Kurt RUSSELL (1951- )

Biographies et fiches d'acteurs, réalisateurs, ...
Liste des biographies
Règles du forum
:arrow: Liste des biographies


1 acteur ou réalisateur par topic
Merci de formater le titre de cette façon : Prénom Nom
(pas de titres totalement en majuscule)
Répondre
DEMERVAL
Major
Messages : 13720
Enregistré le : 01 août 2012 16:50

Kurt RUSSELL (1951- )

Message par DEMERVAL »

Kurt Vogel RUSSELL est né le 17 mars 1951 à Springfield, Massachusetts, de Louise Julia Crone, une danseuse et Neil Oliver "Bing" Russell, un acteur de second rang, surtout connu pour avoir interprété le rôle de l’adjoint du shérif Clem Foster dans Bonanza. En 1969 il décrocha son baccalauréat au lycée de Thousand Oaks. Kurt Russell débuta sa carrière à la fin des années 1950 avec une apparition enfantine dans le pilote de ce qui sera la série western Sugarfoot avec Will Hutchins. Sa carrière cinématographique commença à l’âge de 11 ans avec un rôle non crédité dans le film, “Blondes, brunes et rousses” avec Elvis Presley et deux épisodes exceptionnels visant à célébrer le 10ème anniversaire de la série alors défunte “Rin Tin Tin”. Le 24 avril 1963, il fut l’invité vedette de la série d’ABC, “Our Man Higgins”, ayant en vedette Stanley Holloway dans un rôle de maître d’hôtel anglais dans une famille américaine. Il apparut en 1963 dans le rôle de Peter Hall dans l’épisode intitulé "Everybody Knows You Left Me" dans la série mélodramatique médicale de la NBC, The Eleventh Hour.
Plus tard en 1963, il décrocha un rôle plus important pour un acteur encore enfant à savoir le rôle principal de Jaimie dans la série western d’ABC, Les voyages de Jaimie McPheeters (1963–1964). Basée sur un livre de Robert Lewis Taylor, la série avait pour vedettes Dan O'Herlihy, John Maloney et le jeune frère Osmond. Charles Bronson deviendra un acteur semi-régulier de la série. En 1964, il fut la guest star de "Nemesis", un épisode de la populaire série d’ABC, Le Fugitif dans laquelle, avec le rôle du fils du lieutenant de police Phillip Gerard, il est par inadvertance kidnappé par la proie de son père, le docteur Richard Kimble. La même année il apparut dans “Le Virginien” en faux orphelin dont le père était un hors-la-loi récemment sorti de prison et à la recherche de son fils, hors-la-loi incarné par Rory Calhoun. Il joua un rôle similaire, celui du jeune Packy Kerlin dans l’épisode "Blue Heaven" de la série western, “Gunsmoke” (1964).
Le 6 février 1965, Kurt Russell, n’ayant pas encore 14 ans, interpréta l’Enfant de la Jungle dans L'île aux naufragés. Il fut une guest star dans la série western “Jesse James”. En 1967, Kurt Russell, Jay C. Flippen et Tom Tryon apparurent dans l’épisode intitulé "Charade of Justice" de la série western, The Road West avec en vedette Barry Sullivan. Dans un épisode de mars 1966 de la série “Perdus dans l’espace” intitulé "The Challenge", il incarnait Quano, le fils d’un chef d’état planétaire. La même année il interpréta un rôle en vedette dans “Follow Me, Boys!” des studios Disney. Il fut ensuite la vedette de “The One and Only, Genuine, Original Family Band” et “L’ordinateur en folie”, film qui engendrera deux suites: “Pas vu, pas pris” en 1972 et “The Strongest Man in the World” en 1975.
En 1971, en jeune voleur relâché de prison, il fut la costar de James Stewart dans “Le rendez-vous des dupes”. Kurt Russell signa alors un contrat de 10 ans avec les studios Disney, où il devint, selon Robert Osborne, la "top star du studio des années 1970". Il passa ensuite une audition pour le rôle d’Han Solo, dans La guerre des étoiles mais le rôle échut à Harrison Ford.
Kurt Russell, comme son père, fit carrière dans le baseball. Au début des années 1970, il évolua au poste de joueur de seconde base pour les California Angels et pour d’autres clubs de championnats mineurs comme les Bend Rainbows, les Walla Walla Islanders, les Portland Mavericks et les El Paso Sun Kings. Durant un match, il fut touché à l’épaule par un joueur accourant vers la seconde base; la collision lui déchira la coiffe des rotateurs de son épaule droite, à savoir de sa main lanceur. Avant sa blessure, il était en tête de la ligue du Texas avec une moyenne de O,563 battings. La blessure l’obligea à prendre sa retraite du baseball en 1973 et à retourner devant les écrans.
A l’automne de 1976, Kurt Russell apparut avec Tim Matheson dans les 15 épisodes de la série western The Quest, l’histoire de deux jeunes hommes évoluant dans l’Ouest américain à la recherche de leur soeur captive des Cheyennes.
En 1979, il fut nominé pour l’Emmy Award du meilleur acteur dans une série ou téléfilm avec “Le roman d’Elvis”. Ca devait être sa première collaboration avec John Carpenter, le réalisateur de “La nuit des masques”. Bien que Kurt Russell ne réalisa pas lui-même les parties chantées dans la série—qui furent produites par le chanteur de country-music, Ronnie McDowell—il devait plus tard assurer lui-même la voix d’Elvis Presley en 1994 dans le film

Durant les années 1980 et au-delà, il devait faire équipe à plusieurs reprises avec John Carpenter, dans ce qui deviendra ses meilleurs rôles, généralement en anti-héros, dont le fameux rôle de l’infâme Snake Plissken dans “New York 1997” et sa suite, “Los Angeles 2013”. Parmi leurs collaborations figurèrent en 1982, The Thing, film basé sur la nouvelle Who Goes There? de John W. Campbell, Jr., déjà portée au cinéma auparavant en 1951 avec “La chose d’un autre monde”. En 1986, la paire tourna “Les aventures de Jack Burton dans les griffes du mandarin”, une comédie-action de kung fu grinçante dans laquelle Kurt Russell interprétait un chauffeur de camion pris au dépourvu dans une guerre chinoise à l’ancienne. Alors que le film fut un échec financier comme The Thing, il est depuis devenu un film culte.
La connexion avec Elvis Presley fut un fil conducteur de l’ensemble de sa carrière. En dehors du fait d’être apparu, enfant, dans un film d’Elvis et avoir produit une interprétation convaincante du King dans le biopic télévisé de 1979, Kurt Russell incarna un imitateur d’Elvis impliqué dans un casse perpétué à Las Vegas dans “Destination: Graceland” et produisit la voix d’Elvis dans “Forrest Gump”.
Kurt Russell est l’un des rares enfants-stars célèbres à avoir continuer sa carrière une fois adulte. Il fut nominé pour un Golden Globe du meilleur acteur dans un rôle secondaire pour sa performance face à Meryl Streep dans le film de 1984, “Silkwood”.
En 1991, Kurt Russell fut casté en pompier aux côtés de William Baldwin dans Backdraft. En 1994, il incarna le Colonel Jack O'Neil dans le film de science fiction, “Stargate-la porte des étoiles”.
Son interprétation du coach de l’équipe olympique américaine de hockey sur glace, Herb Brooks, dans le film de 2004, “Miracle”, lui apporta les louanges des critiques. "A bien des égards," écrivit Claudia Puig de USA Today, "Miracle appartient à Kurt Russell." Roger Ebert du Chicago Sun Times écrivit, "Russell est vraiment un acteur ici." Elvis Mitchell du New York Times écrivit, "La réticente et lointaine performance de Mr. Russell donne à Miracle ces quelques bouffées de fraîcheur bien que parfumées de méthane."
En 2006, Kurt Russell révéla qu’il avait été le réalisateur de Tombstone, et non George P. Cosmatos, comme cela fut crédité. Selon Kurt Russell, George Pan Cosmatos avait été recommandé par Sylvester Stallone et fut, en fait, un réalisateur fantôme, comme il le fut pour Rambo: First Blood Part II. Kurt Russell affirma qu’il avait promis à George P. Cosmatos de garder ce fait secret aussi longtemps qu’il serait en vie; George Pan Cosmatos décéda en avril 2005. Kurt Russell possède les droits du film et n’exclut pas la possibilité de rééditer le film.
Kurt Russell apparut dans le rôle du vilain cascadeur Mike dans l’épisode “Death Proof” du film de Quentin Tarantino, « Grindhouse”. Après que le tournage du remake de “New York 1997” fut annoncé, il fut déçu d’apprendre que l’acteur écossais Gerard Butler était retenu pour interpréter le rôle de Snake Plissken, car il croyait que ce personnage était 'par quintessence [...] américain.'
Kurt Russell apparut dans The Battered Bastards of Baseball, un documentaire au sujet de son père et des Portland Mavericks, qui fut présenté en première au Sundance Film Festival en 2014. Il fut la costar du film d’action Fast and Furious 7 (2015).
Kurt Russell épousa l’actrice Season Hubley, qu’il avait rencontrée sur le tournage du Roman d’Elvis, le 17 mars 1979; ils eurent un fils, Boston Russell, en 1980. En 1983, en plein divorce, il renoua une relation avec Goldie Hawn sur le tournage du film Swing Shift et ils ne sont plus quittés depuis. Ils ont un fils, Wyatt, né en 1986. Une année plus tard, en 1987, le couple fut la vedette du film Overboard. Les enfants que Goldie Hawn eut avec l’acteur Bill Hudson, à savoir les acteurs Oliver et Kate Hudson, considèrent Kurt Russell comme leur père.
Kurt Russell est un libertaire. En 1996, il affirma: "J’ai été élevé en Républicain. Mais quand j’ai réalisé qu’à la fin du jour, il n’y avait pas beaucoup de différences entre les Démocrates et les Républicains, je suis devenu un libertaire.”
En février 2003, Kurt Russell et Goldie Hawn déménagèrent à Vancouver, Colombie Britannique afin que leur fils puisse faire du hockey. Kurt Russell a une licence de pilote privé détenant plusieurs engins à un ou plusieurs moteurs et est un membre d’honneur de l’association humanitaire Wings of Hope (les ailes de l’espoir).

Sa contribution au western est la suivante :

Les voyages de Jaimie McPheeters, Jaimie McPheeters dans les 26 épisodes de la série diffusés de 1963 à 1964.
Le californien de Boris Sagal (1965), Jamie McPheeters
Le virginien, deux épisodes :
- Toby Shea dans “A Father for Toby” (1964)
- Andy Denning dans “The Brothers” (1965)
Jesse James, un épisode, Elick Harte dans “The Colt” (1966)
Laredo, un épisode, Grey Smoke dans “Meawhile Back at the Reservation” (1966)
The Road West, un épisode, Jay Baker dans “Charade fo Justice” (1967)
Daniel Boone, cinq épisodes :
- William Craig dans “The First Stone” (1965)
- Mathew dans “The Price of Friendhip” (1965)
- Jed dans “The Young Ones” (1967)
- Paul Bickford dans “Bickford’s Bridge” (1969)
- Nathan dans “Target Boone” (1969)
Chaparral, un épisode, Dan Rondo dans “The Guns of Johnny Rondo” (1970)
Gunsmoke, deux épisodes :
- Packy Kerlin dans “Blue Heaven” (1964)
- Buck Henry dans “Trail of Bloodshed” (1974)
Hec Ramsey, un épisode, Matthias Kane dans “Scar Tissue” (1974)
The Quest, téléfilm de Lee H. Katzin (1976), Morgan “Two Persons” Bodeen
Sur la piste des cheyennes, Morgan “Two Persons” Bodeen dans les 15 épisodes de la série (1976)
The Quest: The longest Drive, téléfilm de Bernard McEveety (1976), Morgan “Two Persons” Bodeen
The Captive: The Longest Drive 2, téléfilm de Lee H. Katzin (1976), Morgan “Two Persons” Bodeen
Tombstone de George Pan Cosmatos (1993), Wyatt Earp
Bone Tomahawk de S. Craig Zahler (2015), le shérif Franklin Hurt
Les huit salopards de Quentin Tarantino (2016), John Ruth
Modifié en dernier par DEMERVAL le 25 févr. 2022 15:48, modifié 1 fois.
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23834
Enregistré le : 12 nov. 2008 18:48
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par U.S. Marshal Cahill »

merci Demerval :beer1:

Bone Tomahawk 2015
ImageImage
metek a écrit :Kurt Russell

Image
Image
U.S. Marshal Cahill a écrit :Kurt Russell dans son bain (dans la série Les voyages de Jaimie McPheeters, dans l'un des 13 épisodes tournés avec Charles Bronson)
Image
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage
Avatar du membre
U.S. Marshal Cahill
Lawman
Messages : 23834
Enregistré le : 12 nov. 2008 18:48
Localisation : au dessus de Strasbourg

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par U.S. Marshal Cahill »

Les 8 Salopards - The Hateful Eight - Quentin Tarantino - 2015
ImageImage
CAHILL, UNITED STATES MARSHAL
ImageImageImage
Avatar du membre
Bat Lash
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Enregistré le : 12 mars 2016 21:45

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par Bat Lash »

Kurt Russell et Mel Gibson vont être les héros de la série The Barbary Coast ,série relatant la ruée vers l'or basé sur un livre de Herbert Asbury à qui l'on doit Gangs Of New York : http://birthmoviesdeath.com/2016/04/18/ ... t-the-1849

Avatar du membre
Bat Lash
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Enregistré le : 12 mars 2016 21:45

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par Bat Lash »

Interview de Mel Gibson à la Mostra de Venise à propos de son prochain film de guerre Tu Ne Tueras Point et de la futur série avec Kurt :http://deadline.com/2016/09/mel-gibson- ... 201813728/
Avatar du membre
Bat Lash
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Enregistré le : 12 mars 2016 21:45

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par Bat Lash »

Il vient d'avoir son étoile
Image
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6938
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par LordDécadent »

Image
"Daniel Boone:The young ones" en 1966.
Avatar du membre
Bat Lash
Marshall
Marshall
Messages : 2963
Enregistré le : 12 mars 2016 21:45

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par Bat Lash »

Une interview de 2015 ou il évoque Bone Tomahawks & Les 8 Salopards : https://www.cowboysindians.com/2015/10/ ... rTGBzewwBM

Imaginer Charles Bonson sur un Skate-board :sm57:

Image
Image
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6938
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par LordDécadent »

Image

"Laredo: Meanwhile Back at the Reservation" en 1965.

Image
limpyChris
Chercheur d'or
Chercheur d'or
Messages : 4528
Enregistré le : 29 nov. 2008 17:43

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par limpyChris »

Jolies captures ... Je n'aurais pas pensé à lui (ne l'aurais pas reconnu en voyant l'épisode, je veux dire ...) Et quand on voit que même dans une série de comédie comme "Laredo", on a pensé à faire mettre des lentilles de couleur au gamin et qu'on l'a passé au bronzage pour donner l'illusion, alors que le gros Bob et Burt n'ont rien fait pour donner à ce dernier un look plus apache ... un contrat qui stipulait qu'on devait toujours voir ses yeux bleus, peut-être ...

Ceci dit, pour ma part, (le gars qui ne parle que de lui !!), je n'ai pas connu K.R. avant la série "The Quest / Sur la piste des Cheyennes" ... J'ai cru alors, qu'après cette série, on ne le reverrait plus. J'ai toujours eu du nez.

Image
Je suis un vieux Peau-Rouge solitaire qui ne marchera jamais en file indienne.

- You've seen too many westerns, old man.
- That doesn't exactly work in your favor.
Avatar du membre
LordDécadent
Sorcier
Sorcier
Messages : 6938
Enregistré le : 24 févr. 2020 13:56
Localisation : près de Vernon(Eure)

Re: Kurt RUSSELL (1951- )

Message par LordDécadent »

Image
"The Virginian: A Father for Toby" en 1964.

Image
"Gunsmoke: Blue Heaven" en 1964.

Image
Avec Geraldine Brooks dans "Daniel Boone: The First Stone" en 1964.

Image
"The Fugitive: In a Plain Paper Wrapper" en 1966.

Image

"Lost in Space: The Challenge" en 1966.

Image

Image
"The High Chaparral: The Guns of Johnny Rondo" en 1969.

Image
"Gunsmoke: Trail of Bloodshed" en 1974.
Répondre

Retourner vers « Biographies »