Harold HUBER (1909-1959)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8016

Harold HUBER (1909-1959)

Messagepar DEMERVAL » 27 nov. 2017 16:10

Harold Huber naquit Harold Joseph Huberman dans le Bronx le 5 décembre 1909, de Joseph Huberman et "Mammie" Glassberg, des immigrants juifs originaires de la Russie Impériale, qui étaient arrivés aux Etats-Unis alors qu’ils étaient enfants. Son père était le directeur d’une société d’optique. Harold Huberman intégra l’Université de New York à la fin de 1925 à 16 ans. Il fut membre de l’équipe de débat de l’université et lors de sa troisième année devint l’éditeur du magazine de l’école intitulé The Medley. Son mandat à ce poste fut marqué par un incident, rapporté dans les journaux quand l’administration suspendit la publication de The Medley en mai 1928 pour avoir imprimé "des informations…ne correspondant pas à la renommée de l’Université de New York".
Après en avoir terminé brillamment avec ses études en 1929, Harold Huberman fréquenta brièvement l’Université de Columbia, semblerait-il en classe de droit mais quitta apparemment l’établissement pour honorer son premier rôle en 1930.
Le 22 septembre 1930, Harold Huberman devint Harold Huber, pour une adaptation sur Broadway de L’adieu aux armes. Son nom de scène à consonnance plus anglaise était ironique, en cela que tous ses rôles devaient être des caricatures ethniques de types divers. Il parlait plusieurs langues. Son premier rôle d’acteur dura un mois. Il devait avoir plusieurs rôles dans trois productions de Broadway durant les deux années qui suivirent, avant de décrocher quelques rôles pour Warner Bros. pour des films tournés en extérieur à New York. Son visage fut balafré lors d’un combat amateur d’escrime, ce qui ajouta à sa propension à incarner les méchants.
Harold Huber fit ses débuts sur le grand écran à la fin de 1932 dans Nuit d’aventures et il enchaîna rapidement avec un petit rôle dans 20 000 ans sous les verrous. Il apparut dans presque cent films durant les années 1930 et 1940. Un de ses premiers rôles notables fut celui du mouchard Nunnheim dans, L’introuvable (1934). Il interpréta de nombreux rôles devant utiliser un accent comme celui de Ito Nakamura, un américano-japonais dans le film de 1942, Little Tokyo, U.S.A.. Parmi ses nombreux rôles figurent des apparitions en officier de police dans divers films de Charlie Chan dont Charlie Chan à Broadway (1937), en officier français dans Charlie Chan at Monte Carlo (1937) et Charlie Chan in City in Darkness (1939) et en brésilien dans Charlie Chan in Rio (1941). Il assuma un rôle-clé en tant que membre de la Légion Etrangère Française dans Beau Geste (1939). Il endossa eussi des rôles dans des films mettant en scène Mr. Moto et Charlie McCarthy.
Harold Huber incarna Hercule Poirot dans The Adventures of M. Hercule Poirot dans une série diffusant des épisodes de 30 minutes qui eut cours de février à octobre 1945. Agatha Christie introduisit le programme initial de la série à la radio sur les ondes courtes. D’octobre 1946 à octobre 1947, Harold Huber commença un programme radiodiffusé quotidien de 15 minutes sur CBS, dans le rôle de Hercule Poirot, programme intitulé Mystery of the Week, avec des scripts d’Alfred Bester. Harold Huber incarna aussi Fu Manchu à la radio dans un programme éponyme.
Harold Huber fit ses débuts à la télévision en 1950, en tant que la vedette d’une série dramatique hebdomadaire de 30 minutes, I Cover Times Square, diffusé sur ABC. Il y incarnait Johnny Warren, un journaliste et chroniqueur radio nationalement connu. Harold Huber produisit aussi l’émission faite à New York, qui dura seulement une saison.
En septembre 1958, Harold Huber fut le partenaire d’Eva Gabor dans une reprise éphémère de la pièce de Frank Wedekind, Lulu, qui fut son dernier crédit. Harold Huber décéda durant une opération chirurgicale pratiquée au Jewish Memorial Hospital le 29 septembre 1959, laissant derrière lui son épouse Ethel et sa fille Margaret. Il est enterré au Mount Hebron Cemetery de Queens.
Sa contribution au western fut la suivante :
Annie du Klondike de Raoul Walsh (1936), Chan Lo
San Francisco de W.S. Van Dyke (1936), ‘Babe’
Kit Carson de George B. Seitz (1940), Lopez
Down Mexico Way de Joseph Santley (1941), Pancho Grande

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8016

Re: Harold HUBER (1909-1959)

Messagepar DEMERVAL » 15 déc. 2017 14:12

ImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité