Dolores HART (1938- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8845

Dolores HART (1938- )

Messagepar DEMERVAL » 22 juin 2016 18:54

Née Dolores Hicks, le 20 octobre 1938 à Chicago, Illinois, Dolores Hart était l’unique enfant de l’acteur Bert Hicks et de Harriett Hicks, qui se séparèrent quand Dolores avait 3 ans pour finalement divorcer. Elle affirma, "J’étais une enfant précoce. Mes parents se marièrent alorqu’ils n’avaient que 16 et 17 ans et ils étaient tous deux très beaux. Moss Hart offrit à ma mère, Harriett, un contrat mais entretemps j’étais née et mon père, Bert Hicks, un acteur de second rôle, du genre Clark Gable, eut des propositions de films et nous démégeâmes alors de Chicago à Hollywood. Je suis un pur produit d’Hollywood. Nous vécûmes à Beverly Hills et je rendis visite à de nombreuses personnes avec lui. Il eut un petit rôle dans Ambre. J’ai toujours voulu être une part de sa vie."
Dolores Hicks était aussi apparenté par mariage, à travers une tante, au chanteur Mario Lanza. Elle vécut à Chicago avec ses grands-parents, qui l’envoyèrent dans une école paroissiale, la St. Gregory Catholic School de Chicago, non par choix d’une éducation religieuse mais par commodité parce qu’elle était plus proche du domicile et elle affirma, "Mes grands-parents ne voulaient pas que je me fasse écraser par uen voiture. Ce fut en fait son grand-père, un projectionniste de salle de cinéma vers lequel elle se tourna pour trouver un peu de réconfort après les problèmes maritaux de ses parents, qui lui communiqua son enthousiasme pour le métier d’acteur et l’encouragea à suivre cette voie. Elle devait alors regarder les films, mais sans le son pour ne pas perturber les siestes de son grand-père et avait pour mission de le réveiller après la fin de chaque bobine.
Elle se convertit au Catholisme quand elle eut 10 ans. A 11 ans, elle vivait de nouveau avec sa mère à Beverly Hills, qui avait épousé Al Gordon, le propriétaire d’un restaurant. Après le lycée, elle poursuivit des études à l’université de Marymount. Utilisant, à compter de 1956 le nom de scène de 'Dolores Hart', elle fut retenue pour interpréter un petit rôle, celui du petit ami d’Elvis Presley dans Amour frénétique en 1957. Après cette apparition, Dolores Hart se retrouva fortement demandée et elle fit deux films supplémentaires dont un de nouveau avec Elvis Presley en 1958 dans Bagarres au King Creole. Elle dénia toujours avoir jamais eu une relation sentimentale avec le chanteur en dehors de l’écran. Lors des interviews qu’elle donna durant sa carrière, on lui demanda fréquemment, "Qu’est-ce qu’on ressent quand on embrasse Elvis?" Elle gloussait un peu en se remémorant, "Je pense que la durée maximale pour un baiser de cinéma à l’époque était de 15 secondes. Celui-là a duré 40 ans." Dolores Hart fit ensuite ses débuts à Broadway, remportant en 1959 un Theatre World Award ainsi qu’une nomination pour un Tony Award de la meilleure actrice pour son interprétation dans The Pleasure of His Company.
En 1960 Dolores Hart fut la vedette de Where the Boys Are, une comédie adolescente mettant en scène des étudiants durant les vacances de printemps, film qui est devenu quasiment culte. Dans le film, elle incarnait une étudiante qui s’efforçait de se trouver alors qu’elle était confrontée à la découverte de la sexualité et à l’attirance du sexe opposé. Dolores Hart fut la vedette du film, François d’Assise en 1961, dans lequel elle interprétait Saint Clare of Assisi. Elle devait encore être la vedette de quatre films supplémentaires, avec notamment le rôle principal dans L’Inspecteur (Lisa), film basé sur un roman de Jan de Hartog, qui fut nominé pour un Golden Globe du meilleur film dans la catégorie dramatique.
Elle joua son dernier rôle au côté de Hugh O'Brian en 1963 dans Come Fly with Me. A cette époque, elle avait pris la décision de quitter le métier. Agée de 24 ans, elle devint une nonne de l’Eglise Catholique Romaine à l’Abbaye Bénédictine de Regina Laudis à Bethlehem, Connecticut. En 1963 alors qu’elle faisait étape à New York pour promouvoir Come Fly with Me, elle prit un aller simple pour l’abbaye (et non pas dans une limousine comme souvent mentionné).
En plus de sa carrière d’actrice, elle laissa derrière elle un fiancé, Don Robinson, un architecte de Los Angeles. Bien qu’ayant rompu ses fiançailles, Dolores Hart resta une proche amie de Don Robinson et il continua à lui rendre visite à l’Abbaye dans le Connecticut, chaque année durant toute sa vie. Elle admit qu’elle l’aimait — "Bien sûr, Don, je t’aime." Mais Robinson dit, "Tout amour ne doit pas obligatoirement finir devant l’autel." Il ne se maria jamais mais lui rendit visite chaque année à Noël et à Pâques jusqu’à sa mort qui surviendra le 29 novembre 2011 à 78 ans.
Pendant que Dolores Hart tournait François d’Assise à Rome, elle rencontra le pape Jean XXIII, qui fut déterminant dans sa future vocation. Elle lui dit "Je suis Dolores Hart, l’actrice qui interpréte Clare." Le souverain pontife répliqua, "Tu sei Chiara!" ("Non, tu es Clare!" en Italien).
Novice, elle dit à la fondatrice de l’Abbaye, La Mère Abbesse Benedict Duss, "Je ne vais plus jamais avoir à me tracasser pour le métier d’acteur parce que c’est fini et derrière moi." Mais la mère répondit, "Je suis désolée, mais vous avez complètement tort. Maintenant vous avez à assumer un rôle et à vous y tenir." Dolores Hart répliqua, "Je fus complètement folle d’entendre ce propos parce que j’avais vraiment littéralement vidé toutes mes poches et avait laissé derrière moi tout ce qui avait de l’importance à mes yeux." L’Abbesse dit, "Je suis désolée que vous ayez fait cela parce qu’il y a beaucoup de choses que vous avez laissées derrière vous dont vous aurez besoin ici." Elle prit initialement le nom de Soeur Judith mais elle le changea pour Soeur Dolores lors de la prononciation de ses voeux. "Quand j’ai débuté dans la carrière, Hal Wallis voulait m’appeler Susan mais j’étais trop jeune et ma mère ne voulait pas en entendre parler. Elle voulait que je sois Dolores." Elle prononça ses voeux définitifs en 1970. Elle chante en latin 8 fois par jour.
Elle rendit de nouveau visite à Hollywood en 2006 après 43 jours de couvent à lutter contre une neuropathie périphérique, un désordre neurologique qui l’affligea ainsi que de nombreux américains. En avril 2006 elle témoigna lors d’un congrés tenu à Washington sur la douleur et les troubles occasionnés par cette maladie invalidante.
Dolores Hart, qui était comparée à Grace Kelly, fut instrumentalisée pour développer les projets d’expansion de l’Abbaye Regina Laudis grâce à ses connexions avec les milieux artistiques. Paul Newman l’aida à lever des fonds quand elle envisagea de créer une classe artistique et une scène mieux équipée. Une autre amie, l’actrice oscarisée Patricia Neal, l’aida financièrement à faire tourner le théâtre de l’abbaye. La vision de Dolores Hart devait rencontrer les besoins de l’abbaye—à savoir le développement et l’extension du théâtre de plein air et de ses programmations au profit de la communauté de Bethlehem. Chaque été, les 38 nonnes de l’abbaye participent activement à la production communautaire sur les 1,6 km2 du territoire appartenant à l’abbaye, de comédies musicales comme en 2008 la présentation de West Side Story après d’autres shows comme Fiddler on the Roof, The Music Man et My Fair Lady.
La Révérende Mère Dolores Hart est la Prieure de l’abbaye (depuis 2001), mais elle reste malgré tout membre de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences, étant devenue la seule nonne à voter pour la désignation des Oscars.
Dolores Hart apparait souvent en public portant un béret par-dessus ses habits. Quand on lui demanda pourquoi elle portait un béret, elle répondit que plus tôt dans sa vocation quand les nonnes “devaient couper leurs cheveux courts afin de mettre leur voile, leur guimpe, leur bandeau et tout le toutim”, elle dit à la mère supérieure que "j’ai froid à la tête même quand je porte le voile!" Quand on l’informa qu’elle pouvait "mettre un autre voile par-dessus", elle pensa "'Oh, c’est assez ennuyeux, n’est-ce pas?' Et quelqu’un me donna un petit béret, aussi j’ai demandé si je pouvais le porter” et elle obtint la permission "Et maintenant nombre de jeunes novices portent le béret comme cela, mais il ne fait pas partie de l’habit traditionnel des nonnes.”
Le 4 octobre 2008, "The Holy Trinity Apostolate", fondé par le Révérend John Hardon, S.J., sponsorisa un "Petit Déjeuner avec Mère Dolores Hart". Tenu à Rochester, Michigan, à l’hôtel Royal Park, Dolores Hart raconta son histoire: "Il me conduisit dans un espace ouvert; Il me sauva parce qu’il m’aimait: Le voyage de Mère Dolores Hart à Regina Laudis". Depuis 1963, date à laquelle elle rejoignit le monastère de Bethlehem, elle se plia à la règle de Saint-Benoït. Lors du petit déjeuner en question, plusieurs personnes prirent la parole, dont l’actrice Patricia Neal et Maria Cooper Janis, la fille du grand acteur hollywoodien Gary Cooper.
Un film documentaire sur la vie de Dolores Hart, God Is the Bigger Elvis, fut nominé en 2012 pour l’Oscar du meilleur documentaire et fut diffusé sur HBO en avril 2012. Dolores Hart était présente lors de la cérémonie ; sa dernière apparition lors d’une cérémonie des Oscars remontait à 1959 alors qu’elle était une starlette.
Dans son autobiographie, The Ear of the Heart: An Actress’ Journey From Hollywood to Holy Vows (Ignatius Press) — co-écrite avec l’ami de toujours, Richard DeNeut et publiée le 7 mai 2013 — elle raconte sa vie, de sa naissance à Chicago à sa conversion au catholicisme, de ses aventures hollywoodiennes à sa vie monachale.
Sa contribution au western fut la suivante :
Car sauvage est le vent de George Cukor (1957), Angela
La rançon de la peur de Joseph Pevney (1960), Ellie Walters
Le virginien, un épisode, Cathy Maywood dans “The Mountain of the Sun” (1963)

DEMERVAL
Rancher
Rancher
Messages : 8845

Re: Dolores HART (1938- )

Messagepar DEMERVAL » 23 juin 2016 13:22

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 0 invité