George PEPPARD (1928-1994)

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9660

George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar DEMERVAL » 28 mars 2016 12:35

George Peppard, Jr. naquit à Detroit, Michigan, le 1er octobre 1928, le fils de George Peppard Sr, un entrepreneur en bâtiment et Vernelle Rohrer, une chanteuse d’opéra. Il obtint son baccalauréat au Lycée de Dearborn, Michigan.
George Peppard s’engagea dans les Marines à l’âge de 17 ans, le 8 juillet 1946 et y atteignit le grade de caporal dans le 10ème régiment de Marines, corps qu’il quitta à la fin de son service en janvier 1948.
De 1948 à 1949, il fit des études d’ingénieur civil à l’université de Purdue où il fut membre de la troupe locale de théâtre, The Purdue Playmakers. Il entra ensuite au Carnegie Institute of Technology (maintenant la Carnegie Mellon University) à Pittsburgh, Pennsylvanie, où il obtint sa licence en 1955. Il se produisit aussi à la Pittsburgh Playhouse.
George Peppard fit ses débuts sur les planches en 1949 au Pittsburgh Playhouse. Après avoir déménagé à New York City, Peppard s’enrôla au sein de l’Actors Studio, où il étudia la Méthode avec Lee Strasberg. Sa première apparition à Broadway l’amena immédiatement à la télévision avec le jeune Paul Newman dans The United States Steel Hour (1956). Il y incarna le personnage de Piney Woods, un joueur de baseball, de surcroît guitariste et chanteur dans l’épisode Bang the Drum Slowly.
La présence de l’acteur à Broadway dans The Pleasure of His Company (1958) lui permit de décrocher un contrat avec la MGM. Il y fit des débuts très remarqués dans Demain ce seront des hommes (1957) et incarna ensuite le fils illégitime de Robert Mitchum dans le populaire mélodrame Celui par qui le scandale arrive (1960).
Sa beauté, son élégance et ses capacités supérieures d’acteur lui permirent de décrocher son rôle le plus célèbre, à savoir celui de Paul Varjak dans Diamants sur canapé (1961) avec Audrey Hepburn. Ce rôle de 1961 boosta sa carrière et en fit instantanément une star majeure du cinéma américain. Ses rôles en vedette au début d’une carrière prometteuse comprenaient La conquête de l’ouest en 1962 (son personnage apparaissait dans deux parties de cette extravagance cinématographique), Les vainqueurs (1963), Les ambitieux (1964) et Le crépuscule des aigles (1966).
George Peppard commença par choisir des rôles de durs dans des films ambitieux où il fut quelque peu éclipsé par l’importance des distributions; par exemple, son rôle du pilote allemand Bruno Stachel, un officier obsédé par la compétition, issu de conditions familiales modestes qui challenge l’aristocratie prussienne durant la 1ère guerre mondiale dans Le crépuscule des aigles (1966). Pour ce rôle, George Peppard décrocha une licence de pilote privé et fit lui-même la majeure partie de ses cascades, bien qu’un pilote cascadeur, Derek Piggott, était aux mannettes pour la fameuse scène sous le pont.
Il fut au générique de Les sables du Kalahari (1965) mais il quitta le film après quelques jours de tournage.
A cause de son alcoolisme et de son comportement notoirement difficile sur le plateau de tournage, sa carrière dériva vers une série de films de série B de la fin des années 1960 aux années 1970. Comme l’écrivit le critique David Shipman sur l’évolution de sa carrière: “Avec son visage poupin et ses cheveux blonds, son air menaçant et sa méchanceté, il sétait établi l’une des personnalités les plus fortes de l’époque. Il aurait dü être l’Alan Ladd ou le Richard Widmark des années 1960: mais les années 1960 ne voulaient pas d’un nouveau Alan Ladd. George Peppard commença à apparaître dans une série de films d’action, de manière prévisible dans des rôles de durs, mais il y avait dans le métier des acteurs bien plus durs – comme James Cagney, Humphrey Bogart et Edward G. Robinson, dont les films étaient maintenant devenus des références télévisuelles.’”
George Peppard connut alors un succès notable avec la série télévisée Banacek (1972–1974) et l’un de ses plus appréciés, bien que rarement vue, il y eut sa performance dans le téléfilm, Guilty or Innocent: The Sam Sheppard Murder Case (1975) dans le rôle de Sam Sheppard.
Parmi ses films les plus décevants figurent les westerns de 1970, Les Canons de Cordoba, dans lequel George Peppard interprétait l’inflexible capitaine Rod Douglas, qui était chargé de mettre sur pied une troupe de soldats pour une dangereuse mission au Mexique et en 1967 Violence à Jericho dans lequel il apparaissait au générique devantDean Martin et Jean Simmons, ce qui montre ce qui était sa carrière à ce moment. George Peppard apparut dans l’éphémère série (une demi saison), Doctors' Hospital (1975) et plusieurs autres téléfilms. En 1977 il fut la vedette du film de science-fiction Les survivants de la fin du monde qui a maintenant atteint un certain niveau de culte. Le rôle de George Peppard dans le film avait été refusé par Steve McQueen suite à un différent salarial. Après quelques rôle plus ou moins intéressants, il joua, réalisa et produisit le drame Five Days from Home en 1978.
Lors d’une de ses rares apparitions dans un jeu télévisé, George Peppard fut l’invité pendant une semaine de l’émission Password Plus en 1979. Sur cinq jours de jeu, l’un d’eux ne fut pas diffusé à cause de commentaires désobligeants tenus par l’acteur sur sa propre insatisfaction à être casté dans ce genre d’émissions.
Dans ses dernières années, il apparut dans plusieurs pièces de théatre, la plus notable étant celle qu’il fit dans le rôle d’Henry II aux côtés de Susan Clark en Aliénor d’Aquitaine dans Un lion en hiver (1992).
En 1981, George Peppard se vit offrir et accepta le rôle de Blake Carrington dans la série télévisée Dynasty. Durant le tournage du pilote dans lequel figurait ausii Linda Evans et Bo Hopkins, George Peppard se braqua avec les producteurs de la série, Richard et Esther Shapiro; entre autres, il sentit que le rôle était quelque peu similaire à celui de J. R. Ewing dans Dallas. Trois semaines plus tard, alors que le tournage de nouveaux épisodes allait débuter, il fut renvoyé et le rôle échut à John Forsythe; les scènes dans lesquelles figurait Peppard furent retournées et Forsythe devint la star permanente de la série.
En 1982, George Peppard auditionna et remporta le rôle du Colonel John "Hannibal" Smith dans la série télévisée d’aventures, L’agence tous risques, avec Mr. T, Dirk Benedict et Dwight Schultz. Dans la série, L’agence tous risques était une équipe de commandos renégats en rupture de l’armée pour "un crime qu’ils n’avaient pas commis" alors qu’ils servaient durant la guerre du Vietnam. Les membres de L’agence tous risques vivaient comme des soldats de fortune, mais ils ne venaient en aide qu’aux personnes qui venaient à eux avec des doléances justifiées.
Dans la série, George Peppard interprétait John "Hannibal" Smith. Il était le chef de L’agence tous risques, reconnaissable grâce à ses cigares, son petit sourire confiant, ses gants de cuir noir, ses déguisements et sa phrase fétiche, "J’adore quand un plan se déroule comme prévu." La série connut cinq saisons sur NBC de 1983 à 1987. Cela fit connaître George Peppard à une nouvelle génération et fut, sans consteste, son rôle le plus connu. Le rôle avait été écrit pour James Coburn, mais ce dernier le déclina et le rôle échut alors à Peppard. De notoriété publique, George Peppard fut ennuyé par la popularité rencontrée par Mr. T auprès du public, et à un moment, il refusa de lui adresser directement la parole. Pour communquer il utlisa alors des messages par le biais d’intermédiaires et à cause de ce comportement, George Peppard fut épinglé par la presse comme étant un non-membre de l’agence tous risques. a
Sa dernière série télévisée, supposée être comme telle, fut Défi dans la nuit dont l’action se situait dans les années 1940. Dans ces films policiers, George Peppard interprétait un inspecteur de police de Los Angeles appelé Frank Doakey. Le second film Man Against the Mob: The Chinatown Murders fut diffusé en décembre 1989. Un troisième film était planifié mais Geore Peppard décéda avant le tournage.
George Peppard se maria à cinq reprises et fut le père de 3 enfants :
- avec Helen Davies (1954–1964): deux enfants, Bradford et Julie
- Elizabeth Ashley (1966–1972), sa co-star dans Les ambitieux : un fils, ChristianSherry Boucher-Lytle (1975–1979), originaire de Springhill au nord de Webster Parish, Louisianne
- Alexis Adams (1984–1986)
- Laura Taylor (1992–1994)
George Peppard surmonta un sérieux problème avec l’alcool en 1978 et par la suite s’employa à aider les autres alcooliques à s’en sortir. Il avait fumé deux paquets de cigarettes par jour pendant la plupart de sa vie avant d’arrêter complètement après qu’on lui eut diagnostiqué un cancer des poumons en 1992. Sa maladie ne l’empêcha pas de continuer sa carrière et en 1994, il termina le tournage du pilote d’une nouvelles série (une séquelle de Matlock) peu de temps avant sa mort. George Peppard décéda le 8 mais 1994 à Los Angeles, Californie. Bien qu’il était encore traité pour son cancer des poumons, la cause directe de son décès est due à une pneumonie. Il est enterré aux côtés de ses parents, George Sr et Vernelle au Northview Cemetery à Dearborn, Michigan.
Sa contribution au western fut la suivante :
La conquête de l’ouest de John Ford, Henry Hathaway, George Marshall et Richard Thorpe (1962), Zeb Rawlins
Violence à Jericho d’Arnold Laven (1967), Dolan
Les canons de Cordoba de Paul Wendkos (1970), le capitaine Rod Douglas
Le dernier train pour Frisco d’Andrew V. McLagen (1971), Harker Fleet
Los Bravos, téléfilm de Ted Post (1972), le major John David Harkness

DEMERVAL
Capitaine
Capitaine
Messages : 9660

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar DEMERVAL » 28 mars 2016 20:16

ImageImage
ImageImageImageImage
Image

Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 24057
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar U.S. Marshal Cahill » 29 mars 2016 21:12

metek a écrit :One More Train To Rob (1971) - George Peppard

Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2285
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar LordDécadent » 06 avr. 2020 15:50

Image
"J'adore ça".

Avatar du membre
LordDécadent
Marshall
Marshall
Messages : 2285
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar LordDécadent » 18 juin 2020 16:30

Image
"How the West Was Won/La Conquête de l'Ouest" en 1961.

Image
"Cannon for Cordoba/Les Canons de Cordoba" en 1969.

Image
1982

Image
http://www.carnet-noir-des-acteurs.com/1994

Image

Image

Avatar du membre
lasso
Rancher
Rancher
Messages : 8261
Localisation : oregon

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar lasso » 19 juin 2020 11:30

Cannon for Cordoba 1970


Image
Image

Fabbordelais
Eclaireur 
Eclaireur 
Messages : 1477

Re: George PEPPARD (1928-1994)

Messagepar Fabbordelais » 19 juin 2020 16:59

Je ne le limite pas à L'Agence Tous Risques tant je trouve sa carrière de qualité.


Retourner vers « Biographies »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité