William HAINES (1900-1973)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8554

William HAINES (1900-1973)

Messagepar DEMERVAL » 01 févr. 2017 17:33

William Haines naquit le 2 janvier 1900 à Staunton, Virginie, le troisième enfant de George Adam Haines, un cigaretier et Laura Virginia Haines (née Matthews). Deux de ses frères et soeurs décédèrent dans l’enfance. Il avait quatre frères et soeurs plus jeunes: Lillian, né en 1902; Ann, née en 1907; George, Jr., né en 1908 et Henry, né en 1917. A l’âge de 8 ans, il fut baptisé à l’Eglise Episcopale de la Sainte Trinité de Staunton où il chantait dans le choeur. Il se fascina pour le théâtre et le cinéma dès son plus jeune âge, passant des heures à regarder les films muets au cinéma local.
William Haines s’échappa de son domicile à l’âge de 14 ans, accompagné par un jeune homme non identifié à qui Haines se référait comme étant son "petit ami". La paire se rendit d’abord à Richmond puis à Hopewell, ville qui était connue pour son immoralité. Haines et son ami trouvèrent du travail à l’usine DuPont, produisant de la nitrocellulose pour 50 dollars par semaine. Afin d’améliorer leur menus, le couple ouvrit un salon de danse, qui pourrait aussi avoir servi de maison close. Ses parents, affolés par sa disparition, le recherchèrent par le biais de la police de Hopewell. Haines ne retourna pas chez ses parents, restant au contraire à Hopewell et en leur envoyant de l’argent pour les aider à vivre. Le couple demeura à Hopewell jusqu’à ce que la majeure partie de la ville soit détruite par un incendie en 1915. William Haines déménagea alors à New York City. On ne sait pas si son compagnon l’y suivit.
Suite à la banqueroute des affaires familiales et à la dépression nerveuse que subit George, Sr., la famille déménagea à Richmond en 1916. Haines revint chez lui pour subvenir à leurs besoins en 1917. Son père étant guéri et ayant retrouvé un emploi, Haines retourna à New-York City en 1919, s’installant dans la bourgeonnante communauté gay de Greenwich Village. Il fit divers boulots et fut pendant un moment le gigolo d’une femme âgée avant de devenir un modèle. Le découvreur de talents Bijou Fernandez découvrit Haines alors qu’il participait au concours des "Nouveaux Visages de 1922" organisé par la compagnie de Samuel Goldwyn et le studio lui fit signer un contrat pour 40 dollars la semaine. Il prit la route pour Hollywood avec un autre lauréat du concours, Eleanor Boardman.
La carrière de William Haines démarra lentement, apparaissant principalement dans des rôles figuratifs ou la plupart du temps non crédités. Son premier rôle significatif fut celui qu’il assuma dans La sagesse des trois vieux fous (1923). Il attira favorablement l’attention des critiques et le studio commença à lui bâtir un statut de nouvelle star. Cependant, chez Goldwyn, il continua d’interpréter des petits rôles. Il fallut attendre que le studio le prêta à la Fox pour qu’il obtienne enfin un rôle important en 1923 dans The Desert Outlaw. En 1924, la MGM loua les services de Haines à la Columbia Pictures pour un contrat de cinq films. The Midnight Express (1924), reçut d’excellentes critiques et Columbia offrit de racheter son contrat. L’offre fut refusée et Haines continua à interpréter des petits rôles pour Goldwyn. Haines enregistra son premier grand succès personnel avec Tom, champion du stade (1926) face à Jack Pickford et Mary Brian. Ce fut dans Tom, champion du stade, qu’il assit son image scénique, celle d’un jeune arrogant qui devient humble à la dernière bobine. Ce fut une formule à laquelle il fut constamment ramené durant les années qui suivirent.
Lors d’un voyage à New York en 1926, Haines rencontra James "Jimmie" Shields, probablement le long d’une route. Haines convainquit Shields de déménager à Los Angeles, lui promettant du travail comme figurant. La paire se retrouva rapidement à vivre ensemble et ils se considérèrent comme un couple engagé.
Haines continua à amasser les succès avec La petite Annie (1925) avec Mary Pickford et Vola Vale et Mirages (1928), avec Marion Davies. Haines fut une star du top 5 au box office de 1928 à 1932. Il fit brillamment la transition vers le cinéma parlant avec Alias Jimmy Valentine (1928), un film mi-sonorisé. Son premier film entièrement parlant, Navy Blues, fut diffusé l’année suivante. Il fut la vedette de Way Out West en 1930. Le Quigley Poll, une enquête des exploitants de salles de cinéma, lista en 1930 William Haines comme étant l’acteur n°1 au box office du pays.
En 1933, William Haines fut arrêté dans une YMCA (Young Men’s Christian Association) avec un marin qu’il avait racollé dans le square Pershing à Los Angeles. Louis B. Mayer, le patron de la MGM, lui délivra un ultimatum: choisir entre un simulacre de mariage ou sa relation avec Shields. Haines choisit Shields et ils restèrent ensemble pendant presque 50 ans. Mayer en conséquence renvoya Haines en mettant fin à son contrat. Il fit quelques films minables pour Poverty Row studios, puis se retira de l’écran. Ses derniers films furent tournés pour Mascot Pictures, Young and Beautiful et The Marines Are Coming en 1934.
Haines ne revint jamais devant les caméras mais continua à recevoir des offres de tournage. to acting but continued to receive offers for film roles. Durant le tournage de Boulevard du crépuscule (1950), Haines se vit offrir un rôle en caméo qu’il déclina. Il dira plus tard, "C’est plutôt plaisant d’être loin des plateaux de cinéma et de sentir que l’on en fait toujours partie parce que tous mes amis y sont. Je peux entrevoir leur bon côté sans voir le mauvais côté des studios."
Haines et Shields commencèrent une fructueuse carrière de décorateurs d’intérieurs et de vendeurs d’antiquités. Parmi leurs premiers clients figurèrent des amis comme Joan Crawford, Gloria Swanson, Carole Lombard, Marion Davies et George Cukor. Leurs vies furent perturbée quand, en juin 1936, approximativement une centaine de suprémacistes blancs les tirèrent de leur domicile d’El Porto, Manhattan Beach pour les admonester et ce, parce qu’un voisin les avait accusé d’avoir fait des propositions à son fils. L’incident fut largement médiatisé à l’époque mais la police de Manhattan Beach n’engagea jamais de poursuites contre les assaillants du couple. Les accusations d’agression sur l’enfant contre Haines et Shields étaient infondées et les poursuites furent abandonnées par manque de preuves.
Le couple s’établit finalement dans la communauté hollywoodienne de Brentwood et leurs affaires prospérèrent jusqu’à leur retraite au début des années 1970, à l’exception d’une brève interruption quand Haines dut servir durant la seconde guerre mondiale. Parmi leurs clients figuraient Betsy Bloomingdale et Ronald et Nancy Reagan alors que ce dernier était gouverneur de Californie. Ayant une maison à Palm Springs, Californie, Haines et Ted Graber dessinèrent l’intérieur de la propriété de Sunnylands de Walter et Leonore Annenberg près de Rancho Mirage.
Haines et Shields restèrent ensemble jusqu’à la mort de Haines. Joan Crawford les décrivit comme "le plus heureux couple de mariés d’Hollywood."
Le 26 décembre 1973, William Haines décéda d’un cancer du poumon à Santa Monica, Californie à 73 ans. Peu de temps après, Shields prit une overdose de somnifères. La note, qu’il laissa, disait en partie, "Au revoir à vous tous qui avez essayer de me réconforter de la perte de William Haines, avec qui je vivais depuis 1926. Je trouve qu’il m’est maintenant impossible de continuer ma route tout seul, je me sens trop seul." Ils furent enterrés l’un à côté de l’autre au Woodlawn Memorial Cemetery.
Pour sa contribution à l’industrie du film, William Haines a une étoile sur le Hollywood Walk of Fame au 7012 Hollywood Boulevard.
Sa contribution au western ne comporte qu’un seul long métrage, Way Out West de Fred Niblo (1930) dans lequel il était Windy.

Avatar du membre
Sitting Bull
Lieutenant
Lieutenant
Messages : 7945
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: William HAINES (1900-1973)

Messagepar Sitting Bull » 01 févr. 2017 23:59

Image

Image

Image

Image

Image


Petit clip mémoriel.

Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité