La Bataille de l'or - Gold is where you find it - 1937 - Michael Curtiz

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8212
Localisation : oregon

La Bataille de l'or - Gold is where you find it - 1937 - Michael Curtiz

Messagepar lasso » 14 nov. 2017 14:10

Pays . USA - anglais
Studio : Warner
Réalisateur : Michael Curtiz
Musique : Max Steiner
longueur : 1h34
couleur : Technicolor

artistes
George Brent / Jared Whitney
Olivia De Havilland / Serena Ferris
Claude Rains / Colonel Ferris
Marguaret Lindsay / Rosanne
John Litel / Ralph Ferris
Tim Holt / Lance Ferri
Barton MacLane / Slag Martin
Maria Ralston / Molly Featherstone

Mon synopsis https://decrypte.westernmovies.fr/cri.php?id=2067

Image
Image
Image
Image


et voici l'affiche française

image : notre cinéma

Image
Modifié en dernier par lasso le 14 nov. 2017 14:14, modifié 2 fois.

Avatar du membre
COWBOY PAT-EL ZORRO
Texas ranger
Texas ranger
Messages : 5163
Localisation : Val-de-Marne
Contact :

Re: La Bataille de l'or - Gold is where you find it - 1937 - Michael Curtiz

Messagepar COWBOY PAT-EL ZORRO » 25 juin 2018 8:41

Vu et enregistré en 2003 quand feu mon grand-père paternel avait Canal Sat (TCM) quelques semaines avant le BAC... C'est dire si je m'en souviens...

J'avais bien aimé même si ça me faisait drôle ici de retrouver Olivia de HAVILAND sans Errol FLYNN... Un beau film et un bon casting... Faudrait que je le revois car ça fait longtemps... :?
Image

Avatar du membre
Moonfleet
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1898
Contact :

Re: La Bataille de l'or - Gold is where you find it - 1937 - Michael Curtiz

Messagepar Moonfleet » 07 juin 2019 12:31

Image



La Bataille de l’Or (Gold is where you Find it, 1937) de Michael Curtiz
WARNER


Sortie USA : 12 février 1938

Le seul motif pour lequel on trouve de temps en temps ce western évoqué dans les diverses histoires du cinéma est qu’il a été le premier film de la Warner à utiliser le procédé Technicolor Trichromique, le fameux Technicolor qui nous a enchanté les rétines durant tout l’âge d’or hollywoodien. Cependant, qu’il reste aussi peu méconnu peut aisément se comprendre, La Bataille de l’Or, malgré son important budget, faisant partie des œuvres mineures de l’immense Michael Curtiz. Le sujet était pourtant original et encore peu (voire pas) abordé ; à travers l’évolution économique de la Californie lors de la seconde ruée vers l’or (celle de 1877), sont remémorés les conflits qui eurent lieu entre mineurs et fermiers dans la vallée de Sacramento. En effet, dans ce dernier quart de siècle, les techniques utilisées par les chercheurs d’or pour extraire le minerai étaient de gros tuyaux envoyant de l’eau à haute pression contre les parois montagneuses afin de les éroder et ainsi faire couler la terre ensuite tamisée. Mais les torrents de boue qui en découlaient et les immenses mètres cubes d’eau utilisées allaient ensuite se répandre dans la vallée inondant les vergers et autres cultures allant même jusqu’à causer de dramatiques accidents causant des pertes humaines. A ces faits historiques s’ajoute une romance entre Jared Whitney (George Brent), le nouvel intendant d’un campement de mineurs et Serena Ferris (Olivia De Havilland), la fille d’un grand propriétaire terrien (donc du camp adverse), ce dernier allant de plus prendre la tête de la lutte contre les chercheurs d’or qui viennent accidentellement de détruire une maison et ses habitants suite à une coulée de boue.


Image

Michael Curtiz est assurément doué quant il s’agit de filmer des hommes et machines en action ; tout ce qui concerne l’aspect documentaire (assez longuement mis en valeur et ce, dès le prologue d’environ 4 minutes) est effectivement filmé avec une certaine grandeur, la virtuosité du montage, des cadrages et des mouvements de caméra donnant du mouvement et de l’ampleur à presque toutes les séquences en extérieures, certains s’avérant même très spectaculaires grâce aussi à l’utilisation du Technicolor qui, dès le début nous en met plein les yeux. Mais là où le bât blesse, c’est au niveau du scénario et du casting. C’est déjà Robert Buckner qui s’est attelé à l’écriture avant de signer les autres westerns de Curtiz, notamment ceux avec Errol Flynn. Mais son travail en duo avec Warren Duff est moyennement convaincant, commençant très bien mais s’enlisant dès la mi-parcours dans des scènes en intérieurs (soirées, salons, tribunaux…) beaucoup trop bavardes et mal rythmées. Le réalisateur fait parfois passer la pilule grâce à ses étonnants travellings dont celui traversant un immense salon en longeant un immense bar au niveau des consommations aux couleurs pétantes mais l’intérêt retombe assez vite d’autant que tous les personnages s’avèrent assez fades faute à un casting franchement peu enthousiasmant à l’image de son ‘héros’ joué sans aucune conviction par l’insipide George Brent. Face à lui, Olivia de Havilland s’est peut être sentie obligée de minauder plus qu’à l’accoutumée et il faut avouer qu’elle n’arrive guère à nous séduire non plus ; face à Errol Flynn, ses interprétations étaient d’une toute autre trempe. Et il n’y a aucun seconds rôles pour rattraper ce sentiment de platitude généralisé pas même un Claude Rains que l’on a connu plus inspiré. Quant à John Litel, le comédien interprétant le frère d’Olivia de Havilland, il est complètement transparent.


Image

Malgré tous ces défauts, grâce à un Michael Curtiz chaleureux et à une histoire assez nouvelle, on se prend souvent au jeu ; on regrette d’autant plus qu’avec un tel budget, le film n’ait pas eu plus d’ampleur et n’ait abouti au final qu’à un honnête divertissement sans conséquences. En l’état, un western californien dépaysant et coloré -donc par le fait pas désagréable- mais manquant singulièrement de caractère et à l’écriture un peu lâche.


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités