Pauline GARON (1901-1965)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7279

Pauline GARON (1901-1965)

Messagepar DEMERVAL » 11 juil. 2017 18:23

Née Marie Pauline Garon à Montreal, Québec, le 9 septembre 1901, Pauline Garon était la fille de Pierre et Victoria Garon. Pierre était de descendance française et Victoria d’origine irlandaise. Son père travailla d’abord pour le département postal canadien puis pour une agence d’assurance où il parvint à amasser suffisamment d’argent pour envoyer son fils cadet (d’une fratrie de 11 enfants) au couvent du Sacré-Coeur à Montreal, une des plus prestigieuses écoles de la ville. Pauline Garon fréquenta cette école pendant 11 années. Elle fut la première diplômée de l’institution à se produire au théâtre. Pauline n’apprit pas l’anglais avant l’âge de 10 ans.
Aux alentours de la vingtaine d’années, Pauline s’enfuit à New York où elle commença à travailler sur Broadway dans des productions comme Buddies et Sonny. Pauline débuta sur le grand écran dans Remodeling Her Husband en tant que doublure de Dorothy Gish. On affirma qu’elle était la protégée de Lillian Gish.
En 1920, dès son arrivée à Hollywood, elle fut associée avec D.W. Griffith. Son premier rôle important survint en 1921 dans The Power Within. Elle fut aussi la doublure de Sylvia Breamer dans Doubling for Romeo (1921).
En 1923, elle fut célébrée comme la nouvelle découverte de Cecil B. DeMille. Il ne la casta que dans deux films. L’un d’eux fut La rançon d’un trône (1923). Elle fut choisie pour faire partie des WAMPAS Baby Stars de 1923. Même avant sa "découverte", Pauline avait été sans discontinuer une star montante. Elle apparut face à Owen Moore dans Porté manquant (1922). Pauline reçut des critiques favorables pour son rôle dans l’adaptation par Henry King de Sonny (1922). Elle avait été choisie pour ce rôle par Henry King après qu’il l’ait vue portraitiser le rôle sur les planches de Broadway.
En 1922 elle joua avec Richard Barthelmess dans le film de la First National Pictures, Sonny. Son rôle de Florence Crosby l’amena aux portes de la starisation. Cependant, l’ingénue ne professait pas le désir de devenir une célébrité. Pauline admit qu’elle pensa aux responsabilités engendrées par le fait d’être une star et ceci l’effraya.
Pauline fit au minimum cinq films par an, une fois sa popularité établie. Elle interpréta de nombreux rôles principaux dans des films de série B et des rôles secondaires dans des films plus palpitants. Les années 1920 furent une magnifique décennie pour l’actrice. Elle fut la costar avec Gloria Swanson et John Boles dans Sunya qui fit l’ouverture du fastueux Roxy Theater de New York City, le 11 mars 1927.
A partir de 1928, la carrière de Pauline commença à décliner dramatiquement. Vers la fin, elle apparut principalement dans des restitutions françaises des films d’Hollywood. Elle fut aussi castée dans des films en anglais moins populaires.
Au début des années 1930, Pauline n’obtint plus que des petits rôles non crédités et en 1934, elle avait disparu des écrans. Pauline Garon interpréta un petit rôle dans Qu’elle était verte ma vallée (1941). Elle fit aussi deux westerns, Song Of The Saddle (1936) et The Cowboy and the Blonde (1941).
Pauline Garon se maria trois fois. Elle épousa l’acteur Lowell Sherman le 15 février 1926. L’influence de Lowell Sherman amena Pauline à refuser un contrat à long terme avec Paramount. En février 1928, Pauline Garon devint une citoyenne américaine. Elle se sépara de Lowell Sherman en août 1930. En février 1940 elle s’enfuit avec la star de radio et acteur John Alban, à Yuma, Arizona. Pauline et John divorcèrent en 1942. Elle épousa finalement le comédien Ross Forester et ils restèrent ensemble jusqu’à sa mort.
Le golfer Gene Sarazen se remémora avoir escorté Pauline Garon au Cocoanut Grove dans la première tenue de gala qu’il posséda. Sarazen épousa Catherine Mary Peck en 1924.
Au sommet de sa carrière, en 1923, l’adresse postale de Pauline était Famous Players-Lasky Corporation, Hollywood, Californie.
Pauline Garon décéda au Patton State Hospital, une institution psychiatrique de San Bernardino, Californie, le 30 août 1965. Des troubles cérébraux causèrent apparemment sa mort. Elle avait 63 ans. La santé de Pauline avait été précaire depuis quelques temps. Elle avait fait une syncope dans les studios de la 20th Century Fox studios en juin 1952.
Sa contribution au western fut la suivante :
Le réprouvé de Victor Scherzinger (1929), une fille à la fête
Song of the Saddle de Louis King (1936), une femme
The Cowboy and the Blonde de Ray McCarey (1941), un secrétaire

DEMERVAL
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7279

Re: Pauline GARON (1901-1965)

Messagepar DEMERVAL » 12 juil. 2017 9:54

ImageImageImageImageImageImageImageImage



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité