etats-Unis, était d’origine anglaise. La famille fit fortune en distribuant de l’Angostura ce qui permit à Frank de fréquenter l’Université Cornell où il rejoignit la fraternité Phi Kappa Psi. Il suivit alors son frère aîné Ralph Morgan dans le show business, tout d’abord sur les planches de Broadway puis sur le grand écran.
Son premier film fut The Suspect en 1916. En 1917, il fut le faire-valoir de son ami John Barrymore dans Raffles, the Amateur Cracksman, un film indépendant produit dans les environs de New York City. La carrière de Frank Morgan se poursuivit après l’avénement du parlant, avec des rôles de personnages d’âge moyen, à l’esprit embrouillé mais de bon coeur..
Au milieu des années 1930, la Metro-Goldwyn-Mayer fut tellement impressionnée par Frank Morgan qu’elle lui fit signer un contrat à vie.
Son film le plus mémorable, dans lequel il interpréta cinq rôles, fut Le magicien d’Oz (1939). Il y incarna notamment le camelot de carnaval, le "Professeur Marvel", le Gardien des Clés d’Emerald City, le cocher de la voiture tirée par "Le Cheval de Différente Couleur”, le Garde qui chiale lourdement en voyant Dorothy pleurer parce qu’elle n’était pas admise par le Magicien, et le Magicien lui-même. Frank Morgan fut embauché pour le rôle le 22 septembre 1938. W. C. Fields avait originellement été choisi pour le rôle du Magicien, mais le studio perdit patience après la prolongation des discussions sur son salaire.
Acteur avec une grande palette de possibiltés scéniques, il était aussi bon dans des rôles comiques d’hommes écervélés comme Jesse Kiffmeyer dans Saratoga (1937) et Mr. Ferris dans Casanova le petit (1944), que dans des rôles plus sérieux comme Hugo Matuschek dans Rendez-vous (1940) et le Professeur Roth dans La tempête qui tue (1940). Le film de 1946 de la MGM, The Great Morgan fut écrit en son honneur.
Durant les années 1940, Frank Morgan fut le partenaire de Fanny Brice dans une version du programme radio, Maxwell House Coffee Time, alias The Frank Morgan-Fanny Brice Show. Durant la première partie de la série, Frank Morgan devait de plus en plus raconter des histoires étranges au sujet de sa propre vie aventureuse, et ce au désarroi de ses camarades de casting. Après l’intervention de Frank Morgan il y avait une chanson, puis arrivait Fanny Brice en 'Baby Snooks' pour la dernière moitié de la série. En 1947, Frank Morgan eut le rôle titre de la série radio, The Fabulous Dr. Tweedy. Il enregistra aussi un certain nombre de disques pour enfants dont le populaire Gossamer Wump, publié en 1949 par Capitol Records.
Comme la plupart des acteurs de l’ère des studios, Frank Morgan fut recherché pour de nombreux seconds rôles. Un de ses derniers rôles fut celui de Barney Wile dans Un homme change son destin (1949), une histoire vraie au sujet d’un joueur de base-ball (incarné par James Stewart) qui effectue un retour après avoir été amputé d’une jambe après un accident de chasse.
Son dernier film, La clé sous la porte (1950) sortit après sa mort. Dans ce dernier, Frank Morgan interprétait le Chef des Pompiers Duggan. Il était le troisième acteur le plus important après Clark Gable et Loretta Young. Il fut nominé à deux reprises pour un Oscar : celui du meilleur acteur pour son rôle du Duc de Florence cocufié dans Les amours de Cellini (1934) et celui du meilleur second rôle pour Tortilla Flat (1942), dans lequel il incarnait un hispanique quelconque qui prenait soin des chiens.
Frank Morgan épousa Alma Muller (1895-1970) en 1914; ils eurent un fils. Leur mariage prit fin avec sa mort en 1949. Il était de notoriété publique qu’il avait un problème avec l’alcool, fait attesté par de nombreuses personnes avec qui il travailla comme l’actrice Margaret Hamilton (La Méchante Sorcière de l’Ouest dans Le magicien d’Oz) et l’historien du film, Aljean Harmetz. Frank Morgan portait parfois une valisette noire équipée d’un mini bar.
La nièce de Frank Morgan, Claudia Morgan, (née Wuppermann) fut une actrice de théâtre et de cinéma, surtout connue pour avoir interprété le rôle de Vera Claythorne dans la première représentation sur Broadway du roman d’Agatha Christie, Les dix petits négres.
Frank Morgan était aussi un frère du dramaturge Carlos Wupperman, qui fut tué sur le Rhin en 1919 alors qu’il faisait partie de l’armée d’occupation. Carlos Wupperman n’eut qu’une pièce représenté à Broadway. The Triumph of X commença à la Comedy Theater à New York City le 24 août 1921 et connut trente représentations.
La production, en dehors de Frank Morgan, comprenait comme vedette féminine Helen Menken, et pour sa première apparition à Broadway, l’acteur de caractère Robert Keith, père de l’acteur Brian Keith et ex mari de l’actrice du Theater Guild, Peg Entwistle, qui se suicida en se jetant du Hollywood Sign en 1932.
Frank Morgan décéda d’une crise cardiaque le 18 septembre 1949, alors qu’il tournait Annie Get Your Gun (il fut remplacé par Louis Calhern).
Il est enterré au Green-Wood Cemetery de Brooklyn. Sa pierre tombale porte son vrai nom, Wuppermann, ainsi que son nom de scène, Frank Morgan. Il a deux étoiles sur le Hollywood Walk of Fame pour le cinéma au 1708 Vine Street et pour la radio au 6700 Hollywood Boulevard à Hollywood, Californie.
Sa contribution au western fut la suivante :
The Gray Towers Mystery de John W. Noble (1919), Billy Durland
Dangerous Nan McGrew de Malcolm St. Clair (1930), Muldoon
Henry Goes Arizona de Edwin L. Marin (1939), Henry Conroy
Franc jeu de Jack Conway (1941), le juge Cotton

Avatar du membre
Cole Armin
Maire
Messages : 6986
Localisation : Albuquerque
Contact :

Re: Frank MORGAN (1890-1949)

Messagepar Cole Armin » 15 juil. 2018 9:40

Image
Image
"Attends d'être aussi vieux que moi pour parler comme moi"
Walter Brennan dans La Rivière rouge

Discutez cinéma!

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24126
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Frank MORGAN (1890-1949)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 10 janv. 2019 18:29

metek a écrit :Frank Morgan - 1934 - Metek09-Artwork-Production (2019)

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Náin et 4 invités