Harley WOOD (1913-1995)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9386

Harley WOOD (1913-1995)

Messagepar DEMERVAL » 09 nov. 2016 13:08

Cette "fille aux multiples noms" naquit Evelyn Merchant, le 25 août 1913 à Independence, Missouri. Elle commença et termina sa carrière durant les années 1930 et sa carrière hollywoodienne consista en environ une vingtaine de films. Les admirateurs de westerns de série B et de serials se rappellent d’elle en héroïne face à la médaille d’argent du lancer du poids des jeux olympiques de 1928, à savoir Herman Brix alias Bruce Bennett dans la serial, « Hawk of the Wilderness » (Republic, 1938).
Un de ses premiers rôles pour lequel elle fut pour la première fois créditée sous le nom de scène de Harley Wood, fut celui de la vedette de « Marihuana » (Road Show Attractions, 1936). D’une manière ou d’une autre, elle survécut à ce morceau de malchance et fut castée en vedette féminine de sept westerns. Dans ces sept films, elle utilisa divers pseudonymes In those seven : Harley Wood dans « Law and Lead » (Colony, 1936) avec Rex Bell, « The Law Rides » (A. W. Hackel-Supreme, 1936) avec Bob Steele, « Border Phantom » (A. W. Hackel-Surpreme/Republic, 1937) avec Bob Steele puis Harlene Wood dans « Valley of Terror » (Ambassador-Conn, 1937) avec Kermit Maynard, « The Feud of the Trail » (Victory, 1937) avec Tom Tyler, « Whistling Bullets » (Ambassador-Conn, 1937) avec Kermit Maynard et enfin Jill Martin dans « Trigger Fingers » (Victory, 1939) avec Tim McCoy.
Le spécialiste des Three Stooges, Frank Reighter, l’identifia aussi dans des courts métrages des Three Stooges de 1937 (« Dizzy Doctors », « Back to the Woods » et « Cash and Carry »).
Selon Jack Mathis dans son livre Republic Confidential - Volume 2 - The Players (1992), Jill Martin fut sous contrat intérimaire pour Republic du 22 août 1938 au 21 février 1939 et durant cette période de six mois, elle tourna quatre films: des petits rôles dans « The Night Hawk » (1938) et « Woman Doctor » (1939) et la serial « Dick Tracy Returns » (1938); et dans le rôle féminin principal dans « Hawk of the Wildernes » (1938). D’aucuns produisirent aussi d’autres informations sur ses films pour Republic affirmant que: "... la jolie Jill Martin, la nouvelle star de Republic ... était une native de Kansas City, Missouri…qu’elle était une cousine au second degré des frères Wright, pionniers de l’aviation ».
Après Republic, il n’y eut plus que quelques films de plus dans la filmographie d’Harley Wood- un court métrage de la Columbia avec Buster Keaton et le western de Tim McCoy « Trigger Fingers », tous deux sortis en 1939.
Auteur de chansons ("Let There Be Peace on Earth [Let it Begin With Me]"), compositrice, actrice, écrivain, auteur et éditeur, elle poursuivit ses études jusqu’au premier cycle universitaire. Elle commença sa carrière professionnelle comme actrice de radio et fit son entrée dans l’industrie cinématographique en 1934. Avec son mari Sy Miller, elle codétenait une compagnie d’édition musicale. Ayant rejoint l’ASCAP en 1955, son collaborateur était son mari et ses autres compositions populaires comprenaient "My Very Good Friend the Sandman", "I Like to Ride on My Bike", "Traffic Light Song", "Listen to the Wind", "Talk It Over With Your Heart", "Once Upon a Summertime", "High Upon a Mountain", "Still Small Voice", "Ask Your Heart to Show the Way", "Keep in Touch With Your Heavenly Father" et "Lord Loves a Laughin' Man". (Son très connu "Let There Be Peace on Earth" fut utilisé comme générique pour le programme de la Croisade pour la Paix et également dans un film de l’United States Information Agency pour le Japon et fut récompensé par l’octroi de la Médaille d’Honneur George Washington pour la Fondation Freedoms.)
Harley Wood décéda le 2 avril 1995 à Honoka, Hawaii. Elle avait été l’épouse de Felix Jackson de 1940 à 1944 avec qui elle eut deux enfants avant de marier Sy Miller, qui restera son mari jusqu’à sa mort en 1971.
Sa contribution au western fut la suivante :
The Law Rides de Robert N. Bradbury (1936), Arline Lewis
Law and Lead de Robert F. Hill (1936), Hope Hawley
Valley of Terror de Albert Herman (1937), Mary Scott
Feud of the Trail de Robert F. Hill (1937), Sheila Granger
Whistling Bullets de John English (1937), Anita Saunders
Back to the Woods de Jack White (1937), Faith
Border Phantom de S. Roy Luby (1937), Barbara Hartwell
Trigger Fingers de Sam Newfield (1939), Jessie Bolton
Mooching Through Georgia de Jules White (1939), Lula Belle

Avatar du membre
Sitting Bull
Rancher
Rancher
Messages : 8085
Localisation : Grande prairie du Sud-Ouest

Re: Harley WOOD (1913-1995)

Messagepar Sitting Bull » 10 nov. 2016 15:38

ImageImageImageImage

Image
(Avec K.Meynard dans "Whistling bullets")

Image

Image
(Dans "Valley of terror")
Image

"What is this ? The stuff that dreams are made of." (W.Shakespeare)


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités