Francis Ford (1881 - 1953)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2840

Francis Ford (1881 - 1953)

Messagepar Hombre » 03 déc. 2016 17:58

Un grand pionnier

Image




Francis Ford de son vrai nom Francis Feeney, acteur, scénariste et réalisateur est né dans le Maine. Il était aussi
le frère ainé de John Ford.

En 1897, l'année de ses 16 ans, il part de la maison après un mariage éclair, un fils et un divorce, il s'engage dans
l'armée pour aller combattre dans la guerre hispano-américaine, mais il est renvoyé lorsque on s'aperçoit qu'il
n'a que 16 ans. Ensuite sa famille le perd de vue pendant 10 ans.

Durant ces années il a exercé différents petits boulots, a travaillé dans un cirque, puis en tant qu'acteur de
vaudeville et de théâtre. Il rencontre l'actrice Elsie Van Name, qui deviendra sa seconde épouse qui lui
donnera 2 enfants.

En 1908, il est remarqué nettoyant les lampes à gaz dans les rues de New York par un agent de la Centaur
Film Company
, qui l'engage. Ce qui sera le début de sa longue carrière au cinéma. Il transportait les décors...
il était cascadeur... Par la suite il a joue des petits rôles dans plusieurs films. Il a travaillé un temps chez Edison,
puis, pour les studios de la Star Film Company des frères Méliès, de la 101 Bison et de l'Universal.
C'est en allant rejoindre les studios de la Bison, à New Jersey, qu'il a eu l'idée de changer de nom pour ne
pas faire de tort à sa famille, il adopte le nom de Ford, la marque de voitures.

Lorsqu'il faisait partie de la Star Film Company, (qui avait commencé déjà à diffuser en 1909 des westerns,
à New Jersey, puis, au Texas), Francis Ford, « expert en maquillage », a joué toute sorte de rôles et très
vite intervient dans chaque stade de la production. Un western d'une bobine sort donc chaque semaine.
En 1910 tourne Under the Stars and Bars, dans lequel un confédéré blessé est de retour à la maison, à
Vicksburg en ruines. Ce western est peut-être l'un de ses premiers films à avoir survécu parmi les 495 répertoriés,
en tant qu'acteur, il en réalisera 179 et il en écrira 34 .

Francis Ford dans un de ses films :
Image

Le studio déménage et s'installe en Californie au mois d'avril 1911. Madame Gaston Méliès est la gérante et Ford
est son assistant. Smiling Bob est le dernier film qu'il tourne avec Gaston Méliès, en 1912. Gaston prend sa
retraite et Ford rejoint la Bison. Et il reste jusqu'en septembre 1912 le seul réalisateur.

On ne sait pas quelle est exactement la participation de Ford dans les productions 101 Bison. On ne sait
pas à quel titre Ford est engagé, et il est très probable que son travail de réalisateur ait été escamoté par Ince.
Avec le recul, on s'accorde à dire que Francis Ford était l'auteur principal de pratiquement toutes les productions
de la 101 Bison, car Ince connu pour être un bon planificateur manquait d'expérience dans la réalisation.
Il est vrai que Ford est crédité uniquement en tant qu'acteur et non en tant que réalisateur. Mais Ince reconnaitra
que Ford était : « Sans aucun doute l'un des plus accompli de tous les pionniers du cinéma. Cela lui était égal
de jouer un héros indien le matin et de composer un Abraham Lincoln l'après midi. »
Lincoln, était par
ailleurs, l'un de ses rôles de prédilection, il l'a interprété 6 ou 7 fois au cinéma, mais paradoxalement jamais avec
son frère John.

Francis Ford interprète Lincoln :
Image

Selon un article du magazine Photoplay, daté de 1916 : « Il y a 5 ans, quand le cinéma était encore à ses
balbutiements, Francis Ford était le plus jeune réalisateur »
quand la jeune Grace Cunard se présente pour
une audition, Ford la veut dans sa troupe, mais Ince et les « les gros bonnets », toujours selon le magazine,
décident autrement, aussi, quand Grace Cunard annonce sa préférence pour Ford elle est renvoyée illico,
« Ford indigné de ce traitement grossier infligé à une jeune star s'en va à Universal, Grace le suit ».

Francis Ford et Grace Cunard :
Image

En juin 1912, Ince fournit à Ford une petite troupe pour réaliser des films d'une bobine, tandis qu'Ince se reserve
les productions de 2 bobines. Ford commence aussi à produire sous sa propre marque The Broncho Motion Picture.
« Le réalisateur Ford, qui était avant chez New York Motion Picture Company, tourne maintenant des films sous la
griffe de Broncho. Son studio se trouve au Canyon de Santa Monica, près des terrains de Ince et des acteurs de la
Bison »
. Les 2 têtes pensantes, Ford et Ince tournent avec les mêmes acteurs; Ince est devenu
vice-président de Broncho, et tous deux étaient sous l'autorité de Fred Balshofer, qui reconnaitra :
« tout le mérite du succés de la Bison est dû à Tom Ince et à Monsieur Ford ».
Deux des films officiellement attribués à Ince, The Invaders (1912) et Custer's Last Fight (1912), portent
la marque de Francis Ford.
Les avis de l'époque sur les films de Ford étaient du genre : « Une action vigoureuse... pittoresque... des
batailles credibles... très louable... »


Grace Cunard, Anna Little, Ethel Grandin étaient alors les stars de la Bison à ce moment là. Mae Marsh intègre pour
un moment la troupe et Francis Ford la dirige dans The Civilian (1912).
Deux autres films, datés de 1913, qui sont arrivés jusqu'à nous, Blazing the Trail et The Burning Brand,
révèlent : « qu'il y avait quelque chose en plus : de l'empathie pour les êtres humains, une simplicité franche,
toujours dit avec un grand respect de la tragédie individuelle »
des qualités, vous l'avez compris, que l'on
retrouvera plus tard dans les films de John Ford.
En juillet 1912, le producteur Carl Laemmle a enfin ce qu'il désirait depuis longtemps, la 101 Bison, et commence
à partir de cette date à produire des films sous ce nom. Ince signe ses productions Kay Bee, plus connue comme KB
et aussi Broncho.

En 1914, c'est un autre genre que le western, le thriller qui rendra Ford très populaire à son époque. D'abord avec
la série My Lady Raffles , puis la première grande série Ford-Cunard, Lucille Love – The Girl of Mystery,
feuilleton au succès foudroyant, composé de 15 chapitres.
Universal donnait tous les moyens à Ford qui dépensait sans compter. Laemmle aimait dire : « Rappelez
vous, Monsieur Ford, je ne me soucie pas du coût de la série. Dépensez autant que vous le souhaitez.
Allez où vous voulez. Construisez autant et aussi cher que vous le souhaitez. Toute la compagnie Universal et
son dernier dollar est derrière vous. Je veux que cette série batte tous les records du box-office et vous M. Ford
avec Miss Cunard dirigez activement les choses avec votre troupe. Je reste positif et absolument certain que
The Broken Coin reussira. Allez-y! »


Cette même année, John Ford et sa mère le voient à l'écran dans un western du studio Méliès. John Ford se
rappellera plus tard avoir vu arriver son frère ainé chez ses parents un jour d'été 1914, vêtu de cachemire,
au volant d'une Stutz Bearcat et accompagné de la star du muet Grace Cunard.

Voici le modèle de la Stutz Bearcat dans laquelle John a vu arriver son frère :
Image

Grâce à Francis Ford, John Martin Feeney, qui adopte comme son frère le nom de Ford, demarre une carrière
dans le cinéma d'abord comme acteur (même si Francis trouvait qu'il jouait comme un pied), puis deviendra
le réalisateur que nous connaissons tous.

Après The Broken Coin, Ford rentre à Portland pour voir sa famille et se reposer, mais le travail est plus
fort que lui, au bout de 2 ou 3 jours il se met à l'écriture de 2 scenarii Chicken-Hearted Jim, sortie en
1915 et The Strong Arm Squad, sortie en 1916.

En 1916, Ford produit une série The Purple Mask qui compte 15 chapitres et s'avèrera un échec.
En 1917, Il réalise un thriller de 5 bobines, Who Was That Other Man, et un drame indien, avec Dark Cloud,
John Ermine of Yellowstone de 5 bobines.
Ford quitte l'Universal et fonde sa propre maison de production indépendante.
En 1918, Ford et sa femme Elsie, actrice et scénariste se remettent ensemble et fondent la Fordart Films, Inc.
Ils produisent quelques films ainsi qu'une nouvelle série, The Silent Mystery. Après cela on n'entend plus
parler de Fondart Films.

En 1919, il réalise une série western de 15 épisodes : Le Mystère des 13.
Après avoir réalisé plusieurs séries qui n'ont pas obtenu le succès escompté, l'étoile de Ford décline peu à peu,
ses fans désertent les salles.

Une affiche du feuilleton Le Mystère des 13 :
Image

Dans les années 20, il dirige principalement des westerns de série B.

Il part dans les mers du Sud et tombe gravement malade à Pago-Pago où il est aidé par Franck Baker, un marin
australien , qui le ramène au USA. Il fonde avec lui une coopérative, expérience que Baker nous raconte :

« Nous cherchions tout simplement des lieux. C'était créatif, parce que nous adaptions l'histoire à
l'emplacement. Nous trouvions dans les cartes postales le cadre de nos histoires. C'était notre script!...
on faisait cela pour des cacahuètes. Certaines de ces choses étaient faites pour environs 2.000 dollars et
nous les vendions 60.000 dollars. Tout le monde recevait exactement le même salaire. La script touchait
la même somme que le producteur, le directeur la même que le propriétaire. L'entreprise nous appartenait.
Dans les 4, 5 ans que nous avons passé ensemble nous étions une famille. Je ne pense pas avoir entendu un
reproche ou un mot de travers. Il n'y avait pas de pression. »


En 1928, Ford tourne son dernier film, Call of the Heart. Par la suite il mena une carrière uniquement d'acteur.
On peut citer L'étrange incident de William Wellman, La chevauchée fantastique de John Ford, entre autres.
Il meurt à l'âge de 72 ans, en 1953.
Source : Senses of Cinema.

Cousin John Connelly, Edward, Francis et John Feeney :
Image
Modifié en dernier par Hombre le 04 déc. 2016 1:42, modifié 3 fois.

kiemavel
Chasseur de primes
Messages : 788

Re: Francis Ford (1881 - 1953)

Messagepar kiemavel » 04 déc. 2016 0:28

Passionnant portrait d'un grand pionnier du cinéma dont je ne savais pas grand chose en dehors de quelques informations provenant des déclarations de son illustre frère qui a maintes fois mentionné qu'il devait sa carrière à Francis et qu'il avait en tout cas beaucoup appris de lui à ses débuts. Parmi les autres films dans lesquels il n'était qu'acteur, on peut aussi citer son apparition dans Young Mr. Lincoln dans lequel il joue un témoin bourré appelé à la barre par l'avocat Lincoln (Henry Fonda) ou celle dans L'homme tranquille… Dans d'autres films, il faut vraiment avoir l'oeil pour le repérer car ce sont des apparitions.

Avatar du membre
Hombre
Marshall
Marshall
Messages : 2840

Re: Francis Ford (1881 - 1953)

Messagepar Hombre » 06 déc. 2016 12:15

:num1

Tournage de Broken Coin (1915) Grace Cunard et Francis Ford sont au centre, sur le trône, la jeune Gertrude Short
est assise à coté de Miss Cunard, et John Ford est le troisième à partir de la gauche :
Image
Photo : Wikipédia.

Francis Ford dans son rôle de prédilection : When Lincoln Paid (1913) de Francis Ford :
Image

Image

Dans Le mystère des 13 (1919) de Francis Ford :
Image

Ford à ses débuts :
Image



Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité