Joe Don BAKER (1936- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8554

Joe Don BAKER (1936- )

Messagepar DEMERVAL » 21 juin 2017 15:29

Joe Don Baker est né le 12 février 1936 à Groesbeck, Texas, d’Edna McDonald et Doyle Charles Baker. Il fréquenta l’Université de Nord Texas. En 1964 il apparut sur les planches dans Marathon '33 au théâtre ANTA de New York City. Sa carrière prit ses racines dans la télévision, bien qu’il apparut dans plusieurs films, dont en 1967 Luke la main froide. Il apparut dans de nombreuses séries télévisées, en gravissant les échelons pour devenir guest star dans des séries comme La grande vallée (dans laquelle il interprète un américano-indien éduqué à Harvard avec un penchant pour la bagarre) et La nouvelle équipe (où il apparut en voleur de distributeur automatique illettré). En 1971 il incarna le rôle-titre du téléfilm Le retour du tueur, avec Telly Savalas.
Physiquement impressionnant avec ses 1m89, il était fait pour les westerns, aussi bien sur le grand que le petit écrans. Tout en apparaissant à la télévision dans des séries de premier plan comme Bonanza et Gunsmoke, il endossa des seconds rôles dans des films tels Les colts des sept mercenaires (1969) et Deux hommes dans l’ouest de Blake Edwards, mais sa carrière cinématographique ne décolla pas avant qu’il n’incarne le frère cadet de Steve McQueen dans Junior Bonner de Sam Peckinpah au sujet d’un cowboy pratiquant le rodéo à l’ère contemporaine, film qui sortit à la fin de 1972.
Son heure de gloire survint en 1973 dans le film Tolérance zéro, réalisé par Phil Karlson. (Il devait aussi jouer dans le dernier film du cinéaste, La trahison se paie cash, deux ans plus tard.) Sorti en février pour une exploitation régionale, Tolérance zéro trouva son public et devint un succès insoupçonné et fut redistribué sur la plan national avec une nouvelle campagne publicitaire utilisant le slogan, "Quel est la dernière fois que vous avez regardé un film en applaudissant?" Le film ramassa finalement 23 millions de dollars au box office (l’équivalent d’approximativement 122 189 655 millions de dollars de nos jours). La performance de Joe Don Baker fut encensée par Pauline Kael, mais il refusa de tourner la suite.
Plus tard cette année-là, son travail dans Tuez Charley Varrick aida à consolider sa réputation. Il fut encensé pour son interprétation courageuse et à contre-courant du sadique tueur à gages Molly. Joe Don Baker se vit offrir un caméo dans le remake mais il déclina l’offre. En 1974, il fut la vedette du film d’aventure Les 7 aiguilles d’or.
Joe Don Baker a donné un certain nombre de performances extraordinaires durant les 40 années que dura sa carrière. En 1980, il devint le premier acteur à recevoir 1 million de dollars pour étre la vedette d’une série télévisée, l’éphémère Eischeid.
Il fut "The Whammer," un joueur de baseball calqué sur Babe Ruth, en 1984 dans le drame sportif Le meilleur avec en vedette Robert Redford.
En 1985, il incarna le Chef corrompu Jerry Karlin dans Fletch aux trousses. Au Royaume Uni, il interpréta l’agent de la CIA, Darius Jedburgh dans la série dramatique de BBC Television, Hors de contrôle. Il fut nominé pour le British Academy Television Awards du meilleur acteur, mais perdit face à sa costar Bob Peck.
Martin Scorsese le dirigea dans le rôle d’un détective privé en 1991 dans Les nerfs à vif, embaûché par un homme (Nick Nolte) dont la famille est menacée par un ex-détenu psychopathe (Robert De Niro).
Alors que Carroll O'Connor subissait un pontage cardiaque, Joe Don Baker prit sa place dans la série télévisée Dans la chaleur de la nuit. Baker apparut en capitaine Tom Dugan, un capitaine de police à la retraite qui remplaçait le personnage interprété par O'Connor, parti assister à une convention policière. Plus éécemment, il apparut dans "Joe la Crasse", "Shérif, fais-moi peur" et "Strange Wilderness." Baker interpréta "le Roi" dans "Mud" avec Matthew McConaughey, Reese Witherspoon et Sam Shepard.
En 1987, Baker décrocha le rôle du méchant Brad Whitaker dans le film de James Bond, Tuer n’est pas jouer avec Timothy Dalton dans le rôle de James Bond. En 1995 et 1997, Baker fit son retour dans la série, en interprétant cette fois un personnage différent, l’agent de la CIA, Jack Wade, dans GoldenEye et Demain ne meurt jamais avec Pierce Brosnan dans le rôle de Bond. Baker est l’un des trois acteurs à être apparu comme allié de Bond et comme son ennemi. Les autres étant Charles Gray qui apparut en Henderson dans On ne vit que deux fois et en Blofeld dans Les diamants sont éternels, et Walter Gotell qui apparut en Morzeny, l’entraîneur de l’île du Spectre dans Bons baisers de Russie et en Général Gogol, le chef du KGB, dans six films entre 1977 et 1987.
Le personnage de Wade est similaire à celui de l’agent de la CIA Darius Jedburgh, interprété par Baker dans la sérial de 1985 Edge of Darkness. Cette serial fut dirigé par Martin Campbell et est considéré par plusieurs critiques comme étant son meilleur travail. Campbell casta aussi Baker dans le rôle de Wade dans GoldenEye.
En 2009, Baker délivra une autre performance dans The Cleaner sur A&E, en incarnant un ex militaire alcoolique essayant d’aider un ami policier ayant perdu son fils. Il loue les services de William Banks (incarné par Benjamin Bratt) tpour l’aider à retrouver le chemin de la sobriété.
Sa contribution au western est la suivante :
Honey West, un épisode, Rocky Hansen dans “Rockabye the Hard Way” (1965)
Le cheval de fer, un épisode, Johnson dans “Cougar Man” (1966)
Bonanza, un épisode, Luke Harper dans “The Real People of Muddy Creek” (1968)
Gunsmoke, deux épisodes:
- Woody Stoner dans “Prime of Life” (1966)
- Tom Butler dans “Reprisal” (1969)
La grande vallée, un épisode, Tom Lightfoot dans “Lightfoot” (1969)
Les aventuriers du Far West, un épisode, un villageois dans “The Oldest Law” (1969)
Les colts des sept mercenaires de Paul Wendkos (1969), Slater
Le ranch L, trois épisodes :
- Day Pardee dans “The High Riders” (1968)
- Santee dans “Cut the Wolf Loose” (1969)
- Clovis Horner dans “Shadow of a Dead Man” (1970)
Chaparral, un épisode, Yuma dans “The Hostage” (1971)
Deux hommes dans l’ouest de Blake Edwards (1971), Paul Buckman
Junior Bonner de Sam Peckinpah (1972), Curly Bonner
The Shadow of Chikara d’Earl E. Smith (1977), Wishbone Cutter

Avatar du membre
Bat Lash
Marshall
Marshall
Messages : 2186

Re: Joe Don BAKER (1936- )

Messagepar Bat Lash » 21 juin 2017 18:09

il y a aussi Final Justice (1984) polar inspiré de Brannigan et D'un Shérif à New-York situé en Italie :http://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/Film/FinalJustice
Image

Avatar du membre
lafayette
Sorcier
Sorcier
Messages : 6936
Localisation : Landais expatrié 91

Re: Joe Don BAKER (1936- )

Messagepar lafayette » 19 nov. 2017 21:27

J’ai signalé récemment Dans Infidélités au western le formidable rôle de Joe Don Baker dans Walking Tall ou Justice Sauvage, film qui m’a scotché! Quelle présence de cet acteur dans un film biographique d’un vrai Shérif contemporain.
Ariadna Gil et John Wayne icongc1

Avatar du membre
Chris
Marshall
Marshall
Messages : 2646
Localisation : ok corral
Contact :

Re: Joe Don BAKER (1936- )

Messagepar Chris » 06 mars 2018 16:23

Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités