Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Voir tous les films critiqués
Règles du forum
Avant d'ouvrir un nouveau sujet de discussion, pensez à consulter la liste de tous les westerns critiqués sur ce forum

SVP : Pour les images larges et lourdes, utilisez IMG2 et non IMG pour faire une miniature. Pensez aux connexions lentes!
Avatar du membre
pouêt
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1257
Localisation : Bétaille (Lot)

Keoma - 1976 - Enzo G. Castellari

Messagepar pouêt » 02 sept. 2005 15:32

C'est un western italien que je qualifierais de gothique. D'abord parce qu'il a été tourné à une époque où la mode des westerns spaghetti était révolue. D'autre part parce que les partis-pris du réalisateur en terme d'ambiance et de thématique louchent vers le surnaturel.
Le meilleur exemple est l'apparition théatralisée de la vieille femme -la Mort ?- à intervalle régulier juste avant les effusions de sang.
Autre exemple, les flash-backs qui se mélangent au récit par d'astucieux mouvements de caméra et par l'intégration des personnages adultes en tant que spectateur des scènes de souvenir d'enfant. Tout ceci rend le film très intriguant. Je reconnais que c'est particulier, surtout dans un genre plus habitué aux mises en scène "brutes de décoffrage", mais ce ne fut pas pour me déplaire.
Il y a aussi les décors. L'Ouest décrit dans ce film n'est pas sans rappelé celui de Django. Des ruines, des gens malades, de la boue, de la poussière, du vent, des costumes crades, etc...
Cela dit, le film n'évite pas certains écueils et certaines lourdeurs. Par exemple la tignasse que porte Franco Nero. Quelle idée ? La mode baba-cool des seventies dans doute. Certes il est métis indien, mais de là à lui nouer un bandana dans les cheveux, faut pas pousser...
Autre détail qui m'a un peu agacé : la musique. La mélodie à la guitard est très bien, mais les vocalises de la choriste sont irritantes. Parfois elles se mélangent avec celle d'un bariton qui essaye d'arracher votre caisson de basse. Ce n'est pas très réussi, c'est le moins qu'on puisse dire.
Et puis ces ralentis pendant les scènes d'action... pffff. Aaaaah le type qui s'effondre dans une flaque d'eau pendant 5 secondes, et la cascade en cheval à travers la pallissade.... Ca fait de jolies images certes, mais ça casse le rythme je trouve. Bon, je m'attendais à pire. Il y en a qq'unes, mais ça passe encore. Castellari n'est pas Peckimpah : il a son propre talent je pense, et il aurait pu éviter de repomper certains effets de La Horde Sauvage quand-même.
Reste la fin. Alors là chapeau. La scène d'action finale entre le héros et les bad boys est vraiment géniale. ATTENTION SPOLIER !!!!!
Vous allez me dire, c'est la ennième scène de flingage dans les ruines d'une ville abandonnée. Certes. Mais si je vous dis qu'après plusieures minutes de mise en place avec craquement du parquet et grincement de porte, la bande son 'filtre' les coups de feu pour ne laisser passer que les hurlement de la jeune mère en train d'accoucher l'autre côté de la rue, ça ne vous file pas les jetons ? Moi ça m'a donné la chair de poule. La métaphore est belle (des hommes se donnent la Mort pendant qu'une femme donne la Vie), et le climax entre le gentil et les méchants n'en est que renforcé. J'ai beaucoup aimé ce passage. FIN DU SPOILER.
En résumé, du bon western italien, pas rigolo pour un sou (on est a des années lumières de Trinita !), dont les qualités font vite oublier les quelques défauts.
Allez je me lance à donner une note (chose que je ne faisais pas jusqu'alors) : 7/10.
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Avatar du membre
christian ( houba )
Trappeur
Trappeur
Messages : 3327
Localisation : arry-moselle district de Rio Bravo

Messagepar christian ( houba ) » 02 sept. 2005 23:40

commentaire de Claude Ledu

(spécialiste du western italien, envisage d'écrire un livre sur le western européen,avait un projet de film non abouti avec Guy Madison)

dans le numéro de Monster Bis spécial Franco Nero :

au moment où les Trinita achevaient le western spaghetti , au moment où des gens comme Corbucci, Sollima, Léone se tournaient vers d'autres horizons, Enzo G Castellari eut l'audace de faire Keoma et signa, du coup son oeuvre la plus aboutie.

Dans le plus haut style des meilleurs moments du western à l' italienne, Keoma est un film qui imprègne l' écran avec ses accents désespérés et tragiques, bouleversant dans son aboutissement irrémédiable, qui en fait, ne donne ni vainqueurs ni vaincus.Même si Kéoma survit et venge son père adoptif, il sait que,finalement il n'est plus qu'une ombre poursuivie par la mort , et condamnée à disparaitre.

Nero habite le personnage de Keoma avec cette puissante densité qui emporte le film et la mise en scène inventive de Castellari est en osmose parfaite avec le jeu de Nero.....................indiscutablement cette oeuvre crépusculaire fut le testament du western spaghetti
carpe diem

Avatar du membre
nathan
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1290

Messagepar nathan » 21 avr. 2006 19:43

L'exemple type du western complètement gaché par sa musique. Pouet en faisait justement la remarque dans le topic du grand silence
Pouet a écrit :Mais alors la musique en revanche... elle est à se pendre ! :hang:


La chanson constamment chantée par une voix féminine puis masculine est une véritable épreuve pour les nerfs tellement elle est crispante, répétitive(inutile ), assommante.
Du coup, on est déconcentré et perturbé et il est difficile de se faire une idée de ce western.

Carcasse , tu vas adorer ! :mrgreen:

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1743

Messagepar Liko » 22 avr. 2006 15:50

C'est vrai qu'une bonne musique avec un côté mystèrieux aurait rajoutée une note encore plus fantastique au film, surtout les passages avec la vieille femme.
Personnellement je trouve que Keoma est un film réussit avec de bonnes transitions "flashback" de l'avant Lelouch.
L'Histoire est bien, un western qui ne laisse pas de marbre.
Image

Avatar du membre
tepepa
Marshall
Marshall
Messages : 2198
Contact :

Messagepar tepepa » 23 avr. 2006 9:59

J'ai l'impression d'être le seul au monde à aimer la musique de Keoma !?

Avatar du membre
pouêt
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1257
Localisation : Bétaille (Lot)

Messagepar pouêt » 23 avr. 2006 10:48

Poor lonesome cowboy ! :wink:
Les westerns ? Ya pas d'âge pour en manger !

Avatar du membre
Sartana
Shérif
Messages : 2960
Localisation : Dans la vallée des vautours
Contact :

Messagepar Sartana » 23 avr. 2006 11:12

Non Tepepa, tu n'es pas seul, moi aussi j'aime beaucoup la musique de Keoma, notamment le générique chanté :beer1:

En revanche, je serais un peu plus critique envers la scène où Keoma attend la bande de Caldwell (Donald O'Brien) et qu'ils se font face. La caméra tourne, la musique est lancinante, mais la voix du chanteur !... Était-elle indispensable ? Je trouve qu'au départ elle colle à peu près, mais elle bascule trop dans les graves et gâche un peu...

Malgré ce détail, Keoma a pour moi une BO excellente ! :wink:
"Il suffit de franchir les limites de la violence individuelle qui est criminelle,
pour atteindre la violence de masse qui... qui fait l'histoire..." Brad Fletcher dans Le dernier face à face
Personne a écrit :Sartana, tu as un coeur de pierre!

Avatar du membre
pantera
Barman
Messages : 81
Localisation : valley of fire

Messagepar pantera » 26 avr. 2006 20:37

J'ai honte de pas l'avoir vu encore !
Je le verais enfin dur arte. J'espere qu'il me plaira car il me semble que c'est un film qui a quand meme fait succée.

Liko
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1743

Messagepar Liko » 27 avr. 2006 22:33

Finallement la musique est bien, ca va avec l'ambiance du film. Bonne musique :applaudis_6:

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 260
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 27 avr. 2006 22:33

Tepepa a écrit:

J'ai l'impression d'être le seul au monde à aimer la musique de Keoma !?


Ce n'est pas une impression, du moins en ce qui me concerne. :twisted:
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 260
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 27 avr. 2006 22:41

Voilà un film que j'ajoute de suite à ma liste des films à ne jamais oublier... et à ne jamais revoir non plus! Oeuvre de génie, Kéoma est un condensé de tout ce que j'aime dans le western spaghetti: mise en scène hiératique, scénario à la fois linéaire et incompréhensible, interprétation über-lamentable, ralentis parfaitement inutiles, symbolisme lourdingue, le tout enrobé d'une chanson poignante, interprétée semble-t'il par Catherine Ringer imitant Montserrat Caballé en duo avec Leonard Cohen imitant Renaud (à moins que ce soit l'inverse) Bref, une heure trois quarts de torture haut de gamme que j'ai endurée avec un courage qui m'étonne moi-même. Ah, sinon il paraît que Libération a soutenu très fort ce pensum. Voilà une nouvelle preuve que Libération et moi n'avons pas les mêmes valeurs, comme ils disent chez Bordeau-Chesnel.

En résumé: :gun: :gun: :gun:
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Avatar du membre
pantera
Barman
Messages : 81
Localisation : valley of fire

Messagepar pantera » 27 avr. 2006 22:49

Sa y est je l’ai enfin vu et je peut dire que j’ai bien aimer malgré un début pitoyable.
Il est vrai que la musique est soulante ce qui gâche un peu du film, les scène action au ralenti en gâche un peu plus .
C’est seulement a la fin que je me suis rendu compte que c’était un bon western spaghetti plutôt pessimiste comparer a ce de sergio léone.

Avatar du membre
Koursky
Barman
Messages : 82

Messagepar Koursky » 27 avr. 2006 22:51

bah la musique elle est speciale mais c'est pas ce qui m'a le plus choque en fait, elle est dans la tendance de l'epoque je dirai, et ca passe pas trop mal je trouve, ca serait plus les ralentis qui durent 10 secondes qui sont un peu lourd...
bref je connaissais pas avant ce soir, je reste un peu sur ma faim, c'est un bon western, voire tres bon, l'ambiance est vraiment terrible, mais il manque un petit quelque chose, je sais pas trop quoi...

mais l'ambiance "boue-peste-vent-onrigolejamais" c'est reussi :)

Avatar du membre
Pecos Bill
Cowboy
Messages : 260
Localisation : Death Valley

Messagepar Pecos Bill » 27 avr. 2006 22:54

L'accent anglais des interprètes de la chanson (non crédités, et ça se comprend en les écoutant...) est digne de Jacques Delors. Mais le pire c'est quand même de voir Woody Strode - celui du Sergent Noir de Ford! - échoué dans cette chose. Franchement, ça fait mal.
"Ceux qui volent caravanes, ceux qui volent chevaux, sont du camp du grand Buffalo"

Avatar du membre
Sentenza
Convoyeur de bétail
Messages : 247
Localisation : sur mon cheval
Contact :

Messagepar Sentenza » 27 avr. 2006 22:57

et hop commentaire à chaud :)

Je l'ai trouvé super
commençons par la musique pour dire que moi aussi je l'ai bien aimée elle crée une tension à chaque fois et j'ai trouvé très judicieux le moment où Kéoma se fait tabasser après s'être jeté sur Calwell et qu'il a laissé que la musique sur la bande-son
le chant de la femme m'a fait penser à Joan Baez mais en beaucoup beaucoup moins beau :mrgreen:

le reste du film j'ai trouvé que les caractères des personnages étaient très bien rendus (ni complètement manichéen ni complètement spaguettien (c'est à dire que tous les gens ne sont pas des crapules avec le moins crapuleux qui s'en sort^^))
au niveau des combats je l'ai trouvé très réaliste, surtout le combat à mains nues entre Keoma et ses frères, j'ai rarement dans un combat au poing (ou même au flingue si je pense à la grande scène de fusillade) l'impression que le héros a des chances de perdre. Pendant le gun fight ça m'aurait étonné qu'il meurre bien sur mais je sentais plus de tension que d'habitude dans les gun fight
les ralentis que déplore Pouet moi je les ais trouvé très bien (je suis pas fan du tout des ralentis à outrance en général) mais quand ils viennent juste après un (ou plusieurs) coups de feu de Keoma et intercalé avec des plans en vitesse normale ça accentue le côte ultra rapide du bonhomme et son côté surnaturel
Ce côté surnaturel est aussi renforcé par les apparitions de la vieille femme (qui m'a fait penser à la Mort dans Le Septième sceau de Bergman)

je cite Houba qui dit très bien ce que je veux dire
Keoma est un film qui imprègne l' écran avec ses accents désespérés et tragiques, bouleversant dans son aboutissement irrémédiable, qui en fait, ne donne ni vainqueurs ni vaincus.Même si Kéoma survit et venge son père adoptif, il sait que,finalement il n'est plus qu'une ombre poursuivie par la mort , et condamnée à disparaitre.


La mise en scène est bien fichue et tout le côté maladie et racisme est assez original
"dans le fond de quoi l'homme a t'il besoin réellement? rien que d'un bon café et d'un peu de tabac...." -Johnny Guitar-
"je connais deux choses plus belles qu'un revolver : une montre suisse et une femme de n'importe où" -La rivière rouge-


Retourner vers « Les Westerns : critiques et illustrations de films et documentaires »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité