Eilene JANSSEN (1938- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11112

Eilene JANSSEN (1938- )

Messagepar DEMERVAL » 26 mai 2016 18:43

A la fin des années 1940, Republic annonça qu’il était à la recherche dans tout le pays de deux jeunes capables d’incarner un couple du genre Roy Rogers et Esther Dale pour un film de leur propre série, The Rough Ridin’ Kids. Après deux ans, ils recrutèrent Michael Chapin, âgé de 13 ans, pour incarner “Red” et Eilene Janssens, âgée de 11 ans pour le rôle de “Judy”.
Née le 25 mai 1938 à Los Angeles, la multi-talentueuse Eilene avait déjà écumé les plateaux de tournage depuis une décennie. “Mon père travailla pour Universal pendant 47 ans. Il était un ingénieur du son—mais pas quand il évoluait dans le cinéma muet sous la houlette de Carl Laemmle. A la fin des années 1930, Baby Sandy, qui était littéralement un bébé, avait sa propre série de films B pour Universal. Quand Baby Sandy refusait de faire quelque chose, mon père intervenait et disait ‘Eilene peut le faire!’ Aussi, j’ai débuté en 1940 dans ‘Sandy Gets Her Man’. On peut facilement me voir dans plusieurs scènes—particulièrement dans celle où ‘Sandy’ est descendu dans un panier d’une fenêtre du 2ème étage au sol.”
Mais ce fut pas la première apparition publique d’Eilene. “Quand j’ai eu 8 mois, ma mère m’emmena chez le docteur pour une visite de routine. Un photographe me remarqua et dit que je devrais m’inscrire au concours du Lait Adhor—où les photos des plus beaux bébés sont exposées sur leurs camions de livraison de lait. Ma mère m’y emmena et je remportai le concours!”
Longtemps avant son époque western, Eilene fut au contact des chevaux. “Mon grand-père, un hongrois, possédait une ferme laitière et avait de nombreux animaux de compagnie. J’ai appris les régles de l’équitation au plus jeune âge, à 18 mois ! Quand on fit cette série, Republic m’emmena avec Michael, trois à quatre fois par semaine, dans les écuries d’Ace Hudkins pour apprendre à monter à cheval pour le cinéma—ce qui était différent. On dut apprendre à galoper, s’arrêter brusquement et descendre de cheval le plus vite possible, à tenir correctement les rênes, faire des scènes de poursuite et des cascades à cheval. Ace avait une écurie et louait des chevaux pour le cinéma.”
Dans nombre de ses films, Eilene ne se contentait pas de jouer, mais elle chantait aussi, dansait et jouait ocasionnellement le marimba. “J’ai pris des leçons de marimba très tôt. Je me suis souvent produite dans les bases militaires durant la guerre—avec mon marimba. Je n’avais que 5 ou 6 ans mais je descendais jusque sur les quais pour gratifier les navires—et j’interprétais ma petite saynète. Bien sûr, à ce moment, j’avais un instrument miniature, d’à peu près le quart d’une taille réelle.”
En 1944, Eilene fut couronnée “Little Miss America.” En conséquence, J’ai fait une tournée à New York—residait au Waldorf Astoria Hotel et était traitée comme une princesse! A 6 ans, j’ai remporté le concours du meilleur bébé pour le Los Angeles Herald and Examiner. J’ai reçu des citations de l’Armée, de la Marinere et du département du Trésor pour mon implication dans le USO tours. J’ai reçu beaucoup de publicité. Bob Hope écrivit même dans les colonnes de ce qui était alors son journal que j’étais le plus jeune enfant à recevoir une carte de sécurité sociale.”
Après de nombreuses apparitions dans des films comme “Where Are Your Children” et “Song Of Love”, à la fin d’une séance d’interviews donnée par Republic, elle entra et répondit à quelques questions. “Rudy Ralston—le frère de Vera Hruba Ralston et le producteur de films, annonça ‘C’est notre Judy!’ La publicité ainsi dispensée pour la série fut phénoménale. On fut introduits auprès de la presse à une endroit appelé ‘Buckaroo Town,’ un petit village qui était un lieu de villégiature pour les enfants. Aux alentours de 16h00, Michael et moi nous y rendîmes, rencontrèrent un groupe d’orphelins et signèrent des autographes avec beaucoup des plus grandes stars du western de Republic, Monte Hale, Rex Allen et Allan Lane.”
“Michael et moi avions eu nos costumes faits sur mesure chez Nudies et l’on participaient à des parades, en tant que des versions juniores de Roy Rogers et Dale Evans. Nous nous produisirent à la Pasadena Rose Parade, à l’Hollywood Christmas Parade, à la Shriners Parade, lors des matches de football et des premières. Roy et Dale devinrent amis et ils me recevaient dans leur ranch situé dans la vallée. De temps en temps ils me faisaient aussi des présents. On était supposés être ‘young Roy and Dale.’ Jimmie Fidler, un journaliste, en arriva à cette conclusion.”
“Au sujet de nos études, nous faisions une scène, courions et recevions 5 minutes d’enseignement, dispensés à la va-vite derrière des rochers, retournions une autre scène et recevions de nouveau 15 minutes d’enseignement et ainsi de suite. On arrivait au studio à 6h00 du matin, ingurgitions du chocolat chaud et des beignets, répétions nos dialogues et allions à l’école, à moins qu’il était temps de tourner une scène. C’était vraiment marrant ! J’avais des clubs de supporters dans tout hollywood—des clubs de petites filles auxquels je consacrais quelques apparitions.”
Questionnée au sujet de ses co-stars, Eilene en a gardé de bons souvenirs—Roy Barcroft: “Il était toujours un mauvais sujet, grand et bourru, mais dans la vraie vie, il était un homme gentil et cool—avec un cœur d’or!” James Bell: “Il était adorable. Nous avons travaillé ensemble à plusieurs reprises après la série. Il incarna même mon père dans quelques épisodes de séries.” Co-star Michael Chapin: “Un bon ami. Nos mères devinrent amies. Je connaissais sa sœur Lauren Chapin, mais elle était plus jeune. Quand j’ai fait ‘Father Knows Best,’ j’ai interprété l’ami de Betty (Elinor Donahue).”
Dans “Buckaroo Sheriff of Texas” Hugh O’Brian et Alice Kelley avaient les premiers rôles adultes. “Hugh commençait seulement sa carrière quand nous tournâmes ce film. Je n’ai pas eu le temps de lier connaissance—et je n’étais pas non plus sur le tournage de ‘Wyatt Earp’. J’ai rencontré Alice dans un centre commercial il y a quelques années. Elle n’avait pas changé et je le lui ai dit. Elle me dit qu’exceptées mes couettes, moi aussi je n’avais pas changé. Une autre personne qui n’a pas changé, c’est Danny Morton. Il incarna le ‘Dakota Kid’—un effrayant hors-la-loi mais il change à la fin ? C’est vraiment un brave gars.”
Eilene Janssen continua à apparaître dans des séries western à la télévision. “Je suis apparue dans un épisode de « L’homme à la carabine » avec Chuck Conners et dans un épisode de ‘Sugarfoot’ avec Will Hutchins. Will était vraiment un bon gars, grand, beau et élancé. Ces hommes étaient plus vieux que moi, aussi on ne sortit jamais ensemble.”
“Je n’ai eu des aventures qu’avec deux acteurs. L’un d’eux était Gary Gray—un copain d’enfance. Nous avons tourné ensemble dans un court métrage pour Warners intitulé ‘It Happened in Springfield’ et dans un long métrage pour la Fox, ‘Rendezvous 24.’ Ironiquement, Gary avait remporté le même concours d’Adhor Bread, deux ans avant moi. Nous avons été tous deux intensément photographiés étant jeunes, apparaissant séparément sur des calendriers et même sur la couverture de Woman’s Home Companion. L’autre acteur fut Tab Hunter—mais ce ne fut que de la publicité.”
“Je me rappelle de Michael Landon au début de sa carrière. On tourna ensemble dans un épisode de ‘Tales of Wells Fargo’. Je me rappelle Michael mettant des cacahuètes dans son coca-cola ! Il avait un rôle figuratif dans cet épisode—ce fut l’une de ses toutes premières apparitions.”
Au sujet d’Hopalong Cassidy: (“Borrowed Trouble”) “Je me rappelle simplement que je connaissais mon texte—tout se passa bien et l’on fit de nouveau appel à moi pour d’autres rôles.”
Au sujet de Gene Autry : “il fut excessivement bon avec moi et ma mère. On sortait à Pioneertown pour y regarder les shows.”
La carrière d’Eilene dura plus de 25 ans. “Je fus la Weber Bread Girl (Note: appelé Holsum et sous d’autres dénominations à travers les Etats-Unis). Ma photo fut sur le côté de l’emballage de leur pain pendant des années! Tom Kelly, un célèbre photographe, prenait énormément de photos entre deux films. Des couvertures de magazine, des panneaux publicitaires. Je suis apparue sur les panneaux publicitaires pour le beurre Challenge. Je suis apparue sur les cupcakes Dolly Madison et sur les cornichons Heinz 57. A un moment j’étais l’enfant le plus photographié des Etats-Unis.’’
“Adolescente, j’ai décroché le rôle de la petite amie de Donald O’Connor’ sur le ‘Texaco Star Theater’. J’ai fait trois épisodes mais n’avait que 16 ans à l’époque. Cette année-là—à l’occasion du Debutante Star Ball—je représentais la CBS—et Donald O’Connor était mon cavalier —au Cocoanut Grove. C’était un gars extrêmement talentueux et terrible.”
“Au cours de mes pérégrinations dans divers studios, j’ai rencontré Monte Hale ou Rex Allen chez Republic, ou Katharine Hepburn et Clark Gable chez Metro—je les ai vus maquillés, en robe de chambre, ou à la cantine pour le diner. Toutes les stars —elle étaient comme des ‘dieux’‘. Et elles me disaient toujours ‘Hello’! Je suis restée en contact avec quelques-uns de mes contemporains, comme Carol Nugent et Anne Whitfield. Je remercie Dieu pour tous ces bons moments. Je me suis bien amusée!”
Aujourd’hui Eilene est mariée et est la mère de 5 filles et la grand-mère de 5 petits-enfants.

Sa contribution au western fut la suivante :

Les indomptés de George Sherman (1946), Janina Jackorski
Borrowed Trouble de George Archainbaud (1948), un enfant
Buckaroo Sheriff of Texas de Philip Ford (1951), Judy Dawson
The Dakota Kid de Philip Ford (1951), Judy Dawson
Arizona Manhunt de Fred C. Brannon (1951), Judy Dawson
The Range Rider, un épisode, Juliet dans « Romeo Goes West » (1952)
Wild Horse Ambush de Fred C. Brannon (1952), Judy Dawson
The Gene Autry Show, deux épisodes :
- Theodora Natalie dans « T.N.T. » (1950)
- Wilma Willy Markham dans « Ghost Mountain » (1953)
The Adventures of Jim Bowie, un épisode, Celia Brady dans « House Divided » (1957)
Tales of Wells Fargo, deux épisodes :
- Jenny Blake dans « The Target » (1957)
- Julie Taylor dans « The Kid » (1957)
Escape from Red Rock d’Edward Bernds (1957), Janie Acker
Sugarfoot, un épisode, Nancy Boggs dans « Mule Team » (1958)
Modifié en dernier par DEMERVAL le 17 nov. 2020 17:08, modifié 1 fois.

DEMERVAL
Baron du bétail
Baron du bétail
Messages : 11112

Re: Eilene JANSSEN (1938- )

Messagepar DEMERVAL » 31 mai 2016 13:47

ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités